Tag: lesbienne


Suis-je normal si je suis bien gay et que j’aime ...

Bonjour bonsoir Je ressens pas d'orgasme qd j éjacule et qd mes scénario herotiques c avec des femmes c possible ? Ca peut confirmer une orientation sexuelle ? J ai uniquement des orgasmes qd j imagine coucher un garçon ou qd la fille se transforme en cours de ma masturbation avec un pénis. Il m'arrive aussi de m introduire des objets dans l'anus comme plusieurs stylos en meme temps pour avoir cette sensation d'être pénétrer par un pénis. Est ce dangereux cette pratique ? ça a commencé à 11 ans qd je suis tombé sur des photos d homme nu sur internet les 1eres fois et j ai eu une éjaculation spontané avec beaucoup d orgasme. J en suis devenu accroc de ce genre de contenu herotique par la suite. J ai tjrs cette éjaculation spontané et intense qd je vois des scènes herotiques entre hommes sans avoir besoin de me masturber. Meme chose quand c 2 filles qui font l'amour donc au début je me dit hétéro pendant 3 ans car troublé par l'amour entre filles quand j'en vois. J ai donc essayé avec du contenu femme nu dans des scènes hétéro mais rien. En grandissant g alors conscience que ce qui m'excite sexuellement ce sont uniquement les scènes de sexe homosexuel entre fille ou entre garçon. Est-cenormal? Quand je me masturbe sans contenu herotique, en revanche, c tjrs avec des garçons ou avec filles avec pénis qui apparaissent , g arrêter d imaginer scènes hétérosexuels car g aucun plaisir à ça. Parfois c gênant g des fantasmes sexuels sur des garçons de ma classe en plein jour et j'ose plus leur parler de peur de révéler mes penchants qd ces fantasmes apparaissent . Comment les contrôler ? Je suis aussi très mal à l'aise qd je vois des films classiques avec relation amoureuse entre 2 hommes et je ne les regarde pas, à l'inverse g adoré tous les films avec des relations amoureuses homosexuel entre filles. Je suis plus à l'aise avec ça je ne sais pas pourquoi. G vu un film canadien netflix récent traitant ce thème avec des scènes de sexe explicite entre les 2 actrices et g finit par avoir une éjaculation spontané orgasmique à cause de ses scènes traitant explicitement de l'homosexualité entre filles . J'espère je ne suis pas ridicule à aimer les films traitant de l'homosexualité féminine, je me projette dans ces filles, l'homosexualité me paraissant plus facile à vivre à travers ce genre de fictions. J aimerais être à leur place à ce moment-là, l'homosexualité féminine me semblant mieux acceptée de nos jours que celles des gars. G des potes qui pensent que les lesbiennes sont des filles qui n ont pas trouvé le bon gars mais moi je sais que c pas vrai, j ose pas le dire pour le moment pour ne pas me reveler, mais si ces filles sont comme moi, on ne contrôle pas par qui on est attiré malheureusement. Pour moi tout ces indices dit " je suis homosexuel " même si le sexe entre filles m'excite car c simplement par procuration et plus facile à accepter pour moi l'homosexualité en général par ce biais, mais dans tous les cas tout ce qui est homosexuel est très excitant sexuellement à la base pour moi je ne sais pas pourquoi. J'espère que vous ne me trouver pas que je suis un pervers hetero et que je sui biien légitime si je suis homo. G des doutes à être légitime dans ce que je vis actuellement. suis je normal si je suis bien gay d aimer les films avec des filles lesbiennes ? Je voulais savoir aussi sur 100 garçons et 100 filles combien sont gays je me sens seul et je voudrais savoir quelle est la chance qu un garçon de ma classe peut être homosexuel et pareil pour qu une fille de ma classe le soit aussi . C très important pour moi à savoir pour connaître mes chances de rencontrer des gens qui vivent la même chose. Le savoir m'aiderait de ne pas me sentir comme une anomalie. Julien


Comment annoncer à mon copain que je suis finalement lesbienne ...

