Tag: orientation


Je me pose des questions en lien avec mon orientation ...

Bonsoir, Je me permet de poser quelques questions concernant mon orientation même si je sais que ça a beaucoup été posé et je m’excuse par avance pour le pavé . J’ai un parcours plutôt délicat en effet ces questions sont apparues cette année à la suite d’un flashback . Dans mon enfance j’ai eu une expérience homosexuel avec une personne de mon entourage alors qu’elle avait 6 ans de plus que moi , à l’époque je ne comprenais pas grand chose j’étais juste curieuse de découvrir le plaisir on va dire sauf que cela s’est répété plusieurs fois à la suite et elle employait une technique bien spécifique : porno puis passage à l’acte. Pendant je fermais les yeux et je ne recherchais qu’une « délivrance » sexuelle l’embrasser me répugnait, mais le frottement me permettait de ressentir du plaisir ,en grandissant j’ai commencé à ne plus vouloir me rendre chez cette personne parce que je n’arrivais pas à dire non quand elle me le proposait puis en grandissant j’ai réussi à y mettre un terme . Par la suite j’ai quand même voulu savoir si j’avais un penchant homo j’ai une expérience sexto mais j’avais pas vraiment d’attirance et j’ai aussi voulu essayer de retenter l’expérience avec une personne de confiance quand j’étais un peu alcoolisé mais je me suis rendu compte qu’en réalité je voulais faire du mimétisme par rapport à mon passé en plus encore une fois la personne ne m’attirait pas et je pensais plus à ne pas rendre l’appareilpendant l’acte et ça ne c’est pas passé .Depuis ce jour je sais que les femmes ne m’attirent pas. Malgré tous ça je n’ai jamais questionné ma sexualité , mon cercle d’amis est composé de personnes lgbt ect donc les différentes orientations ne m’étaient pas inconnues. Donc comme je le disais c’est questionnements dont apparus lorsque j’ai fais un cauchemar d’une des expériences que j’ai eu dans mon enfance me réveillant affolé et en crise de panique. J’ai eu une addiction à la pornographie ça m’étais déjà arrivé d’être excité par de la pornographie lesbienne c’est les premiers que je regardais car le corps de l’homme me faisait terriblement peur à l’époque du coup regardais du porno sans pénétration me rassurait puisqu’il n’existe pas vraiment de porno hétérosexuel sans celle ci . Par la suite j’ai réussi à trouver du plaisir dans le porno hétérosexuel et plus du tout sur le lesbien.Sauf qu aujourd’hui je fais une fixation sur le fait d’être lesbienne ou bisexuelle refoulé et maintenant ça empathie sur ma libido et là porno que je regarde comparant d’un porno lesbien à un porno hétérosexuel , je ne sais même plus si je suis excité par de la porno lesbienne parce que je fais de l’angoisse devant et que je n’arrive plus à faire la différence entre excitation et angoisse puisque ça en devient maladif à vouloir me tester toute les 5min même si j’en ressens pas l’envie si je ne le fais pas je vois ça comme le signe d’un refoulement et maintenant que je suis focalisé dessus j’ai l’impression de n’être plus autant excité par le porno hétérosexuel alors que dans ma tête si beaucoup et même avant d’avoir ce problème . Pour dresser mon portrait je suis quelqu’un d’hypersensible et angoissé j’ai eu pleins de tocs qui ont réussi à disparaître mais il ont été remplacé par cette obsession . En ce qui concerne mes expériences, je n’ai toujours eu des crushs envers les hommes , de l’attirance, je ne suis pas encore tomber amoureuse bien que j’ai déjà eu des sentiments qui s’en rapprochent. J’ai eu des déceptions et j’ai vécu une