Tag: genre


Je sais que je ressemble à quelqu’un de genderfluid mais ...

Bonjour, Je m'appelle Alix j'ai 13 ans et je me pose beaucoup de question par rapport à mon identité. Mon genre attribué à la naissance et femme mais je ne sais pas. Pendant environ 1 mois je me suis dis que j'étais trans mais maintenant j'en doute. J'aime beaucoup de choses qui sont souvent attribuées à la femme comme les faux ongles, les jeans taille haute et les crop top sauf que en même temps je me sent un peu homme au fond. Je préfère qu'on me genre au masculin et j'ai une dysphorie par rapport à ma voix ,à mes pronoms et à mon prénom (j'utilise un faux nom ici, celui que j'aimerais avoir). J'aimerais avoir une voix plus grave, le pronom il et le prénom Alix (qui est neutre). Je sais que je ressemble à quelqu'un de gender-fluide mais je n'arrive pas à m'imaginée plus tard comme entre les deux. J'ai regardé beaucoup de vidéos sur le sujet en regardant comment des ftm avait compris qu'il l'étais. Donc je me suis posé des questions sur mon passées de quand j'étais toute petite et ça correspond plus à quelqu'un de transgenre mais quand j'essaye de m'imaginée plus tard ça change un peu des jours, des fois je me vois plus en femme et des fois plus en homme. Je me pose des questions depuis environ 2 mois et j'ai déjà essayé d'attendre pour voir mais je n'arrive pas, si je ne me met pas dans une case je me sens mal et j'y pense très souvent. Voilà, j'espère que vous pourrais me répondre Merci, - Alix


Est-ce possible d’avoir plus d’informations sur les termes bigenre et ...

Bonjour! Cela fait trois ans maintenant que je me questionne sur mon identité de genre. Plus particulièrement depuis les derniers mois; je ne reconnais plus (encore moins qu’avant je dirais) mon corps qui touche la fin de sa croissance. Aussi j’ai du mal à m’affirmer en tant que femme et lorsque l’on me cite « mademoiselle » « madame » ou encore « meuf » ca me sonne tellement faux. Lorsque j’étais enfant j’ai totalement renié « la fille que j’étais » m’habillant en « garçon » enfin dans le rayon où la plupart des petits garçons s’habillaient, à huit ans j’ai meme décidé de me couper tous les cheveux. Je me sentais en accord comme cela. Je refusais que l’on m’appelle par mon prénom bien que cela ne plaisait pas à mon entourage qui ont finalement accepté d’ajouter un « o » à la fin bien qu’ils n’ont pas accepté celui que j’imposais. Je ne me reconnaissais pas en « fille » mais en « garcon ». Disons qu’une décennie plus tard les choses ont un peu évolué de manière à ce que j’accepte mieux d’etre partiellement « une jeune femme »; ou plutot qu’a certains moments j’en aurais l’apparence (maquillage, vetements) sans pour autant me considérer comme telle. Je ne me considère pas comme « homme » ce pourquoi j’ai fait quelques recherches sur la non-binarité d’où le fait de ma question aujourd’hui. Cela concerne plus particulièrement la bigenre et l’agenre. En fait j’ai du mal à m’identifier à l’un d’eux et je trouve que les definitions ne sont pas assez développées pour pouvoir m’identifier correctement. Mentalement l’identité de femme ne me definit pas alors que celle d’homme partiellement bien que je n’en ai pas l’apparence. Voilà je me demandais s’il était possible d’obtenir davantage d’informations. Merci beaucoup à’l’avance !


Un genderfluid peut-il se sentir ni homme ni femme parfois?

Bonjour, je cherche mon identité de genre et genderfluid me semblait correspondre un maximum mais est-ce qu'un genderfluid peut se sentir parfois ni homme ni femme? je ne me sens pas vraiment non-binaire mais je ne me sens pas non plus complètement femme ni cvraiment hommes cela change mais parfois je me sens ni l'un ni l'autre. Bon je ne pense pas que mon message soit très clair mdr, mais bref ma question est simple : un genderfluid peut-il se sentir ni homme ni femme parfois ? merci d'avance !



Je me demande si je suis devenue asexuelle avec le ...

