Tag: justice réparatrice


Comment vivre avec les mauvais souvenirs liés à des attouchements ...

Bonjour, je vous contact car premièrement je ne sais pas vers qui me tourner pour en parler et deuxièmment en parler me libererais déjà d'un poids. Cette année j'ai eu 30 ans, comme beaucoup d'entre nous ont s'est tous remis en question avec le confinement. Il m'est revenu un mauvais souvenir d'enfance, mon père posait la main sur mes fesses lors du coucher, (je ne me souviens pas trop de l'âge 8-10ans) je me sentais gêné donc je me retournais pour éviter qu'il le fasse il a donc finit par arrêter de le faire. Je lui en ai parlé récemment mais nie les faits, et je ne veux pas lui en reparler, pour ne pas empirer la situation de la famille. Tout cette histoire m'a fait rappeler un autre souvenir d'enfance ou j'ai moi même toucher les fesses d'une fille (la soeur d'un ami encore aujourd'hui) sans son consentement, de ce que je me souviens ce souvenir était après l'épisode avec mon père. Aujourd'hui j'ai un poids très lourd de culpabilité. Dès qu'il y a le sujet atouchement sur quelquonque media ses mauvais souvenir refont surface et me prennent une bonne partie de mes pensées. (Pour l'annedocte il y avait a la TV le film Polisse, au bout de 3min j'ai pas pu continuer j'ai changé de chaîne.) Ma question est la suivante: Comment puis-je vivre avec ces mauvais souvenir ? Thomas


Est-ce qu’on peut développer une relation saine avec une personne ...

Bonjour AlterHéros! J'ai une question pour vous. J'ai essayé de trouver la réponse moi-même mais il y a très peu d'info sur le sujet et vous êtes cools sur pleins de sujets alors je tente ma chance. Est-ce qu'on peut développer une relation saine avec une personne qui a posé des gestes d'agression sexuelle sur nous dans le passé? Si c'est des gens qu'on aime qui font des choses à un moment de leur vie et qui sont honnêtes et ouverts dans leur propre cheminement. J'ai l'impression que c'est une question qui met les gens en colère. Il y a plein de gens qui dénoncent mais qu'est-ce qu'on fait après? Ça sert à quoi la justice réparatrice si c'est pas reconnu par personne? C'est important pour moi parce que j'en ai marre qu'on juge mon choix de continuer à être en contact avec cette personne-là. Après avoir fait le tour des faits, des causes et des conséquences ensemble, si c'est dans le respect et tout, est-ce qu'on peut passer à autre chose? On fait quoi quand se parler finalement ça fait du bien et que c'est les autres qui nous jugent? C'est dur parce que l'impression que ça donne c'est que c'est antiféministe de choisir un autre chemin que couper le contact ou appeler la police.