Tag: homophobie intériorisée


J’ai peu d’expérience avec les femmes, suis-je gay, ou est-ce ...

Je me suis posé cette fameuse question « Suis je gay ? » J’ai 25 ans, et je suis un homme. Je suis quelqu’un qui n’a pas eu beaucoup de chance en amour. De ce fait je n’ai toujours pas eu de relation sexuelle avec une fille. Je ne couche pas le premier soir, et j’ai vraiment envie de découvrir cela avec une personne que j’aime car pour être honnête j’ai un peu peur, je me dis que je ne sais pas comment la fille va réagir.. (dans l’idée d’être précoce par exemple, d’avoir tellement envie que cela ne dure que quelques micro instant) Je suis extrêmement difficile (je ne parle pas que de physique). J’ai donc une envie assez forte parfois. Je déprime en me posant toute sorte de question et en me dévalorisant du fait, de toute façon je ne sais pas parler au fille, je suis nul, tout mes amis on déjà trouvé etc… je me sens seul, différent ; comme si j’arrivais pas à faire comme les autres, j’essaye pourtant, mais on dis que parfois il faut arrêter de chercher.. je me dis que ça ne m’arrivera jamais, (et je vous rassure j’ai un physique qui plaît) mais j’ai l’impression que je n’ai jamais de chance, comme si ça m’échappais je pense ne plus avoir confiance en moi, je ne sais plus… Il y a quelques jours je me suis poser la question qui ne fallais pas, « suis je gay ? » et depuis ça n’arrête pas, ça tourne à l’obsession.. et j’ai lu et entendu parler du toc « homo » je me retrouve dans certains témoignage, je commence à me tester, aller au travail est devenu source d’angoisse supplémentaire car je sais que je vais regarder les hommes, et une petite voix, vous savez « ces voix » qui dis « alors il te plais pas lui ? » , en 25 ans, JAMAIS MAIS JAMAIS je n’ai ressenti une attirance pour les hommes, j’ai toujours été attiré par les femmes ! J’ai des phantasmes avec celle ci et tout ce qui sens suis.. Récemment je suis encore tombé très amoureux d’une fille malheureusement cela a mal fini. (Quand je vous dis pas de chance) Aujourd’hui je ne sais plus, je sais que ce toc rend fou, je me suis posé cette question suite à un ruminage de « j’en ai marre d’être seul blabla » et j’ai l’impression que mon cerveau reste bloqué. Impossible de décider. Cela m’angoisse tellement, j’ai un idéal de vie, un peu comme tout le monde, j’aimerai avoir des enfants etc, et cela renforce mon angoisse (j’ai rien contre l’homosexualité) Si c’est ce « toc » j’ai lu qui pouvais rendre cingle, comme si il essayait de ns convaincre. Ce tester en permanence c’est horrible, j’angoisse a l’idée de regarder un homme et j’angoisse encore plus à l’idée que celui ci peu me plaire ! Du coup je ne sais pas. Parfois j’ai l’impression que rien ne m’attire, je sais que cela est liée à ma perte de libido.. mais tous cela est un cercle vicieux. Encore hier en ayant des pensé « érotique » avec une femme, j’ai ressenti de l’excitation etc.. cela rassure je me dis que quelque part je n’ai pas perdu mon hétérosexualité. J’ai essayé d’accepter de me dire (sans y croire vraiment) c’est bon je suis gay etc. Dois je rentrer en acceptation ou est ce le toc ? Et d’ailleurs c’est ce toc qui me fais dire ça ? J’ai l’impression de ressentir de l’attirance pour un homme parfois, mais c’est étonnant, car avant de me poser cette question, jamais je me serai posé des questions sur cet homme, je me test pour tout, parfois je vois une fille qui m’attire, « hop les voix qui me disent « oui mais non t’es gay ça se trouve », et inversement une belle fille « elle te plaît pas elle ? C’est que t’es gay » ça en deviens horrible, j’ai l’impression d’être bloqué. Comme si je pouvais pas me décider, je tourne en rond, je me convainc que non je suis hétérosexuel, et je vais me reposer une question qui va me remettre le doute.. Jamais je n’ai eu de pensé refoulés, ou de pensée tout court envers un homme avant cette question, je me dis « suis je refoule? » j’ai beau retracer mon passé depuis la primaire… je me souviens être fou amoureux d’une fille de mon école et ce du CE1 au CM2 ensuite s’en était une autre… Je ne sais plus, si je suis touché par ce toc c’est horrible, on dirais un virus qui cherche à nous faire devenir homosexuel. Je tiens à préciser que je consomme du cannabis depuis 8 ans maintenant régulièrement (3/4 par jour) je sais que cela n’aide pas. Même sous cela ou avec de l’alcool jamais je n’ai ressenti de l’attirance pour un homme. Mais aujourd’hui depuis cette question je ne sais plus, ça m’ai déjà arrivé de me poser la question comme ça, je pense en 25 ans mais ça passais. On dirais que là mon cerveau a tout lié.. mon célibat, mon manque de confiance en moi, ma perte d’espoir peut être, a cette question pour justifier potentiellement cela.. J’ai beau être convaincu en écrivant cela, en ce moment même je me pose ma question … Que faire ?.. Merci de ma lecture! Un peu long.


