Tag: genderfluid


Comment faire mon coming-out comme personne genderfluid?

Bonjour, j'avais déjà écrit ici en tant que non binaire, il y a quelques semaines mais je reviens car je me rends compte que je ne suis pas non binaire, mais plutôt gender fluid. J'ai un corps féminin et physiquement (autant le style vestimentaire que moi) je n'ai pas l'air de faire partie des lgbt (d'après les autres). Mon prénom n'est pas français (je préfère pas le dire) et ne sonne pas particulièrement féminin, mais j'aimerais bien me faire appeler Nao, car mon prénom d'origine me fait rappeler mon corps et comment les gens me voient (fille). Moi en gros je me sens des fois fille, des fois garçon, des fois non binaire, des fois fille et garçon, des fois les trois. Mais ça en soit ça ne me dérange pas, ce qui me dérange c'est que j'ai fais mon coming out a mes amis des le début en tant que non binaire et du coup je leur est demander de dire iel ou il et aussi de me genrer au masculin (ce qu'iels n'ont pas tous fait) sauf que moi même des fois je me genre au masculin des fois au féminin et dans ma tête quand je pense c'est tjr les deux ( ex je dis : je suis beau/belle). Du coup je peux pas leur dire de me genrer a un genre si moi même je me genre les deux et je vais pas leur dire non plus de dire beau/belle tout le temps au lieu de belle ça va les souler et moi je trouve ça bien à l'écrit mais pas à l'orale. En plus leur dire que j'aimerais me faire appeler Nao, n'en parlons pas ! Déjà il y a ça, mais pas que. Un matin je me réveil et je hais ma poitrine et je mets beaucoup de brassières donc et puis le matin suivant j'ai juste envie d'avoir une grosse poitrine comme les filles avec beaucoup de forme et qui sont jolies, et puis un autre matin j'ai envie d'avoir ni plat ni trop entre deux. Mais le problème c'est que des fois je me réveil avec cette envie d'avoir un torse masculin et quand je vais arriver au collège je vais être très satisfait.e de ma poitrine et a midi je vais avoir reenvie d'avoir un torse et en rentrant chez moi d'un seul coup je vais envie d'avoir une grosse poitrine (c'est un exemple assez fréquent). Pour l'instant je n'ai eu qu'une seule crise de dysphorie sévere (genre je commence à me sentir mal et je mets plusieurs Bessières pour aplatire etc.). Et encore autre chose. La j'ai les cheveux longs bouclés, et depuis quelques semaines j'ai envie de les couper, problème les boucles mais bref, du coup il y a des moments où j'adore mes cheveux et je veux pas les couper et d'autres ou je veux les couper sauf qu'on me dit que ça va être trop compliqué etc. Du coup je sais plus quoi faire parce que peut être que par moment ça va pas me plaire du tout de les avoir courts et a d'autres moments si... Bref sinon j'ai un pote gender fluid aussi sauf que j'ai peur de le lui dire car déjà quand j'ai dit à tout le monde que j'étais non binaire certains.es m'ont dit qu'iels avaient l'impression que je copier cet ami alors que pas du tout ! Même moi par moment j'ai peur de le copier alors que je sais très.bien que ce n'est pas le cas. En plus je je rentre pas dans la "norme" : j'ai les cheveux longs, j'ai un style vestimentaire "d'hetero cis" etc. du coup je sais très bien que des gens vont pas comprendre et vont se dire que c'est faux ou quoi. En plus de devoir refaire un coming out a mes potes j'ai besoin de le faire à.mes parents, j'ai envie. Le problème c'est que j'ai des tas de trucs à dire a mes parents (phobie sociale, manque de confiance en soi, début de phobie scolaire, tout début de peut être dépression etc. Que mon genre n'aide pas) et que déjà ça je galère à leur dire que je veux voir un psy mais maintenant faut que je leur annonce qu'il croyait avoir une fille mais que finalement pas vraiment ! Mes parents sont avec les lgbtq+ et les soutiennent, ma mère s'est aussi un peu renseignée sur l'identité de genre et d'ailleurs la dysphorie de genre, du coup iels accepteront beaucoup plus facilement que d'autres parents, c'est déjà ça. Mais ça reste tout de même compliqué... Ah et aussi j'ai mon plus grand frère a qui j'ai déjà parler de mes crush avant tout le monde, avec qui on avait parler vaguement des termes lgbt et je lui avait expliqué deux trois trucs etc. Fin voilà je lui parle souvent de choses perso par exemple et avec qui je suis plus à l'aise qu'avec mes parents et donc je me disais que si j'en avais le courage je lui dirais avant les autres comme ça autant ce sera plus simple... Et autre solution sinon que je m'étais dit c'est de partir chez une amie pour dormir et de laisser une lettre a mes parents quand je pars. Mais je ne sais pas trop. Bref. Je n'ai pas forcément de question mais si tu pouvais m'aider à faire mon coming out, savoir si je suis bien "normal" comme gender fluid et savoir comment je peux demander à me genrer et tout ce serait sympas. Merci d'avance !


