Tag: intimidation


Je subis du harcèlement homophobe à l’école… Je ne sais ...

Salut Je suis un garçon et jai 13 ans et je subis du harcèlement à l'école depuis plus d'un ans. On se moque de moi tous les jours de mes habits de mes lunettes de ma coiffure de mon comportement de mes chaussures de mes parents de mes soeurs .... Tout y passe. Certains mecs prennent mes 2 soeurs pour des prostituées et j'ose même pas défendre leur honneur je me sens tellement faible et nul. Ces insultes contre mes soeurs ne se font jamais dans leur présence. Mais ça me fait très très mal. Mais je suis tellement faible que tout le monde me marche dessus et dur ma famille et je me sens très coupable de ne pas être capable de me défendre. Je me prends aussi des insultes sale pd, pédale etc. Je le vis très mal. J'ose plus rien et j'ai très peur. En cachette je me sens attiré par certains garçons à l'école on va dire que la relation homosexuelle m'excite sexuellement, je peux pas le contrôler mais je me sens moins que rien pour les filles. Je me perçoit comme un sous homme, comme un sale pd à cause des insultes, j'ai en horreur mes attirances et j'arrive pas à séduire les filles et j'ai l'impression de devenir homo par défaut à cause des autres parce que être gay c le mec rejeté par les filles et moi j'arrive pas à séduire les filles alors que j'ai tjrs éprouvé une attirance pour les garçons. Et je sais pas si devenir gay est en train de me rendre aussi faible face aux autres, j'ai plus en plus l'impression qu'être gay me transforme en gros faible J'ai beaucoup d'envie pour les garçons et c'est invivable d'avoir ces envies, je dois toujours faire attention que personne ne se rend compte que je peu tombé amoureux d'un homme. Je vis plus. Je voudrais ne plus avoir d'attirance pour les hommes. Je continue à me forcer sur mes attirances mais je n'ai pas le contrôle sur ces attirances comme je n'ai aucun contrôle sur ces faux amis qui me harcèlent et j'ai parfois des envies suicidaires car je ne contrôle rien dans ma vie. Je sais plus quoi faire.


À cause de l’intimidation homophobe, je ne sais plus trop ...

