Tag: lesbienne


Parfois je me sens bisexuelle, parfois lesbienne. Pouvez-vous m’aider?

Bonjour Alterhero, Je vous écrit aujourd'hui parce que je ressens énormément d'anxiété envers mon orientation sexuelle. J'ai lu plusieurs de vos réponses qui m'ont énormément aidé dans le passé. Voilà déjà plusieurs mois que je m'identifie comme bisexuelle, un label que j'apprécie pour la flexibilité qu'il permet. Par contre, il m'arrive souvent de douter de moi, notamment lorsque j'entends ou lis des témoignages de personnes se considérant femmes de la communauté LGBTQ+. J'en viens à tout analyser, jusqu'à ce que ça en devienne très lourd. Je vous explique les deux points de vues qui me mélangent. J'entends beaucoup de femmes bisexuelles qui disent qu'elles ont eu de la difficulté à accepter leur label car la société demande aux gens de choisir entre homme ou femme, et les gens pensent souvent que c'est 50/50 alors que pas du tout (j'ai déjà lu une de vos réponses à ce sujet et ça m'avait grandement aidé!) Ça m'aide donc en me disant que tous mes doutes sur mon orientation sont liés à cette biphobie intériorisée et incompréhension de la bisexualité. Je vois aussi plusieurs vidéos de femmes hétérosexuelles qui parlent de leur anxiété lorsqu'elles rencontrent des garçons, et je me dis que ma propre anxiété dans ces situations ne veut donc rien dire. Le problème est que je tombe aussi parfois sur des vidéos de femmes lesbiennes qui disent qu'elles se sont longtemps pensées bisexuelles ou hétéro, mais que finalement elles se forçaient à aimer les garçons. Elles disent que malgré leurs fantasmes sur les hommes ou qu'elles puissent les trouver attirants, elles sont tout de même lesbiennes, car elles ne se verraient jamais sortir avec un garçon. Elles disent que si un garçon attirant les approchait dans la vraie vie, elles se verraient mal à l'aise d'accepter. Elles disent aussi qu'elles avaient envie de plaire aux garçons, plus que de réellement apprendre à connaitre la personne, et confondaient cela avec un crush. Ou je veux en venir avec tout ça? Et bien, ces deux points de vue me causent une grande confusion, car je penche parfois vers l'un, puis l'autre. Il y a des moments où je me dis que je suis clairement lesbienne, car même si je peux avoir des fantasmes sur des garçons, l'idée de sortir avec un me rend inconfortable, alors qu'être avec une fille me semble magique. J'ai aussi une grande envie de plaire aux hommes, et je me demande si je confonds cela avec des crushs moi aussi. Les moments où je me sens lesbienne sont par contre, les plus difficiles, car j'ai l'impression d'avoir à faire une croix définitive sur les garçons, et je sais que cela va décevoir/choquer plusieurs personnes de mon entourage. C'est aussi totalement différent de la vie que j'ai toujours imaginé pour moi... C'est d'ailleurs comme ça que je me sens en ce moment, je me sens incapable de me concentrer sur mes études ou sur autre chose, je perds l'appétit, j'ai envie de pleurer tout le temps... Ça dure généralement entre quelques jours et 2 semaines max, jusqu'à ce que je revienne au label de je-ne-sais-pas/bisexuelle. Les moments où je me considère bisexuelle sont les plus constants et ceux où je me sens le plus en confiance, car je me laisse la porte à l'exploration. Je me dis que mon inconfort avec les garçons est lié à l'anxiété, car je suis très anxieuse et n'ayant jamais eu de relation, je me mets de la pression à trouver le bon, tout de suite, du premier coup. Je me dis aussi qu'étant sexuellement attirée par les garçons (chose qui ne change jamais) et que voulant une relation hétérosexuelle, mais étant ouverte aux filles, je suis bisexuelle. Il y a même des moments où je me demande pourquoi il m'arrive parfois de douter autant, car je trouve clairement les garçons attirants, et je constate que mes réactions envers les personnes des deux sexes sont très similaires. Puis, une vidéo, un témoignage, une pensée, vient raviver mes doutes, et je suis à nouveau à la case départ, comme dans un cercle vicieux. J'ai l'impression de devenir folle à analyser mes pensées de la sorte, à essayer de démystifier ce que mon anxiété envers les garçons veut dire, à sans cesse remettre en question mes expériences passées, à me demander si je suis dans le déni... Qu'en dites-vous? Comment mieux vivre avec le fait de ne pas savoir? Avec cette insécurité? À savoir aussi que je ne « date » pas vraiment, puisque les garçons me rendent anxieuse, et j'ai trop peur de ce que mon entourage en penserait si je fréquentais des filles. Je ressens une réelle détresse lorsque ces doutes s'emparent de moi et je ne sais pas quoi faire pour que ça aille mieux, à part les ignorer et me dire que j'y reviendrais plus tard. Est-ce que ça veut dire que je vis dans le déni? Merci de votre écoute, Fleur