Suis-je un garçon ou une fille? Quand je vois une ...

Bonjour Alors voila j'aimerais qu'on réponde à certaine de mes question alors voila Déjà je suis né garçon mais sa fait depuis un petit moment déjà genre 6 mois voir 1 ans que je suis perdu sur qui je suis réellement car il m'arrive parfois de me sentir fille des fois garçon et de fois les deux je suis complètement perdu car j'aime des trucs féminin (les habits,la voix,le vernis à ongles) et des fois j'ai même envie de sortir de chez moi habiller en femme j'ai des fois envie d'avoir de la poitrine mais rapidement je me dit que je doit vite oublier cette idée et sa part de ma tête après maximum 5 min et je me sens de nouveaux garçon pareil avec mes amis j'oublie complètement cette idée et je me pose pas de question sur si je suis un garçon ou une fille mais quand je vois une fille habiller avec des habits feminins que j'aime (attention je ne suis pas pervers) et bien tout de suite cette frustration reviens en moi mais pas longtemps et des fois quand je vois mon organe sexuel je me dit sa m'énerve pourquoi j'ai sa. Alors voila est-ce que vous pouvez si vous voulez répondre à ma question car je vous avoue que je suis frustrer je ne sais pas qui je suis réellement Merci et bonne soirée Au-revoir


ll y a peu, je me suis rendu·e compte que ...

Bonjour, Je m'appelle Pauline, j'ai 21 ans , je traverse une passe assez difficile en ce moment. Je me sens de moins en moins à l'aise avec ma famille. Il y a peu je me suis rendue compte que j'étais peut-être genderfluid. En fait je ne sais pas vraiment parce que mon environnement familial ne permet pas de trouver des réponses à mes questions. Il est vrai que depuis petite j'ai toujours voulu être un garçon et j'ai toujours été plus a l'aise avec les garçons plutôt qu'avec les filles de mon âge. Mais pour beaucoup j'étais le mouton noir, celle qui n'était pas comme les autres. Parce que je n'avais pas les même goûts. Je préférais les films d'actions aux films à l'eau de rose... j'avais jamais les mêmes sujets de conversation. Mais je ne me suis jamais posé de questions. C'est il y a 3 semaines que j'ai lu un article sur l'identité du genre et je me suis dit que c'était peut être à cause de ça que je ne m'étais jamais sentie à ma place. Je suis complètement perdue, je ne sais pas où est ma place. Surtout que ma famille est catholique et a en horreur les homosexuels, trans, etc.. donc je sais que je ne pourrais jamais dire à ma mère que je ne me sens pas a l'aise en étant une fille et que je préférerais être un garçon. J'aimerai pouvoir m'habiller comme un garçon, m'identifier comme homme mais je vis encore chez mes parents et pour ma mère c'est inconcevable que je porte des pantalons tous les jours. Je porte une brassière de sport pour cacher un peu mes seins mais je trouve qu'ils ne le sont pas encore assez et je me suis coupé les cheveux autant que je pouvais, c'est un carré court dégradé mais j'ai toujours trop l'impression d'être un fille et je me suis déjà prise une remarque de ma mère disant que les cheveux tirés en chignons m'allaient beaucoup mieux. Maid j'ai horreur des chignons et des cheveux longs. Je supporte plus avoir les cheveux longs. Je ne sais même plus si j'ai posé une question dans ce long message, je suis complètement perdue, je sais plus ce que je dois faire. Je n'attend pas vraiment de réponse je pense mais si vous lisez mon message je vous en remercie. Rien que de pouvoir m'exprimer quelque part m'a fait du bien.



