Tag: lesbienne


Je suis intéressée envers des filles, mais j’ai plus l’apparence ...

Bonsoir, je suis tombée sur ce site par hasard.. Pour m’expliquer un peu.. En fait, moi, je suis toujours sortie avec des garçons durant mes années de collège mais sans avoir le souvenir d’avoir ressenti quelque chose de fort et donc par conséquent d’avoir été amoureuse d’eux. Puis je me suis rendue compte que j’avais une énorme attirance pour les filles suite à un gros coup de foudre que j’ai eue pour une fille en 3 eme, dont je suis follement tombée amoureuse.. Par ailleurs, je ne suis absolument pas à l’aise à l’idée de me mettre dans des cases, parce que selon moi, on n’aime pas pour une personne pour son sexe selon moi mais pour ce qu’elle est, donc sa personnalité :) Et depuis mon coup de foudre de la 3 eme, j’ai l’impression de préférer et avoir des attirances et/ou sentiments que pour les filles h24 et ce n’est absolument pas le problème dont je veux parler ahah mais juste, ça m’énerve parce que je sais que parfois, on le « sent », voit, remarque quand des filles pourraient être bi/lesbiennes, même si bien sûr je sais il n’y a aucune caractéristique précise obligatoire correspondant à chaque orientation. Et justement, moi ce qui m’énerve, c’est que je sais que ça ne se voit absolument pas chez moi que je pourrai potentiellement être attirée par des filles, (ce qui m’arrive constamment en ce moment) parce que physiquement, j’ai plus l’apparence d’être hétérosexuelle, alors j’aimerais bien savoir comment le montrer aux autres avec signes vestimentaires par exemple, ou autre je ne sais pas trop, mais sans me mettre une grossse pancarte avec marqué dessus : « venez m’aborder les filles » mdrr ;) mais au moins afin que je me fasse remarquer par des filles lesbiennes/bi par exemple En plus, c’est beaucoup moins reconnu le fait qu’une fille puisse en aborder une autre :/ donc c’est compliqué, d’autant + que si on ne peut pas faire une petite déduction visuellement de son orientation sexuelle, c’est encore plus difficile.. :( c’est pour ça que j’ai un peu peur de me dire qu’aucune fille ne pourrait m’aborder dans ces conditions-là.. Bonne soirée et merci de la réponse ^^


Est-ce possible d’être lesbienne et asexuelle?

Depuis 3-4 ans j’ai découvert que j’étais attirer envers les filles. Physiquement je suis attirée envers elles. Mais depuis quelques jours, je me suis posée la question de si j’aimerais avoir des relations sexuelles avec ma partenaire quand je vais en avoir une plus tard. Je n’ai jamais été en couple. Mais depuis quelques jours je me suis vraiment posé la question à savoir si je voudrais des relations sexuelles avec ma futur partenaire plus tard ou pas…Je ne sais pas si c’est le fait que je suis timide et aucune confiance en moi que je me dis que je n’en veux pas ou bien que c’est le fait que juste je n’en veux pas. Si c’est le fait que je n’en veux juste pas, est-ce possible d’être lesbienne ( trouver une fille super belle, l’embrasser ) mais ne pas avoir avoir de relation avec elle ( être asexuelle ? ) Merci pour votre réponse si vous répondez ! Lilly




Je suis lesbienne mais je me questionne sur mon identité ...

Mon nom n'est pas réels afin que personne ne voit ce que je suis en train d'écrire. J'ai plein de questions. Je suis lesbienne, ça je le sais mais je me questionne sur mon identité de genre. Je me sentais fille avant mais depuis que j'ai découvert être lesbienne je ne sais plus. Je me sens masculines (en tant que lesbienne) mais je ne sais pas c'est bizarre. D'un côté je m'habille de façon féminine mais je me sens mieux quand je m'habille plus masculinement. Je n'ai encore jamais été en couple avec une fille mais je sens que si c'était le cas j'aurais un peu commet dire... le "rôle su mec" même si il n'y a pas de rôle dans un couple. Et puis je vois les filles comme si j'étais un mec cis. Mais en même temps je ne voudrais pas qu'on m'appelle par les pronoms "il" ou "iel", je me sens bien avec le "elle". Enfaite j'ai juste l'impression que d'un point de vue amoureux (fin vous comprenez, j'espère) je suis un mec et sinon une fille. En plus j'aime les meuf féminines et pas les tomboys. Mais je ne sais pas si ce que je ressens est dû au fait que je sois lesbienne car je n'ai pas vraiment de modèle à ce niveau là et j'en ai besoin. Et en plus j'ai l'impression que même à part ça j'aime être le "mec" parce que j'aime être le leader et je sais pas comment expliquer mais j'aime prendre de la place, etc. comme un mec. Et même phisyquement je ne sais pas si je suis un peu intersexe ou si j'ai beaucoup de testostérone ou quoi parce que j'ai quand même pas mal de pilosité faciale, mais je sais pas c'est bizarre mais je me sens bien dans mon corps féminin. Enfin bref, je suis perdue, aidez moi svp.


