Tag: homosexuelle


Être lesbienne ne me dérangerait pas, mais le problème c’est ...

Je suis sûrement lesbienne mais je n'arrive pas à l'accepter et en parler. Bonjour, je suis une fille, j'ai 15 ans, il y a plus d'un an j'ai vu un couple de lesbienne dans une série, c'est comme ça que j'ai commencée à me poser des questions sur mon orientation sexuelle . C'était la première fois que je voyais un couple de lesbiennes dans une série, j'étais vraiment excitée à l'idée qu'elles s'embrassent, qu'elles soient ensemble et voir l'évolution de leur couple, j'avais jamais ressentie ça en voyant un couple hétéro. Suite à ça, j'ai commencée à me poser cette fameuse question : "est ce que je suis lesbienne ?" puis il y a eu cette période où j'avais "peur d'être lesbienne", j'y pensais tout le temps mais quand j'ai repris les cours, j'ai essayée de mettre tout ça de côté et ne plus y penser. Puis il y a eu le confinement, pendant cette période je me suis mis à regarder pleins de films/séries seulement pour un couple de lesbienne, j'ai fais des recherches sur la communauté lgbt ou bien encore à faire des tests "est ce que je suis lesbienne ?" sur google. Pendant cette période, la chose la plus bizarre était que être lesbienne ne me déranger absolument pas, c'était même comme si j'étais contente de me dire que je l'étais. Puis il y a eu ma rentrée au lycée, c'est là où je me suis réellement rendue compte que je n'avais plus d'attirance pour les garçons, à part peut être des petites pensées du genre "lui il est plutôt beau, je suis sûr que pleins de filles doivent être amoureuse de lui" mais ça s'arrête là. Je me sentais de plus en plus attirée par les filles, je regardais principalement les filles au lycée et dans la rue, m'imaginer embrasser une fille ne me dérangeait pas, je m'imaginais même vivre avec une fille plus tard. Maintenant, en plus de tout ça, il y a une fille dans ma classe que j'aime bien mais je ne sais si c'est de l'amour. Je l'a trouve vraiment belle, j'adore sa personnalité et sa façon d'être, j'aimerais bien l'embrasser, j'ai envie de lui parler mais en même je sais pas quoi lui dire donc j'évites de me retrouver seule avec elle mais après quand je suis proche d'elle j'ai pas de papillons ou quoi dans le ventre et je ne pense pas à elle tout le temps, je reste facilement 2 semaines sans qu'elle me manque. Si je suis ici, c'est plutôt pour parler de ce que je vis en ce moment à cause de toutes ces questions sur mon orientation sexuelle. En soit être lesbienne ne me dérangerait pas mais le problème c'est la société dans laquelle on vit alors par moment je me dis que c'est peut-être juste mon imagination et que je suis hétéro, c'est comme si j'avais honte d'être comme ça et maintenant j'ai encore moins confiance en moi, je me sens mal dans ma peau, mes notes baissent, je stresse en permanence et j'arrive même pas à trouver un côté positif à ma vie. De plus, ma belle mère est homophobe, l'autre jour elle m'a dit : "si j'avais une fille lesbienne, je l'a frapperais tous les jours jusqu'à ce qu'elle devienne hétéro" , le pire c'est que quand elle m'a dit ça je n'ai rien dis comme si j'étais d'accord avec elle alors que j'avais juste peur. J'ai vraiment envie d'en parler à quelqu'un de mon entourage parce que je n'arrive plus à supporter mes amies me dire : " Alors il y a un garçon de ta classe qui te plaît ?" , je ne suis pas sûr de mon orientation sexuelle mais quand on me pose ce genre de questions ça me fait du mal et quand les gens de ma classe parlent de garçons je me sens mal à l'aise. J'ai essayée d'en parler à plusieurs reprises à mes amies filles mais je n'arrive pas car j'ai trop peur qu'elles me voient différemment ou qu'elles disent des phrases du genre : "ne tombe pas amoureuse de moi" ou bien qu'elles soient gênées quand je suis avec eux. J'ai un ami qui est gay, je me suis donc dit que c'était une bonne idée de lui en parler à lui en premier car il va surement avoir une réaction positive mais je n'arrive quand même pas à lui dire, c'est plus fort que moi quand je commence à écrire un message pour lui dire, je l'efface automatiquement après car je n'arrive pas à lui envoyer. C'est comme si tant que je parle à personne c'est pas vraiment réel, d'un côté je veux en parler mais j'ai peur du regards des autres et de l'autre j'ai pas envie d'en parler parce que si j'en parler je serais ce que les autres pensent de ça. En plus, mes parents voient que je ne vais pas bien alors ils me demandent ce qui ne va pas et je leur réponds toujours la même chose : "c'est rien, c'est juste le lycée avec les devoirs c'est trop dur". J'aimerais tellement leur dire ce qui ne va pas mais je ne peux pas et donc ils ne me prennent pas au sérieux et me disent : "Réveille toi !" ou bien "faut que tu changes là ça va pas du tout tes notes". Je sais vraiment plus quoi faire, j'ai vraiment besoin d'aide parce à des moments je me dis que je préfères disparaître que vivre comme ça. Est ce que je suis vraiment lesbienne ou je m'imagine des choses ? Est ce que j'en parle ? Quelle va être la réaction des autres ? Et si tout le monde me rejete ? Est ce que j'aime vraiment la fille de ma classe ? Merci de m'avoir lue en tout cas. Kinvea