Je crois être victime du TOC de la peur d’être ...

Bonjour, Je m’appelle Anissa je vais bientôt avoir 15 ans et il y a quelque chose qui me torture l’esprit depuis maintenant un bon moment Je crois être victime du toc de la peur d’être lesbienne/bi (j’ai consulté beaucoup de sites internet et tout concorde) Il y a je crois à peu près 1an/1an et demi, j’ai commencé à avoir peur d’être lesbienne pourtant je n’ai jamais eu d’attirance pour aucune fille, je crois savoir le déclencheur. En effet, je ne suis jamais tombée amoureuse ou sortie avec un garçon ou même embrassée alors que toutes mes amies oui À ce moment-là, pendant à peu près 1/2 mois ça m’avait torturé l’esprit et ça n’arrêtait pas, je pleurais, c’était limite que je ne me tapais pas la tête sur les murs tellement que ça me hantait. La journée je n’y pensais pas trop mais la nuit ça me hantait. J’ai fini par en parler à mes parents qui m’ont beaucoup aidé et j’ai été tranquille pendant 1an sans avoir une pensée ni rien. Mais depuis une semaine, ça revient mais en moins fort, je crois également savoir le déclencheur. Pendant toute l’année scolaire, j’ai eu une attirance physique sur un garçon que je ne connaissais absolument pas, après 4 mois j’ai décidé d’aller lui parler. Il a été très gentille, il a pris mon Instagram et m’a dit qu’il m’ajouterait… il ne l’a jamais fait et au final je l’ai trouvé sur Instagram et lui ai envoyé un message pour me prendre un vu  heureusement je suis très compréhensive et je l’ai compris donc je n’ai absolument pas été affecté Mais ce qui me tracasse réellement c’est que depuis 1 semaine je me teste mais plus qu’avant et que je n’avais pas vraiment ça avant, quand je regarde une vidéo simple, ben… je me dis regarde si on voit un peu ses siens et vois si ça t’attire (quand j’y pensais ça m’arrivait de regarder une vidéo sans avoir ce genre de pensée), j’ai toujours été fort observatrice et je me demande si je ne faisais pas ça avant mais sans me tester mais sans non plus avoir de l’attirance, juste comme ça, mais vraiment sans arrière pensée Je sais que je ne suis pas lesbienne ni bi, j’en suis persuadé mais je n’arrive pas à me débarrasser de ces pensées  (Petite précision en plus : je ne suis absolument pas homophobe, c’est quelque chose que je peux pas accepter chez moi. Pour ce qui est des autres, je m’en contre fous) Voilà, j’espère avoir bien expliqué la situation  Au revoir  Anissa


Je souffre du TOC homo. Comment m’en débarasser?

