Tag: filles


Comment, à mon âge, trouver une petite amie alors que ...

Bonjour! Je suis Lou et je reviens une seconde fois vers vous pour cette fois ci une question sur le fait de se mettre en couple Je vis en région parisienne, en France et surtout dans un milieu ou la grande majorité son lgbtphobe (première semaine de rentrée et j'ai deja entendu plusieurs remarques pas génial...) et depuis peu je vois mes amis se mettre en couple hétéro ce qui m'a fait me mettre a regarder les gens autour de moi presque inconsciemment et en me rendant compte que je regardais que des filles je me suis demandé, comment a mon age pourrais je trouver une petite amie (étant né.e fille). La seule fille par qui j'ai ete attirée etait hétéro... Donc me voilà adolescent.e de 16 ans, au lycée, cherchant le grand amour ..! (Grande parenthèse. En parlant de lycée, j'aimerais pouvoir aider concernant l'acceptation des lgbt (chose qui n'existe pas dans mon lycée) mais je n'ai aucune idée de comment faire et j'ai un peu peur de faire mon coming out) Enfin bon ! Désolé de vous avoir dérangé avec tout ça et merci à vous ! Lou


Comment se passe le sexe entre deux femmes? Y a-t-il ...

Bonjour C'est Emma. J'ai 17 ans. En couple depuis 6 mois mon amie et moi envisageons d'avoir notre toute première relation sexuelle de notre vie. Nous nous sentons donc un peu angoissées pour notre première fois. Je voulais savoir avec elle comment ça peut se passer entre 2 femmes et si il y avait des protections particulières à prendre pour des relations sexuelles entre 2 filles ? Nous pensons que ça devrait se limiter à des bisous, à des câlins et éventuellement à des caresses intimes. Risquons nous quelque chose ? Dans quelle pratique sexuelle il y a un risque pour notre santé. A mon école il y a eu des cours d'éducation sexuelle sur tout ca mais s'appliquant aux couples hétérosexuels et rien en ce qui concerne les couples non hétérosexuels. Donc nous sommes un peu perdues, pour nous il n y a aucune précaution à prendre entre 2 femmes sauf dans certaines pratiques mais nous aimerions être sures toutes les 2 ? Merci pour votre réponse et votre site. Emma


Comment rencontrer d’autres jeunes LGBTQ au Québec?

Bonjour, je suis lesbienne et sa fait déjà 3 ans que je le sais (mais je n’es pas fait mon coming out encore). Je n’ai jamais été en couple avec une fille et sa commence vraiment à me stressé car je ne connais aucune fille lesbienne ou bisexuelle a l’école alors j’ai peur de ne pas rencontrer personne jusqu’à la fin de mon secondaire et d’être encore vierge mais j’aimerais beaucoup vivre une relation avec une fille. A t’il des moyens de rencontrer d’autres jeunes lgbtq ?



Est-ce que mon orientation romantique est en train de changer?

bonjour Alterheros , je voulais vous faire part de mon problème qui m’embête depuis 4 mois maintenant: Je suis dans un flou total de mon orientation romantique & Sexuelle , Cela a commencé subitement pendant le confinement alors meme que j’étais en “crush” sur un garçon. J’ai toujours été attiré par des garçons avant mon questionnement, j’adorais “flirter” plaire etc.. J’etais très hetero si on peut dire . Mais depuis je ne sais pas ce qui m’arrive j’ai comme un désintéressement envers les garçons, il ne m’attire plus comme avant et du côté des filles j’arrive pas a savoir si c’est réellement de l’attirance ou juste les questionnements qui me font psychoter . Le souçis c’est que ce questionnement est devenu obsessionnel, j’y pense tout le temps ( mais vraiment tout le temps) comme si la pensée était bloquée dans ma tête . J’analyse tout ce que je ressens , toute les personnes que je croise dans la rue et c’est épuisant. Je ne sais absolument plus comment faire . J’essaye de m’imaginer avec une filles et je ressens rien de spéciale enfin je crois , avec les garçons pareil je ressens plus grands choses alors qu’avant j’adorais me faire des scénarios et maintenant plus rien . Je sais pas du tout si une fille pourrait m’intéresser et maintenant pareil pour les garçons. Avez vous des clefs pour mieux connaître son orientation romantique? ( c’est surtout elle qui m’intéresse) Je sais plus qui vers me tourner . Je sais que je suis pas obligé de me mettre dans des cases mais cela me fixerait . Mon orientation peut-elle être en train de changer alors que je n’ai pas fait de rencontre particulière avec des filles qui auraient pu me troublé etc?? J’aimerais bien “rester” hetero car j’étais tres heureuse comme sa et les hommes me plaisait bien ;).. Merci pour l’écoute et la lecture, Aurevoir!


