Tag: Famille


Je vais bientôt à la Pride sans prévenir mes parents. ...

Bonjour ! Dans quelques semaines se tiendra une marche des fiertés (pride) dans ma ville, et je compte m'y rendre pour la première fois. J'y vais sans prévenir mes parents puisqu'iels m'interdiraient d'y aller. Toutefois j'y serai avec un‧e ami‧e et ses parents savent que nous y sommes. Je ne souhaite pas apparaître sur une quelconque photo/vidéo sur les réseaux sociaux ou sur un reportage de télévision par exemple, mais je tiens vraiment à m'y rendre. Je pensais à mettre un masque et des lunettes de soleil mais cela risque d'être inconfortable vu la chaleur à venir... Auriez-vous peut-être une idée de ce que je pourrais faire pour m'y rendre et éviter d'être filmé‧e ? Merci beaucoup !


Comment convaincre mes parents de me laisser aller à la ...

bonjours, je voulais savoir si vous pourriez m'aider à trouver des arguments pour la gay pride d'avignon ou de marseille , enfin j'aimerais y aller mais il me faudrait des arguments pour y aller, mes parents savant que je suis bi et non binaire mais ils sont limites ... vous avez compris (enfin je sais pas) je vous explique en gros "mon chéri, tqt on va pas te jeter dehors , on t'aime bcp" mais ils sont religieux,genre l'acte homo est un péché, raaaah, pour eux je vais finir en Enfer, ca m'énerve mais grave: la preuve ils me l'ont dit : tu regarde que de la merde, donc tu en deviens un... bouhouh j'en peux plus... mais parfois ils sont cool, mais ils demande toujours des arguments, dite moi !!! merci pour ce que vous faite et répondez au plus vite !!!


ll y a peu, je me suis rendu·e compte que ...

Bonjour, Je m'appelle Pauline, j'ai 21 ans , je traverse une passe assez difficile en ce moment. Je me sens de moins en moins à l'aise avec ma famille. Il y a peu je me suis rendue compte que j'étais peut-être genderfluid. En fait je ne sais pas vraiment parce que mon environnement familial ne permet pas de trouver des réponses à mes questions. Il est vrai que depuis petite j'ai toujours voulu être un garçon et j'ai toujours été plus a l'aise avec les garçons plutôt qu'avec les filles de mon âge. Mais pour beaucoup j'étais le mouton noir, celle qui n'était pas comme les autres. Parce que je n'avais pas les même goûts. Je préférais les films d'actions aux films à l'eau de rose... j'avais jamais les mêmes sujets de conversation. Mais je ne me suis jamais posé de questions. C'est il y a 3 semaines que j'ai lu un article sur l'identité du genre et je me suis dit que c'était peut être à cause de ça que je ne m'étais jamais sentie à ma place. Je suis complètement perdue, je ne sais pas où est ma place. Surtout que ma famille est catholique et a en horreur les homosexuels, trans, etc.. donc je sais que je ne pourrais jamais dire à ma mère que je ne me sens pas a l'aise en étant une fille et que je préférerais être un garçon. J'aimerai pouvoir m'habiller comme un garçon, m'identifier comme homme mais je vis encore chez mes parents et pour ma mère c'est inconcevable que je porte des pantalons tous les jours. Je porte une brassière de sport pour cacher un peu mes seins mais je trouve qu'ils ne le sont pas encore assez et je me suis coupé les cheveux autant que je pouvais, c'est un carré court dégradé mais j'ai toujours trop l'impression d'être un fille et je me suis déjà prise une remarque de ma mère disant que les cheveux tirés en chignons m'allaient beaucoup mieux. Maid j'ai horreur des chignons et des cheveux longs. Je supporte plus avoir les cheveux longs. Je ne sais même plus si j'ai posé une question dans ce long message, je suis complètement perdue, je sais plus ce que je dois faire. Je n'attend pas vraiment de réponse je pense mais si vous lisez mon message je vous en remercie. Rien que de pouvoir m'exprimer quelque part m'a fait du bien.



Je n’ai plus de relations sexuelles avec mon mari et ...