Bonjour Alterheros, j'espère que vous pourrez me donnez des conseils à mes différents soucis. J'ai 17 ans. En premier, on se moque de moi à l'école tous les jours depuis que je suis entré au collège à 11 ans et je peux vous dire que le confinement est une bénédiction pour moi (comme les vacances scolaires) contrairement à beaucoup et je voudrais que ça dure une éternité, mais ça ne durera pas. Comment faire cesser les moqueries ? M'inscrire à un sport de combat pourrait il me permettre de me faire respecter par les autres ? Parfois, on se moque de moi en me traitant de "pd" ou "sale pd" et autre insulte homo pour me rabaisser alors que je ne fais rien pour ressembler à une personne homosexuelle. Pourquoi ? Est ce lié à je ne suis jamais sorti avec une femme ? Comment faire pour séduire une fille, sortir et coucher avec elle, je suis vraiment un loser et je ne me sens pas bien dans ma peau ? Je suis très renfermé sur moi même, je suis timide et incapable de me défendre face aux moqueries, je ne sais pas pourquoi. Des conseils ? Ces derniers temps, je passe de plus en plus de temps sur la pornographie, même si je sais que ce n'est pas la réalité, je me sens très seul romantiquement et je ne sais pas comment combler ce vide. Des conseils ? Mais voila, je consomme de la porno gaie maintenant, ça me plait beaucoup et je m'identifie comme gay à ces moments là, et des mecs à l'école me plaisent de plus en plus, autant que certaines jolies filles, en fait c'est depuis mes 11 ans que je rencontre des gars qui me plaisent autant qu'une fille, chaque année, je ne peux pas le nier ! Mais je suis de plus en plus démuni à cause de toutes ces moqueries, donc je suis bloqué avec les garçons pour sortir avec et je ne sais plus trop si je veux sortir avec une fille pour être simplement mieux dans ma peau et me valoriser auprès des autres ou par amour. Je vendrai actuellement mon âme au diable pour sortir et coucher avec une femme pour être mieux vu socialement, mais aussi pour savoir ce que ça fait un rapport sexuel avec une femme. Mais en même temps, je voudrai par moment pouvoir sortir avec un garçon, mais ce n'est pas possible, je vais mourir si je fais ça, ça finira par se savoir et je ne suis pas prêt à le supporter, on se moque déjà trop de moi. Par moment, pour me sentir moins seul, je voudrai juste un rapport sexuel avec un garçon, ça suffirait, mais ça n'arrivera pas si je ne sors pas avec un garçon, alors que j'ai quand même envie de vivre avec un garçon par moment. Puis je n'oserai jamais aller vers un homme sans savoir au préalable s'il est homosexuel. Donc, quels conseils me donnerez vous pour séduire des femmes ? Aller sur des sites de rencontre ? Il faudrait que j'arrive à sortir avec une femme pour faire taire les moqueries et aussi pour savoir ce que ça fait une relation sexuelle avec une femme pour me rassurer sur mon hétérosexualité. Je voudrai rester hétérosexuel pour la vie et pas rester homosexuel, comme j'ai l'impression de l'être par moment, parce que j'ai encore plus envie de savoir ce que ça fait une relation sexuelle avec un homme qu'avec une femme, mais l'homosexualité a beaucoup d'impacts négatifs pour soi et je ne pourrai jamais les supporter actuellement. Je vous parle que de sexe mais parce que dans le passé je suis déjà tombé amoureux de filles mais ça n'a jamais marché, on s'est même moqué de moi et je me sens dans l'incapacité à aimer quelqu'un de nouveau à cause des moqueries, encore moins une fille. Et aussi c'est parce que j'ai l'impression que personne (femme ou homme) ne pourra m'aimer un jour, aucune femme ne m'a jamais fait comprendre qu'elle pouvait s'intéressait à moi. Je serai toujours seul et donc, j'envisage uniquement des rapports sexuels avec les personnes (pour cette raison j'ai mis aromantique dans mon orientation romantique), uniquement avec les garçons de préférence si c'était possible, ça semble plus facile et plus simple le sexe avec les hommes. Si cela était possible sans les impacts négatifs liés à l'homosexualité, ça ne me dérangerait pas au fond de connaitre que des rapports sexuels gays même si ça pourrait me manquer de ne jamais connaître de rapports sexuels avec une femme, . C'est compliqué et je ne sais plus trop où j'en suis en termes d'orientation, vivre ou ne pas vivre avec un homme ou une femme un jour, avoir des relations sexuelles avec un homme ou une femme un jour, toutefois si j'ai la chance que ça m'arrive un jour !




Mon coming-out à ma mère s’est bien passé, mais j’ai ...

Bonjour, je voulais te dire que ma mère le savais déjà et elle la bien pris mes a l’école je n’ai pas la même chose il ay une fille qui as dit a sait ami(e)s quelle étais lesbienne et le monde se moque delle Je me sans Bizart et pas très bien d’être qui je suis passe une belle journée.



J’ai une peur colossale d’être homosexuel. Suis-je un gay refoulé?

