Tag: homosexualité



Je suis tombé sur une image Yaoi et maintenant je ...

Bonjour, je me souvent la même question depuis plusieurs semaines, est ce que je suis homosexuel ? Alors que je suis seulement hétérosexuel, le problème à persisté lorsque je me balader sur internet et je suis tombé sur une image Yaoi (hentai homosexuel), alors je ne l'ai pas regardé car je ne suis pas attiré par une personne du même sexe que moi mais le pire c'est que cette image je l'ai en tête, maintenant je sais pas si je suis homosexuel ou hétérosexuel sachant que j'ai toujours été attiré par des filles et encore maintenant. Nathan


Est-ce normal d’être hyper stressé après avoir fait mon premier ...

Salut Merci pour votre aide. J'ai fini par révéler mon orientation sexuelle à un ami de confiance. Sa réaction a été très positive, bon il ne s'est jamais douté que je n'étais pas hétéro depuis que l'on se connaît au collège. Desole de réagir comme un ado Mais depuis une semaine je me sens hyper stressé de l'avoir fait. J'ai exposé mon intimité à quelqu'un et je m'angoisse de l'avoir fait. J'ai peur que les relations changent même si cette personne me dit que rien ne va changer. J'ai aussi peur qu'elle me dévoile même si je sais que normalement il ne devrait pas le faire. Est ce normal d'être chamboulé ? Comment arrêter de stresser et de m'angoisser et reprendre une vie normale ?



Est-ce que je peux être homosexuel tout en m’épanouissant dans ...

Salut Merci pour votre site. C dommage que vous n'existiez pas comme internet à la fin des années 80 et j'arrête pas de me demander si ma vie n'aurait pas été totalement différente si je vous avais connu adolescent. Pourquoi je vous dis ça c'est parce que depuis quelques mois j'ai pris conscience que je suis homosexuel depuis mes 11 ans et que pendant toutes ces années j'ai intériorisé cette homosexualité en moi, j'en ai 48 ans. Disons être gay à la fin des années 80 et dans les années 90 c'était trop la honte pour moi et j'arrivais pas à concevoir une vie de couple et une vie heureuse en étant gay mais qu'en étant hétéro et donc je me suis contraint à être hétéro parce qu'à l'époque de mon adolescence et de début de jeune adulte c'était impossible d'être gay malgré quelques tentatives honteuse de l'être. Ces tentatives c'est au début d'Internet entre 1998 et 2001 j'avais essayé de rencontrer des hommes pour avoir des rapports sexuels via Internet parce que tous les mecs qui m'attiraient dans mes études étaient hétérosexuels et j'étais encore puceau à cause de mon homosexualité inconsciente et en même temps je mourrais tout le temps d'envie d'essayer sexuellement avec un homme, mais soit au dernier moment je n'arrivais pas à aller au rendez-vous soit quand j'avais pris le courage de le faire c'était l'autre qui me posait des lapins probablement pour les mêmes raisons que moi . Avec toutes ces déconvenues et aussi parce que j'avais trop honte et je me sentais trop malheureux sentimentalement je suis beaucoup sorti avec des femmes et j'ai fini par me marier parce que je ne me voyais pas avec un homme et aussi je n'avais aucune conscience d'être gay, dans ma tête j'étais totalement hétéro alors que sexuellement c'était les hommes pour moi et j'ai toujours consommer du porno gay depuis qu'internet existe. Avant j'avais qu'accès au porno hétéro ou au films érotiques hétéro et donc j'étais pas capable de me projeter dans des relations sexuelles entre hommes j'étais éduqué pour etre hétéro durant mon adolescence par la famille et par la télévision. Donc s'il y avait eu d'autres représentations à mon époque j'aurais peut être osé sauter le pas mais j'ai découvert trop tard le porno gay quand j'ai commencé à m'engager dans des relations hétérosexuelles pour faire comme tout le monde car le porno hétéro même si ça ne m'excitait pas du tout m'avait convaincu que j'étais hétéro et c'était la honte d'être gay . Et puis ado et jeune adulte je me percevait comme le seul garçon à être attiré par les garçons et je vous dis pas ces grands moments de solitude d'être différent des autres dans sa sexualité. Et donc je n'arrivais pas à mettre un mot sur mon orientation parce qu'à l'époque je ne savais pas du tout ce que c'était une orientation sexuelle on était hétéro comme tout le monde ou on ne l'etait pas mais c'était prendre de grand risque d'être rejeté et subir l'homophobie au quotidien. A mon époque personne au collège et au lycée et à l'université n'aurait eu idées de s'afficher en lgbt et personne n'etait libre de sa sexualité donc j'avais ce sentiment très renforcé d'être seul sur terre à être gay , comme les choses ont évolué aujourd'hui en bien et maintenant les adolescents semblent plus libres dans leur sexualité et je regrette amèrement de ne pas faire partie de cette nouvelle génération d'ado parce que je pense que je me serais accepté et je serai gay à fond. Je voulais faire part de mon témoignage pour me soulager et je voulais savoir si même en étant exclusivement homosexuel j'en suis sûr maintenant je peux continuer à m'epanouir dans mon couple hétéro j'ai une femme que j'aime et qui m'aime. Et je me pose la question depuis que j'ai découvert que je suis homosexuel à 100% depuis si peu de temps. Par moment j'ai l'impression d'être passée à coté de ma vie de ne pas avoir su assumer mon homosexualité et par d'autres je suis vraiment heureux dans mon couple même si je suis homosexuel. C possible de s'épanouir dans un couple hétéro même pour une personne homosexuelle ? La question me hante et je ne pourrais jamais en parler à ma femme c'est trop tabou pour ma génération. Tilt


