Tag: non-binarité


Est-ce que je jalouse les garçons ou bien suis-je un ...

Je n'arrive pas à savoir si c'est parce que j'ai trop lu de choses sur le sujet que je me suis mise dans la tête que je suis une personne transgenre alors qu'en vrai je suis cis. J'ai demandé à mère si je pourrais avoir une coupe courte à la garçonne (je rêve d'en avoir une depuis 4 ans, je sais pas si c'est un signe ou je sais pas bref), mais elle refuse. Elle me dit que je vais avoir l'air lesbienne et de chercher une coupe de cheveux pour les filles.


Comment faire mon coming-out non-binaire à ma famille?

Bonjour, Je m’appelle Laura et je suis assigné fille de naissance. Ce pendent, depuis un long moment je ressens une grande douleur par rapport au fait que les personnes autour de moi me considèrent strictement comme une fille, alors que je suis non-binaire. Je n’ai pas fait de coming-out et je ne sais pas comment le dire à mes parents. J’ai peur qu’ils ne me prennent pas au sérieux. Je ressens aussi de la honte. Quand j’étais petit en primaire jusqu’au milieu du collège, j’avais les cheveux court, mais on me demandait souvent si j’étais une fille ou un garçon. Je répondais que j’étais un garçon manquais. Les autres enfants ne comprenaient pas alors je finissais par dire que j’étais une fille. Et puis ma mère ces mise à me poser des questions comme « ton prénom, il te convient ? ». Je comprenais tous ce que ça sous-entendait. Mais, biens avant, en parallèle ma mère avait collé des rideaux et des draps rose dans ma chambre avec des décoration fleur et papillon. J’avais l’impression qu’en réalité je ne pouvais rien choisir. Et j’étais trop jeune pour savoir, parce que je ne connaissais que deux extrêmes. Je pouvais soit être une fille soit un garçon transgenre. J’ai honte, mais j’étais terrifié par toutes les questions et des obstacles sur le chemin pour devenir un garçon et je ne voulais pas aller aussi loin, je voulais garder une part de ce qui faisait aussi de moi une fille. Je ne savais plus quoi faire et je voulais que les questions cessent, que les gens arrêtent de me pousser vers l’un de ces deux genres qui ne me convenait pas. J’ai donc laisser mais cheveux pousser et choisi d’être une fille même si j’avais autant envi d’être un garçon. Finalement, je déteste mes cheveux longs, mais ma mère me répète que les avoir court serais moche ou ne mirais pas. Ce n’ai pas la seule chose que je veux changer, je voudrais binder mon tors et sur tout changer mes pronoms, que l’on me genre au masculin. J’aimerais savoir si c’est possible pour une personne nom-binaire de changer de prénom officiellement et comment faire comprendre à mes parents la douleur que je ressens quand on me dit « c’est pour les garçons », « tu es une fille, je te rappelle ». Je ne sais pas comment leur faire comprendre que je suis sérieux, que ce n’est pas qu’une phase et que je suis nom-binaire, je ne veux pas être Trans. J’aimerais faire mon coming out et j’ai besoin d’aide. Laur(a)


Aie-je vraiment envie de transitionner? Est-ce que c’est juste une ...

