Tag: inceste



Est-ce normal que mon beau-frère me fasse des avances lorsqu’il ...

Bonjour, Je vous envoie cette "question" sans savoir si je m'adresse à la bonne plateforme mais je suis un peu perdu et je n'ai personne à qui en parler... Je vais essayer d'être brève, ma mère c'est remarié il y a quelques années et honnêtement tout se passe bien avec ma nouvelle famille, mon beau père à plusieurs enfants dont 1 en particulier ayant 5 ans de plus que moi (J'ai 20 ans). Nous avons toujours été complice et même si nous n'avons pas grandis dans le même foyer (n'étant pas chez ma mère) je l'estime comme mon frère et je pensais qu'il m'estimais comme sa soeur. Même si il a toujours étrangement réfuté ce terme, pour lui nous ne sommes pas de se lien et quand le sujet revient sur la table, il reprise toujours que nous n'avons pas de sang en commun et que ce terme n'est pas le juste, je prenais ça pour du chipotage en soi après tout nous avons tous des manières différente de voir nos liens avec les autres. Je vis maintenant chez ma mère et mon beau père mais lui n'y vie plus, il passe de temps en temps chez nous pour rester dormir et ce qu'il faut surtout savoir c'est qu'il a un réel problème avec l'alcool, il souffre d'un alcoolisme très fort pour son âge. Il y a maintenant 2 ans à peu près, lors d'un repas de famille il avait beaucoup bu (tout le monde à vrai dire), nous avons danser et cela c'est transformé en accolade puis plusieurs bisous sur la joue mais c'était fait de manière plutôt étrange et même mon beau père lui a dit de ce calmer. Etant donné qu'il avait beaucoup bu, j'ai fait abstraction, j'ai passé ma vie entouré d'alcoolisme alors je pardonne facilement le comportement des gens sous cette substance. Etant distant de nature, je me suis dit que l'alcool l'avais complètement déshinibé et qu'il avait mal géré la situation. N'étant pas quelqu'un de nature tactile, je sais que ce qui peut paraître dérangeant pour moi et souvent un geste banale et anodin pour d'autres. Fin bref, les mois passe, et il revient dormir à la maison car il a une soirée avec des amis près de chez nous. Il rentre tard, bourré, et il a donc le réflexe de venir me voir dans ma chambre pour rigoler, je vois qu'il a du mal a marché et à parler et je me décide donc de venir l'aider à faire son lit (il n'y serais jamais arrivé). Une fois le lit fait, il s'assois sur le lit, m'attrape par le bras et me fait assoir sur lui de manière très étrange et honnêtement, très sexuelle suivis d'un "viens par là" et je me retrouve un bref instant tétanisé et par je ne sais quelle chance, le pied du lit se casse me permettant directement de passer à autre chose et de faire comme si de rien n'était. Je ne voulais pas être parano, j'en ai donc parlé à une amie pour savoir si je devais douter de la façon dont me percevais, mon frère (à mes yeux en tout cas), celui que je connais depuis que je suis enfant. Elle a trouvé ça étrange elle aussi. Comme l'autre fois, sans preuve cuisante et évidente, dans le doute, j'ai préféré me dire que j'était parano. Surtout que plus rien ne c'était passé d'étrange, les fois ou je le voyais rien de bizarre et tout se passais bien, je reprenais confiance. Mais se soir, même scénario, il est rentré bourré, est venu me parler vite fait en me disant qu'il était torché, voix pâteuse, tête qui penche, du mal à marché, la totale. Je lui souhaite bonne nuit, il pars puis reviens 2 minutes après pour me demander de l'aider à faire son lit. Au moins 9 mois s'étant écouler depuis le dernier incident j'avais en tête que je devais être parano, une partie de moi ce disais si il ne se passe rien cela prouve que tu était parano et si il essaye quelque chose cela prouve que tu ne l'était pas et de toute façon je ne comptais pas le laisser dans la merde. Je vais donc l'aider, je fait son lit, il me remercie par un câlin qui m'a parue simplement amicale. Sur le point de partir pour le laisser dormir, il m'attrape par le bras et m'allonge sur lui, puis il pose sa main sur le haut de ma cuisse limite fesse et me dit "t'es mignonne". Je me retrouve tétanisé un bref instant et me défait de son emprise, il essaie de me tirer vers lui mais n'a aucune force je pars et lui dit qu'il est temps de dormir, j'ai eu le droit à un ironique "ohh t'es méchante". Je vais dans ma chambre et 2 minutes après il revient me redisant que j'était méchante et je lui dit froidement d'aller dormir ce qu'il a fait. Bon. Si j'écrit tout ça c'est parce que ma tête est rempli de question et je ne sais pas à qui parler...Déjà, est ce que c'été des avances ou je suis parano ? Est ce que le fait qu'il sois bourré le fait vouloir sauter sur tout ce qui bouge ou réveille une pars sombre de "désir" envers sa soeur(par alliance)? Est ce que je dois m'en inquiéter ? Est ce normal ? Est ce malsain qu'une partie de moi voulez avoir la réponse même si cela voulais dire que je devais subir une situation gênante ? Est ce que l'alcool est coupable de tout ça ou une partie de lui est quand même problématique? Bref, je suis désolé pour ce pavé et je ne sais même pas si mon explication était claire, J'espère juste que vous aurez des réponses à mes questions, Merci d'avance alterheros