Je souffre du Toc homo. Bonjour. Je suis une fille de14 ans et cela fait maintenant 4 mois que je souffre du Toc homo, ou bien du Trouble Obsessionnel Compulsif de la peur de l'homosexualité. Cela a commencé un matin d'avril alors que j'imaginais mon avenir. Et depuis ça n'arrête pas. J'ai toujours aimé les garçons, et j'ai toujours voulu être avec des garçons. Étant donné mon jeune âge, je ne sais pas encore bien identifier ce qu'est l'attirance. Mais je crois que je l'ai déjà ressenti plusieurs fois avec mon copain d'avant. Je me demande une chose. Pourquoi, si j'ai toujours apprécié les relations amoureuses avec les garçons, soudainement mes pensées m'orientent vers l'homosexualité ? J'ai déjà lu plusieurs articles sur ce Toc. Au début je ne croyais pas que j'avais une maladie mentale, mais ensuite, après avoir identifié mes symptômes, j'ai réalisé que oui, je souffre bien du Toc homo. L'éventualité d'être homosexuelle me fait horriblement peur parce que je ne veux pas changer, je me sens bien avec ce que je me considère être et je ne veux pas changer. Je ne veux pas non plus être jugée, et perdre les proches que j'aime. J'aimerai guérir pour mon futur mais d'un autre côté, je ne sais pas pourquoi mais je me dis que si je commence à accepter et tolérer ces pensées désagréables, cela signifierait peut-être que je suis bien homosexuelle. Que ce serait comme une preuve. J'essaie de comparer mes expériences passées avec celles des personnes homosexuelles ou bisexuelles ou autre, et quand je vois quelque chose de commun, ça me fait sentir nerveuse. J'ai commencé à craindre les personnes homosexuelles, à les éviter, et j'ai commencé à me sentir nerveuse quand une de mes amies me dit je t'aime. Dans ma tête, lorsque une amie m'a dit ça en toute amitié, il y avait des questions comme "comment je dois réagir ?", "si je réagis beaucoup, ça signifie que je suis homosexuelle ? ". J'étais tellement nerveuse que j'ai juste souri. C'est horrible et ça me gâche mon quotidien. Maintenant, je trouve désagréable de trouver une femme belle, même si ça n'a aucun sens. Je sais que je n'aime que les garçons. Je ne suis attirée que par les garçons et je ne fantasme que sur eux. Mais j'ai peur qu'un jour où l'autre tout change et me fera devenir ce que je redoute le plus. Ça me fait me sentir piégée. Ce toc commence à affecter mes résultats scolaires et c'est une des principales raisons de pourquoi je veux guérir. Je ne veux pas consulter des psychologues, parce que cela impliquerait que j'en parle à mes parents, et je ne veux pas. Alors je préfère me soigner seule. J'ai déjà lu des articles présentant les méthodes les plus efficaces face à ce Toc. Comment faire pour tolérer ces pensées désagréables et arrêter de me dire que si je veux les tolérer, c'est parce que je suis bien homosexuelle ? Qu'en quelques sortes je les accepte et donc du jour au lendemain je peux être homosexuelle sans crainte ? Alors que je ne veux pas ?



Est-ce normal que je ressente une forme de honte d’être ...

Bonjour, je vous avez déjà envoyée un message auparavant mais ma situation a un peu changée. J'ai commencée à me poser des questions sur mon orientation sexuelle il y a 2 ans et maintenant je m'identifie comme étant lesbienne même si j'ai encore des doutes. Mon problème est que je pense que j'ai honte d'être lesbienne. L'autre jour, ma grand-mère m'a demandée si j'étais lesbienne parce que c'est vrai que je fais souvent des sous-entendus. Elle m'a ensuite dis que si je l'était, elle ne m'aimerait pas moins pour autant. Ça m'a fait vraiment plaisir qu'elle dise ça mais malgrés tout je lui ai quand même répondu que non je n'était pas lesbienne. De plus, j'ai un ami qui est gay et je sais qu'il aura une réaction positive si je lui dis mais je n'arrive quand même pas. Je ressens une sorte de honte à l'idée que les gens me perçoivent comme une lesbienne mais d'un autre côté j'ai envie de l'assumer. Pourtant j'essaye de me dire que je n'ai pas à avoir honte, que c'est normal mais je n'arrives pas. J'ai l'impression que je n'arriverais jamais à en parler et ça me rend vraiment mal, je sais que tant que je n'en parlerais pas, je n'arriverais pas à me sentir épanouie. Enfin voilà, j'aimerais juste réussir à en parler, à ne pas avoir honte et à l'assumer car ça me rend vraiment mal de garder ça pour moi. Kinvea


J’ai passé une soirée avec une fille et elle s’est ...