Connaissez-vous des ressources en Côte d’Ivoire pour les personnes LGBTQ?

salut je contacte pour des renseignement . est ce que vous pouvez me contacté? sujet : ma sœur est lesbienne vivant en Afrique. elle fait face a beaucoup de difficulté et discrimination ... ma question est avez vous communauté en cote d'ivoire ou elle pourrait se référée pour avoir du soutient ? s'il vous plait contacté moi . merci


Pourquoi est-ce que je semble faire une fixation sur les ...

Bonjour. Je sais qu'il y a bcp de questions sur le sujet. Je suis en plein questionnement car je me demande si je suis bi. A 24 ans j'avais découvert que les vidéos mettant en scène des femmes m'excitaient bcp. Chose que j'ai redecouvert suite à ma séparation dernièrement. Depuis je fais une fixation dessus et ça en vient à me gêner en présence de femmes dont je pourrais être proche amicalement. Pourriez-vous m'aider à y voir plus clair? Je précise que j'ai 33 ans Clé



Je suis une fille lesbienne je ne sais pas comment ...

Bonjour je me pose beaucoup de questions sur ma sexualité je ne sais pas comment le dire à mes parents je me sens mal dans mon corps actuellement pouvez-vous me donner quelques petits conseils. Je suis pas une fille lesbienne je ne sais pas comment le dire à mes parents. Albato


À partir de quelle âge puis-je me définir comme lesbienne, ...

Bonjour, A partir de quelle age on peut déterminer son orientation homme ou femme ? J'aime amoureusement, physiquement et sexuellement les filles, j'aimerai dire lesbienne si c pas péjoratif ou homosexuelle ou queer pour moi, mais des amis très proches me disent qu'il est trop tôt pour en être sure à cause de mon age et je peux changer, j'ai l'impression qu'elles n'acceptent pas que je puisse a mon age le savoir. Je suis jamais sortie avec quelqu'un, mais je commence à être sûre depuis quelques mois, c comme aimer certains parfums et pas d'autres mais mes amies très proches m'ont mise des doutes en tête, déjà que j'ai encore du mal à m'accepter et de devoir me dire que je ne serai jamais avec un garçon mais je vivrai avec des filles, et je me dis qu'il faut que pour être épanouie dans ma vie, il faut que j'accepte mon orientation qui est comme elle est. Maeva


Comme se préparer à une première relation sexuelle lesbienne?

J'ai 17 ans et jai envie de vivre avec toute sorte de filles, tou le temps, depui longtemps, mai j'ai toujours eu des apprehensions et des peurs à ça. Tout a changé avec la première fille que je connais lesbienne dans mes amies, je croi que j'attendai de voir une fille ouvertement amoureuse d'autres filles pour mautoriser à aimer des filles, cette fille est devenue mon modèle, mais je n'ést jamais rien dit. Mon coeur s'emballe trop quand je la voi, par le fait que je sai qu'elle est lesbienne et donc je pourrai vivre quelque chose avec elle. Elle a du le voir, je rougis toujours devant elle, mai elle ne ma jamai fai d'avance. J"ai alors peur de m etre emballée comme une idiote par quelle soi lesbienne et pas par la personne, et quelle le ressent et pour ca quelle ne fait aucune avance. Ou est ce quelle n'a pas deviné que jétais comme elle ? C possible ? Jai aussi peur de vivre une relation homosexuelle avec cette fille, meme si jai tres envie de ça. Comme sy preparer a faire lamour avec une fille ? C ca qui me bloque ou je narrive pas a accepter a l'être par homophobie interieure ? Comment trouvé le courage de lui parlé de mes sentiment et de lui avoué que je sui comme elle pour quelle m'aime en retour ? Comment savoir si je sui bien amoureuse d'elle et pas attirée simplement par son orientation ? Et si c son orientation qui mattire, je peux etre en amour avec elle, c acceptable pour enfin vivre mes attirances ? Je ne sais pas ou je suis, mé je voudrai enfin etre en amour avec une fille, etre avec elle si c possible, pourquoi c difficile ? Amélie



Comment se passe le sexe entre deux femmes? Y a-t-il ...