Mes salutations à tous les membres de alterheros. Déjà je voudrais vous remercier pour toute l'aide que vous apportez à vos lecteurs. Je suis mariée depuis plus de 24 ans avec un homme qui est de la même religion que moi et nous avons des enfants. Mon homme a toujours été quelqu'un de très apprécié et entouré par les gens. Depuis que nous sommes ensemble, nous faisons chambre à part. Mon mari partage sa chambre et son lit avec de jeunes garçons de passage ou vivant avec nous. Nous n'avons presque plus de rapports sexuels et la complicité entre nous a totalement disparu. J'ai commencé par entendre des rumeurs selon lesquelles il aimerait les hommes. Avec un peu de recul, je me demande si tout ça n'est pas vrai et s'il n'était pas bisexuel. Que faire si c'est le cas ? Après plus de 20anss de mariage ? Comment expliquer cela aux enfants ? Je suis perdue. Aidez-moi ! Je n'en dors presque plus. Je précise que j'ai à plusieurs reprises attiré son attention sur ses changements de comportement et surtout sur le manque d'affection et de sexualité qui me manque. Et les rares fois où nous avons eu de relations sexuelles ces 10 dernières années, c'est moi qui ai toujours fait le premier pas


Mon père est décédé et je n’ai jamais pu faire ...

Salut, J’aimerais savoir comment je peux arrêter de me sentir coupable? j’ai jamais réussi à faire mon coming out à ma famille bien que je sais qu’ils seraient tres correct avec le fait que je sois homosexuel je ne ressens pas d’homophobie venant deux, maigres tout J’arrive pas trop à l’avouer. Le 2 avril 2022 mon père est décédé d’une crise cardiaque. C’était inattendu. Je suis dévasté car je ne lui est jamais avoué mon orientation sexuelle et j’ai l’impression que je n’est jamais été véritablement moi avec lui. Réaliser tout ça alors que je sais qu’il m’aurait pleinement accepté me fais énormément mal.. j’aimerais tellement arrêter de m’en vouloir.


Ma soeur me dit que je me considère genderfluid seulement ...

Bonjour je suis Harmoni et j'ai bientôt 16 ans. Depuis un bon moment maintenant je me plais à me définir comme Gendefluid en raison du fait que je me sente bien souvent osciller entre femme et homme, entre féminité et masculinité, et je l'assume totalement, cela me plaît de pouvoir porter deux regard "different" sur ce qui m'entoure et expérimenter le genre que je n'avais jusque-là pus qu'observer en temps que "femme". Mais voilà, j'ai dans ma famille la chance d'avoir des parents tolérant et même un frère lui aussi LGBT mais également une grande sœur qui soutient la cause mais avec qui je ne m'entend pas très très bien. Et celle si m'a jeté au visage le fais qu'elle connaissait bien mieux ce sujet que moi et que je n'étais pas genderfluis, que je ne disais que des c**nerie et que je me donnais l'aire intéressante, uniquement car je venais de demander à ma famille à ce qu'on m'appel par un nom masculin lorsque je me sentais plus homme que femme. Et maintenant je doute. Est ce que je fais tout cela pour me rendre intéressante? j'aime vraiment me sentir homme ou femme, c'est agréable de pouvoir changer ainsi de genre mais je me demande si je ne m'invente pas ça pour être intéressante... Ce n'est peut-être pas le bon endroit pour poser une question comme celle si et je suis désolé si ma question vous dérange mais je pense avoir vraiment besoins d'une reponce. Merci.



Est-ce normal que mon beau-frère me fasse des avances lorsqu’il ...