Bonjour, Moi sa fais déjà pas mal d années que j'assume aimer les femmes... Voilà il y a quelque temps j ai été attirer par une collègue de travail. On parler bien toute les deux. Un jour elle m'a envoyer des vidéo d'elle entraind de dancer du coup je lui es avouée que j avais déjà eu des femmes dans ma femme. Sa la pas gênée plus que ça.on à fais une soirée ensemble je lui es lancer pleins de pique, je l'ai fais dancer très sensuelement en la portant et tous. On s est embrasser plusieur fois, et cetais assez chaud... Le lendemain elle s est défiler en me disant en gros cetais pas elle sa la dégoutée... Ques que je dois pensée en sachant que je sais qu on a ressentis la même chose.. Que dois je pensée ? Merci Anonymat60


J’ai peur d’être homosexuel même si je n’ai aucune envie ...

Bonjour j ai 15 ans et depuis environs 2 mois j ai de gros doute sur mon orientation sexuel. Jusqu’à il y a 2 mois j étais exclusivement attiré par les filles elle m attirer rien que le fet d être à côté d’une jolie fille en classe me faisait me sentir bien . Depuis la 5 eme j ai énormément regarder de porno hétérosexuel et c’est peut-être ça qui a attiser ma curiosité pour les autres type de porno lesbien et trans mais cela rester très rare maximum 1 fois par mois en 4ème j ai commencé à regarder des hentai et du porno viol c est ce que j aime le plus mais mon fantasme m’a fait dériver sur le viol lesbien, trans,et gay les hommes ne m attirer pas le moin du monde je passer mon temps à mater les seins et les fesses des filles puis en 3 eme il y a eu le confinement et mon acnés c est développé sa a entrener une perte de confiance en moi à la suite de ça j ai arrêter de draguer sur les réseaux et dans la vie de tout les jours de plus j ai arrêter le porno gay et trans. je me trouver moche donc je n avais aucune raison de chercher à draguer les filles jusqu il y a deux moi ou en rentrant chez moi j analyser mes penser et je ne sais plus comment mais j ai fini par me poser là question est que t gay j ai été pris de panique d un coup j avais envie de vomir et je trembler je ne me senter pas bien du tout pendant plusieurs jour j avais perdu l appetit et ensuite j ai demander à ma mère de m’amener voir un psi et je lui ai parler d un événement qui c était déroulé en primaire mes parents avait laisser des images porno graphique à la télé mais en cp on veut faire comme les grands et on sait pas que c est chose se font avec les filles du coup je l ai dis a un amis et on a essayé comme vous vous en doutez sa na pas marcher et cette histoire mais revenu en tête et je penser que c était là cose de mes tourements mais non j ai commencé à me poser de plus en plus de question et j etai de plus en plus troublé par la situation et j ai commencé à croire que mon attirance pour les filles réduisez petit à petit je ne sortait plus j étais mal heureux de plus que je s avais que porno gay pouvais m exiter ensuite j ai commencé à avoir des pensées intrusives quand je penser à une scène sexuel hétérosexuel j avais des flache ou la femme devenait un homme et sa me dégoûte je me rassurer avec ses image d homme nue qui m exiter pas et des femmes qui m exiter après je garder en tête les images d hommes nue en tête et elles revenaient sans sesses je fesais des test sur internet on me disait que j été hétérosexuel je n ai jamais fantasmé des acte homosexuel et je n ai jamais rêvé d une expérience sexuel avec un homme j ai commencé à me dire que c’était juste dans ma tête et l intensité des mes crises a diminuer et j ai commencé à me poser une nouvelle question est ce que sa va mieux parce que tu pense que t gay mais j arriver à répondre par la suite mais amis on commence à dire que j été gay mais juste pour rire mais sa m’a fait très mal je me suis pourquoi ils disent ça est qu ils ont raison etc... la peur d être homosexuel a diminuer mais j ai l impression que même si je lutte je ne pourrais jamais sortir de cette paranoïa sans devenir gay alors que je n ai aucune envie ni sentiments amoureux pour les hommes j en ai marre j ai vu que sa peut arriver je laisse donc mes pensées vagabonder dans mon esprit j ai pris connaissance du toc homo mais j ai peur de l être vraiment