Avez-vous des pistes que je pourrais me poser pour m’aider ...

hello! j avais deja posé quelque questions et bon je me rapelle plus quel etais le prenom de la personne qui m avais repondu mais si iel est de passage :)) bref je reflechi (encore !!) a mon genre et tout ca et pis je me suis dis que plus je cherche plus je m enfonce. en gros actuellement j aimerais avoir la voix et le corps le plus neutre possible pour pouvoir "naviguer" facilement d un genre a l autre. il y peu de temps une amie a moi m a dis "vous trouvez pas qu anonyme(elle a dis mon prenom mais la c pour le site) il est tres beau? "et ca m a fai vrmt bizzare. mais pas forcement dans le sens negatif. c etait...je sais pas g trouvé ca cool( c pas le bon terme mais je trouve pas d autre mots) aussi j ecoutais une musique qui faisais "i wish i could be a girl" et le.a chanteur.euse chantait ca avec tant de haine et ca m a fait pleurer. parce que l emotion qui ressortait me faisait penser a celle que je ressent des fois, quand j aimerais tellement etre un homme que ca fai mal. et pis la vous allez me dire: "ha mais tu es trans alors!"sauf que des fois j aime etre une femme., mais je n ai jamais senti le besoin d etre percu comme etant une femme en portant des vetement dit "d homme". et g aussi reflechi a ce que serais ma "meilleur" euphorie de genre, en gros ce que quelqu un pourrait me dire et qui me ferais sentire le mieux. bah enft je crois que ce serais que quelqu unme demande si je susi une fille ou un hgarcon. c pas un peu bizzard? et pis aussi quand je me posais la questions de savoir si c parce que je suis lsbn , finalement je me dis que non vu que c pas en lien. dans le sens ou je ne dois pas obligatoirement etre uniquement une fille pour etre lesbienne. donc la je me dis que je suis peut etre gender fluide. mais jsp. est ceque vous auriez des "pistes" ou des sortes de questions que je pourrias me pose pour m aider a savoi r quel est mon genre? merciii d avancepour la reponse! Anonyme


Je ressens vraiment le besoin de mettre un mot sur ...