Bonjour J'ai trompé mon copain en couchant avec une ex copine de lui; qui est bi, comment le lui dire ? Je me questionne si je reste avec lui et être avec elle. Je croyais être asexuelle, j'ai jamais ressenti de plaisir avec lui. Il le sait et il est très vexé. Je suis folle, je suis gaie maintenant, cette fille a tout changé pour moi, j'ai eu plaisir avec elle, et je tiens en revivre pleins de calins avec elle. Comment le lui dire par franchise et lui faire accepter pour en même temps aimer son ex ? Ca fait coming out à lui faire et dur à faire. Nous avons peur de sa réaction, je ne veux pas le perdre, mais cette fille est trop importante à mes yeux et j'ai peur de pas être bien sans elle, je suis gaie lesbienne maintenant. Je préfére le perdre et être avec elle, j'ai peur qu'il se venge si je le vexe sans vouloir, apprendre ma relation avec son ex va etre dure pour lui. Comment être sure qu'il ne balance pas comme gaie à tous ? Ma nouvelle crush et moi préfére garder le secret, elle me dit de le quitter sans raison, c'est malhonnête et être coupable et s'il nous découvre, ça sera peut être pire. Que faire ? Autre peur, la bisexualité de mon amoureuse me fait peur qu'elle devient sa nouvelle copine dans mon dos, apres l'avoir quitter sans raison, elle m'a avoué quelle pensait encore à lui. Comment vérifier si ses sentiments réelles pour moi ? J'ai peur de tout perdre. Charline


Je crois que je suis lesbienne refoulée depuis le début ...

