Tag: mastectomie


Je n’ai pas envie de me catégoriser, mais ma poitrine ...

Bonjour, Je recherche un avis, des conseils, ou une écoute pour mes interrogations car je me sens parfois seule et je me demande si je réfléchis trop, si je m’invente des problèmes ou si j’ai juste un problème d’acceptation de mon corps. Je vais commencer par un petit historique, histoire de poser le contexte. Quand j’étais petite, il était clair pour moi que j’étais une fille « normale ». Le rose comme couleur préférée, admirant les princesses et trouvant ça étrange qu’une fille puisse choisir un personnage masculin dans un jeu vidéo, majoritairement des amies filles, les cheveux plutôt longs, etc … (Je sais maintenant que les goûts et les couleurs n’ont pas de genre mais en tant qu’enfant j’avais plutôt bien absorbé les codes sociaux du genre, si je peux dire ça ainsi.) Bref, je ne me posais pas spécialement de questions à ce sujet. À la puberté, par contre, ça avait été assez compliqué. D’abord ma poitrine, que je trouvais gênante et plutôt moche esthétiquement parlant … J’ai détesté porter des brassières, puis les soutiens-gorge que je ne supportais pas de voir rembourrés (surtout à l’âge que j’avais) par exemple, et qui sont désagréables à porter. Les poils aussi, je n’en avais pas demandé ! Puis les règles, qui ont toujours été un cauchemar (je souffre énormément les premiers jours malgré les médicaments). J’étais plutôt mal dans ma peau mais jusque-là, je pense que c’est commun à beaucoup d’ados. Je me posais parfois aussi des questions vis-à-vis de ma sexualité, je pensais être hétéro (sans en être sûre à 100%), mais je me disais que je verrais bien et je me sentais bien sans copain/copine de toute façon. Je ne voyais pas l’intérêt d’être en couple « juste pour être en couple ». Des années plus tard, j’ai fini par accepter les poils et les menstruations comme quelque chose de normal. Je me suis un peu réconciliée avec les jupes/robes que j’ai juste refusé de porter pendant un moment car je ne m’y identifiais pas/plus (maintenant, j’en porte rarement mais bon). Pour la poitrine, je me souviens juste avoir appris l’existence des binders un beau jour, et avoir trouvé ça génial au point de me demander si je n’étais pas trans, mais n’étant pas certaine, je n’en ai parlé à personne. Seulement voilà, mon malaise vis-à-vis de cette partie de mon corps ne s’est jamais évaporé. En fait, j’oscille entre des périodes d’indifférence, et d’autres où je la déteste au point d’en pleurer et de me sentir vraiment très mal psychologiquement et physiquement à la vue/au toucher, et des situations d’entre-deux. J’ai beaucoup réfléchi et je n’ai pas l’impression de pouvoir m’identifier comme trans (en tout cas transmasculin qui ne me correspond pas, non-binaire je ne sais pas), le fait d’être genrée au féminin ne me dérange pas, je n’aime juste pas qu’on me dise « X est un truc pour les filles » ou « c’est parce que tu es une fille que (insérer explication sexiste) » parce que c’est ranger les gens dans des cases et ça ne me plaît pas, j’imagine. En même temps, je ne sais pas si c’est par habitude car je n’ai jamais essayé autre chose … Je ne déteste pas mon prénom mais pour moi c’est plus quelque chose de pratico-pratique (identification en classe, à l’aéroport, etc). D’un autre côté, ça ne me dérange pas au point d’en parler à des amis pour faire des tests. Je