Bonjour, je m'appelle Andréa et j'ai 19 ans. Voilà mon problème, je me demande si je suis devenu asexuelle avec le temps. Je vous explique du début; Alors, depuis la maternelle, j'ai toujours eu des béguins pour des garçons, à presque chaque année scolaire un garçon différent venais hantais mes pensées 24 heures sur 24. J'étais une vraie ''BOY CRAZY'' comme on le dit en anglais, à chaque film que je regardais, je tombais amoureuse du gars, etc. Vers l'age de 13 - 14 ans, j'ai souffert d'une grosse dépression qui a durée prêt d'un an et depuis ce temps là, je suis incapable de tombée amoureuse, alors je me suis juste concentrée sur autre chose de la vie, mes études (je me noyais et me noie encore dans mes études), je me concentrais sur jouer des sports, mon travail à temps partiel que j'avais pendant mon secondaire et etc. Mais là me voilà à 19 ans, à l'université, je suis incapable de tomber amoureuse et depuis quelque temps, ce questionnement me tracasse énormément, tellement que j'en suis un peu dépressive, j'ai moins le goût de vivre, j'ai toujours cette boule de tristesse dans la gorge, etc. Il y a l'exception d'un gars l'an passé, lorsque j'avais 18 ans, je n'étais pas follement amoureuse, mais c'étais le début; j'avais des papillons dans ventre avant d'aller à l'école parce que je savais que j'allais le voire, mon coeur battais vite quand je le voyais, on a même commencé à se texter, puis moi la conne, je croyais qui se passais quelque chose, mais finalement je me suis fait des idées, il avait déjà une blonde. Cela m'a pris du temps avant de ne plus être déçu, en fait je ne sais pas pourquoi j'étais si déçu, je n'étais pas si amoureuse de lui que ça. Bref, j'ai 19 ans et depuis un mois, je me questionne même sur mon orientation sexuelle, je me demande si je suis devenu lesbienne, que je suis lesbienne et je m'en rend juste pas compte que je suis lesbienne, je me remet en question, je me demande si j'ai déjà eu des attirances envers mes meilleures amies sans m'en rendre compte, ce questionnement me perturbe pas mal et je déteste ça. Comme je me questionne tellement qu'à chaque fois que je vois une belle fille, j'analyse ce que je ressens, ça m'épuise beaucoup. Je ne suis pas homophobe, je n'est rien contre les homosexuelles, je suis contente qu'ils peuvent vivre et s'exprimer et se marier avec la personne qu'ils aiment sans être jugé. Un de mes meilleurs ami est homosexuel et je l'apprécie beaucoup, je dirais que c'est l'une des personne avec qui je me sens le moins jugé, avec qui je peux plus être moi-même. Bref, même si je ne suis pas homophobe, je ne veux pas être lesbienne, car depuis que je suis toute petite, je rêve de qui serait mon prince charmant, comment serait ma vie adulte avec cet homme spécial et je me souviens, même si ça fait longtemps, comment que c'est beau d'être amoureuse d'un garçon, comment je me sentais invincible, comment je me sentais si heureuse, pleine d'espoir, les rêveries, les poèmes et les lettres d'amours écrite le garçon. Oui je suis quelqu'un qui se compare beaucoup aux autres filles et parfois je préférerais être une autre fille plus jolie, moins stressée et souvent je vois des filles plus jolies, plus toute que moi et je deviens comme intimidé, gêné tellement que je ne suis pas capable de leur parler, est-ce normale? Est-ce de l'attirance? Pour ajouter, je n'est jamais était en relation avec qui que ce soit, je suis quelqu'un de très gênée et introverti, je ne sors pas beaucoup, j'ai de très bons amis qui ont pas mal les même valeurs que moi. J'ai une très bonne relation avec mes parents. Je suis quelqu'un de très sérieuse et qui prend ses études très à coeur, qui a d'énormes attentes envers elle-même. Je suis une femme qui a de grands plans de carrière, qui a toujours 10 milles projets à venir et qui d'habitudes adores la vie (QUAND ELLE N'EST PAS DÉPRESSIVE BIEN SÛR). Pour conclure, oui je suis capable de trouver un gars beau et quand je croise un beau gars au magasin ou à l'université par exemple, je me sens rougir, gênée et pognée mais rien de plus. Je ne suis plus capable d'être amoureuse. Avec tous cela, voici mes questions; suis-je asexuelle? Suis-je hétérosexuelle? Suis-je lesbienne? Vais-je un jour retomber amoureuse même si ça fais longtemps? Et la plus ridicule des questions; est-ce normale qu'a partir de l'âge de 13 ans j'ai arrêter d'avoir des béguins pour des acteurs?Est-ce normale que durant mon secondaire (14 à 18 ans) d'avoir trouver les gars cons et pas évolué? Est-ce normale que le physique d'un homme n'est pas la première chose qui va m'attirer de lui? Est-ce normale que je n'est pas envie de voir le pénis de tout les gars sur la planète terre (désolé du terme) comme la plus part des filles? Est-ce normale de ne pas se masturber? Ai-je un problème? Puis-je dormir tranquille et arrêter de m'inquiéter? Andréa