Salut, Voila, je crois que je suis lesbienne refoulée depuis le début de mon adolescence. Comment en être sûre ? J'ai cru que j'étais hétéroromantique pendant longtemps mais je ne le crois plus. Je pense de plus en plus être gaie pour mon orientation romantique. Émotionnellement, à partir de l'âge de 11 ans, c'est partie dans tous les sens. J'ai toujours ressentie des papillons dans le ventre avec certaines filles. A 11 ans, la première fois que je suis tombée amoureuse, c'est d'une fille, malheureusement elle a déménagé avant qu'il y ait pu un jour une histoire entre nous 2. Malgré ce premier amour et des papillons pour d'autres filles, je suis très féminine et très girly, je me fais beaucoup courtisée et draguée par les garçons depuis mes 12/13 ans et donc je me suis toujours crue hétéro romantique par le fait d'être très féminine, d'attirer facilement le sexe opposé et à cause de certains de mes préjugés négatifs sur l'homosexualité. De mes 13 ans à mes 18 ans, je suis sortie avec des mecs (7 gars) lorsque ces derniers sont très beaux. Mais j'ai jamais ressenti pour ces petits amis des sentiments aussi forts comme pour mon premier amour à 11 ans ou seulement des papillons. Je pense que j'ai confondu pour ces garçons amitié et amour par le fait que je me crois hétéroromantique. Aujourd'hui, je crois que je suis sortie juste avec ces garçons pour les apparences par rapport aux autres et parce qu'une amitié s'est développée entre nous, je me suis pas rendue compte sur le moment. Pour moi, toutes ces relations hétéro m'ont beaucoup distraite, occultée et m'ont empêchée de me poser des questions sur mon orientation pendant tout ce temps. Ce refoulement de mes premiers sentiments pour des filles me revient maintenant dans la figure, avant et depuis que j'ai rompu il y a 1 mois avec mon dernier petit ami. Je me sens de plus en plus déprimée depuis plus d'un mois (ça a commencé déjà 1 mois avant la fin de ma dernière relation avec mon chum), je pense être uniquement homoromantique. Il y a 2 mois, j'ai croisé un couple de femmes dans la rue et sur le moment je me suis sentie excitée par cette idée, puis envieuse et ensuite triste et déprimée de ne pas être comme elles, avant de me reprendre en me disant que je ne suis pas lesbienne. C'est comme ça que toutes mes interrogations sur moi sont revenues. La nuit, je rêve de plus en plus souvent que je sors et j'embrasse une fille qui me plait actuellement et quand je me réveille je me sens triste et déprimée sur le coup que ça ne soit pas réelle et c'est juste un rêve. Sexuellement, mes relations ont fini par cassées à chaque fois lorsque le gars a voulu coucher avec moi. J'ai cru longtemps pour ce blocage de passer à l'acte sexuel avec un gars, c'est que je n'étais pas prête et trop jeune ! Mais à 18 ans, je suis toujours vierge et je me rends compte que je me suis refusée aux garçons pour une autre raison que ne pas être prête ou être trop jeune qui étaient des excuses pour moi-même et les gars, mon orientation sexuelle ! Le sexe masculin m'a toujours dégoûtée malgré moi au fond de moi ! J'ai toujours ressentie inconsciemment un fort désir sexuel exclusif pour les filles depuis mon premier amour à 11 ans ! L'envie et le désir que ma première fois soit avec une fille me fait vibrer tout mon corps, depuis que je ne suis plus en couple et je me retrouve seule avec moi-même pour y réfléchir. Je crois, être fréquemment courtisée par des garçons depuis très jeune a eu pour effet de refouler et d'effacer toutes mes désirs et envies romantiques et sexuelles naissantes avec les filles, pour me conformer aux attentes des autres. Est ce par un manque de personnalité ou par conformisme ou mes préjugés anti-lesbiens ? Que pensez vous du fait d'avoir occulter aussi longtemps mon orientation sexuelle et romantique ? Je me sens de plus en plus mal à l'aise à être hétérosexuelle, mais je ne suis pas encore convaincue à 100% d'être lesbienne à cause de ces attractions du sexe opposé pour moi. Je doute encore. Dois je suivre mes intuitions et mes émotions et ne plus me refouler ? Comment arrêter d'attirer les hommes et attirer les femmes pour qu'elles s'intéressent amoureusement à moi ? Dois je faire un coming out ? J'ai peur de ne pas être prise au sérieux si je fais un coming out, personne ne me croira à cause de mon image actuelle qu'ont les gens et par le fait que j'attire beaucoup les hommes malgré moi et je suis probablement trop féminine trop girly, j'ai du mal encore à croire moi-même que je suis lesbienne dans ma tête alors qu'émotionnellement et sexuellement je crois que je le suis bien. De plus dans mon lycée, deux filles ont fait un coming out de lesbienne et au final elles sortent avec des mecs, ça me déstabilise beaucoup. Je sais que généralement vous ne le faîtes pas, mais dites-moi si je suis bien lesbienne, ça pourrait m'aider à lancer mon coming out en étant certaine de moi. Je ne veux plus sortir avec des garçons, je voudrais essayer avec des filles, je sens que tout ce refoulement de mon orientation a un impact négative sur ma santé psychologique, c'est la déprime pour moi actuellement. Un coming out peut il réellement m'aider à rencontrer des filles qui tomberont amoureuses de moi ? Que conseillez vous ? Brittany



Je suis pas sure si je suis vraiment lesbienne ou ...