Bonjour, je m'appelle Ysaäc, j'ai 19ans et je suis une personne Non binaire voulant transitionner. Cela fait un moment que je me pose des question sur mon genre. A une époque j'étais convaincu de vouloir transitionner vers le genre masculin. J'ai ensuite eu une grande période de déni et de doutes qui a basculé toute ma confiance sur ce sujet. Aujourd'hui cette confiance revient petit à petit mais j'ai peur. Peur de me tromper, de regretter, de n'avoir imaginez toute cette situation. Il y a peu je me suis enfin rendu compte de la grandeur et du poids qu'une transition engendre. Des opérations, des piqures, etc... Je ne sais pas si j'ai les épaules pour supporter tout cela, en plus du regard des autres. J'ai peur que cela ne soit qu'un frein à mes relations amoureuses. Mais je ne sais pas si je supporterai de vivre toute ma vie en me posant ces questions sans osé ne jamais essayer de transitionner physiquement. J'ai fais une transition sociale à une partie de ma famille, à mes amis et à mes profs mais ça ne me suffit pas, car dans le regard des autres et de la société je suis une femme. Je ne supporte plus les "Madame" dans la rue ou quand je rencontre quelqu'un que je ne connais pas. Mais j'ai peur de ne pas me reconnaître après une transition. Car je sais que mon corps me pose problème quand je vois réellement à quoi je ressemble en vrai, car c'est bizarre mais des fois je me vois réellement en tant que garçon. J'ai l'impression de me voir d'une façon beaucoup plus masculine que la réalité, donc les moments où je réalise que j'ai un corps et surtout un visage de femme, ça me fais vraiment bizarre, je ne sais pas comment traiter l’information. Je suis désolé je me perd un peu dans mes propos mais je me perds tellement dans cette situation. J'aimerai juste recommençais de 0 et être né dans le bon corps, pour ne pas à avoir tout ce chemin à parcourir. Je sais très bien que j'ai le temps de réfléchir, mais je ne supporte plus tous ces questionnement je ne sais plus quoi faire. Je suis tiraillé entre mes envies et mes peurs... Je ne sais juste plus quoi faire à propose de cette situation, que me conseillez vous? Est ce grave de se tromper? J'ai peur de me faire juger à cause de mes choix, de me décevoir et de décevoir les autres... AI-je vraiment envie de transitionner? Est-ce que ce ne serai tout simplement pas une pression que je me mets tout seul? Merci d'avance pour votre réponse, Ysaäc



Je ne sais pas si je suis genderfluid? Est-ce grâce ...

Voilà ça fait quelques temps que je comprends certaines choses pour moi. Il y a plusieurs moi de ça, j’ai cru être bisexuelle puis grâce à l’ouverture d’esprit sur les réseaux, j’ai compris que j’étais pansexuelle. Je me sens bien dans mon orientation que j’ai compris récemment. Mais maintenant, certains jours je ne veux pas voir ma poitrine alors je mets une brassière sportive qui cache ces formes. Malgré tout je me sens bien dans mon cors la plus part du temps. Mais parfois je me réveille et je me sens différemment. J’aime m’habiller parfois très féminine et d’autres vraiment masculine. Je ne sais pas si je suis genderfluid. Je ne sais pas si on peut s’en rendre compte aussi tard que moi. J’ai déjà 20 ans et jusqu’à présent mon identité de naissance me convenait. A présent j’ai l’impression que c’est fluxtuant. Et tout ça depuis que je vois les paroles se libérer sur les réseaux car je ne connais pas personnellement de personne non-Bonaire autour de moi. Je ne sais pas si c’est la vague de libération qui me permet de me reidentifier ou si c’est seulement dans ma tête et que je suis le « mouvement ». C’est nouveau pour moi et ça me perturbe. Je ne comprends pas trop ce qui se passe en moi. Je ne comprends pas pourquoi cela se déclencherait seulement maintenant que j’ai 20 ans. Je me demande aussi si cela a pu changer des choses en moi depuis que j’ai subi des traumatismes. Si ça a perturbé mon identité de genre. Voilà merci d’avance


Je me sens non-binaire, mais un peu plus vers le ...