Bonjour C'est Emma. J'ai 17 ans. En couple depuis 6 mois mon amie et moi envisageons d'avoir notre toute première relation sexuelle de notre vie. Nous nous sentons donc un peu angoissées pour notre première fois. Je voulais savoir avec elle comment ça peut se passer entre 2 femmes et si il y avait des protections particulières à prendre pour des relations sexuelles entre 2 filles ? Nous pensons que ça devrait se limiter à des bisous, à des câlins et éventuellement à des caresses intimes. Risquons nous quelque chose ? Dans quelle pratique sexuelle il y a un risque pour notre santé. A mon école il y a eu des cours d'éducation sexuelle sur tout ca mais s'appliquant aux couples hétérosexuels et rien en ce qui concerne les couples non hétérosexuels. Donc nous sommes un peu perdues, pour nous il n y a aucune précaution à prendre entre 2 femmes sauf dans certaines pratiques mais nous aimerions être sures toutes les 2 ? Merci pour votre réponse et votre site. Emma


Comment rencontrer d’autres jeunes LGBTQ au Québec?

Bonjour, je suis lesbienne et sa fait déjà 3 ans que je le sais (mais je n’es pas fait mon coming out encore). Je n’ai jamais été en couple avec une fille et sa commence vraiment à me stressé car je ne connais aucune fille lesbienne ou bisexuelle a l’école alors j’ai peur de ne pas rencontrer personne jusqu’à la fin de mon secondaire et d’être encore vierge mais j’aimerais beaucoup vivre une relation avec une fille. A t’il des moyens de rencontrer d’autres jeunes lgbtq ?


Je me demande si je ne m’identifie pas bisexuelle par ...

Bonsoir à vous, Je viens de découvrir votre site en tapant des mots-clés sur Google, et je le trouve très utile. Je voudrais votre avis et peut-être vos explications par rapport à mon orientation, puisque je suis totalement perdue dernièrement. En effet, j'ai toujours eu des flirts et j'ai toujours été en couple avec des garçons. Cependant, je me suis découverte une attirance pour les femmes en arrivant au lycée, et quelques signes me laisser présager avant qu'elles m'attiraient, je m'en rends compte aujourd'hui. D'un autre côté, je n'ai jamais eu l'occasion d'être en couple avec une autre fille (je n'ai pas fait mon coming out à tous mes amis, j'ai vraiment du mal, donc il est compliqué pour moi de draguer d'autres filles). Je m'identifiais donc jusqu'à présent comme bisexuelle, toutefois je réalise que les garçons m'attirent de moins en moins. J'ai l'impression de leur parler, d'entrer dans un jeu de séduction avec eux, juste pour être considérée "dans la norme", c'est-à-dire ayant des relations hétérosexuelles. Je suis toujours vierge, je n'ai jamais eu de relations avec un garçon, mais l'idée d'en avoir me rebute quelquefois, et en avoir avec des filles m'attirent bien plus. D'ailleurs le corps masculin ne me donne pas envie, les organes masculins ont même tendance à me dégoûter... En plus, à chaque fois que je parle un garçon, je finis toujours par trouver "le truc" qui fait que je bloque, que je n'ai plus envie de lui parler, et je m'éloigne de plus en plus. J'ai l'impression de ne pas pouvoir m'entendre avec un garçon sentimentalement parlant, et cette impression s'est renforcée après que je me sois inscrite sur une application de rencontre, où le courant passe bien mieux avec les filles. Je me demande si je ne m'identifie pas bisexuelle par lâcheté, par manque de courage d'assumer mon homosexualité. Il m'arrive de trouver des hommes beaux et attirants, de bien parler avec eux, mais une fois que je pousse les conversations plus loin (pendant plusieurs mois), le charme se rompt. Pourriez-vous m'éclairer sur mon orientation sexuelle? Pensez-vous que je suis vraiment bisexuelle, ou que je n'assume juste pas mon homosexualité? D'ailleurs, je ne l'ai pas mentionné auparavant, mais ma mère et ma soeur savent que je suis bi, et ma mère souhaite que je ne le dise à personne, et semble penser que ce n'est qu'une crise identitaire puisqu'elle m'a déjà dit, quand j'ai exprimé mon désir de faire mon coming out auprès de mes amis, qu'il fallait que j'attende que ce soit "vrai", et que je sois "vraiment dans une relation avec une fille". Je me demande donc si elle ne renforce pas (involontairement et de façon maladroite) mon mal-être quant à mes orientations romantique et sexuelle. Merci d'avance pour votre réponse, et désolée d'avance si mes questions et explications semblent confuses :)



Suis-je lesbienne, bisexuelle ou encore hétérosexuelle ?

