Tag: Expression de genre


Je crois que je suis lesbienne refoulée depuis le début ...

Salut, Voila, je crois que je suis lesbienne refoulée depuis le début de mon adolescence. Comment en être sûre ? J'ai cru que j'étais hétéroromantique pendant longtemps mais je ne le crois plus. Je pense de plus en plus être gaie pour mon orientation romantique. Émotionnellement, à partir de l'âge de 11 ans, c'est partie dans tous les sens. J'ai toujours ressentie des papillons dans le ventre avec certaines filles. A 11 ans, la première fois que je suis tombée amoureuse, c'est d'une fille, malheureusement elle a déménagé avant qu'il y ait pu un jour une histoire entre nous 2. Malgré ce premier amour et des papillons pour d'autres filles, je suis très féminine et très girly, je me fais beaucoup courtisée et draguée par les garçons depuis mes 12/13 ans et donc je me suis toujours crue hétéro romantique par le fait d'être très féminine, d'attirer facilement le sexe opposé et à cause de certains de mes préjugés négatifs sur l'homosexualité. De mes 13 ans à mes 18 ans, je suis sortie avec des mecs (7 gars) lorsque ces derniers sont très beaux. Mais j'ai jamais ressenti pour ces petits amis des sentiments aussi forts comme pour mon premier amour à 11 ans ou seulement des papillons. Je pense que j'ai confondu pour ces garçons amitié et amour par le fait que je me crois hétéroromantique. Aujourd'hui, je crois que je suis sortie juste avec ces garçons pour les apparences par rapport aux autres et parce qu'une amitié s'est développée entre nous, je me suis pas rendue compte sur le moment. Pour moi, toutes ces relations hétéro m'ont beaucoup distraite, occultée et m'ont empêchée de me poser des questions sur mon orientation pendant tout ce temps. Ce refoulement de mes premiers sentiments pour des filles me revient maintenant dans la figure, avant et depuis que j'ai rompu il y a 1 mois avec mon dernier petit ami. Je me sens de plus en plus déprimée depuis plus d'un mois (ça a commencé déjà 1 mois avant la fin de ma dernière relation avec mon chum), je pense être uniquement homoromantique. Il y a 2 mois, j'ai croisé un couple de femmes dans la rue et sur le moment je me suis sentie excitée par cette idée, puis envieuse et ensuite triste et déprimée de ne pas être comme elles, avant de me reprendre en me disant que je ne suis pas lesbienne. C'est comme ça que toutes mes interrogations sur moi sont revenues. La nuit, je rêve de plus en plus souvent que je sors et j'embrasse une fille qui me plait actuellement et quand je me réveille je me sens triste et déprimée sur le coup que ça ne soit pas réelle et c'est juste un rêve. Sexuellement, mes relations ont fini par cassées à chaque fois lorsque le gars a voulu coucher avec moi. J'ai cru longtemps pour ce blocage de passer à l'acte sexuel avec un gars, c'est que je n'étais pas prête et trop jeune ! Mais à 18 ans, je suis toujours vierge et je me rends compte que je me suis refusée aux garçons pour une autre raison que ne pas être prête ou être trop jeune qui étaient des excuses pour moi-même et les gars, mon orientation sexuelle ! Le sexe masculin m'a toujours dégoûtée malgré moi au fond de moi ! J'ai toujours ressentie inconsciemment un fort désir sexuel exclusif pour les filles depuis mon premier amour à 11 ans ! L'envie et le désir que ma première fois soit avec une fille me fait vibrer tout mon corps, depuis que je ne suis plus en couple et je me retrouve seule avec moi-même pour y réfléchir. Je crois, être fréquemment courtisée par des garçons depuis très jeune a eu pour effet de refouler et d'effacer toutes mes désirs et envies romantiques et sexuelles naissantes avec les filles, pour me conformer aux attentes des autres. Est ce par un manque de personnalité ou par conformisme ou mes préjugés anti-lesbiens ? Que pensez vous du fait d'avoir occulter aussi longtemps mon orientation sexuelle et romantique ? Je me sens de plus en plus mal à l'aise à être hétérosexuelle, mais je ne suis pas encore convaincue à 100% d'être lesbienne à cause de ces attractions du sexe opposé pour moi. Je doute encore. Dois je suivre mes intuitions et mes émotions et ne plus me refouler ? Comment arrêter d'attirer les hommes et attirer les femmes pour qu'elles s'intéressent amoureusement à moi ? Dois je faire un coming out ? J'ai peur de ne pas être prise au sérieux si je fais un coming out, personne ne me croira à cause de mon image actuelle qu'ont les gens et par le fait que j'attire beaucoup les hommes malgré moi et je suis probablement trop féminine trop girly, j'ai du mal encore à croire moi-même que je suis lesbienne dans ma tête alors qu'émotionnellement et sexuellement je crois que je le suis bien. De plus dans mon lycée, deux filles ont fait un coming out de lesbienne et au final elles sortent avec des mecs, ça me déstabilise beaucoup. Je sais que généralement vous ne le faîtes pas, mais dites-moi si je suis bien lesbienne, ça pourrait m'aider à lancer mon coming out en étant certaine de moi. Je ne veux plus sortir avec des garçons, je voudrais essayer avec des filles, je sens que tout ce refoulement de mon orientation a un impact négative sur ma santé psychologique, c'est la déprime pour moi actuellement. Un coming out peut il réellement m'aider à rencontrer des filles qui tomberont amoureuses de moi ? Que conseillez vous ? Brittany



J’ai beaucoup de craintes à faire vivre mon côté féminin, ...