Je pleure et je suis au bord du suicide depuis ...

Ma fille devait se marier elle vivait depuis 10 ans ac un homme mon gendre que je considérais comme mon fils 14 jours avant le mariage elle a tout envoyé baladé et nous a annoncer être homosexuelle j allais être operee d un cancer Depuis je pleure je suis au bord du suicide Je n accepte pas je ne comprends pas Je ne sais pas ce que j ai mal fais je voulais parler ac d aitres parents je suis suivi psychiatriquement et psychologiquement J en peux plus de vivre Je veux en finir Merci de m avoir lu


L’homosexualité est-elle génétique ?

Bonjour Je suis Anabelle je vous remercie d'avoir répondu à ma question précédente , grâce a votre réponse j'ai pu faire le point sur ma sexualité et j'ai découvert que je suis une bisexuelle même si je n'aurais jamais de comming out avec mes parents homophobes bref.. Ma question c'est : l'homosexualité est-elle génétique ? Je pose cette question parce que j'ai une cousine maternelle lesbienne et je soupçonne ma sœur d'être biromantique . Bonjour Je suis Anabelle je vous remercie d'avoir répondu à ma question précédente , grâce a votre réponse j'ai pu faire le point sur ma sexualité et j'ai découvert que je suis une bisexuelle même si je n'aurais jamais de comming out avec mes parents homophobes bref.. Ma question c'est : l'homosexualité est-elle génétique ? Je pose cette question parce que j'ai une cousine maternelle lesbienne et je soupçonne ma sœur d'être biromantique .



Je suis catholique et homosexuel. Connaissez-vous des groupes de soutien ...