Bonjour/ bonsoir, Je sais pas vraiment par où commencer. En fait je sais pas si vous allez trouver ça bizarre ou un truc du genre. Mais bon... Je m'appelle Sam je suis une adolescente de sexe féminin de 15 ans(16 ans l'année prochain). Lorsque j'avais 12-13 ans, je voyais mes ami(e)s et mon entourage avoir des petit(e)s ami(e)s ou faire leur coming out. Dans ma tête, c'était genre une "mode" à cause des films et séries qui mettent en vedette des perso LGBT mais y en a que c'est "vrai". Au départ, j'étais genre "ouais c'est cool" ou "nice bravo". Mais moi, j'ai avais pas d'intérêt pour les gars sexuellement ou émotionnelle (à part les trouver beaux d'un point esthétique). Même si je leur parlent ou fait des projets avec eux(même avec le plus beau gars de la classe), ça m'affecte pas. J'en avais parlé à mon ami (qui est un gars trans qu'on va appeller Tom pour la suite) de mon désintérêt pour le sexe opposé et il m'a dit que peut-être que j'étais lesbienne, aromantique ou asexuelle ou bi-curieuse(je crois ça s'écrit comme ça) ou encore que c'est un peu trop tôt(retenez le mot "trop tôt" pour la suite). Le plus drôle, mon entourage me dit souvent que j'étais lesbienne à cause que je m'habille en garçon manqué voir carrément en gars(cliché) ou que je montre un désintérêt pour les gars. Alors, il m'a expliqué l'univers LGBT+(j'étais une novice dans ce monde) et d'aller voir des forums d'aide pour comprendre mieux. Puis, c'est peut-être là que je me suis dit que j'étais aromantique et asexuelle(à cet époque je me suis pas posé la question sur le même sexe) dans ma tête c'était un genre de mini coming-out entre ami. J'en ai parlé à ma cousine, puis elle me dit que c'était trop tôt et que j'étais trop jeune et, que j'ai pas trouvé le "bon"(je parle d'un gars cisgenre)... Un jour en cours de science, Tom, mon ami m'a confessé son amour pour moi(en chuchotant). Lui étant un gars à mes yeux, je lui dis que je l'aime comme ami mais pas pour ce genre de relation. À 14 ans, je me suis imaginer embrassé mon amie bi que je trouve bizard vu, que c'est ma meilleur amie. Alors, j'ai nier tout sentiment à son égard. Puis, un jour, j'ai écouté un film LGBT où l'héroine était lesbienne et, que étrangement j'ai pu m'identifier à elle. Là, je me questionnais sur ma sexualité: peut-être je suis hétéro, c'est juste que je n'ai pas encore trouvé le "bon" et que c'est teop tôt ou peut-être que je suis bi ou lesbienne. Déjà, que ma ma famille est religieuse donc ça m'aide pas et que j'étais trop timide de demander conseils aux intervenants de l'école. Et c'est par la même année, que j'ai abandonné le faite que j'étais aromantique et asexuelle. J'avais plutôt commencé à avoir un étrangement un peu plus d'intérêt sur les filles. Dans mes ami(e)s m'harcelaient sur le fait que je suis lesbienne alors j'ai tout dis que je suis lesbienne et j'en ai même parlé à des camarades de classe les plus proches d'on j'avais confiance. Puis, une de mes ami m'a dis: "Sam t'es que c'est juste par un coup de tête. Prend ton temps. Parce que tu sais il y a beaucoup de filles que j'ai connu qui se prétend bi(ou lesbienne) et après elles sortent juste avec des mecs. Genre c'est devenu une "mode". " Honnêtement, j'ai réfléchi à ces mots(pendant le confinement) je sais que je ne suis pas attiré par le sexe opposé mais pour les filles ça reste vague. Au départ j'ai repris les paroles de ma cousine peut-être que j'ai pas trouvé le "bon" ou la "bonne". C'est un peu vrai, la seule personne avec qui j'ai "sortit" c'était un gars(on va l'appeler Josh) en 6ème année du primaire. En fait, je sortais pas avec lui c'est à cause que tout le monde me "ship" avec lui. Pour simple et bonne raison, qu'il est beau (et je l'avoue) et que le tolère dû fait, qu'il est très bête et assez impulsif (c'est les raisons pourquoi les filles ou gars sortent pas avec lui. En plus, Josh démontre des signes d'amour/affection: câlins, qu'il essaie de me tenir la main, il dîne avec moi, il s'assoit à côté de moi en classe, faire des projets scolaires ensemble, on joue au basket. Des trucs comme ça que pour moi c'était de la pure amitié. Puis, un jour j'en ai assez que mes camarades de classe et des élèves du même cycle ainisi que mon propre prof me fassent des clins d'œil ou des sourire alors je lui ai parlé qu'on peu plus se fréquenter. Donc c'est quoi notre amitié c'est détruite. Puis, y avait un nouveau (qu'on va appeler Gabriel)qui est venu et on c'est lié d'amitié avec Tom(qui était une fille autrefois) et une autre fille(qu'on va appelker Jess). Et ça recommence, Tom et Jess me font des clins d'œil (ou sourit) et me disent directement si je l'aime car le fait que je traine plus souvent Gabrielle même mon prof de 6ème. Et cet fois, je me suis mis en colère, l'amitié homme-femme ça n'exsite pas dans leur mentalité. Même Gabrielle était sur le même avis que moi. L'avantage, on est resté ami jusqu'en secondaire 2 mais on se fréquente de temps en temps. Mais, j'ai jamais eu d'expériences avec une fille. Dire comme ça c'est bête. Mais comme dit mon amie bi: "On ne fait pas d'"expériences" pour savoir notre orientation sexuelle. Alors comment les hétéro on fait pour savoir qu'ils sont hétéro". Encore aujourd'hui, je suis pas sure si je suis vraiment lesbienne. En plus, je sais pas si faire un deuxième coming-out se fait genre j'ai dit à mon entourage le plus proche que je suis lesbienne mais on peut en faire un deuxième. Non? Alors si vous avez des conseils à me fournir je serai très heureuse car je trouve que ma situation étrange et compliqué. Et j'espère que ma situation vous gênerait pas ou que que vous trouviez pas trop étrange. Sinon désolé Sur ce passez une bon journée/ soirée -Sam Ps.: Désolé pour la longue du texte, qu'il soit incompréhensible et les fautes d'orthographe.