expérience traumatisante auprès d’un homme lors de mon premier date à 18ans. Je suis vierge et je n’ai j’avoue avoir très peur de la pénétration vaginal et que je suis très intimidé par les hommes Pour le porno lesbien je n’arrive pas à me masturber dessus je suis seulement émoustillé je n’arrive pas a m’imaginer avec une femme. Pour moi je suis hétérosexuel je suis attiré exclusivement par les hommes , ce n’est qu’en présence de certains qui me plaisaient que j’ai ressentis l’envie de leur plaire , des papillons.. Je trouve certaines femmes très belles c’est tout ,bien que j’en sois certaine j’ai l’impression que tous ce que j’ai vécu et par rapport au porno me rends fataliste dans le sens où j’ai peur de me voiler la face comme si le fait d’avoir vécu ça était une preuve irréfutable et cette obsession déréglé complètement ma manière de penser. A un moment les images que je voyais envahissaient meme mes rêves mais aujourd’hui ça va mieux et meme si ça m’arrive j’arrive à relativiser parce que je sais que l’angoisse joue beaucoup sur l’inconscient et les rêves ainsi que les images vues dans la journée . J’ai aussi bien conscience que se poser des questions sur ça sexualité et tout à fait normal j’en ai même discuté avec ma mère qui a très bien réagit J’ai bien conscience que la sexualité est fluide et que la bisexualité existe seulement je n’ai pas vraiment l’impression que cela me concerne ça ne résonne pas en moi . J’ai déjà suivis une psy quand j’étais atteinte de tca mais aujourd’hui je n’arrive plus à aller vers eux .Je ne sais pas si j’ai le droit de me poser en tant que victime concernant ce que j’ai vécu même si quelque part la personne me faisait un peu de chantage affectif (c’était une proche, je n’avais pas vraiment d’ami et après elle changait de comportement lorsque je disais non ) car j’estime que certaines personnes vivent bien pire et de plus qu’elle était aussi mineur même si bien plus que âgé et que le fait que même si je fermais les yeux je pouvais en ressentir physiquement du plaisir par stimulation et du fait que je ne disais pas non et aussi que peut être qu’elle n’avait pas conscience je n’en s’ai rien. En écrivant je crois que c’est surtout cette période de ma vie qui m’affecte le plus j’en ai déjà parlé à quelques personnes mais aucunes ne m’ont prise au sérieux mettant ça sûrement sur le dos de la découverte sexuelle sauf que de mon côté j’en ai des souvenirs amers.J’ai l’impression que mon hétérosexualité que je proclame n’est pas légitime vis à vis de tous ça .J’avais une question en plus à savoir s’il est possible d’avoir des rapports avec des personnes du memes sexes sans avoir d’attirance? Je précise que je ne suis pas contre les lgbt je participe justement à ce que ceux ci sont respectés et je soutiens un proche qui est en pleine transition. Seulement je ne souhaite pas retenter l’expérience avec une femme et je ne ressens pas d’attirance particulière et le terme de bisexualité ne me convient pas .Mes fantasmes dans ma tête me donne une sensation de bien-être qu’avec des hommes. Pensez vous même si je sais que ce n’est pas à vous de me donner mon orientation que je sois refoulé ?Est ce que tout de même je suis en droit de me considérer comme étant hétérosexuel ? Voilà je vais m’arrêter ici parce que c’est déjà bien long je m’en excuse d’avance ! C’est sûrement bourré de fautes et pas mal dans le désordre j’ai du oublié certaines choses mais j’écris ça dans un moment d’angoisse mais cela m’a permis de me calmer un moment .Je vous remercie tout de fois de m’avoir lu