Comment je peux être certain que ma copine bisexuelle va ...

Salut! quick question: ma fréquentation m'as appris sur le tard qu'elle se dit "bi". Je trouve ca vraiment cheap qu'elle l'est dit juste après des dates et du sexe ensemble au lieu d,être upfront. comment je peux être sure qu'elle va être lesbienne avec moi et qu'elle va pas me larguer pour un mec comme plein d'autres "bi"sexuels? Lud


J’étais perdue à l’idée que j’étais peut-être lesbienne. Penser à ...

Bonjour, J’ai toujours pensé être hétérosexuelle. J’ai été attirée par des garçons mais je n’ai jamais été en couple. Je faisais de l’anxiété sociale (toujours un peu aujourd’hui). Mais aussi, j’ai été élevée dans une Eglise très stricte où on devait être en couple avec un membre alors que j’avais des doutes sur cette Eglise, donc je ne me voyais pas en couple avec quelqu'un qui ne partageait pas mes valeurs. J’ai d’ailleurs décidé de quitter cette Eglise en janvier. Plus jeune, je pense avoir été attirée un peu par des filles, mais je n’ai jamais laissé s’exprimer ces sentiments, notamment car les pratiques homosexuelles / bisexuelles sont interdites dans cette Eglise. En début d’année, j’ai fait un travail de groupe en cours avec deux filles. Peu à peu, j’ai trouvé que ma relation avec une des deux devenait ambiguë. Elle me regardait souvent d'une façon intense et séductrice, et elle m’écoutait toujours avec beaucoup d’attention et de considération. Je ne comprenais pas pourquoi elle agissait comme ça, si elle m’aimait bien ou si c'était une impression. Puis, j’ai commencé à rentrer un peu dans son jeu et à ressentir une attirance, plus émotionnelle que sexuelle. Je ressentais une complicité quand nous parlions du travail, mais aussi une distance car elle parlait très peu de choses personnelles. Aussi, elle mettait plusieurs jours à répondre aux messages, elle m’a évité une fois volontairement, elle rentrait très peu souvent avec nous à la fin des rencontres de groupe,… Je la trouvais assez inaccessible et mystérieuse, mais c’est aussi ça qui m’attirait. Je ne savais pas si j’étais trop intrusive / curieuse avec elle, ou si c’était juste sa façon d’être. Je précise que je pense avoir perçu des choses montrant qu’elle est lesbienne / bisexuelle, mais je n’en suis pas sure. Je pensais constamment à elle et j’attendais avec impatience de la revoir. Je me suis plusieurs fois imaginée en couple avec elle. Cette idée me plaisait mais m’angoissait. Je me disais que c’était impossible, que je ne comprenais pas ce qui pouvait l'attirer chez moi, et que ma famille ne l’accepterait jamais. J’étais perdue et angoissée à l’idée que j’étais peut-être lesbienne / bisexuelle ou que l’attirance pour une personne de même sexe pouvait se répéter plus tard. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser à la religion aussi ; je me sentais sale, honteuse et transgressive. J’ai pensé à lui dire ce que je ressentais mais j’avais peur. A la fin du travail de groupe, on est toutes les trois allées dans un bar. Puis, on a proposé de se revoir. Mais la fille pour laquelle je suis attirée a dit qu’elle ne pouvait pas et qu’on pourrait se voir à la rentrée si on voulait. J’ai beaucoup pensé à elle durant l’été, elle me manquait. Mais des fois, je me disais que j’étais déçue par son comportement, que tout ça n’aboutirait à rien et que je ne voulais plus la revoir. Maintenant, c’est la rentrée et je repense à elle. J’aimerais la revoir mais j’ai peur que tout ait changé entre nous. Je ne pense pas qu’elle me recontactera car j’ai toujours trouvé son attitude un peu passive, mais je garde un petit espoir. Dans tous les cas, je préfèrerais que ce soit elle qui me recontacte (et pas moi) car ça prouvera qu’elle est vraiment motivée, qu’elle ne se force pas. Je suis triste à l’idée qu’on ne se revoit peut-être plus et que je doive « l’oublier ». Je me demande aussi s’il ne faudrait pas que j’aille plutôt au bout des choses, que j’ai le cœur net par rapport à cette situation. Merci beaucoup de m’avoir lue et de l’aide / conseils que vous pourrez m’apporter !