J’ai l’impression de ne pas être légitime à me définir ...

cela fais 4 mois que je doute de mon orientation sexuelle, je sais pas trop comment ça a commencé enfaite mais d’un coup j’me suis mise à douter. Cela fais deux ans je m’identifie comme lesbienne même si je n’avais pas eu d’expérience avec une femme mais j’étais tombée amoureuse d’une femme et ça m’avait fais comme un déclic ( même si j’ai eu une longue interrogation d’environ un an avant de m’identifier lesbienne ) mais depuis 4 mois j’me dis que je suis peut être pas lesbienne enfaite. La première chose qui me fait douter c’est le fait que je regarde de la porn hetero. Le porno lesbien ne me fais aucun effet.Mais je ne me vois pas avoir de relation sexuelle avec un homme. Et dans la vie de tous les jours je regarde les femmes mais il m’arrive de trouver certains hommes très beaux mais c’est principalement dans les médias genre télé ou réseaux et rarement voire jamais dans la vrai vie. Mais voilà c’est pour ça que je me questionne et le problème de ses questionnements c’est qu’il m’angoisse. J’ai l’impression de ne pas être légitime à me définir lesbienne à cause de ça . Hors que je sais que j’aime les femmes genre vraiment. J’en ai eu la confirmation cet été parce que j’ai eu ma première expérience avec une fille et c’était juste génial mais ces questionnements reviennent toujours sans cesse Mia


Comment rencontrer d’autres jeunes LGBTQ au Québec?

Bonjour, je suis lesbienne et sa fait déjà 3 ans que je le sais (mais je n’es pas fait mon coming out encore). Je n’ai jamais été en couple avec une fille et sa commence vraiment à me stressé car je ne connais aucune fille lesbienne ou bisexuelle a l’école alors j’ai peur de ne pas rencontrer personne jusqu’à la fin de mon secondaire et d’être encore vierge mais j’aimerais beaucoup vivre une relation avec une fille. A t’il des moyens de rencontrer d’autres jeunes lgbtq ?