Je suis attirée par une fille hétérosexuelle qui semble intéressée ...

Lesbienne mais attirée par une fille hétéro Bonjour ! En fait j'ai un petit problème : Il y a une fille depuis plusieurs mois qui me plaît fortement. À un moment donné je lui ai fait part de mon attirance. Au début elle s'est montrée hésitante à être intéressée par moi et a laissé plané le doute. Jusqu'à un jour elle me dise qu'elle est complètement hétéro et que je n'avais donc aucune chance. Nous sommes tout de même restées amies et avec le temps, elle avait l'air d'avoir oublié le très beau râteau qu'elle m'a mit et semblait ne pas refuser mes approches physiques comme mes câlins. Et petit à petit elle s'est mise à me tenir le bras, la main, et à ne plus se fermer lorsque je la draguait ( oui en fait je m'amuse à draguer tout le monde pour rire et je le faisais donc aussi avec elle malgré notre amitié). On a continué à se parler jusqu'à elle m'a avoué le fait qu'elle aimerait tenter de m'embrasser, et ce plusieurs fois. Puis une fois on s'est enfin embrassées. J'avais très peur qu'elle soit dégoûtée de moi mais elle m'a montré visiblement tout le contraire et m'avais fait part qu'elle avait aimé ! On s'est même réembrassées d'autres jours ! Le problème est qu'elle se considère complètement hétéro car elle n'est attirée que par des hommes, mais à côté il y a moi qui, selon elle, lui fait ressentir des sensations qu'elle n'a pas avec n'importe qui. Elle a notamment évoqué le fait que je lui faisais des papillons or que ça ne lui ai jamais arrivé avec n'importe quelle autre fille. Pour en conclure, pour l'instant elle veut continuer notre relation ambiguë mais elle est perdue dans tout ça car elle est musulmane et n'a jamais été attirée par une fille, tout cela est nouveau pour elle. Donc j'aimerais savoir si je suis un problème pour elle. Je ne veux pas lui mettre de pression et en même temps je ne veux pas perdre du temps pour une fille qui ne serait finalement pas intéressée. Merci de vos réponses ! Une fille quelque part là.


Pouvez-vous m’expliquer le concept de fluidité sexuelle?

Bonjour/bonsoir, Ayant déjà entendu parler de fluidité sexuelle, j'aimerais en savoir d'avantage sur cette notion. Fait-elle comprendre qu'on peut passer de homo à hétéro, de hétéro. . . à asexuel‧le ? Est-ce ça ? Ou est-ce plutôt une fluidité sexuelle légère qui opère chez certaines personnes avec le temps ? Cela s'applique t-il qu'avec les bisexuel‧les, ou avec les homosexuel‧les aussi ? Mais dans ce cas, iels sont bi et non homo ?  Moi je ne ressens plus grand chose en ce moment, dans le sens sexuel du terme (et romantique aussi d'ailleurs), alors que je suis jeune (j'ai 16 ans)... Vous pensez que ça pourrait être parce que personne ne m'attire en ce moment ?  J'ai aussi un mal fou à identifier mon orientation sexuelle. J'ai l'impression de pouvoir tomber amoureuse d'un garcon mais il me semble bien que ce n'est jamais arrivée. J'ai aussi l'impression de ne pas pouvoir être romantiquement attirée par les filles, alors qu'il me semble avoir déjà été amoureuse d'une d'elles (coups de chaud, la chercher du regard...) et j'ai envie que ça continue ! était ce de l'amour ?  Je ne me sens pas très à l'aise avec le terme lesbienne. Je ne sais pas si c'est parce que je le trouve moche ou si c'est parce qu'il ne me correspond pas. Le truc, c'est que j'ai beau trouver et apercevoir des hommes beaux, parfois les regarder, me penser amoureuse d'eux quelque fois (avant mes questionnements), malgré tout ça, je n'ai jamais rien ressentis. À contrario, les coups de chaud m'envahissaient souvent quand il s'agissait de femmes qui me plaisent. Mais j'ai du mal à placer le mot "attirance" dessus.. Qu'en pensez-vous ? Est-ce possible de croire réellement qu'on est attirée par les hommes ? De les regarder surtout depuis mes questionnements en me disant, "mais c'est bizarre que j'ai pas vu ça avant, le corps d'un garçon n'est pas moche", en ne m'attardant même plus sur le corps des femmes !?



Je ne ressemble pas à une lesbienne, suis je lesbienne ...