Salut Alterhero ! Je vous écrit aujourd’hui pour être éclairée au niveau de mon orientation sexuelle. J’ai lu plusieurs de vos réponses sous différents post et je sais que vous n’allais pas me dire « tu es hétéro » ou « tu es lesbienne » mais j’ai besoin d’avoir un avis extérieur sur ce que je ressens actuellement. Au lycée j’ai eu une relation de 2 ans avec un garçon. Au début elle était géniale puis je suis devenue hyper dépendante affectueusement et je me suis totalement oubliée dans cette relation. Quand elle s’est finit j’ai fais une dépression et je ne voulais plus du tout entendre parler d’amour. Puis j’ai voulus parler avec pleins de garçons, mais je n’arrivais pas à m’attacher à un seul d’entre eux et la plus part habitais loin de chez moi. Mais il y en avait un qui faisait partie de ma bande de pote et j’ai eu des moment assez intime avec lui, cependant au moment fatidique j’avais un blocage, pourtant j’étais excitée mais il m’étais impossible d’aller plus loin. Et ça a duré plusieurs mois, où à chaque fois je pensais que cette fois j’y arriverai et puis non. (Je ne me suis jamais forcée et on en a toujours parlé ensemble lui et moi tout était ok par rapport à ça.) Puis pour d’autres raisons cette « relation » s’est terminée. Contrairement à ce que je pensais ça ne m’a pas du tout attristé. Mais le fait d’avoir eu ce blocage m’a emmené à me poser des questions sur moi et notamment mon orientation sexuelle. Depuis, je me suis rendue compte que je ne ressentais pas de l’attirance sexuelle pour les hommes, ou du moins ça me fait peur et je n’ai pas envie de flirter avec eux non plus. Mais ça c’est lorsque j’imagine les choses, parce que en réalité quand j’en croise un de beau dans la rue ou en boîte je peux avoir envie d’aller leur parler et de flirter avec sans aller plus loins. Et pour les filles c’est le contraire, dans mon imagination j’ai envie de leur parler et d’avoir des rapports avec mais quand j’en vois en vrai je n’ai pas envie de concrétiser la chose. Par exemple il y a cette fille qui est à la fac avec moi. On a des cours en commun dans des amphi et malgré le fait qu’ont soit une centaines je la remarque directement, elle à cette chose en plus qui m’attire mais je sais que je n’irai jamais lui parler. Déjà parce que je suis timide mais aussi j’ai tellement construit un personnage d’elle dans ma tête que j’ai peur d’être déçu ou qu’elle me rejette. (Je voudrais juste préciser qu’elle est bi donc je n’ai pas peur qu’elle soit hétéro c’est autre chose). Et comme je vous ai dit plus tôt après ma rupture je me sentais mal et depuis j’ai peur de ne plus rendre quelqu’un d’heureux ou de retrouver ma personnalité que je déteste. J’ai fais plusieurs tests en ligne concernant mon orientation et certains disait « hétéro » mais j’étais déçu quand je voyais ça, j’ai peur d’être une « hétéro curieuse ». Maintenant ils me disent plus bi ou lesbienne et je ne sais pas trop ce que j’en pense. De plus pour le moment je ne me vois pas trop en couple avec un garçon (j’ai l’impression qu’ils me font peur) et je me vois plus avec une femme par contre dans le futur je me vois plus avec un homme…. Donc je comprend pas, je sais aussi que ce n'est pas primordial de se donner une étiquette et que ça peut changer au cours de la vie mais je ressens vraiment le besoin d'en avoir une, de me sentir appartenir à une communauté et surtout arrêter tout ce questionnement. Désolé tout ça est encore très confus pour moi. Je ne me vois pas en parler à aucun de mes proches pour différentes raisons c’est pour ça que je me tourne vers vous. J’espère que certaines personnes se reconnaitrons dans mon témoignage et que votre réponse pourra en éclairer plus d’un parmis nous. Bonne journée, Lola.



Parfois je me sens bisexuelle, parfois lesbienne. Pouvez-vous m’aider?