Je me pose sans cesse des questions sur mon orientation sexuelle et romantique : suis-je lesbienne, bisexuelle ou encore hétérosexuelle ? Bonjour, C’est la première fois que je viens sur ce genre de site et quand je l’ai vu, j’ai presque bondi de joie tellement ça tombait au bon moment et tellement j’étais soulagée de pouvoir enfin parler de ce sujet et de mes interrogations vis-à-vis de celui-ci à quelqu’un. Il faut dire que je ne peux pas, enfin non, que je ne veux pas parler de ça avec mes parents, un membre de ma famille ou mes amies pourtant je suis sur qu’ils m’aideraient, enfin du moins, qu’ils essaieraient de le faire et qu’ils feraient leur possible pour que je m’épanouisse tout en restant moi même, mais je ne me sens pas encore prête à dévoiler cette partie de moi qui est restée, jusqu’à maintenant, dans l’ombre et qui le restera tant que je n’aurai pas jugé être fin prête. Si je vous écris c’est pour essayer de démêler les noeuds qui se sont formés dans mon esprit et pour comprendre un peu mieux ce que je ressens, mettre un mot sur mes sentiments trop forts et contradictoires. Je sais que l’adolescence est la période où on se pose pleins de questions en même temps, où on se « découvre » réellement, en quelques sortes, mais j’aimerais vraiment obtenir des réponses et j’espère que vous pourrez m’aider. Par moment, j’ai l’impression de me mentir à moi même, mais dans ce message j’ai décidé de ne pas mettre de masque, de vous dire exactement tout ce que je ressens et comment je le perçois sans la moindre transformation ou déformation. J’ai commencé à me questionner sur ma sexualité il y’a environ deux ans et depuis mon intérêt pour cette question n’a cessé de croître. Mais depuis plusieurs mois je suis vraiment obsédée par cette question qui reste sans réponse, je ne pense plus qu’à ça, tout le temps, plus encore pendant cette période de confinement durant laquelle je ne peux penser qu’à ça, qu’à cette question qui revient toujours, inlassablement. C’est donc pour ça que je vous écris, pour que vous m’aidiez à comprendre ce que je n’arrive pas à résoudre seule. Récemment, j’ai commencé à regarder des films lesbiens que j’ai beaucoup aimé malgré leurs histoires généralement peu plausibles. Notamment lorsque les personnages principaux (en l’occurrence, des femmes) s’embrassaient, ça m’a fait un drôle d’effet, je ne sais pas trop comment l’expliquer, mêlant excitation, envie et joie, alors que dans la plupart des films, quand un couple hétéro s’embrasse ou qu’il y’a un « acte sexuel » je me sens un peu écœurée et ça me dégoûte. « Normal », vous direz vous, qu’à mon âge je sois dégoûtée par ce genre de choses mais lorsqu’un « acte sexuel » met en scène un couple de lesbiennes je ressens une sensation différente et qui n’est pas désagréable. J’ai également lu un livre qui traitait du sujet et je l’ai littéralement adoré. Depuis, j’ai dû le relire au moins quatre fois. Mais je ne sais pas si j’ai vraiment aimé le livre en lui même ou l’histoire d’amour entre ces deux femmes. En tout cas, le fait que l’on écrive enfin sur des personnages LGBT+ m’a étonnamment touchée et fait plaisir. Je dois vous avouer que j’ai l’impression que je préférerais être lesbienne. Je m’imagine plutôt avec une femme qu’avec un homme, plus tard. Pensez-vous que ce sont des signes ? Je dois aussi vous parler d’une fille de ma classe par laquelle j’ai été attiré il y’a plus ou moins d’un mois. Mais finalement en y réfléchissant bien, je ne sais pas si j’ai vraiment été attiré par elle ou si, pendant un moment, je l’ai trouvée belle. Mais il m’est aussi arrivée d’être attirée par des garçons et d’en trouver certains beaux et mignons, donc je suis un peu perdue. J’espère que c’était assez clair, j’ai fait de mon mieux pour que ça le soit ( en même temps c’est assez confus dans ma tête donc je ne sais pas si vous avez tout compris. J’ai étalé tout ce que j’avais, en outre, pas grand chose. C’est seulement maintenant que je me rends compte que je ne sais presque rien et j’en suis navrée ) et encore désolée d’avoir pris une partie de votre temps avec tout mes blablas. Mais avant de vous laisser, je tiens aussi et surtout à vous remercier d’exister et de faire ce que vous faites, les sites regroupant des gens comme vous qui sont là pour nous aider, bienveillants et chaleureux ça donne envie de se confier et je peux vous dire que ça fait énormément de bien. C’est comme de se débarrasser d’un poids trop lourd et encombrant qu’il est impossible de supporter seul(e). Donc merci, juste merci. AA