Quel est le meilleur site de rencontre pour hommes homosexuels ...

Bonjour, Je m'appelle Léni et j'ai 18 ans, m'ayant déjà aidé par deux fois dans mes questionnements, je souhaitais vous faire part d'un autre des mes problèmes qui me travaille de plus en plus. Voila j'aimerais beaucoup rencontrer un autre homme pour avoir ma première relation sexuelles mais étant assez isolé je pensais passer par un site de rencontre qui me permettrait de rencontrer d'autres homosexuelles plus facilement. Cependant je suis un peu perdu car d'abord je ne sais pas trop par lequel je peux passer et qui est le plus sécurisé et adapté à ma situation ? Ensuite et comme je l'avais dis lors d'un précédent message, j'ai subis un inceste durant une grande partie de mon enfance sous forme d'attouchement par mon grand frère et je ne sais pas trop comment en parler à mon future partenaire d'autant que je ne cherche pas à avoir une relation romantique avec un autre homme mais juste une relation sexuelle librement consentie. En résumé je ne sais ni par quelle plateforme passer pour un me sentir en sécurité ni comment aborder un sujet qui est encore très douloureux pour moi et qui m'empêche d'aller plus en avant de mes désires d'autant que je suis d'un naturel plutôt timide malheureusement... Pouvez vous me donner des conseils ? En tout les cas je voulais quand même vous remercier pour les nombreuses réponse que vous m'avez déjà fournis et vous féliciter pour le travail que vous faites qui permet à des personnes comme moi de se sentir écouter, merci ! LLD



Est-ce que les attouchements que j’ai vécus peuvent être liés ...

Bonjours. Quand j'étais petit (7-9 ans) j'ai subis des attouchements répétés de mon grand frère avec lequel je dormais dans la même chambre. Il n'y a jamais eu de pénétration mais il me faisait passer ça pour un jeu dans lesquels il me demandait de me faire passer pour une femme pour pouvoir s'exciter sur moi. Je l'ai dit à ma mère qui a pris ça très au sérieux et qui m'en a fait parler à moi et à mon frère pour m'aider. Mon problème c'est que je suis gai, je suis attiré par les hommes et pas du tout pour les femmes, et je ne sais plus depuis combien de temps je le sais .... Bien que j'assume mes attirances maintenant je ne peux m’empêcher de me demander si ce que j'ai vécu n'a pas influencé mes désires sexuels et dans tout les cas j'ai vraiment peur que ces événements ne m'empêchent d'avoir des relations sexuels normales avec des hommes plus tard. J'ai surtout besoin d'être rassuré sur ces points que je ne peux pas aborder avec ma mère car trop intimes pour moi. Merci d'avance pour votre réponse.


J’ai couché avec ma soeur. Que faire?