Bonjour Alterhero, Je vous écrit aujourd'hui parce que je ressens énormément d'anxiété envers mon orientation sexuelle. J'ai lu plusieurs de vos réponses qui m'ont énormément aidé dans le passé. Voilà déjà plusieurs mois que je m'identifie comme bisexuelle, un label que j'apprécie pour la flexibilité qu'il permet. Par contre, il m'arrive souvent de douter de moi, notamment lorsque j'entends ou lis des témoignages de personnes se considérant femmes de la communauté LGBTQ+. J'en viens à tout analyser, jusqu'à ce que ça en devienne très lourd. Je vous explique les deux points de vues qui me mélangent. J'entends beaucoup de femmes bisexuelles qui disent qu'elles ont eu de la difficulté à accepter leur label car la société demande aux gens de choisir entre homme ou femme, et les gens pensent souvent que c'est 50/50 alors que pas du tout (j'ai déjà lu une de vos réponses à ce sujet et ça m'avait grandement aidé!) Ça m'aide donc en me disant que tous mes doutes sur mon orientation sont liés à cette biphobie intériorisée et incompréhension de la bisexualité. Je vois aussi plusieurs vidéos de femmes hétérosexuelles qui parlent de leur anxiété lorsqu'elles rencontrent des garçons, et je me dis que ma propre anxiété dans ces situations ne veut donc rien dire. Le problème est que je tombe aussi parfois sur des vidéos de femmes lesbiennes qui disent qu'elles se sont longtemps pensées bisexuelles ou hétéro, mais que finalement elles se forçaient à aimer les garçons. Elles disent que malgré leurs fantasmes sur les hommes ou qu'elles puissent les trouver attirants, elles sont tout de même lesbiennes, car elles ne se verraient jamais sortir avec un garçon. Elles disent que si un garçon attirant les approchait dans la vraie vie, elles se verraient mal à l'aise d'accepter. Elles disent aussi qu'elles avaient envie de plaire aux garçons, plus que de réellement apprendre à connaitre la personne, et confondaient cela avec un crush. Ou je veux en venir avec tout ça? Et bien, ces deux points de vue me causent une grande confusion, car je penche parfois vers l'un, puis l'autre. Il y a des moments où je me dis que je suis clairement lesbienne, car même si je peux avoir des fantasmes sur des garçons, l'idée de sortir avec un me rend inconfortable, alors qu'être avec une fille me semble magique. J'ai aussi une grande envie de plaire aux hommes, et je me demande si je confonds cela avec des crushs moi aussi. Les moments où je me sens lesbienne sont par contre, les plus difficiles, car j'ai l'impression d'avoir à faire une croix définitive sur les garçons, et je sais que cela va décevoir/choquer plusieurs personnes de mon entourage. C'est aussi totalement différent de la vie que j'ai toujours imaginé pour moi... C'est d'ailleurs comme ça que je me sens en ce moment, je me sens incapable de me concentrer sur mes études ou sur autre chose, je perds l'appétit, j'ai envie de pleurer tout le temps... Ça dure généralement entre quelques jours et 2 semaines max, jusqu'à ce que je revienne au label de je-ne-sais-pas/bisexuelle. Les moments où je me considère bisexuelle sont les plus constants et ceux où je me sens le plus en confiance, car je me laisse la porte à l'exploration. Je me dis que mon inconfort avec les garçons est lié à l'anxiété, car je suis très anxieuse et n'ayant jamais eu de relation, je me mets de la pression à trouver le bon, tout de suite, du premier coup. Je me dis aussi qu'étant sexuellement attirée par les garçons (chose qui ne change jamais) et que voulant une relation hétérosexuelle, mais étant ouverte aux filles, je suis bisexuelle. Il y a même des moments où je me demande pourquoi il m'arrive parfois de douter autant, car je trouve clairement les garçons attirants, et je constate que mes réactions envers les personnes des deux sexes sont très similaires. Puis, une vidéo, un témoignage, une pensée, vient raviver mes doutes, et je suis à nouveau à la case départ, comme dans un cercle vicieux. J'ai l'impression de devenir folle à analyser mes pensées de la sorte, à essayer de démystifier ce que mon anxiété envers les garçons veut dire, à sans cesse remettre en question mes expériences passées, à me demander si je suis dans le déni... Qu'en dites-vous? Comment mieux vivre avec le fait de ne pas savoir? Avec cette insécurité? À savoir aussi que je ne « date » pas vraiment, puisque les garçons me rendent anxieuse, et j'ai trop peur de ce que mon entourage en penserait si je fréquentais des filles. Je ressens une réelle détresse lorsque ces doutes s'emparent de moi et je ne sais pas quoi faire pour que ça aille mieux, à part les ignorer et me dire que j'y reviendrais plus tard. Est-ce que ça veut dire que je vis dans le déni? Merci de votre écoute, Fleur


Puis-je être genderfluid et lesbienne?