Je suis un homme trans attiré par les femmes, mais ...

Bonjour, Cela fait quelques années maintenant que je me questionne sur mon identité de genre et mon orientation sexuelle et j'ai fini par parvenir à la conclusion que j'étais un homme trans. Seulement voilà, depuis que je suis sûr de cela, j'ai l'impression de ne plus savoir comment aborder la question de l'orientation sexuelle. Le fait est que je suis surtout attiré par les filles et je le savais avant même de comprendre que j'étais trans... je n'ai jamais aimé le terme "lesbienne" pour me décrire mais le mot "gay" en revanche me convient, et je l'utilise lorsque je parle avec mes amis (auprès desquels je ne suis d'ailleurs pas out concernant ma transidentité...). Mais ça m'embête un peu maintenant parce que j'ai l'impression de ne pas être "légitime"... dans le sens où si je suis un homme trans, je ne peux pas me définir comme étant gay car cela voudrait dire que je suis attiré par les hommes, non ? Et si on suit cette logique je serais alors hétéro... cependant, après avoir passé un bon moment de ma vie a justement ne pas avoir été hétéro, je ne trouve pas que cette case me correspond, du moins je ne me vois clairement pas plonger dedans maintenant... Du coup je suis un peu dans le flou, et je sais bien qu'il n'est pas forcément nécessaire de mettre un mot sur sa sexualité mais pour ma part j'ai l'impression d'avoir ce besoin de la verbaliser plus ou moins précisément, ce que je n'arrive pas à faire pour l'instant... Merci d'avance pour la réponse et bonne journée !


Comment faire pour savoir si une fille est lesbienne ou ...

Je voudrait être en couple avec une fille mais je peut pas savoir si une fille est lesbienne ou pas... j’ai une envie d’être avec quelqun et de l’embrasser et je ne sais pas comment arrêter cette envie d’être avec une fille en ce moment... car je sais que j’aurais jamais l’occasion d’être en couple à mon âge...


Depuis le confinement, je remets ma sexualité en question, probablement ...