Je ne sais plus quoi faire pour assumer mon homosexualité ...

Bonjour, Je vous remercie tout d'abord pour toutes vos réponses pertinentes que vous apportez aux questions des gens sur différents sujets (orientation, transgenre, coming out, etc.). Je vous lis depuis 2 semaines. Je suis tombé sur vous en faisant des recherches sur l'homosexualité, c'est un sujet qui me préoccupe, et vous et d'autres sites lgbt, vous êtes les seuls à avoir répondu correctement à beaucoup de mes questions qui m'ont permis d'identifier mon orientation. Malheureusement, j'ai toujours un problème, je flashe souvent sur des hommes depuis l'âge de 12 ans. Quand je dis flasher, les personnes flashées éveillent en moi un très fort désir et une forte pulsion sexuelle que je ne connais pas avec les femmes. Socialement, je me sens incapable d'assumer un jour cette orientation, même en étant dans le secret, ce qui m'oblige à la vivre par procuration. Je me sens lâche par rapport à tous ceux qui assument leur orientation non hétéronormée et je me réfugie dans l'hétéronormativité. Actuellement, pour tenir moralement, je vis mon orientation par procuration avec du porno gay. Après avoir dépassé mon dégoût initial lié à ma honte d'aimer voir 2 hommes faire l'amour, maintenant je flashe aussi sur des acteurs gays, et quand je flashe j'ai besoin de voir et revoir toutes leurs vidéos. Mais j'en peux plus de vivre mon homosexualité par procuration, je suis dans une solitude romantique la plus totale. Je ne sais pas quoi faire pour assumer ma différence avec les autres et face à ma famille. Est ce qu'il y a d'autres gens dans la même situation que moi ? Billy


Peut-on être gay et ne pas aimer embrasser un homme ...

Coucou, Peut on etre gay et ne pas aimer embrasser un homme pour le moment ? J'ai découvert que j'aime le sexe avec les mecs au cours d'une soirée cet été, meme si je le savais avant depuis plusieurs années, avec un gars que je ne connaissais pas avant ça et que j'ai commencé à masturbé quand on sest retrouvé seul chez lui après qu'il m'ai invité de boire un dernier verre chez lui. Il m'a embrasser mais jaimais pas ça sur le moment, je lui ai fini par dire d'arrêter et ça sest arrêté la alors que javais envie de plus au début. Quand il m'embrassait, je ne me sentai pas bien et je perdai mon excitation de plus en plus, ces baisers m'ont beaucoup stressé, en me disant "m... je suis gay" dans ma tête. Cet homme m'a dit que je ne m'assumai pas. Je ne l'ai pas revu depuis, cétait juste un coup du soir pour lui quand je l'ai rappelé. C vrai je me sens pas prêt à embrasser, pour moi embrasser c très romantique et depuis cette première expérience avec un homme que j'avai attendu depuis longtemps et que j'avai peut etre trop idéalisé, je ne sais plus trop ou j'en suis.Qu'en pensez vous ? Est ce que je manque de maturité emotionnelle pour avoir des relations avec quelqu'un ? Comment aimer embrasser un homme ? Eric.


Je voudrais coucher sexuellement avec des garçons, mais le contact ...