Bonjour, Cela fait plus d’un an que je me questionne sur mon orientation sexuelle. Suis je bi ou lesbienne. La première fois que j’ai ressenti de l’attirance pour une fille fut à l’âge de 5 ans me semble t’il. C'était une chanteuse. Je crois, dès ce moment là, avoir ressenti un coup de chaud. De plus, chaque fois qu’elle quittait la scène pour changer de tenue, je voulais la revoir. Mon oncle la connaissait, et la naïve petite fille que j'étais à laisser s'échapper un "je t'aime". Je me souviens également avoir ressenti ce même coup de chaud lorsque je suis tombée nez à nez sur un shooting photo télévisé d’une femme entièrement nue. Paralysée j’étais, télécommande à la main, dans l’incapacité de changer la chaîne pour regarder un programme pour enfant comme il était convenu. Ce n’est pas tout mais ça en deviendrait interminable, alors je termine en racontant une dernière anecdote. J’avais 10-11 ans. Et pareil, ce meme coup de chaud lorsqu’à un spectacle de fin d’année une fille, habillée d’un croc-top sauta à la corde, le bas de son haut s’envolait en même temps que ses impulsions, et je voulais, à chaque saut en voir d’avantage. D’autant plus que dans les films, je regardais essenciellement la femme, et je crois, ce n’est pas très clair, que je voulais qu’elle me fasse ce qu’elle faisait à l’homme lors de l’acte sexuel. En me questionnant, j’ai remarqué que bien que j’avais déjà pu m’étiquettait « amoureuse » d’un homme, je n’avais jamais rien ressenti d’égalable à ce que je ressens pour les femmes. Les coups de chaud que je ressentais également lorsque ma prof passait à côté de moi, je voulais toujours être avec elle. Pas avec les mecs, j’etais contente j’avais trouvé qqn, je souriais parfois quand je parlais de lui mais c’était tous. Pas de coup de chaud, je ne voulais pas sortir avec lui (peut etre parce que je savais que mes parents seraient contre) pas d’envie. Je l’ai trouvé juste beau ou intelligent. Le truc c’est que j’ai toujours ressenti le besoin de leur plaire sans que ça aille plus loin. Dès que je voyais un homme il fallait lui plaire, dès que ça lui plaisait, je devais m’arreter. Donc je ne sais pas si je suis bi ou homo, sachant que malgré les etiquettes que je me suis collées, ce que je ressens pour les femmes, je ne le ressens pas pour les hommes. Avec elles, c’est bcq plus intense. Cependant, j'ai déjà pu regarder un ggarçon parce que je le trouvais intelligent ou beau et je l'ai même noté dans mon journal (je paraissais plutôt contente, mais j'étais en peu de temps, tomber amoureuse d'un autre garçon et encore une fois, je ne ressentais rien (mais je n'en suis pas sûre ça fait longtemps) Que suis je selon vous ? Et est-ce normal que je ne ressente plus d'attirance en ce moment. Est ce parce que je ne suis tombée sur personne qui m'attire ? Puis je passer de homo/bi à hétéro ? Hétéro à asexuelle ? Et enfin, est il possible de me persuader d'aimer le corps des hommes et d'être attirée par eux tout en y croyant vraiment ? Je ne ressemble pas à une lesbienne, suis je lesbienne ? Merci de votre attention. CocOnut



Est-ce que j’ai changé d’orientation sexuelle en ayant apprécié un ...

Bonjour, Je ne devrais pas être sur ce site, mais... homme blanc, la cinquantaine, hétéro, ayant eu des enfants... Sauf que je viens d'avoir une expérience qui sème le doute dans mon esprit. Je précise que j'ai toujours aimé certaines pratiques "anales" : sodomie (de ma partenaire), introduction de doigt et langue sur moi. Depuis quelques temps, je consultais des annonces de rencontre de transsexuels... et j'ai franchi le pas. Aujourd’hui, j'ai réalisé ce que je pensais inimaginable : j'ai prodigué une fellation (assez maladroite, puis plus habile selon ma partenaire), et je me suis fait sodomiser (je m'étais préparé pour cela), et malgré un début douloureux, j'ai demandé à ce qu'elle continue... de plus en plus fort... et j'ai aimé, en le faisant savoir bruyamment. Je ne pense plus qu'à ce moment. J'ai envie de recommencer. Ma question est simple : ai-je changé d'orientation sexuelle ? Merci par avance. Eric



Est-ce normal d’être romantiquement attirée envers tous les genres, mais ...