Je cherche de la documentation simple sur l’importance du respect ...

MC : Recherche de documentation simple sur l'importance du respect des appellations (pronom, nom, accords) pour mes proches Salut! Je suis une personne trans, de genre fluïde et non-conforme. Je suis "out" auprès de tout min entourage et dans le monde en général depuis bientôt 2ans, j'ai transitionné socialement à l'aide d'un prénom choisi et de l'utilisation d'accords et pronoms qui me correspondent (masculins ou neutres). Il a été difficile pour quelques uns de mes proches de s'adapter au début, mais depuis, ça va de mueux en mieux, et je me sens accueuilli et respecté par tout mon entourage... sauf mes grands-parents (particulierement ma grand-mere) qui continuent, malgré mes rappels (un peu trop timides, peut-être) de m'appeller par mon ancien prenom et de me désigner avec les accords et pronoms féminins... Cela ne me fâche pas, mais me fait vivre de la dysphorie, me blesse indirectement et m'agresse un peu indirectement (meme si je sais que ce n'est pas leur intention) et puis m'attriste car j'ai l'impression qu'il y a un pont infranchissables pour eux entre ma realité et la leur. J'avais décidé de lâcher-prise sur ce qui me parrait comme etant une incapacité à faire des efforts pour m'appeler et genrer adéquatement en prenant de la distance et les voyant moins souvent... ce qui m'attristait car ils sont tres gentils malgre tout, et je les aime beaucoup. Maintenant : revirement de situation : depuis quelques jours, et pour plusieures semaines encore, j'habite chez eux car je suis en convalescence. Il me devient de plus en plus évident qu'il me faudrait en rerererere-reparler avec eux, en espérant, cette fois l, être enfin compris. Je cherche donc simplement un moyen qui serait doux, gentil, ludique mais clair de faire comprendre à mes grands-parents l'importance de respecter mes pronoms, accords et prénom... Je pensais à l'idée de les sensibiliser et réinformer en écoutant ou lisant avec eux un court vidéo ou article/page/bd/série d'images/publication/autre truc web conçu pour sensibiliser au sujet de l'importance de respecter les noms et pronoms d'une personne trans, non-binaire (et/ou fluïde, agenre ou genderqueer)! Auriez-vous de tels vidéos/textes/etc à me proposer? Cela m'aiderait beaucoup beaucoup! :) Merci énormément à l'avance! Lou


Ma soeur me dit que je me considère genderfluid seulement ...