Bonjour; alors voilà depuis bientôt 1 an j'ai une peur colossal d etre homo sexuel Je me présente, je suis un gars de 20 ans. Étant tout jeune (avant mes 10 ans) j'ai eu des relation sexuel avec d'autre gars de mon âge consenti évidemment (rien de méchant vu que nous étions petit) et une fois avec une fille (maos rien de bien méchant non plus, je n'attend aucun jugement dessus je trouve moi même honteux d avoir fais des choses de ce style si jeune). Ensuite est arrivé le temps du collège; ou il était pour moi logique de m'intéresser aux filles (mais dans mes souvenir j'avais quand même un petit fantasme homo sans penser que je l'étais pour autant), mais jy pensais pas vrm, je trouvais l'histoire de "faire du sexe avec une fille" attirante (comme tout les collégiens de mon âge). Bref cetais les filles qui l attiraient. Ensuite à l'âge de 13 ans en 4eme, il m'est arrivé de discuter de ceci avec un proche. Chose qui a changé ma vie, car cette année la je me suis isolé des gens, lui par la suite s'est servit de se que je lui avais dis pour le répéter et me mettre environs toute les classe de se 4eme à dos, j'étais insulté rabaissé, je me faisais harceler/traiter de pédé etc ...je n'avais plus vrm d amis j'étais seul. Dès que quelque chose me faisais penser à la rumeur j'avais une énorme boule dans le ventre et je stresser. Au cours du temps ce stress n'est pas partie (avec une peur de beaucoup de chose présente, essentiellement du jugement, mais c'est peut être cette même peur qui me fais angoisser d etre gay). Ce stress que javais m'a empêchait d'avoir une vie normal et donc d'avoir une copine : je stress lorsque je parle à des gens dont j'ai pas l'habitude, et en conséquence, le simple fais de parler a une fille dont j'ai pas l'habitude me stress énormément, je suis maladroit et même si avec certaine je m'entend avec ça va jamais trop loin (les fille me stress beaucoup plus que les mecs) N ayant pas eu de copine, comme beaucoup de jeune je suis aller sur des film porno mais me suis enfermer dedans trop. Au début j'ai constaté que le vagin me degoûtait, mais ce dégoût n etais pas présent à chaque fois, et ne m'a pas fais douter de mon hetero sexualité. En revanche je fantasmais beaucoup sur la sodomie sur les filles (dsl de dire de manière aussi cru), je préfère largement. Ça m'a donner des petit doute sur mon orientation sexuel par la suite mais rien de trop méchant ça passe, je regarde les filles au lycée j'aime leur corps. Malgré le stress j essaie de minterresser aux filles. Mais cette année j'ai constater qu'à chaque fois que je minterresse a une fille, je me lasse d'elle dès qu'elle est un peu trop gentil avec moi, ou dès que je vais parler de elle a un ami à moi : je vais la trouver stupide selon ses agissement, me dire quelle se croit parfaite etc ... même parfois lui trouver des défaut physique qui la rendront à les yeux moins belle. Puis cette lassitude va passer, puis revenir, et cela en boucle jusqu'à se que jmen fiche. Je tiens à ajouté avec ça que j'ai une sorte de rage constante envers les fille a cause de mauvaise expérience (même amical) avec des filles, donc je me dis que cette lassitude est peut être du à ça mais je n'en ai pas la certitude. Depuis mes 20 ans, cette idée d etre homo me tournais dans la tête de plus en plus souvent, jusqu'à mtn me hanter quasiment H24. J'y pense chaque jour de manière extrême pénible, je me réveil en y pensant parfois en me disais "pitié que t'es pas gay, j'espère que tes pas gay" je suis maintenant mal à l'aise aussi avec mon entourage qui est homophobe, je pense à cela H24. J'ai parfois fais des rêves gay (embrasser un gars, maos jamais bien plus loin, oj peut être qu'une seul fois) Pqarfois jme dis "cest bon jsuis gay" puis après je me dis quz c'est stupide. J'ai essayer de m imaginer vivre avec un mec, mais l'idée la parut grotesque et ma limite fais rire, je me vois faire ma vie avec une fille que j'aime malgré tout. J'ai eu un doute d'avoir des sentiments pour un gars de mon BTS cette année, mais ce gars correspond à tout se à quoi je voulais m assimiler durant ma période ado, je me suis dis que cetais pour ça que j'avais l'impression et du au gros manque de confiance en moi que j'ai. Toutefois depuis cette année une autre chose me perturbe, je trouve les gars beau/ stylé, une approche que je n'avais pas avant, et à force de me prendre la tête j'ai même parfois l'impression de perdre attirance pour les filles (mais j'ai l'impression que c'est a force d etre dans le floue, car je reste sensible a leur charme, j'aime arriver à leur faire rire, qu'elle s'attache à moi, j'ai envie de les câliner etc etc ... et l'idée d embrasser un mec me degoute mais pas les filles ça ne me degoutte pas) A force d'être perdu j'ai regarder des porno gay, ça ne degoutte pas mais je me vois pas faire des choses gay à vie si je devais être amener à en faire, (j'ai parfois du dégoût après court de tps en tps malgré tout). A cause du stress et du trouble anxieux que jai depuis ses 7 dernières années je suis actuellement en thérapie cognitive et comportemental mais je n'ai pas encore eu l occasion de parler de ça a mon psychiatre et je ne vois pas comment je pourrai. J'ai vu en faisant des recherches que cette peur d etre gay que jai peut être une phobie compulsive ou un truc appelé toc homo, mais ça ne m'aide pas à savoir se que je suis réellement. J'ai conscience de la longueur de mon message mais j'ai vrm besoin d'aide j'ai l'impression que j'ai une succession de chose qui vienne pour me perturber et celle - ci est de loin la plus grosse jusqu'à aujourd'hui. Pourriez - vous peut être me donner un avis/un peu d éclairage avec toute ses info donné ? Serai - je un gay refoulé ? Je précise que je n'ai rien contre les gay je pense qu'ils doivent être respecter au même titre que n'importe qui mais je ne me vois pas l être ou faire ma vie avec un gars. Je suis vraiment au bout du rouleau avec ça. Merci beaucoup