Salut, je vais être direct, j'espère ne pas choquer, je me sens bloqué dans ma vie. Je voudrais coucher sexuellement avec des garçons mais quand j'imagine l'acte dans le réel, le contact avec leur sexe me fait peur et me provoque des répulsions, alors que j'en ai vraiment envie. Si j'étais homosexuel, alors je n'aurai pas cette répulsion. Suis je normal ? Je ne sais pas quelle est mon orientation du coup. En fantasme, je le sais très bien vu que mes rêves et mes désirs sont orientés vers les mêmes personnes et ça ne varie presque pas, sauf de temps en temps avec des filles, donc je connais pas mon orientation dans le réel, je suis totalement perdu et je suis frustré que le réel ne colle pas à mes désirs sexuels alors que j'ai de plus en plus de désirs gay en moi qui voudrait pour une première fois faire une expérience gay dans le réel et pas une expérience hétéro , j'en rêve parfois la nuit que je fais l'amour à un garçon de ma classe et que je l'embrasse, et au réveil je suis frustré et triste que ce n'est pas réel. Je me sens donc totalement dépassé, mélangé et perdu à cause des mes répulsions pour le sexe homosexuel dans le réel. Je ne sais pas quoi faire ! Guillaume



Est-il possible d’être gay juste le temps d’un rapport sexuel?

Salut, Je vous ai écrit il y a 3 jours et j'ai des trucs à vous demander après un mauvais week-end de questionnement sur moi. J'ai trop envie de coucher avec un homme, de sauter le pas, je ne sais pas encore comment pour le moment comme j'habite à la campagne et j'ai très honte d'aller sur des applis de rencontre quand l'excitation sexuelle est passée, pour arriver à rencontrer qui que ce soit. Il y a certains physiques masculins qui me CHAMBOULENT complétement à chaque fois que j'en vois, alors que les physiques féminins ne m'ont jamais fait ça, en toute vérité et franchise. Je ne peux plus l'ignorer et y résister. Quand tous mes potes fantasment tous sur des stars féminines de porno, moi je fantasme totalement sur des mecs de porno gay depuis des années, mon corps me réclame des rapports sexuels gays dans la vraie vie, et ça ne veut pas passer. Je voulais donc savoir s'il est possible d'être gay le temps d'un rapport sexuel ? Le mec pourra m'embrasser ou me caresser s'il le veut durant le rapport sexuel, mais une fois l'excitation sexuelle passée, je ne supporterai pas que le mec me tienne la main ou m'embrasse ou continue à me toucher, je crois que je pourrai être violent avec moi même ou avec lui, j'aurai trop la honte par ce qui vient de se passer. Comment faire comprendre à un mec que je veux seulement du sexe lors d'une rencontre et de me laisser tranquille après ce rapport sexuel ? J'ai trop envie de coucher avec pleins de mecs, et faire plein de trucs sexuels avec eux mais je ne veux pas m'impliquer dans une relation, cette envie extrême de faire du porno gay vient de là, les choses sont explicites et la relation avec les mecs durent seulement le temps d'un film, si au moins il était possible de garder l'anonymat quand on fait du X. J'ai déjà très honte que sexuellement, je suis totalement un foutu gay, alors être en couple avec un mec, ce n'est pas possible pour moi pour le moment. Je bois beaucoup d'alcool, je me suis pris une cuite ce week-end, pour oublier que je suis un foutu gay sexuellement et que je vais être en couple avec un mec un de ces jours, ça va pas louper, il faut pas que je me voile la face, j'ai déjà ressenti des trucs amoureux malgré moi pour un mec par le passé et j'avais aimé les ressentir. Je voudrais finir en couple avec une femme, je suis déjà tombé amoureux de femmes, même si je ne suis jamais sorti avec elle, mais j'aime plus les mecs que les femmes malgré moi et je serai toujours attiré sexuellement par des hommes, quand ils correspondent à un certain physique qui me CHAMBOULE totalement LA VIE ET MON COEUR. Je me sens totalement maudit et impur à être gay et être forcé par mon corps à être gay, malgré moi. Comment vous faîtes pour accepter d'être gay ? Comment vous faîtes si vos parents et tout votre environnement sont homophobes ? Est-il possible que je redevienne hétéro par magie quand mon corps aura eu ses foutus rapports sexuels gays ? Mathieu.