Bonjour AlterHéros, Je suis Steven, un homme de 19ans. J'ai eu mon anniversaire y a 2 jours. Et justement, je suis ici, pour parler de ce qui s'est passé cette nuit là. On est partie. Alors, donc, comme je le disais, le 24 Novembre avait lieu mon anniversaire. Y avait plusieurs amis à moi et amies. Y avait aussi ma soeur, son copain. Donc, aux alentour de 1h du matin, alors que la fête bat son plein. Tout le monde s'amuse. Tout le monde a bu, mais modérément. Tout le monde est joyeux. Et arrive un moment ou, ma soeur me demande de la rejoindre en haut, car elle a caché mon cadeau. Donc moi, je monte à l'étage, et en rentrant dans ma chambre, je l'aperçois nue. Je lui demande ce qu'elle fait. Je lui dit de se rhabiller, je lui dit qu'elle a trop bu et qu'il est temps qu'elle aille dormir, dans ma chambre. Son copain était parti plus tôt. Mais elle commence à se frotter à moi, et il est vrai, qu'entre nous, ma soeur est très bien faite de sa personne. Et donc, je n'ai pas pu résister. Et j'ai couché avec ma soeur. C'était ma 1ère fois. Une fois fini, elle s'est endormi. Et la fête s'est finie vers 4h du matin. Tout le monde est rentré chez soi. Et donc moi, j'ai dormi en bas, laissant ma soeur, seule, dans ma chambre. Et au réveil, ma soeur était encore la. Et j'ai commencé à lui en parler, je pensais qu'elle avait agi sous l'alcool et qu'elle allée regretter. Et finalement, non. Elle a dit qu'elle avait aimée, et qu'elle aimerait recommencer au plus vite. N'hésitant pas à me toucher en bas, et à m'embrasser. Et elle est repartie chez elle. Le soucis, c'est qu'elle a un copain et que maintenant, je sais pas comment gérer la situation. Car d'un côté, j'aimerais lui dire. Mais de l'autre, j'ai pas envie que ma soeur me déteste. Et en plus, je suis également fautif. J'ai revu ma soeur depuis, et, elle continue à me toucher le sexe, quand son copain regarde pas. Le soucis c'est que plus ça avance, plus je ressent de l'excitation envers elle. Je voulais pas y aller. Mais c'était plus fort que moi. Fallait que j'aille l'a voir. Mais d'un côté, c'est ma soeur. Je veux pas couper les liens et qu'elle me déteste. Nous avons grandi ensemble. Avec notre mère. Ma soeur à 21 ans. Je lui ai dit qu'elle avait un copain, mais ça lui est égale. Elle me veux moi. C'est pas son 1er copain qu'elle trompe en plus. Mais c'est le 1er qu'elle trompe avec moi. Mais elle veux pas le quitter non plus, car ça lui fait une compagnie et qu'elle l'aime. Je suis dans une drôle de situation. Je sais pas du tout quoi faire.. Si vous pouvez m'aider. Merci.


Puis-je me marier avec ma soeur adoptive?

Salut! J'ai 21ans j'ai été adopté par une famille depuis que j'avais 14ans on vie très bien je suis très à l'aise avec tout le monde dans la famille. Mais depuis quelques après je suis tombé follement amoureux de la petite soeur de ma maman de ma mère adoptive, elle aussi était tombé sous mon charme on a alors commencé une relation. Moi je l'aime de tout mon coeur je me marierai avec elle. On habite dans une même maison je dors au salon et elle dans la chambre et quand j'ai besoin je la rejoint en secret de peur que la maman nous surprendre. Alors dites est-ce possible pour moi de Coire d'un avenir paradisiaque avec elle? Justondra



Je suis amoureuse de ma fille…

bonjour je me présente marie 52ans. je suis maman d'une fille de 19ans qui s'appelle marine nous vivons ensemble. ma fille est lesbienne et moi hétéro. l'autre jour, j'ai surpris ma fille avec une autre fille, j'avais déjà vu ma fille nue, bien sur. mais depuis ce jour, je suis amoureux de ma fille. je sais pas comment lui dire. j'ai peur qu'elle me repousse.. mais ma fille et moi avons une forte relation mere/fille, que peut-etre ca peut passer. je me fiche quelle soit sortie de moi. je veux juste etre heureuse avec elle..comment lui dire.? Marie Bonjour Marie ! Merci du partage de ta situation et pour la confiance que tu portes envers notre service. Si je comprends bien, tu affirmes être amoureuse de ta fille depuis que tu l'as vu nue. Tu ne sais pas comment partager tes sentiments amoureux envers ta fille et tu as peur qu'elle te repousse. Tu affirmes simplement vouloir être heureuse à ses côtés.  D'abord, l'amour de parents pour ses enfants a quelque chose de très puissant et unique. Il faut toutefois différencier l'amour parental de l'amour érotique. L'essence même de l'amour parental est de veiller à la croissance et à l'émancipation de l'enfant (donc de vouloir que l'enfant se sépare pour qu'il puisse être autonome). Au niveau de l'amour parental, deux personnes n'en faisant qu'une arrivent à se séparer. Il s'agit ici de la principale différence avec l'amour érotique où deux personne jusqu'à alors séparées ne deviennent qu'une.  Certains parents ne peuvent aimer leur enfant que d'un amour érotisé, voire sexualisé, pour plusieurs raisons différentes que les intervenant.e.s en psychologie auront des opinions diverses. Toutefois, il n'est pas sain pour les enfants d'être érotisé.e.s de la sorte. Il s'agit ici de pensées incestueuses à l'égard de ta fille. Je parle de pensées incestueuses, car la situation partagée ne me permet pas de définir le tout comme étant de l’inceste. Pour citer cette réponse de ma collègue Fanny : «En effet, la consanguinité (relation amoureuse et/ou sexuelle entre deux membres de la même famille) demeure taboue dans notre culture. (...) C’est pourquoi il est plus facile et souhaitable d’entretenir des relations amoureuses et sexuelles hors famille. Je comprends qu’elle représente beaucoup pour toi en ce moment. On ne choisit pas de qui on tombe amoureux (ou amoureuse), mais on peut choisir d’investir de l’énergie dans ce sentiment ou non.» Crois-tu qu'il s'agit d'une possibilité de tenter de définir autrement la relation avec ta fille? Il est certes possible de se baser sur cette belle relation mère-fille pour bâtir une confiance mutuelle et continuer à construire cette forme d'amour familial. Toutefois, la possibilité d'explorer une forme d'amour qui dépasse ces frontières n'est pas recommandable. L'amour et la relation que vous avez présentement ensemble est unique. N'est-ce pas quelque chose de magnifique sur laquelle on peut s'accrocher et mettre de l'énergie? Si tu ressens le besoin de parler de ta situation et de tes émotions à l'égard de ta fille, n'hésite pas à en parler avec un.e sexologue ou un.e psychologique qui pourra te guider et te proposer des solutions adaptées à ton contexte actuel.  À toi de voir si tu souhaites lui partager tes sentiments ou passer à autre chose. L’important est que tu te sentes bien dans ta décision et que tu sois dans une relation qui te met à l’aise. N’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu souhaites en parler davantage. Guillaume, pour AlterHéros