suis aussi pudique (pour mon corps ET pour le partage de mes ressentis/émotions/pensées) et peut-être neuroatypique, et je me demande si ça joue un rôle dans ma perception de moi-même et de mes relations … En résumé, je me pose toujours beaucoup de questions sur mon identité depuis longtemps, j’ai également lu des témoignages qui ne peuvent jamais tout à fait coller avec comment je me sens (assez logique puisqu’on est tous différents. Mais par exemple, pour la poitrine, je trouve des témoignages de filles qui ne l’aiment pas car elle est trop petite, d’autres car elle est trop grosse, de garçons car ils se sentent dysphoriques, mais pas de filles qui objectivement ont une assez petite poitrine pas spécialement moche au niveau des standards mais que ça gêne malgré tout!) J’ai du mal à identifier mes sentiments, j’ai depuis un certain temps, car ça s’est fait comme ça, une copine (à priori trans mais pas out donc c’est une relation hétéro aux yeux des autres. Je précise quand même que ça m’est égal et que ça n’a pas vraiment changé grand-chose à notre relation depuis que je le sais.) mais je me demande souvent si je l’Aime .. Je tiens à elle, je veux qu’elle soit heureuse, j’aime passer du temps avec elle, et en même temps je ne sais pas, ça ressemble à ma définition de l’amitié sauf qu’on se fait des câlins beaucoup plus souvent.. Parfois je me dis que c’est plus confortable d’être seule et de faire juste ce que je veux, je ne sais même pas si je serais triste si elle me disait qu’elle veut arrêter la relation, du moment qu’elle ne me dit pas ça n’importe quand et qu’on reste amies … Comme c’est une personne très compréhensive, j’ai fini par lui faire part de mes doutes (en partie du moins car c’est vraiment difficile pour moi) et elle l’a bien pris et m’a rassurée en disant que l’amour était difficile à définir, mais bon, j’ai toujours peur de lui faire du mal à cause de mes doutes constants. Je n’aime pas toujours quand on s’embrasse et je sais qu’elle n’essaiera pas de me culpabiliser/forcer si je lui dis d’arrêter quelque chose mais je me culpabilise toute seule … Je ne sais pas non plus si je veux des relations sexuelles. Bref, je suis assez paumée, d’un côté, j’ai envie de savoir quelles petites cases me conviennent le mieux, de l’autre, j’ai juste envie de porter les vêtements et la coiffure qui me plaisent et faire ce que je veux sans me coller d’étiquettes. Le gros problème qu’il me reste est ma poitrine, je ne sais pas vraiment quoi faire à ce sujet, en ce moment je ne porte rien car c’est plus confortable et je respire mieux ainsi, mais des fois, comme je l’ai mentionné, je me sens mal. J’ai pensé à m’acheter une brassière de sport en espérant que cela suffise car ma famille n’est pas spécialement éduquée au sujet de l’expression de genre et je n’ai vraiment pas envie qu’ils prennent peur à la mention d’un potentiel binder (j’ai aussi peur d’en essayer un et que ça m’oppresse …) ou me posent des questions auxquelles je n’ai pas du tout les réponses. Désolée si ma requête est un peu brouillon. J’ai parlé de plusieurs choses et/ou répété d’autres car je me suis dit que c’était l’occasion (en général, j’ai trop peur d’expliquer les choses, même de façon anonyme). Je ressentais le besoin d’en parler à quelqu’un qui ne me connaît pas mais qui pourra faire preuve de bienveillance envers moi. Merci d’avance, Louise