Puis-je être genderfluid et lesbienne?

hello! j avais deja ecrit a propos de plein de truc , sur mon genre, montyle androgyne ett. alors bon je suis pas bcp plus avancée danq mon questionnement mais g pas mal reflechi. g testé un truc ou il fallais cocher tt les truc qu on aimait par ex : elle ; monsieur; compliment feminin; iel; Mme.;... et g coché des trucs comme elle compiment masculin iel... mais comment c possible? normalement je suis pas sensé avoir un seul genre point barre? fin je sais que c possible d etre gender fluid mais dans les temoignages que g lu ct vrmt comme si ilsse sentaient fille pis tt a coup gars. et je crois pas avoir ca. ca m est arrivé une ou deux fois de me reveiller et de m habiller plutot feminine , de sortir et de voir mon reflet dans une vitrine puis etre completement "degoutée" par les vetements que je porte, et j aurais juste envie de courrir me changer. mais g hamais cette sensation quand j suis habilée avec des vetement "masc" . mais est ce que c par rappord au fet que je suis lesbienne et que dcp g l impression d etre habillee trop fille pour que les gens le sache ou bien c par rapport a mon genre? mystere :)). apres autre chose: je sais pas si c une heuphorie de genre mais une fois un gars m a dis "le jeune homme" pour paler de moi, et j etais tellement heureuse!! g aussi vu un tiktok ou un gars trans disias qu il etais bah un gars dcp, et qu il etait pas moin gars si il portait une jupe, et que les gars trans pouvais aussi porter de vetement dit " feminin". ca m a marqué car j me suis rendu compte que de dire "les vetements n ont pas de genre" ca coresspond AUSSI au personne trans et qu on peut etre trans ftm et ne pas frocement etre un exemple de virilité ou je ne sais quoi.apres encore un autre truc: c bizzard de dire ca comme ca, mais... j aime l idee d etre lesbienne. fin non je me corrige: j aime le fais que deux femme s aime, j aime tt la gay culture qu il y a autour, j aime... bah jps enft dire aimer l idee sa fais un peu fetichisme ou truc du genre. mais j aime appartenir a la "case" lesbienne. bizzard non? bon voila dsl pour les faute de tapes vu que j ecrit sur un clavier un peu bizzard jpp avoir les c scédille par ex. donc mercii d avoir lu!!


Mon style androgyne est-il lié à mon identité lesbienne ou ...

Bonjour! je tiens tous d abord a precisé que l adresse mail que g mis n est pas valide, afin que mes parents ne puisse pas lire la reponse que vous m auriez envoyé via ma boite mail. berf, je me questionne sur mon genre et je pense que c possible que se soit lié avec le fait que je suis lesbienne. g tjrs aimé le style androgyne, ainsi que d etre comparee a un homme. pourtant j aime aussi porter des vetements feminin( je pense que les vetement n ont pas de genre mais c plus simple de dire ça) il y a des jours ou je me sens tellement mal avec mon corps, et j aurai tt fais pour avoir une poitrine plate agin d eressembler a un gars. et g lu des temoignage sur internet de personne snon cisgenre. mais tt le monde disais qu iels ne se sentais pas homme/femme. mais concretement c quoi se sentir homme ou femme? c un ressenti, mais lequel? ou quelque chose plus en lien avec l apparence?apres j espere vrmt etre cisgenre. je prie pour que je me rende compte que c juste la maniere dont je m habille et pas comme je ressent. car mes parent ne sont pas du tt supportifs la dessus. et sion derniere question. savez vous si il y a un moyen de se procurer un binder dans des magasin pas en ligne si possible a Sion? ou bien si c possible d en fabriquer un/d utiliser une autre chose qu un binder pour avoir une poitrine plate? voila merci d avoir tt lu et dsl si c un peu long ^^ bonne journee!!



Serais-je lesbienne plutôt que bisexuelle?