Bonjour, Je vous envoie cette "question" sans savoir si je m'adresse à la bonne plateforme mais je suis un peu perdu et je n'ai personne à qui en parler... Je vais essayer d'être brève, ma mère c'est remarié il y a quelques années et honnêtement tout se passe bien avec ma nouvelle famille, mon beau père à plusieurs enfants dont 1 en particulier ayant 5 ans de plus que moi (J'ai 20 ans). Nous avons toujours été complice et même si nous n'avons pas grandis dans le même foyer (n'étant pas chez ma mère) je l'estime comme mon frère et je pensais qu'il m'estimais comme sa soeur. Même si il a toujours étrangement réfuté ce terme, pour lui nous ne sommes pas de se lien et quand le sujet revient sur la table, il reprise toujours que nous n'avons pas de sang en commun et que ce terme n'est pas le juste, je prenais ça pour du chipotage en soi après tout nous avons tous des manières différente de voir nos liens avec les autres. Je vis maintenant chez ma mère et mon beau père mais lui n'y vie plus, il passe de temps en temps chez nous pour rester dormir et ce qu'il faut surtout savoir c'est qu'il a un réel problème avec l'alcool, il souffre d'un alcoolisme très fort pour son âge. Il y a maintenant 2 ans à peu près, lors d'un repas de famille il avait beaucoup bu (tout le monde à vrai dire), nous avons danser et cela c'est transformé en accolade puis plusieurs bisous sur la joue mais c'était fait de manière plutôt étrange et même mon beau père lui a dit de ce calmer. Etant donné qu'il avait beaucoup bu, j'ai fait abstraction, j'ai passé ma vie entouré d'alcoolisme alors je pardonne facilement le comportement des gens sous cette substance. Etant distant de nature, je me suis dit que l'alcool l'avais complètement déshinibé et qu'il avait mal géré la situation. N'étant pas quelqu'un de nature tactile, je sais que ce qui peut paraître dérangeant pour moi et souvent un geste banale et anodin pour d'autres. Fin bref, les mois passe, et il revient dormir à la maison car il a une soirée avec des amis près de chez nous. Il rentre tard, bourré, et il a donc le réflexe de venir me voir dans ma chambre pour rigoler, je vois qu'il a du mal a marché et à parler et je me décide donc de venir l'aider à faire son lit (il n'y serais jamais arrivé). Une fois le lit fait, il s'assois sur le lit, m'attrape par le bras et me fait assoir sur lui de manière très étrange et honnêtement, très sexuelle suivis d'un "viens par là" et je me retrouve un bref instant tétanisé et par je ne sais quelle chance, le pied du lit se casse me permettant directement de passer à autre chose et de faire comme si de rien n'était. Je ne voulais pas être parano, j'en ai donc parlé à une amie pour savoir si je devais douter de la façon dont me percevais, mon frère (à mes yeux en tout cas), celui que je connais depuis que je suis enfant. Elle a trouvé ça étrange elle aussi. Comme l'autre fois, sans preuve cuisante et évidente, dans le doute, j'ai préféré me dire que j'était parano. Surtout que plus rien ne c'était passé d'étrange, les fois ou je le voyais rien de bizarre et tout se passais bien, je reprenais confiance. Mais se soir, même scénario, il est rentré bourré, est venu me parler vite fait en me disant qu'il était torché, voix pâteuse, tête qui penche, du mal à marché, la totale. Je lui souhaite bonne nuit, il pars puis reviens 2 minutes après pour me demander de l'aider à faire son lit. Au moins 9 mois s'étant écouler depuis le dernier incident j'avais en tête que je devais être parano, une partie de moi ce disais si il ne se passe rien cela prouve que tu était parano et si il essaye quelque chose cela prouve que tu ne l'était pas et de toute façon je ne comptais pas le laisser dans la merde. Je vais donc l'aider, je fait son lit, il me remercie par un câlin qui m'a parue simplement amicale. Sur le point de partir pour le laisser dormir, il m'attrape par le bras et m'allonge sur lui, puis il pose sa main sur le haut de ma cuisse limite fesse et me dit "t'es mignonne". Je me retrouve tétanisé un bref instant et me défait de son emprise, il essaie de me tirer vers lui mais n'a aucune force je pars et lui dit qu'il est temps de dormir, j'ai eu le droit à un ironique "ohh t'es méchante". Je vais dans ma chambre et 2 minutes après il revient me redisant que j'était méchante et je lui dit froidement d'aller dormir ce qu'il a fait. Bon. Si j'écrit tout ça c'est parce que ma tête est rempli de question et je ne sais pas à qui parler...Déjà, est ce que c'été des avances ou je suis parano ? Est ce que le fait qu'il sois bourré le fait vouloir sauter sur tout ce qui bouge ou réveille une pars sombre de "désir" envers sa soeur(par alliance)? Est ce que je dois m'en inquiéter ? Est ce normal ? Est ce malsain qu'une partie de moi voulez avoir la réponse même si cela voulais dire que je devais subir une situation gênante ? Est ce que l'alcool est coupable de tout ça ou une partie de lui est quand même problématique? Bref, je suis désolé pour ce pavé et je ne sais même pas si mon explication était claire, J'espère juste que vous aurez des réponses à mes questions, Merci d'avance alterheros


Je suis bisexuel et non-binaire mais je n’arrive pas à ...