Bonjour, il y a environ 1 mois j'ai posé une question et la réponse ma énormément aidé mais maintenant quelque chose d'autre me questionne. J'ai remarqué que si je n'arrivé pas à m'identifié comme une fille, un garçon ou trans c'est par ce que je me sens entre les deux. On m'avais dit de m'imaginé plus tard, avec le métier de mes rêves, dans l'endroit de mes rêves, etc et de voir comment mon associé devrez m'appelé et qu'elle pronom il devra utilisé. Et en y réfléchissant j'ai remarqué que je suis non-binaire car quand je m'imagine plus tard je vois que je change ou que je suis neutre. Aussi j'aimerais qu'on me genre au masculin mais je ne sais pas si c'est normal car souvent le pronom des personnes non-binaire sont -iel donc je ne sais pas si c'est "normal'. Et si c'est normal que j'ai une disphorie avec ma poitrine. Je me suis posé beaucoup de question et je me sent entre les deux mais un peu plus vers le graçon. Est-ce possible ? J'ai déjà plusieurs fois pensé à en parlé à mes parents (à faire mon coming-out) mais j'ai peur qu'il ne l'accepte pas. Je sais qu'il ne me mettrais jamais à la porte mais j'ai peur que leur comportement envers moi changent. Ou qu'il ne veulent pas me genrée au masculin. Ou même si il voudront engagé les démarche pour changé mon prénom. En plus vus que mon orientation sexuel ne change pas (j'aime les hommes) et je sais pas j'ai peur qu'il trouve ça bizarre. Merci, -Alix


Y a-t-il une manière d’exprimer son orientation sexuelle lorsqu’on est ...

Bonjour! Je me défini comme non binaire depuis quelques semaines et cette identité a soulevé la question de mon orientation sexuelle et romantique: j'utilisais le terme hétérosexuel mais me définir comme n'étant ni homme ni femme fait que je ne sais plus comment définir ma sexualité. Quel terme utiliser? Y a-t-il une manière d'exprimer son orientation spécifique aux personnes non binaires? Merci beaucoup! Mat



Est-ce possible d’avoir plus d’informations sur les termes bigenre et ...

Bonjour! Cela fait trois ans maintenant que je me questionne sur mon identité de genre. Plus particulièrement depuis les derniers mois; je ne reconnais plus (encore moins qu’avant je dirais) mon corps qui touche la fin de sa croissance. Aussi j’ai du mal à m’affirmer en tant que femme et lorsque l’on me cite « mademoiselle » « madame » ou encore « meuf » ca me sonne tellement faux. Lorsque j’étais enfant j’ai totalement renié « la fille que j’étais » m’habillant en « garçon » enfin dans le rayon où la plupart des petits garçons s’habillaient, à huit ans j’ai meme décidé de me couper tous les cheveux. Je me sentais en accord comme cela. Je refusais que l’on m’appelle par mon prénom bien que cela ne plaisait pas à mon entourage qui ont finalement accepté d’ajouter un « o » à la fin bien qu’ils n’ont pas accepté celui que j’imposais. Je ne me reconnaissais pas en « fille » mais en « garcon ». Disons qu’une décennie plus tard les choses ont un peu évolué de manière à ce que j’accepte mieux d’etre partiellement « une jeune femme »; ou plutot qu’a certains moments j’en aurais l’apparence (maquillage, vetements) sans pour autant me considérer comme telle. Je ne me considère pas comme « homme » ce pourquoi j’ai fait quelques recherches sur la non-binarité d’où le fait de ma question aujourd’hui. Cela concerne plus particulièrement la bigenre et l’agenre. En fait j’ai du mal à m’identifier à l’un d’eux et je trouve que les definitions ne sont pas assez développées pour pouvoir m’identifier correctement. Mentalement l’identité de femme ne me definit pas alors que celle d’homme partiellement bien que je n’en ai pas l’apparence. Voilà je me demandais s’il était possible d’obtenir davantage d’informations. Merci beaucoup à’l’avance !


Un genderfluid peut-il se sentir ni homme ni femme parfois?