Bonjour, Je m'appelle Elena et j'ai 28 ans depuis toute petite je me suis toujours senti, attirée par les femmes et les hommes. Certes j'ai eu beaucoup plus de relations amoureuses avec des garçons car je vivais dans une région ou le mot lesbienne, gay, bi, trans, tous ça était tabou. Aujourd'hui j'ai rencontré une fille avec qui je me sens bien en total osmose, c'est comme si le destin nous avait réunit et c'est pareil pour elle et je me rend compte, que je me sens plus l'aise dans une relation avec une femme dans tout les niveaux. Avec les hommes, je peux tomber amoureuse mais je ne vais pas éprouvé d'attirance sexuel, je n'arrive pas à prendre du pLaisir c'est plus une torture pour moi qu'autre chose et intellectuellement parlant c'est pas ça. Dans ma famille on ma toujours dit quand j'étais ado et que je venais à parler de mon orientation: d'homosexualité de bisexualité , que tout simplement je me cherchais, alors que au fond de moi je savais que j'avais de l'attirance et du désir pour les filles. Après par la suite quand j'ai fait mon coming out à ma mère elle à du mal à le digéré au debut et maintenant ça va beaucoup mieux elle m'accepter telle que je suis. Mais la j'en viens à me questionner donc sur le fait d'être non pas bisexuelle mais totalement Lesbienne ? Peut-être parce que la peur de s'avouer qu'au fond je n'aime que les femmes et que les hommes étaient un substitue. Je suis un peu perdu. MERCI de bien vouloir m'éclairé sur ce sujet. Elena


Je ne sais pas si je suis réellement bisexuelle plutôt ...

Bonjour, J’ai une question concernant mon orientation sexuel. Je suis en couple depuis 4 ans avec mon copain. Je suis amoureuse de lui. Lorsque l’on fait l’amour, je n’ai souvent pas envie qu’il fasse quelquonc préliminaires avec moi. Pas parce que par le passé ce n’était pas bon (et je lui communique ce que j’aime et n’aime pas), je n’ai simplement pas envie. Lorsque je me masturbe, je pense à des filles qui me font des préliminaires et ça m’excite. D’ailleurs, ça m’excite plus que si je pensais à un gars. Un gars ça me vient pas me chercher. Le truc c’est que j’aime la pénétration avec lui lorsqu’on fait l’amour si je me touche avant. Un pattern qui se répète au travers de toute les relation hétérosexuelle que j’ai eu. Ça fait 4 années que nous sommes ensemble et nous avant énormément d’amour l’un pour l’autre, nous sommes amoureux et ce sentiment ne change rien à ça. Aussi, j’ai 22 ans, et j’ai eu des relations sexuelle avec des filles avant que j’ai bien aimé, mais rien qui a durée ou de sérieux et je n’ai jamais couché avec une fille sans que je sois elle qui fasse les préliminaires. Je suis convaincu que d’avoir une relation sexuelle douce et gentille ou la distribution des préliminaires est mutuelle m’allumerait vraiiiiiment beaucoup. Sachant cela, je suis jeune, mais j’aime mon copain plus que tout ( il est d’ailleurs au courant de ce dilemme), mais j’ai un côté de ma sexualité que je ne comprends pas et que si je ne découvre pas, je vais le regretter toute ma vie. D’un autre côté, je suis belle et bien amoureuse de mon copain et le perdre n’est absolument pas une solution viable. En gros, je ne sais pas si je suis réellement bisexuelle plutôt que lesbienne mais capable de développer des sentiments romantiques avec les deux sexes? (Je me vois très bien être en amour autant avec une fille qu’un gars) Merci beaucoup de votre attention et de votre merveilleux travail  C’est difficile de vivre avec la culpabilité d’avoir ses sentiments alors que tu aimes d’amour fou ton copain. Heureusement, il est très compréhensif et un soutien important  Bibitte


Est-ce normal que je ressente une forme de honte d’être ...

Bonjour, je vous avez déjà envoyée un message auparavant mais ma situation a un peu changée. J'ai commencée à me poser des questions sur mon orientation sexuelle il y a 2 ans et maintenant je m'identifie comme étant lesbienne même si j'ai encore des doutes. Mon problème est que je pense que j'ai honte d'être lesbienne. L'autre jour, ma grand-mère m'a demandée si j'étais lesbienne parce que c'est vrai que je fais souvent des sous-entendus. Elle m'a ensuite dis que si je l'était, elle ne m'aimerait pas moins pour autant. Ça m'a fait vraiment plaisir qu'elle dise ça mais malgrés tout je lui ai quand même répondu que non je n'était pas lesbienne. De plus, j'ai un ami qui est gay et je sais qu'il aura une réaction positive si je lui dis mais je n'arrive quand même pas. Je ressens une sorte de honte à l'idée que les gens me perçoivent comme une lesbienne mais d'un autre côté j'ai envie de l'assumer. Pourtant j'essaye de me dire que je n'ai pas à avoir honte, que c'est normal mais je n'arrives pas. J'ai l'impression que je n'arriverais jamais à en parler et ça me rend vraiment mal, je sais que tant que je n'en parlerais pas, je n'arriverais pas à me sentir épanouie. Enfin voilà, j'aimerais juste réussir à en parler, à ne pas avoir honte et à l'assumer car ça me rend vraiment mal de garder ça pour moi. Kinvea



Est-ce que je suis juste une lesbienne confuse qui ne ...