Est-ce que la réduction mammaire diminue le risque du cancer ...

Bonjour, Alors ça fait déjà très longtemps que je pense a me faire une réduction mammaire. Je sais que cela peut sembler intriguant vu mon jeune âge (17 ans), mais c’est une intervention qui me parle énormément. Toutefois, j’ai encore des questionnements sur la procédure. Tout d’abord, j’ai des grands risques d’avoir le cancer comme ma mère, ma grand-mère et ainsi de suite l’ont eu. Je me demandais donc, si c’était possible à 18 ans, pour cette raison et aussi mon confort avec mon corps, de pouvoir accéder à cette chirurgie? De plus, je n’ai jamais été confortable avec ma poitrine. Je suis un bonnet C, mais je ne suis tout de même pas à l’aise par ma petite taille qui la rende plus voyante. Pour finir, je me questionnais sur une dernière chose étant, dois-je avoir recours à une mastectomie ou bien une simple réduction mammaire peut diminuer les risques ? Je ne sais pas si vous aurez les réponses à mes question, mais merci de prendre le temps de me lire!


Je ne suis pas une lesbienne tomboy qui défait les ...

Bonjour ! Je suis déjà venu ici . Plusieurs fois . Je reviens pour vous déranger un petit peu . Bon . Cela fait maintenant 2 ans que je me pense trans ftm . Et je me suis même rendu compte que mon enfance comporte ce qu'on pourrait appeler des signes de transidentité . (je ne sais pas si ça ce dit comme ça ...) par exemple , cacher mes cheveux dans un bonnet , reufs de brassière , de protection hygiènique , style "tomboy" , crises de nerf à cause de ma poirtine/future poitrine .... Mais , malgrès cela , je doute encore . ça me rends malade , parce que d'un côté , je suis quasimment sur d'être un garçon , mais d'un autre ... Encore une fois , j'ai tellement entendu "et si ce n'étais qu'une phase" que cette phrase me hante et m'empêche d'avancer . Dans le futur , je ne m'imagine qu'en homme . Je me sens garçon . J'essaye au maximum de parler de moi au neutre pour éviter les mots féminins (car je ne suis pas out) . Et , j'ai également remarqué qu'avant , je ne me bindais qu'en dehors du collège , et à présent que je suis au lycée , je le fais tout les jours , sans pouvoirs m'en empêcher . Même chez moi , avant je pouvais m'en empêcher car il n' y avait que ma famille , mai à présent , cela m'est devenu impossible . De plus , je fais ces rêves à répétitions : Dans l'un , mes cheveux repoussent et c'est la panique . Dans l'autre , je reviens d'une mammcetomie et je me sens bien , vraiment très bien . Aussi , j'ai de plus en plus de mal avec mon corps . Les douches deviennent inssuportables , me savonner aux endroits que je ne voudraient pas avoir suffit à me créer un malaise terrible . Et , alors qu'avant je pouvais me voir en garçon et être heureux , à présent , je vois de plus en plus une fille dans le miroir , et je mets du temps à me rendre compte que c'est moi . Parce que ce n'est pas ce que je veux être . Ce n'est pas ce que je suis . Je ne trouve pas que je suis "une fille laide" . Je ne veux juste pas que les autres me voient comme une fille . Je ressent presque de la honte d'en être une , ou plutôt , d'être reconnu comme tel . Je ne me sens pas à ma place dans cette case . Pas à cause des stéréotypes, du sexisme , ou autres . Non . être une lesbienne tomboy qui défait les stéréotypes ne me convient pas . Parce que ce n'est pas moi . Bref . Tout cela pour vous demander : Qu'en pensez vous ? Que devrais-je faire ? En parler à mes parents ? Arrêter d'y penser ? J'ai besoin d'être fixé .... Voilà . J'espère que vous pourrez m'aider et que je ne vous embête pas avec mes questions farfelues . -Gabriel .



Suis-je suffisamment non-binaire et trans même si je ne prends ...

Bonjour :) Depuis un an maintenant, je m'identifie comme personne non-binaire et récemment comme personne trans. Je suis en ''vacance'' dans ma famille depuis presque une semaine et la vie est difficile, on ne respecte pas beaucoup mon nouveau prénom et bien que je me sens bien dans mon corps, je vis des malaises. Être dans cet environnement me fais me remettre en question: suis-je suffisamment non-binaire et trans même si je ne prend pas d'hormone ou n'est pas de chirurgie. Je sais que la réponse est oui, mais cela ne semble pas me satisfaire totalement. Donc, j'aimerais avoir accès à des ressources pour la mastectomie et le changement de nom. Je suis très malheureux.se d'avoir d'aussi gros seins et j'ai peur d'en parler à mon médecin de famille. Mel