Bonjour J'ai 16 ans et je suis catholique. Je suis en train de prendre conscience que je suis homosexuel en cette rentrée. Je suis à nouveau amoureux d'un copain de classe depuis 2 semaines. C'est un amour à sens unique, je ne suis pas dans la capacité de faire mon coming out à la personne que j'aime, l'homosexualité heurtant mes convictions religieuses. J'ai toujours espéré qu'une fille tombe amoureuse de moi pour m'ecarter de mes attirances homosexuelles et pour me marier avec elle, mais ce n'est pas arrivé et j'en peux plus de sacrifier ma sexualité pour respecter des conventions sociales et religieuses. Ce nouvel amour naissant que j'ai pour ce garçon m'a convaincu que j'étais gay sans parler des différentes phases décrites sur les sites lgbt sur la découverte de son homosexualité dans lesquelles je me reconnais trop. Je crois que je vais en crever si je persiste à vouloir des relations hétérosexuelle qui ne m'ont jamais attirées. Ma sexualité fait que je n'ai pas le choix si je veux être heureux et épanoui je dois coucher avec des personnes de même sexe que moi. J'ai maintenant conscience que ma sexualité implique et impose mon homosexualité et aussi d'aimer les garçons. Aimer les hommes n'est donc ni un choix et ni une option et je dois essayer de l'accepter malgré moi. Je voulais savoir si des groupes de soutien lgbt chrétiens ou des associations chrétiennes/religieuses lgbt existaient parce que mon homosexualité remet en cause beaucoup de choses dans ma foi et c'est difficile pour moi que l'objet de mes amours depuis mes 12 ans soit toujours un garçon, ces sentiments amoureux se répétant trop en moi, je sais maintenant que je suis homosexuel et homoromantique. Je voudrais aussi me rapprocher de jeunes lgbt comme moi mais qui assument leur orientation au lycée mais je ne sais pas comment les aborder discrètement sans me griller auprès des autres, je ne les connais que de vue. Merci pour vos réponses. Chrichri


Je suis un garçon qui aime un garçon, mais c’est ...

Je suis en Afrique. J'aime un garçon depuis des années, on a essayé de passer à l'acte. Lui il veut vraiment. C'est moi l'actif, mais j'ai peur. Car je veux devenir pasteur et lui aussi. On s'aime vraiment, mais c'est chose impossible, à cause de notre pays, le Cameroun, notre situation ethnique et religieuse. Mais c'est l'humain que j'aime le plus !! Aidez moi à m'en sortir. Je me masturbe en pensant à lui, lui il fait pareil. Qd j'essaye de faire rapport sexuel à la femme, je suis excité, mais je ne bande pas bien. Qd je pense à lui, je bande comme un cheval !!! Que faire ???


J’ai beaucoup d’anxiété, je suis puceau, j’aime les femmes et ...