J’ai vécu des abus sexuels à l’enfance et je ne ...

Bonjour. J'ai maintenant 53 ans et je ne sais toujours pas ou j'en suis question relations sexuels. Voilà ..à l'âge de 10 à 14 ANS j'ai eu des sévices sexuels d'un de les frères qui me donnait des fessées et le sodomisait. ..dernier d'une fraterie de 10 enfants il me disait que je dois me taire sinon cela fera un scandale dans LA famille. ..moi je laissais faire...voilà qu'en rentrant dans mon âge sexuel j'avais l'impression que la vie était faite pour avoir des rapports avec des hommes...au collège j'ai eu des attouchements avec des copains..et plus tard j'ai eu des copines mais j'avais l'impression que ce n'était pas pour moi et pendant des années je suis resté seul..peur de ne pas assumer avec les femmes et peut d essayer avec un homme....je ne sais plus ou j'en suis...aidez moi svp...merci pour votre soutien ... Thierry


Est-ce que mon attirance pour les hommes et les femmes ...

Et bien voila ... dans mon enfance j'ai subi des abus sexuels venant de mon frère je n'avais que 6 ans et lui 12ans .. mais c'est bizarre car j'ai aimé ça a ce que je me rappelle .. ensuite j'en ai subi venant de mes ami durant toute la période de 6 ans a 10ans ... j'ai été attiré par les filles a cette période mais ça a changé ... mais maintenant j'ai 16ans et on dirait que toutes ces émotions remontent et ces sentiments et la j'ai des attirances envers les fille et les gars mais est-ce que ces attirances partiront ? C'est peut-être juste tout ça qui remonte? parfois j'aime les filles parfois j'aime les gars tout ça est vraiment mélangé ... merci de me répondre bisous xxx



Suis-je un monstre ?

Suis-je un monstre ? Je suis embrouillée : je suis tombée amoureuse d'une amie. Pourquoi pas, même si ça a été un échec. Mais régulièrement je suis "fascinée" par des profs (une à la fois), la quarantaine, qui sont à la fois des objets d'intérêt amoureux, et dont je souhaite qu'elles me protègent, comme une mère. Ma mère est prof de la même matière, et elle est en couple avec une femme depuis un peu après la découverte de ma propre attirance pour les filles. Est ce que je suis lesbienne ou j'ai des problèmes avec ma mère ? Est ce que ce que je ressens est incestueux, et qu'est ce que ça veut dire ? Pourquoi est-ce que je mélange le domaine de l'attirance physique et des problèmes avec ma mère ? D'autre part je ne suis pas une personne très "saine", tendance à la dépression et auto-mutilation, prise en charge d'une famille assez explosée où j'ai longtemps joué le rôle de la "mère de remplacement" ... Qu'est ce que ça veut dire ? Merci d'avance