Les copains de mon ex ont des comportements dérangeants. Devrais-je ...

Bonjour je pense tout le temps a lui j'arrive pas l'oublier. En plus de sa quand je croise ses potes ils font toujours des remarques du genre "elle est la meuf" " et la regarder pas " . Mais j'ai comme une sensation qui va réapparaitre dans ma vie qu'il va se passer quelque chose . Avant qu'on était ensemble a chaque fois qu'on s’embrouiller il me bloquer ou il me retirer de tout ces réseaux sociaux . et la il la pas fais. J'ai des amis qui me disent qu'il me surveille et que ces potes font sa pour que je sois malheureusement . Y a même un de ses potes maintenant il me regarde tout le temps des fois il me souris et quand j’attends le bus il s'approche de moi . Je sais plus quoi faire . Cela est fais pour m’énerver et que je n'arrive pas a passer a autre chose ou c'est des messages pour me dire qu'il est toujours qu'il me surveille et qu'il va revenir . Je suis perdue . Dois je lui envoyer un message pour lui parler des comportements de ses potes parce que sa m’énerve qu'ils fassent sa.




Où puis-je rencontrer des hommes gais au Saguenay?

Bonjour ! Pour tenter de faire rapidement, je suis un homme âgé de 25 ans et je n'ai jamais été en couple de ma vie et pour cause, comme je suis un homme sensible, efféminé et avec une voix plus aiguë que la majorité des autres hommes, la combinaison était parfaite pour être une proie facile au secondaire. L'intimidation scolaire m'a suivi tout le long de mon secondaire entachant ainsi ma réputation. Les surnoms tels que "Tapette, gai, fif, imbécile..." était au rendez-vous. Pour ainsi dire, je crois être ce que je craignais le plus, être un homosexuelle. Je n'ai pas terminé mon acceptation à ce sujet, car dire que je le suis me ramène à un point de vulnérabilité. Mais quand je prends conscience que je suis attiré par les hommes malgré-moi, je peux continuer de fuir autant que je voudrai, c'est fuir ce que je suis dans mon intégralité, alors autant composer avec pour vivre ma première histoire d'amour. Ma question est, est-ce qu'il y a un endroit pour en rencontrer au Saguenay ?