Bonjour je suis Harmoni et j'ai bientôt 16 ans. Depuis un bon moment maintenant je me plais à me définir comme Gendefluid en raison du fait que je me sente bien souvent osciller entre femme et homme, entre féminité et masculinité, et je l'assume totalement, cela me plaît de pouvoir porter deux regard "different" sur ce qui m'entoure et expérimenter le genre que je n'avais jusque-là pus qu'observer en temps que "femme". Mais voilà, j'ai dans ma famille la chance d'avoir des parents tolérant et même un frère lui aussi LGBT mais également une grande sœur qui soutient la cause mais avec qui je ne m'entend pas très très bien. Et celle si m'a jeté au visage le fais qu'elle connaissait bien mieux ce sujet que moi et que je n'étais pas genderfluis, que je ne disais que des c**nerie et que je me donnais l'aire intéressante, uniquement car je venais de demander à ma famille à ce qu'on m'appel par un nom masculin lorsque je me sentais plus homme que femme. Et maintenant je doute. Est ce que je fais tout cela pour me rendre intéressante? j'aime vraiment me sentir homme ou femme, c'est agréable de pouvoir changer ainsi de genre mais je me demande si je ne m'invente pas ça pour être intéressante... Ce n'est peut-être pas le bon endroit pour poser une question comme celle si et je suis désolé si ma question vous dérange mais je pense avoir vraiment besoins d'une reponce. Merci.


J’aimerais faire mon coming-out genderfluid à mes parents et amis…

Bonjour, je m'appelle Achille/Alyzée, je suis né dans un corps d'homme et je suis pansexuel, genderfluid et femboy. J'aimerais faire mon coming out auprès de mes parents et de mes amis, mais c'est surtout mes parents qui pose problème, car mes parents ne comprennent pas commet c'est possible que quelqu'un qui soit né-e femme/homme puisse être homme/femme car pour eux il y a les hormones qui jouent, et beaucoup d'autre choses. Mais ils disent aussi qu'ils sont très ouverts, alors je ne sais pas si je dois leurs dire, pour ma pansexualité ,ma genderfluidité et ma féminité, et si oui, comment ? Pareil pour mes amis. J'ai aussi des pensées plutôt noires telle que des pensées de suicide, pas forcément des envies de suicide, mais juste des pensées, car je me sens vraiment mal a l'aise. Merci d'avoir pris le temps de lire mon message et d'y répondre. Achille/Alyzée.



Je pense être genderfluid, mais je ne suis sure…

Bonjour, Depuis quelques mois je me questionne sur mon identité de genre. Il y a plus d'un moi je me suis mis.e à paniquer parce que j'ai des seins, il y a également certains jour ou je déteste avoir un corps de femme, d'autres ou sa ne me dérange pas et d'autres ou j’adore avoir un corps de femme. Sa ma emmené à me questionner sur mon identité de genre. Je pence être gender fluid mais je ne suis pas sure. Sa me fais également peur d'en parler avec mes parents ainsi qu’à mes amie même si je sais qu'il vous tous m’accepter comme je suis. J’aimerais qu'en me répondant vous utilisiez dès terme neutre pour ne pas me sentir obligé à être dans la case femme alors que je suis en questionnement. Alex


Je pense être genderfluid et je me demande si je ...

Bonjour, je commences à avoir des réalisations sur mon identité et je pense être genderfluid mais je m’identifierais plus à avoir un corps féminin. Je ne sais pas quoi faire et par où passer pour avoir la possibilité de devenir qui je suis vraiment.. est-ce que je dois passer par des groupes trans-féminin ou je ne peux pas à cause que je crois être gender fluid? Ça tourne beaucoup et je ne sais pas comment me sortir de cette spirale et plus j’attends plus je sens des malaises avec mon enveloppe physique.. merci d’avance pour votre réponse et merci pour tout le bien que vous faites avec cet organisme




Ça fait longtemps que je sais que je ne m’identifie ...