Bonjour, Je me pose des questions. Je suis un homme de 18 ans et j'ai toujours été attiré par les femmes. Néanmoins, depuis un mois, je vie dans un doute qui me rend extrêmement anxieux. En effet, pendant que je regardais un reportage sur l'homosexualité et l'homophobie, un passage m'a déclenché une crise de panique (sueurs et vertiges). Dans ce passage, le documentaire explique qu'une expérience a été réalisée dans laquelle des hommes homophobes et des hommes qui ne sont pas homophobes (tous hétéros) ont regardés du porno gay avec un anneau autour du pénis afin de capter si ce dernier grossit ou non devant la pornographie gay. Le résultat de l'expérience est que les homophobes ont une réaction pénienne tandis que les non-homophobes n'en ont pas. Ainsi, le documentaire émet l'hypothèse que certains homophobes seraient des gays refoulés. Et si je suis honnête avec moi même, je suis légèrement homophobe. Pas au point de vouloir du mal à ces derniers ou de refuser le mariage gay, mais je préfère qu'ils vivent de leur côté, moi du mien, sans qu'on se rencontre, je les tolère en gros, et ma famille est à peu près pareille. Et donc à ce moment du reportage j'ai eu une crise de panique car le doute s'est installé en moi : et si j'étais comme les gens de cette expérience, un homo refoulé ? 2 mois avant cet événement j'ai vécu le doute suite à des soucis de santé me donnant du mal à respirer. Je n'avais pas la réponse à la question : ai-je un grave problème de santé ou suis-je anxieux ? J'avais le doute, et ça me poussait à croire que j'étais en train de mourir. J'ai finis par comprendre que c'était de l'angoisse, et j'ai accepté les symptômes de cette dernière sans craindre pour ma vie. Cette peur qui m'est soudainement venue prend racine plus loin dans ma mémoire : tout d'abord en voyant le film Bohemian Rapsody, sur la vie de Freddie Mercury, qui était un hétéro en couple avant de découvrir qu'il était gay, quittant sa femme. Cela m'a effrayé, mais pas comme actuellement, je m'étais juste dit "ah ouais c'est chaud". Et puisque j'ai 18 ans mais que je n'ai jamais eu de copines et que je suis puceau, que je n'ai jamais embrassé etc... bah dans ma famille on commence à me demander "toujours pas de copine ? Peut-être que tu es gay" pas méchamment, c'est dis comme ça entre deux phrases et ils rajoutent souvent un truc du style "ça serait pas un problème du tout d'ailleurs" mais bon ça trotte dans mon esprit depuis l'épisode du reportage. En fait ça devient une obsession depuis le documentaire (alors qu'avant je me posais jamais la question) : j'ai commencé à lister les épisodes hétéros et homo de ma vie. Par exemple j'ai un jour eu des frissons quand un homme me caressait avec son stylo en classe. Est-ce la preuve que je suis gay ? Et quand j'étais jeune j'ai également pratiqué le plaisir anal, avec un crayon, et j'ai aimé ça. Est-ce gay ? Pourtant toute ma vie je me suis masturbé sur des femmes, j'ai découvert ma sexualité sur des corps féminin, j'ai fantasmé sur les femmes, je fais des rêves érotiques avec des femmes, et je me souviens avoir bandé les premières fois dans mon lit en m'imaginant déshabiller des filles de ma classe. Mais ces quelques points de doute m'effraient. Quand je suis dans la rue ou sur internet et que je vois un homme, je me pose la question "est-ce qu'il m'attire ? Qu'est-ce que je ressens ?" idem avec les filles, ça devient presque paranoïaque : à chaque visage, cette pensée me vient à l'esprit. Parfois j'ai une sensation dans mon ventre devant un visage d'homme, et je me demande "est-ce que c'est un sentiment d'attirance ?" Faut aussi avouer que depuis mars 2020 je vois presque personne, et encore moins de filles. Donc je suis seul et j'ai commencé à oublier les relations et les sentiments qu'on a, je suis surtout dans ma chambre. Et avant ça j'étais obèse, j'avais honte de moi et bien que je prenais du plaisir sexuel solo sur des filles je ne me suis jamais imaginé en couple (avec une fille, un homme ça m'avait jamais traversé l'esprit) à cause de mon poids, je me disais que personne voudrait de moi. Maintenant je suis maigre, j'ai fais du sport. Et ce doute que j'ai me fait penser à ce que j'ai vécu avec l'anxiété et le doute que j'avais sur les difficultés respiratoires : ça y ressemble beaucoup et la mécanique du doute est la même, mais d'un autre côté ça pourrait être une homosexualité refoulée, et puisque je suis puceau de tout je peux pas savoir. Donc voilà les questions que je me pose : - Est-ce qu'un gay qui découvre qu'il l'est à 18 ans pourrait avoir été excité sexuellement toute sa vie par des femmes jusqu'à ce qu'il découvre qu'il est gay, et il perdrait alors peu à peu l'excitement sur les femmes ? Un peu comme Freddie Mercuri - Est-ce qu'un individu peut découvrir qu'il est gay car il a découvert qu'il avait peur de l'être ? - Plus généralement, est-ce que quelqu'un qui est attiré par les femmes depuis toujours peut être gay et perdre l'attirance envers les femmes ? - Est-ce que l'angoisse et l'anxiété peut mener à douter de son orientation sexuelle ? J'ai entendu parler du TOC homosexuel mais j'ai bien conscience que j'ai envie de m'y attacher, mon jugement est biaisé. Ceci pourrait être une possibilité ou est-ce une "farce" ou un mensonge pour faire accepter aux gens leur homosexualité progressivement ? - Est-ce que quelqu'un qui a grandit dans un environnement hétérosexuel et légèrement homophobe pourrait développer une attirance factice envers les femmes avant de découvrir qu'il est en réalité homosexuel ? Je vous remercie pour votre temps et les réponses que vous donnez. J'en ai déjà lu plusieurs et elles m'ont apportées un peu d'éclaircissement, mais je me pose encore des questions. Je tiens également à dire que quoi que soit l'issue de mon doute actuel, ma vision des choses sur l'homosexualité a changé : la peur et l'anxiété que je ressens à l'idée de l'être va grandement et a déjà grandement changé l'attitude que je pourrais avoir et mes pensées envers d'autres homosexuels. Cela est d'autant plus troublant car j'ai l'impression d'avoir changé de personnalité suite à cela, "trahissant" mes convictions, mais c'est une autre discussion.