Bonjour, je cherche mon identité de genre et genderfluid me semblait correspondre un maximum mais est-ce qu'un genderfluid peut se sentir parfois ni homme ni femme? je ne me sens pas vraiment non-binaire mais je ne me sens pas non plus complètement femme ni cvraiment hommes cela change mais parfois je me sens ni l'un ni l'autre. Bon je ne pense pas que mon message soit très clair mdr, mais bref ma question est simple : un genderfluid peut-il se sentir ni homme ni femme parfois ? merci d'avance !


Comment dire à ma mère musulmane que je suis non-binaire?

Bonjour en fait j’aurais besoin d’aide pour entamer un sujet sensible avec me mère mais je ne saurai pas comment lui expliquer car en effet ma maman et musulmane et je veut lui dire que je suis non binaire et aussi j’ai l’impression ’avoir une dysphorie ou quelque chose du genre car au debut je pensais que j’étais cisgenre mais la je pense peut etre que je suis trans et non binaire si ca existe ou ’un autre genre car je n’en sais pas trop sur la communauté et voila. Je suis un garcon se considèrant comme non binaire mais je fait une dépression depuis quelques temp car je sais pas qui je suis réellement, voila les problèmes sur mon genre. Maintenant je suis pas sur si je suis bi romantique et asexuée ou pansexuel mais j’aimerais savoir si quelqu’un tombe amoureux de moi ca veut dire qu’il une orientation pan( autre chose ) ou bi. Et aussi si je tombe amoureux des femmes trans c’est que je reste bi ou pan. Il y certains momants ou je ne veut plus etre moi mais quelqu’un ’autre . Sinon merci de me répondre ( je m’excuse pour mes fautes d’orthographe) merci



Avez-vous des pistes de questions pour démêler mon identité de ...

Bonjour, j'ai 17 ans et j'ai toujours été consideré.e comme une fille, ma famille étant très transphobe il a été très compliqué de me déconstruire et ce faisant j'ai découvert l'infinité d'identifications de genre possibles et tous les termes pouvant s'y raccorder. En fait depuis quelques semaines je m'interroge beaucoup, je n'ai jamais eu de problèmes avec mon corps ni avec mon expression de genre mais depuis quelque temps je cherche à comprendre ce qu'est l'identité de genre, j'ai l'impression de ne pas m'y reconnaître, de pas saisir ce qu'est le genre. Je m'explique: j'ai l'impression que le genre n'est qu'une construction sociale, la perception de ce que la société voit de toi et tout ce que cela implique. Sauf que dans cette société je ne me place nulle part; je n'aime pas/plus être considéré.e comme une "femme" et tout ce que cela implique dans la société et inversement pour le genre masculin. Je me considère ni homme ni femme ou peut être les deux à la foi (je veux dire que je m'étais jamais vraiment posé.e la question et qu'en me la posant j'en arrive à cette conclusion, être considéré.e comme homme ou femme ne me dérange pas mais je suis avant tout moi indépendamment de mon genre et le fait que les gens déterminent mon genre à ma place me dérange un peu...).J'ai aussi eu quelques "crises" de rejet complet de genre où la distinction homme/femme dans sa généralité me paraissait absolument absurde et où je me détestais de "passer" socialement pour une fille. Le problème c'est que tout ça est très... Caché, j'ai pas un look très masculin ni rien et du coup tout le monde me considère absolument femme (je connais personne à qui je pourrait en parler et je me sens assez peu légitime à faire partie d'un groupe de discussion entre non-binaire n'ayant jamais ressenti de dysphorie particulière [il me semble], surtout si il s'avère que je ne suis pas du tout non-binaire au final), du coup je me dis que c'est peut-être plus "simple" de rester avec mon genre assigné de naissance, j'en viens à me demander si je fais pas juste un rejet de la société et de ses clichés, si je veux juste casser les barrières de genre en général, si c'est juste une passade ou bien si je suis réellement "agenre". Ma question serait donc: auriez-vous des pistes de questions (ou de réponses) que je devrais me poser pour démêler tout ça? ^^' Désolé pour ce message un peu long... et merci ! Adl