hello! j avais deja ecrit a propos de plein de truc , sur mon genre, montyle androgyne ett. alors bon je suis pas bcp plus avancée danq mon questionnement mais g pas mal reflechi. g testé un truc ou il fallais cocher tt les truc qu on aimait par ex : elle ; monsieur; compliment feminin; iel; Mme.;... et g coché des trucs comme elle compiment masculin iel... mais comment c possible? normalement je suis pas sensé avoir un seul genre point barre? fin je sais que c possible d etre gender fluid mais dans les temoignages que g lu ct vrmt comme si ilsse sentaient fille pis tt a coup gars. et je crois pas avoir ca. ca m est arrivé une ou deux fois de me reveiller et de m habiller plutot feminine , de sortir et de voir mon reflet dans une vitrine puis etre completement "degoutée" par les vetements que je porte, et j aurais juste envie de courrir me changer. mais g hamais cette sensation quand j suis habilée avec des vetement "masc" . mais est ce que c par rappord au fet que je suis lesbienne et que dcp g l impression d etre habillee trop fille pour que les gens le sache ou bien c par rapport a mon genre? mystere :)). apres autre chose: je sais pas si c une heuphorie de genre mais une fois un gars m a dis "le jeune homme" pour paler de moi, et j etais tellement heureuse!! g aussi vu un tiktok ou un gars trans disias qu il etais bah un gars dcp, et qu il etait pas moin gars si il portait une jupe, et que les gars trans pouvais aussi porter de vetement dit " feminin". ca m a marqué car j me suis rendu compte que de dire "les vetements n ont pas de genre" ca coresspond AUSSI au personne trans et qu on peut etre trans ftm et ne pas frocement etre un exemple de virilité ou je ne sais quoi.apres encore un autre truc: c bizzard de dire ca comme ca, mais... j aime l idee d etre lesbienne. fin non je me corrige: j aime le fais que deux femme s aime, j aime tt la gay culture qu il y a autour, j aime... bah jps enft dire aimer l idee sa fais un peu fetichisme ou truc du genre. mais j aime appartenir a la "case" lesbienne. bizzard non? bon voila dsl pour les faute de tapes vu que j ecrit sur un clavier un peu bizzard jpp avoir les c scédille par ex. donc mercii d avoir lu!!


Mon style androgyne est-il lié à mon identité lesbienne ou ...

Bonjour! je tiens tous d abord a precisé que l adresse mail que g mis n est pas valide, afin que mes parents ne puisse pas lire la reponse que vous m auriez envoyé via ma boite mail. berf, je me questionne sur mon genre et je pense que c possible que se soit lié avec le fait que je suis lesbienne. g tjrs aimé le style androgyne, ainsi que d etre comparee a un homme. pourtant j aime aussi porter des vetements feminin( je pense que les vetement n ont pas de genre mais c plus simple de dire ça) il y a des jours ou je me sens tellement mal avec mon corps, et j aurai tt fais pour avoir une poitrine plate agin d eressembler a un gars. et g lu des temoignage sur internet de personne snon cisgenre. mais tt le monde disais qu iels ne se sentais pas homme/femme. mais concretement c quoi se sentir homme ou femme? c un ressenti, mais lequel? ou quelque chose plus en lien avec l apparence?apres j espere vrmt etre cisgenre. je prie pour que je me rende compte que c juste la maniere dont je m habille et pas comme je ressent. car mes parent ne sont pas du tt supportifs la dessus. et sion derniere question. savez vous si il y a un moyen de se procurer un binder dans des magasin pas en ligne si possible a Sion? ou bien si c possible d en fabriquer un/d utiliser une autre chose qu un binder pour avoir une poitrine plate? voila merci d avoir tt lu et dsl si c un peu long ^^ bonne journee!!



Serais-je lesbienne plutôt que bisexuelle?

Bonjour, Je m'appelle Elena et j'ai 28 ans depuis toute petite je me suis toujours senti, attirée par les femmes et les hommes. Certes j'ai eu beaucoup plus de relations amoureuses avec des garçons car je vivais dans une région ou le mot lesbienne, gay, bi, trans, tous ça était tabou. Aujourd'hui j'ai rencontré une fille avec qui je me sens bien en total osmose, c'est comme si le destin nous avait réunit et c'est pareil pour elle et je me rend compte, que je me sens plus l'aise dans une relation avec une femme dans tout les niveaux. Avec les hommes, je peux tomber amoureuse mais je ne vais pas éprouvé d'attirance sexuel, je n'arrive pas à prendre du pLaisir c'est plus une torture pour moi qu'autre chose et intellectuellement parlant c'est pas ça. Dans ma famille on ma toujours dit quand j'étais ado et que je venais à parler de mon orientation: d'homosexualité de bisexualité , que tout simplement je me cherchais, alors que au fond de moi je savais que j'avais de l'attirance et du désir pour les filles. Après par la suite quand j'ai fait mon coming out à ma mère elle à du mal à le digéré au debut et maintenant ça va beaucoup mieux elle m'accepter telle que je suis. Mais la j'en viens à me questionner donc sur le fait d'être non pas bisexuelle mais totalement Lesbienne ? Peut-être parce que la peur de s'avouer qu'au fond je n'aime que les femmes et que les hommes étaient un substitue. Je suis un peu perdu. MERCI de bien vouloir m'éclairé sur ce sujet. Elena