Quels liens y a-t-il entre la maltraitance à l’enfance et ...

Bonjour Désolé pour mon très long texte. Je voudrais savoir si les maltraitances psychologique et physique subits durant mon enfance et mon adolescence peuvent avoir une influence sur mon orientation sexuelle et romantique et sur mes comportements amoureux et mes attirances et mon incapacité à arriver à séduire les femmes... Y a t il des études à ce propos ? Parce que des filles m'ont déjà dit qu'elles me trouvais mignon et donc c'est pas un problème de physique pour moi, même si je doute tt le temps de mon physique. J'ai 25 ans et j'ai du mal à me reconstruire Et je suis jamais sorti avec une personne j'ai jamais eu de relations sentimentales et encore moins sexuel. Je me sens incapable de séduire une femme et je crois que c'est très lié à mon enfance. Je suis tiraillé entre une recherche permanente d'affection de la part des femmes et mes fantasmes homosexuels qui sont apparus des le début de ma puberté et qui sont devenus très forts et omniprésents en moi. A 100% on va dire pour mes fantasmes homosexuels. Mais m'imaginer dans une relation amoureuse avec un autre homme me fait souffrir, je sais pas si c'est en lien avec mon enfance, mais pas une relation amoureuse avec une femme. En fait je voudrais des relations sexuelles avec des hommes et sans plus et des relations affectives, amoureuses et sentimentales avec des femmes. Et puis je crois que je suis à la recherche d'une validation sociale par les femmes et donc je suis pas sûr si ma recherche d'affection auprès des femmes est bien honnête parce que j'ai lu que c'était pas bien de sortir avec une femme si on se sais gay mais bon je suis pas sûr pour moi. Puis j'arrive pas à tisser des liens avec les autres et j'ai l'impression que je vais rester toute ma vie comme ca seul et sans personne pour m'aimer. donc c pas grave si je sais pas pour mon orientation. Déjà je ne vis plus aucune maltraitance et je n'aurai jamais cru que ça allait s'arrêter un jour quand j'étais ado. La je recherche des partenaires sexuel gays mais je me sens très mal de le faire, ça fait résonance avec mon adolescence et je sais pas pourquoi. Enfin voilà est ce que des maltraitances peuvent faire devenir gay ou empêcher d'être hétéro ou elles ont juste un impact sur ses relations avec les autres enfin c très compliqué dans ma tête et je suis perdu depuis que je vis seul et je commence enfin envisager des relations sentimentales avec d'autres personnes. Enfin y a t il des moyens à ne plus être refermé sur soi même, je suis très timide et très maladroit dans mes relations et j'ai tendance à ne pas vouloir sortir avec les autres à cause de mon malaise et mon anxiété sociale avec les autres. Je n'ai pas les codes sociaux des autres c'est l'impression que j'ai, être toujours à côté de la plaque avec les autres sauf avec 2 ou 3 potes masculins. J'ai juste trouver comme truc ppur sortir de mon isolement avoir des relations virtuelles avec des mecs gays en recherche de relations sexuelles. Mais parfois je voudrais savoir ce que ça fait d'aimer une femme et que cette t'aime, ça à l'air vraiment très beau quand je vois certains films ou des couples autour de moi. Je suis parfois aussi tenté par les femmes prostituées pour ne plus avoir honte d'être vierge à mon âge , mais comme je suis en recherche affectif avant tout avec 7ne femme je sais pas si c'est une bonne chose pour moi. Enfin voilà si vous pouviez partager des études sur la maltraitance et son influence sur l'orientation, la sexualité et l'anxiété sociale des personnes qui en sont victimes . peut être ça pourrait m'aider. Enfin penser vous qu'une psychologue pourrait m'aider et c possible de parler d'orientation sexuelle et romantique avec une psychologue quand elle n'est pas vraiment hétérosexuelle.