Tag: hyposexuel


Est-ce que la libido d’une personne hyposexuelle peut changer avec ...

Bonjour et gros becs de France! Voilà, je suis mariée depuis 10 ans à un homme que j'aime et qui m'aime. Nous avons des jumeaux de 6 ans (et j'ai aussi des jumelles de 17 ans d'une précédente union), et c'est un papa fantastique et un beau-père attentionné. Mon souci est que je pense qu'il est hyposexuel. Le sexe ne l'intéresse pas beaucoup, il ne manifeste pas de désir envers moi et nos rapports sont très peu fréquents (1 à 2 fois par an avec pénétration, toujours dans la même position et cela ne dure pas très longtemps. Sinon, du sexe oral (lui pour moi généralement, i semble aimer m'offrir cela) mais rarement aussi, je dirais 1 fois tous les 3-4 mois). Il me dit que le sexe ne lui manque pas, il ne se masturbe même pas... Moi en revanche, le sexe me manque, j'aime ça et n'en ai pas honte. Nous avons consulté des sexologues ensemble, j'ai tenté de "varier le plaisirs", certaines choses fonctionnent sur le coup, mais cela retombe toujours très rapidement. Il ne prend jamais l'initiative et je me lasse de devoir réclamer ses faveurs à chaque fois. Je me sens très frustrée et perds confiance en moi au fil des ans: je suis bourrée de complexes (irrationnels pour la plupart), je ne me sens pas femme mais seulement mère et "copine", je suis sous anti-dépresseurs... Je me sens "faner" petit à petit, ne pas susciter d'intérêt physique chez mon mari. Nous nous entendons très bien au quotidien, on rit beaucoup ensemble, c'est quelqu'un qui a énormément de qualités. Mais je sens que je craque. Je me sens attirée par d'autres hommes (physiquement mais pas du tout sentimentalement) et me demande si des aventures extra-conjugales ne seraient pas la solution. Je lui ai déjà dit que je n'étais pas à l'abri de succomber un jour si un type me faisait des avances et me plaisait. Il m'a répondu qu'il en avait conscience et que si ça devait se passer, il préférait ne rien savoir. Bref, ma question est la suivante: que puis-je faire pour éviter d'en arriver là? (le tromper n'est pas ce dont j'avais rêvé en l'épousant. Je précise qu'au début de notre relation, notre vie sexuelle était un peu plus active, mais pas non plus exceptionnelle: il souffrait du dos, prenait de la morphine, et je mettais ça sur le compte de ses problèmes médicaux. Il a été opéré depuis, va beaucoup mieux, ne prend plus de morphine, mais pour autant, notre vie sexuelle est de plus en plus plate). Dois-je me résigner? Une personne hyposexuelle peut elle changer (j'en doute fort... Et mon mari a 49 ans...) Merci d'avance pour votre aide... Bravo pour votre site!!!