Bonjour je m'appelle Léa j'ai 14ans et je suis bisexuel et non binaire et le problème c'est que je n'arrive pas a le dire a mon père et à ma famille, sa devient de plus en plus compliquer de leurs cachée car ils me genre toujours en "elle" et je veux qu'on me genre en "il / iel" mais je devient de plus en plus mal mentalement. un jour j'ai voulu le dire a mon père et a ma belle-mère mais le soir d'avent je me suis rappelé qu'il avaient dit un truc du genre" si un jour j'ai un deuxième enfants ou que toi (moi) vous me dite que vous etes lessbienne ou autre et ben vous etes plus mes enfants." mais ma belle-mère a dit qu'elle sen foutait mais pour mon père je sais pas si cetait pour blaguer ou pas .du coup voila. merci d'avoir prie le temps de lire. Léa


Je fais de la dysphorie et m’identifie comme non-binaire, mais ...

Bonjour, j'ai 13 ans, je me questionne beaucoup par rapport à mon identité de genre, je me cherche, mais je me reconnais plus dans la non-binarité en tout cas. Je me sens mal dans mon corps de toutes façons. Je me suis scarifié en faisant attention pour que ça ne fasse pas moche il y a longtemps mais je ne le fais plus. Depuis que je vois un psy depuis un an je ne fait plus ça. En plus sa laisse des traces irreversibles donc je ne prefere pas. J'ai réussi à imposer un prénom non-binaire dans mon collège même s il est catholique, donc on ne m'appelle plus A****, un prénom que je n'ai pas choisi, mais Anaël. Ma belle-mère ne trouve pas ça bien et ne me soutient pas, même si elle est gentille est à l'écoute. Mes parents me soutiennent mais personne ne m'appelle Anaël chez ma mère ou mon père. Mais je vis chez mon père et ma belle-mère. Ma belle-mère dit que je suis une fille et que je dois attendre de voir si je suis bien dans mon corps de fille avant de changer quelque chose, même mon prénom. Quand pensez vous ? Elle pense qu'il faut que je grandisse et apprenne à me connaître d'abord. Qu'il ne faut pas faire des changements de prénom trop jeunes car après cela change le regard des autres sur nous et donc notre propre regard sur nous mêmes et qu'en plus, on ne dois pas avoir des étiquettes sur nous. Elle dit qu'on est libres d'être qui on veut, de faire ce qu'on veut sans avoir besoin de préciser qu'on est cis, non-binaire etc. ni de changer notre nom. Quand elle dit que je dois d'abord creuser le fait que je me sens mal dans mon corps je pense que c'est vrai Après j'ai un frère handicapé qui est trisomique et autiste, elle pense comme certaines personnes de ma famille, que c'est aussi pour ça que je veut montrer que je suis différente, c'est vrai que je me demande souvent si je suis différente des autres, comme bipolaire par exemple ou anorexique Quand je lis ça sur le net, je me dis que c'est ça que je suis, je pense que j'ai d'autres choses. La nourriture me dégoute et c'est vrai que je change beaucoup d'humeurs en fait, donc je crois que c'est ça. J'ai un psy mais il ne m'écoute pas je pense qu'il s'en fout comme mes parents et mes beaux parents Je crois que personne ne me comprend en fait. Je ne pense pas que je soi différente pour montrer que je suis comme mon frère qui est différent. Mais c'est vrai que mes deux frères et moi on se erssemble pour plein de choses comme mon frère handicapé avec des problèmes alimentaire et de la lenteur. Je voudrai savoir ce que vous en penser en fait J'ai plein d'amis qui pensent être trans et en tous qui ont de la dysphorie de genre, on est trois à vouloir changer pour être nous même. Pensez vous que c'est bien ? et qu'est ce que je peut dire à ma famille et ma belle mère qui est contre s'il vous plaît ? Je l'ai entendu dire que je souffrais du syndrome de Münchausen et que j'étais hyponcondriaque car ma mère et mon père disent que je me plains d'avoir mal ou des maladies depuis que je suis petite et que je me reconnais dans plein de choses, comme l'anorexie et la disphorie du genre Ils pensent que je dois changer de psy parce que le mien c'est une fois endormi et qu'il ne fait rien. après il est vieux donc ce n'est pas de sa faute. Qu'est ce que vous pensez ? merci de me le dire afin que je puisse me trouver. merci Anaël "sois toi même pour pouvoir être toi" (c'est ma devise)



Ma mère ne veut pas m’acheter de binder, comment lui ...

Ma mère ne veut pas m’acheter un binder elle pense que j’essaye de ne pas attirer les autres personnes vers moi et elle pense que je me fais influencer la dedans connaissez vous une façon de la faire comprendre que c’est parce que je ne suis pas confortable avec mon corps?