Bonjour, avant tout chose je tenais à vous dire que je trouve votre site génial et que ça peut en aider plus d'un alors merci!! Aujourd'hui je vous écris car je suis un peu perdue et je ne sais pas à qui me confier. J'ai cru aimé les garçons toute mon enfance puis en 4ème je suis tombée amoureuse d'une fille,c'était une amie dont j'étais très proche. J'ai déménagé au moment ou j'ai pris conscience de mes sentiments amoureux à son égard cela à été très dur. Avant elle, je n'avais jamais été attirée par une fille puis c'est comme si elle avait débloqué un truc je me suis mise à regarder les femmes, de plus en plus. Donc j'ai fini par me dire que je suis bisexuelle. Mais plus le temps passait et plus je me rendais compte que les garçons m'attiraient pas vraiment, j'ai eu pas mal de flirt avec des gars et c'était toujours la même chose, soit je m'en fichais ou encore pire ça me dégoûtait et à cote de ça je continuait toujours à regarder beaucoup les femmes et avoir le béguin pour certaines. Je me suis mise à regarder du contenus lgbt sur le web, des films lesbiens, des séries avec des couples lesbien et ça me faisait vraiment du bien de voir ce genre de représentation.Quand je regarde du contenu avec deux filles qui s'embrassent par exemple ça me fais une sensation étrange mais agréable dans le bas du ventre hors que devant des scènes avec des couples hétéros je ne ressens rien ou alors ça me dégoûte. Bref, avec tout ces indices j'ai fini par me dire que je suis lesbienne parce que c'est l'étiquette avec laquelle je me sens le mieux et j'ai fais mon coming out à mes amis et deux membres de ma famille. Je suis maintenant au lycée et tout se passe très bien je suis entourée de personne qui m'accepte et beaucoup d'amis lgbt et ça me va très bien. Mais depuis le confinement je remet ma sexualité en question et à vrai dire je ne sais pas vraiment pourquoi, enfin même si j'ai une petite idée mais je ne suis pas sure, un soir je me suis disputé avec ma mère sur le fait qu'elle n'accepterai jamais d'avoir un enfant gay ce qui m'a rendu très mal et mes questionnement sont apparus peu de temps après. J'ai commencé à me demandé si j'aimais vraiment les femmes ? Ou plutôt les hommes ou même les deux ? En soi c'est normal de temps en temps de se poser ce genre de questions mais la c'est devenu une sorte d'obsession qui m'angoisse beaucoup trop, j'ai fais beaucoup de crise d'angoisse à cause de ça et c'est devenu invivable. Je me suis même demandé si enfaîte je n'étais pas attiré par mon meilleur ami avec qui je suis extrêmement proche mais ça n'a jamais été ambigu entre nous et il ne me plait même pas physiquement mais ça m'angoisse. Et je me met à regarder les hommes aussi mais en soi même si y'en a qui sont beaux c'est juste purement esthétique et je le sais mais je peux pas m’empêcher d'avoir ce genre de pensées. La seule chose qui pourrait faire dire que je suis peut être attirée par les hommes c'est le fait que je regarde parfois du porno hétéro mais c'est surtout plutôt un fantasme j'ai pas vraiment envie de faire ça dans la vrai vie. Ces pensées partent que lorsque que je sors voir des amis ou que je parle avec la fille que j'aime beaucoup actuellement. Bref, tout ça pour dire que je suis complètement perdue et ne sais pas pourquoi j'ai ce genre de pensées ni pourquoi elle m'angoisse autant mais cela devient invivable. Kia



Je pense être touchée par le toc homo. Je n’arrête ...

Bonjour, je me présente sous le nom de « Aglagla » pour vous faire par de mon problème. Depuis 1 mois et demi environ je pense être touché du toc homo qui m’a fais tomber en déprime : J’ai peur d’être lesbienne , j’ai déjà eu cette peur auparavant enfaite elle revient quand je n’ai pas de relations avec des hommes . Pendant les vacances par exemple ou pendant le confinement ou cette phobie s’est empiré.. En effet au début du confinement j’étais tres heureuse et je me posais meme pas la question de savoir si j’étais bi ou autres car j’étais folle amoureuse d’un garçon ( d’ailleurs j’ai toujours aimer que des hommes et j’ai jamais été attiré pas des femmes ) Mais avec le Confinement je me suis lassé et donc le toc est revenu comme a chaque fois , je suis tout le temps angoissée à l’idée d’être bi ou guine je me vois pas du tout dans le futur avec une femme . J’ai l’impression de plus profiter de la vie comme avant . J’ai ces pensées intrusives 24/24h qui tournent dans ma tête a force j’ai l’impression d’être « lesbienne » puis il y a des moments ou je me rends compte que je suis hetero et la je revis mais cela dure un court moment et après je replonge dans mes angoisses .. Je tiens a faire part aussi que j’ai déjà regardé du porno lesbien qui ma exciter mais je sais que c’est juste une sorte de fantasme et que j’ai pas forcément envie de tester mais depuis ce toc , le fait que cela m’ai excité je suis encore plus perdue alors que avant j’arrivais tres bien a faire la différence entre ce “fantasme” et la réalité. Quand j’ai des relations avec les hommes ( sans parler de relations sexuelles) Le toc part complètement et je me rends bien compte que ces pensées étaient stupides mais bon . Maintenant je suis stressée a l’idée de croiser des femmes par peur de tomber amoureuse ou d’être attiré . Cette situation est insupportable. Jai besoins d’aide merci beaucoup ..