Ça fait longtemps que je sais que je ne m'identifie pas à un genre particulier. Quand j'étais plus jeune, j'étais en processus d'exploration de cette réalité. J'etudiais dans un domaine lié aux arts et je penses que la culture du milieu y jouait pour beaucoup. Je jouais avec les deux extrémités du spectre et je prenais du plaisir a brouiller la piste de mon genre. Je racontais avec joie a mes ami.e.s comment une personne m'avait confondu pour le "sexe" opposé. Mais "non-binaire", ça ne faisait pas partie de mon vocabulaire. J'exprimais plutôt ma position comme une absence d'appartenance mais un plaisir a jouer un rôle. C'est un peu encore comme ça que je le vois. En commençant l'université jai essentiellement rangé tout ça de côté. J'avais encore ma façon particulière de me présenter mais j'avais, a mon sens, fait "la paix avec mon genre". Je penses que je me suis convaincu qu'être une "femme" ne vient avec aucune exigence quant à ma façon d'être. J'ai aussi passé d'un milieu ou presque tout le monde me considérait gay (j'étais en relation avec une fille a l'époque), à un milieu où j'étais considérée hétéro (en relation avec un homme a ce moment). En réalité je n'étais ni l'un ni l'autre, mais la "conformité" était plus confortable. D'ailleurs, en couple, je n'utilise jamais le terme asexuel, même si j'explique a mes partenaires que je n'ai pas de satisfaction sexuel et que j'accepte de pratiquer l'acte pour leur satisfaction a eux. Je penses que si ça n'était pas si compliqué a trouver, j'aurais un.e partenaire également ace. Je ne fais plus de coming out "gay" ou "bi" ou quoi que ce soit aux gens que je rencontre, y compris mon copain de maintenant 4 ans. Je n'ai jamais fait de coming out a mes parents, même quand j'étais en relation avec une fille. Je n'aime pas étiquetter ces facettes de moi. Dans un monde idéal, je n'aurais même pas à y penser. Mon appartenance de genre, mon attirance sexuelle, pour moi ce sont des absences et non des identités. Me dire "ace" revient pour moi a me définir dans un cadre "sexuel" et ça ne me reviens pas. Je penses aussi qu'il y a une forme de vulnérabilité a m'identifier publiquement qui me fait peur. Depuis quelques mois par contre, et je penses que c'est parce que je vis plusieurs changements importants (carrière / vie amoureuse / famille) en même temps que plusieurs personnes autour de moi font des coming out et / ou entament des transitions, la question de mon genre ne me laisse pas tranquille. J'ai l'impression d'être sur le bord d'un coming out, et ça me terrifie autant que ça m'excite. Comment je fais pour gérer ces émotions? Il y a un sentiment profond de non retour si je verbalise ces choses, et des jours je suis convaincu que je me fais des idées, alors que d'autres j'ai envie de foncer la dedans et de le faire de façon très publique. En même temps, je regarde mes amis transitionner, autant je trouve ça beau, autant je ne me vois pas la dedans. Je me sens presque comme un imposteur et j'ai peur d'envahir un espace qui ne mappartien pas. D'un côté j'ai des convictions profondes sur ma personne, de l'autre j'écoute les témoignages des autres et je ne m'y reconnais pas. Alors je doute. Je doute tout le temps. J'ai le sentiment d'être pris entre deux mondes, et aucun des deux n'est réconfortant. Je ne sais pas ce que ça fait de moi. Quand je penses a des choses comme la possibilité d'altérer mon apparence par rapport a celle que j'ai actuellement, je me rend compte que j'aime mes seins, qui se cachent bien quand nécessaire, j'aime mon visage, juste assez androgyne. J'aime que ma coupe de cheveux me fait avoir "l'air d'un garçon" et que les gens sont toujours ébahis de me voir dans une robe. Je me rend compte aussi que j'aimerais ne pas avoir de hanches, ne pas avoir de fesses. J'aimerais pouvoir marcher dans la section pour homme sans crainte et sans honte et y acheter des vêtements aussi flatteurs que les vêtements dans la section pour femme. J'aimerais qu'on ne m'appelle jamais madame, mais je ne serait pas heureuse qu'on m'appelle monsieur. Puis-je explorer ces choses sans m'engager pleinement dans un "coming-out trans / non-binaire? Est ce que ça relève même du trans / non-binaire? Comment savoir si le risque professionnel / amoureux / familial en vaut la peine si je ne suis pas certaine de ma position? Il y a des risques a revenir en arrière après avoir pris un pas publique en avant. Comment savoir que je ne suis pas un imposteur? M.