Bonjour, Je voulais poser une question concernant mon attirance sexuelle et romantique. Tout d'abord, je pense être romantiquement pan même si je n'en suis pas sûre à 100%. Mais ma vraie question est sur le plan sexuelle, car pour contextualiser, il n'y a pas longtemps j'ai fait un rêve érotique avec une personne du sexe opposé et le simple fait d'y penser peut me donner des nausées, ça ne m'attire pas du tout. Pourtant, ayant eu ce même genre de rêve avec une personne du même sexe cette fois ci, je ne me sentais pas mal à l'aise après. Pour résumer, je suis attirée romantiquement par les personnes de tout genre, mais seulement par des personnes du même sexe du point de vu sexuelle. Est-ce normal et comment appelle-t-on mon cas? Merci beaucoup d'avance pour la réponse. Anonyme


Est-ce que prendre plaisir à regarder du porno exclusivement féminin ...

Est-ce que prendre plaisir à regarder du porno exclusivement féminin peut discréditer mon hétérosexualité/hétéroromantisme ou bien cacher une certaine bisexualité dissimulée et encore méconnue ? J'ai quelque peu besoin de réponses à mes questions, même si cela semble assez compliqué. Je vais essayer de synthétiser au mieux ma situation. Alors, j’ai 25 ans et depuis un an maintenant, j’ai des pensées obsessionnelles relatif au trouble obsessionnel-compulsif/TOC (trouble anxieux) Je suis passée par plusieurs pensées obsessionnelles qui m’ont conduit à douter de moi, à croire que j’étais capable de faire certaines choses parfois répréhensibles/condamnables bien souvent par l’intermédiaire d’images désagréables ou dérangeantes. Je suis actuellement prise en charge par une psychologue où les échanges m’ont permis d’en sortir à plusieurs reprises. Je suis toujours dans une phase de TOC, mais cette fois-ci ça concerne mon orientation sexuelle sauf qu’il y a exception. Alors que jusqu’à là mes pensées obsessionnelles étaient plutôt focalisées sur des images non réalisées, sans antécédents. Cette fois-ci, il y a bien des antécédents même si la pensée est bien dérangeante car elle est d’une obsédante (TOC) mais surtout parce qu’elle me persuade que je n’ai jamais été attirée pas les hommes. Je ne me suis jamais posée la question ou douter sur mon hétérosexualité/romantisme parce que j’ai toujours cru que c’était instinctif, naturel. Peu importe l’orientation sexuelle sauf que maintenant en ayant 25 ans, j’ai bien l’impression qu’on se moque de moi. Au quotidien, j’ai toujours été attiré par les hommes autant dans la réalité que dans la fiction, même dans mes rêves et fantasmes. Mais, il est vrai que quand il s’agit de porno, c’est le porno féminin qui l’emporte. J’ai toujours regardé des pornos exclusivement féminin, et je ne me suis jamais véritablement posée la question du pourquoi et du comment. C'était périodique et ça signifiait pas grand chose. Ça va faire maintenant à peu près un an que je n'ai pas vu un porno féminin mais, il m’arrive d’y repenser et de ne pas nier que ça m’excite. Sauf que depuis ces fameuses pensées obsessionnelles, ça me bouffe et m’agace parce qu’encore une fois il y a ce schéma de persuasion comme pour les autres pensées obsessionnelles. Mais voilà, est-ce vraiment le cas cette fois-ci? J’en sais rien. Je ne souhaite pas passer ma vie à chercher si c'est le fruit de mes TOC ou un déni révélé sur le tard. Selon moi, il s’agit à nouveau d’une énième pensée obsessionnelles mais ça n’enlève en rien le fait que je suis excitée par le porno féminin. Alors ? Qu’est-ce que vous en pensez ? Qu’est-ce que cela peut bien signifier ? Merci à vous ! Laura


Je me sens totalement perdu en terme d’orientation sexuelle depuis ...