Bonjour, je m'appelle Meïra et j'ai 17 ans. J'ai toujours était perdue en ce qui concerne mon orientation sexuelle. Voici ma problématique : Je suis en capacité d'être attirée romantiquement et sexuellement par les filles, mais en ce qui concerne les garcoy je suis totalement dans le flou. Je suis que les garçons ne m'ont jamais attirée sexuellement, et rien que l'idée de le faire avec un homme me repousse et m'effraie. Pourtant, j'ai déjà eu des crushs sur quelques garçons. Le problème, c'est que je ne saurais dire si c'était vraiment des sentiments amoureux ou si je n'étais qu'en recherche d'affection provenant d'un homme, n'ayant jamais eu de figure paternelle, et surtout, ma seul représentantation de l'amour à toujours été ma mère ayant eu divers hommes dans sa vie. Est-ce que je suis juste une lesbienne confuse qui ne cherche que de l'affection ? est-ce que les hommes m'attirent uniquement romantiquement ? Je suis totalement larguée, et je souhaiterais énormément que vous m'offriez votre aide. Meï


J’ai cette forte envie de dire à mes parents que ...

Heyy, j’ai déjà écrit ici auparavant et puisque vous m’aviez beaucoup aidé je me permet de réécrire. Quand je suis auprès de ma mère ou mon père j’ai cette forte envie de lui dire “Maman/Papa je suis lesbienne!” Mais je sais que ça ne ce passerai pas comme dans les films mon père je sais qu’il l’accepterai mais ma mère… Je veux tellement le dire que ça en devient insupportable, l’envie deviens envahissante. Ce n’est vraiment pas agréable de devoir le cacher. Avez vous des conseils pour le cacher sans que ce sois insupportable? Léa


Je n’ai pas beaucoup d’expérience et je n’arrive pas à ...

Alors voilà : cela fait plus de six mois que je suis avec ma copine et on a déjà tenté le sexe. Seulement voilà jusqu’à présent j’ai toujours été attiré par des hommes et elle c’est ma toute première copine (je n’ai pas eu de petit copain avant non plus) je suis donc inexpérimenté dans le domaine de la sexualité (notamment lesbienne) donc je ne sais pas pourquoi je n’arrive pas du tout à jouir. Quand je suis toute seule j’y arrive très bien, par contre je n’utilise jamais mes mains : je n’ai jamais essayé avec des jouets et les mains ça ne marche pas du tout sur moi, même quand c’est quelqu’un d’autre qui le fait. (Je crois que se n’est pas très courant mais j’utilise les angles des meubles par exemple). Bref cela la frustre beaucoup et j’ai l’impression que c’est devenu une sorte de problème que l’on doit résoudre... après l’acte n’est pas nul en général, j’arrive bien à monter en température mais ça ne va pas jusqu’au bout. Si vous avez des conseils à me donner je suis preneuse. -P



Je suis de plus en plus dégoûtée par tout ce ...

Bonjour, je suis une fille, encore jeune, et je me suis considérée d’abord bisexuelle, puis lesbienne. Mais cela fait quelques semaines que tout ce qui touche aux « relations sexuelles » que ce soit des conversations ou même juste un mot commence à me mettre de plus en plus mal à l’aise, comme si ça me dégoûtait. Je ne sais pas si j’ai le droit de rentrer autant dans les détails mais on pourrait se dire que c’est dû à mon jeune âge mais cela fait déjà très longtemps que je regarde des vidéos pornographiques etc... (j’ai arrêté depuis des mois) et je ne ressens quasiment plus aucune envie. J’ai toujours aimé les gens pour ce qu’ils étaient, et non pour leur corps, on a toujours trouvé mes goûts étranges. En clair je pourrais avoir des sentiments amoureux pour tout les genres mais je ne sais pas si je pourrais me considérer comme étant asexuelle, je suis vraiment perdue. Merci. Chiinwo