Bonjour, j'espère que vous pourrez m’aiguiller car je me sens totalement perdu Depuis que j'ai entamé une transition après avoir découvert que j'étais non binaire, je me sens totalement perdu en terme d'orientation sexuel. Avant, je pensais être bi voire pansexuel, j'ai eu plusieurs crushs avec des hommes, et suis tombé amoureux d'une femme avec qui j'ai eu une relation à distance pendant presque 3 ans (malheureusement, nous ne nous sommes jamais vu, mais j'étais très amoureux). Il faut savoir qu'en plus d'être bi, je me considérais comme demisexuel, et n'avais pas de désir sexuel à moins de tomber amoureux ou d'avoir une relation proche avec un ou des amis (genre des best friends). Mais depuis ma dépression (je précise que je suis sortie de dépression) et ma transition se n'est plus le cas. Je dirais même que c'est l'inverse qui se produit. Je crois que je devient addict aux pornos, et essais un maximum de l'évité, même si c'est compliqué quand je fais beaucoup de dysphorie, car c'est l'une des seuls choses qui me détend vraiment. Je ne sais pas si je suis encore attiré par les femme, mais d'un autre coté, je me vois mieux embrasser une femme qu'un homme. Je suis assez perdu, surtout que la chose qui m’excite le plus en porno, se sont les relation homosexuel (autrement dit, une pratique sexuel qui n'implique pas mon sexe de naissance). Les relations bdsm avec des slave m’excite aussi assez dans les porno hétérosexuel mais c'est tout. J'aime regarder des porno lesbien de temps en temps, mais je suis comme bloqué dessus et n'arrive pas à jouir. De manière générale, dans la vie courante, je ne ressens d'attirance pour personne (c'était déjà le cas avant, ça n'a pas changé), se qui ne m'aide pas non plus à y voir plus claire. Je n'ai jamais eu non plus de relation sexuel auparavant qui pourrait m'aider à savoir se que j'aime vraiment. Je ne sais pas trop comment explorer tout ça surtout avec mon cor actuelle avec lequel j'ai une relation très toxique, disons le clairement, je le déteste. Je ne sais pas jusqu’où ma dysphorie m’empêche d'être claire avec mon orientation sexuel, et sais encore moins comment explorer cette dernière dans les conditions actuel. Je ne sais pas s'il est fréquent pour des personnes trans faisant beaucoup de dysphorie de se retrouver aussi perdu sur leur orientation sexuel ou si c'est juste moi. J'avoue qu'avoir quelques conseilles m'aiderais beaucoup



Est-il possible d’être hétéro mais de préférer / d’être bien ...

Bonjour à toute l'équipe d'Alterheros, J'ai aujourd'hui 17 ans et j'ai une question qui reste dans ma tête depuis pas mal de temps et je me sens totalement perdu... Quand j'étais plus jeune, vers 10-12 ans je fantasmais sur les gars comme sur les filles. J'avais aucunes impressions d'être sali bien au contraire puisque les deux me plaisaient. Le truc c'est que j'ai toujours su et remarqué que les fantasmes homo étaient bien plus excitant que les fantasmes hétéro... Du coup n'aillant pas d'attirance ou d'attraction sexuel envers les hommes dans la rue, je me demandais "Est-il possible d'être Hétéro mais de préférer / d'être bien plus excité par les fantasmes homo ?" Car je vous avoue que je ne sais plus trop quoi penser... Il y a 3 ans de cela quand j'ai décider de me poser la question sérieusement je suis vite tombé dans ce que ma psy appelle le Toc homo ou la peur d'être homosexuel... je me testais et me test tous les jours par "peur" d'éprouver une attirance envers les hommes (alors que je ne comprends pas trop pourquoi car il n'y a AUCUN prb à être bi / gay / lesbien... bien au contraire c'est beau toute cette diversité sexuel !) Je pense que le prb vient d'un gros manque de confiance en moi... Bref... Ce que je veux dire par là c'est que je ne pense plus trop aux filles depuis ces 3 dernières années et donc ma libido pour elle est... à plat... Disons que comme m'a dit ma psy, à force de se tester tout le temps et d'être constamment seul avec mes pensées sur l'homosexualité et l'anxiété, j'ai l'impression de ne plus avoir d'attirance pour le sexe opposé et c'est tout à fait normal... Du coup je souffre de cette impression et ça vient à renforcer la question sur les fantasmes homo... Enfin bref tout ça pour dire que je suis totalement perdu et que j'ai besoin d'une réponse pour comprendre un peu plus qui je suis et être bien dans ma peau. (Ps : j'ai une copine avec qui j'ai une belle attraction sexuel mais quand je suis seul, bien que j'ai envie d'elle et me satisfait sur elle, j'ai quand même l'impression que mes fantasmes homo sont au dessus...). Merci pour votre aide bien à vous, Thomas