Bonjour j'ai écris quelque paragraphe dans le but de vous mettre dans mon contexte de vie. J'espère que vous vous perdrez pas. Merci. J'ai beaucoup de plaisir sexuel seul quand je me masturbe en portant certain vetement de femme la plupart du temps des bas de nylon et des souliers de femmes. Pour le moment je m'identifie pas comme une femme mais plutot comme un homme qui aime faire vivre son alter égo féminin. Le cadre de normalité sociales me pousse a me mettre de la pressions sur moi même car je me sens pas ''normal'' et je n'assume pas ce que je suis etant moi même remplis a pleine capacité de préjugé forgé sur le courant social même si on dit qu'on est en 2020 et que tout est accepté, Je n'arrive pas a assumer ma sexuallité de facon saine. J'ai souvens voulu repartir a zéro et refaire ma vie sexuelle ''plus saine'' en jettant mes vetement de femme. C'est un méchanisme de defense qui me revenais souvent et qui commencais a me couter cher et m'apportais beaucoup de découragement dans ma vie personelle. J'ai peur, j'ai beaucoup de crainte de devenir moi... de faire vivre mon moi féminin autan sexuellement que socialement, j'ai envie de le faire vivre graduellement sans foncer la tete baisser. Je veux expérimenter mais j'ai peur. Je cherche des ressources. Je ne sais pas quelle étiquette me coller encore la ca me donne encore de la pression. Dans la vie de tout les jours c'est pas toujours facile d'etre un homme car encore la j'ai des préjuger sur ce que devrait etre un homme et son role... de même pour la femme. Je veux me retrouver et faire une meilleur route que ce que j'ai parcouru jusqu'a maintenant. J'ai eu du support étant jeune mais j'ai toujours cru qu'on pouvais avoir l'espoir d'en guérir et même une sexologue de l'époque qui n'en était pas une au finale mais pluto une psychologue m'a dit que lorsque que je vais avoir une copine et que vais me sentir à l'aise avec elle, tout ces pulsions que tu as prendront moins d'importance dans ma vie sexuel. Donc j'ai vécu longtemps avec cette idée la qu'on pouvais en guérir mais les pulsions revenais...Je sentais alors beaucoup de desaroi et de solitude face a cette situation. Je me suis énormément jugé au point que je démonisais les bas de nylons... lorsque j'en voyais sur les femme qui en portait et je perdais mes moyen je devenais paralysé, je me sens comme si tout le monde voyait que j'aime ca et que ca m'excite sexuellement et c'est souvent le cas aujourd'hui. j'ai l'impression qu'une persone ayant sur elle un objet de mon désir sexuel causait en moi la peur de me faire manipuler de me faire révéler par mon intéret pour les bas de nylons. J'ai des problème de discrétion avec ma situation: soit je la refoule en dedans de moi et je reste seul soit que lorsque je décide d'en parler je devient comme un robinet qui fuit et qui ne peu plus se controler sur la gêne. Je veux arriver a gérer une certain discrétion dans ma vie privé afin de me protéger de certaines cas de discrimination inutie. ( par exemplle en parler a ma famille sur ma vie sexuelle) j'ai tendance a soit rien dire ou tout dire. Je veux apprendre a dévellopper ma zone grise. Je veux apprendre faire la différence entre quelqu'un qui me pose une question sur ma vie pour m'aider et quelqu'un qui me questionne en m'attaquant, je veux savoir a quelle moment c'est une attaque .... a quelle moment on veux simpllement m'aider. Car je suis une personne qui est toujours sur la défensive. Merci de me lire.



Est-ce possible d’avoir plus d’informations sur les termes bigenre et ...

Bonjour! Cela fait trois ans maintenant que je me questionne sur mon identité de genre. Plus particulièrement depuis les derniers mois; je ne reconnais plus (encore moins qu’avant je dirais) mon corps qui touche la fin de sa croissance. Aussi j’ai du mal à m’affirmer en tant que femme et lorsque l’on me cite « mademoiselle » « madame » ou encore « meuf » ca me sonne tellement faux. Lorsque j’étais enfant j’ai totalement renié « la fille que j’étais » m’habillant en « garçon » enfin dans le rayon où la plupart des petits garçons s’habillaient, à huit ans j’ai meme décidé de me couper tous les cheveux. Je me sentais en accord comme cela. Je refusais que l’on m’appelle par mon prénom bien que cela ne plaisait pas à mon entourage qui ont finalement accepté d’ajouter un « o » à la fin bien qu’ils n’ont pas accepté celui que j’imposais. Je ne me reconnaissais pas en « fille » mais en « garcon ». Disons qu’une décennie plus tard les choses ont un peu évolué de manière à ce que j’accepte mieux d’etre partiellement « une jeune femme »; ou plutot qu’a certains moments j’en aurais l’apparence (maquillage, vetements) sans pour autant me considérer comme telle. Je ne me considère pas comme « homme » ce pourquoi j’ai fait quelques recherches sur la non-binarité d’où le fait de ma question aujourd’hui. Cela concerne plus particulièrement la bigenre et l’agenre. En fait j’ai du mal à m’identifier à l’un d’eux et je trouve que les definitions ne sont pas assez développées pour pouvoir m’identifier correctement. Mentalement l’identité de femme ne me definit pas alors que celle d’homme partiellement bien que je n’en ai pas l’apparence. Voilà je me demandais s’il était possible d’obtenir davantage d’informations. Merci beaucoup à’l’avance !


Je porte des tampons dans mon rectum 7 jours par ...

Question, les dangers du tampon, peut paraître ridicule mais je veux être certain. Je dois dire que je suis née homme mais dans mon plus profond, je suis une femme. Depuis quelques années, je porte des tampons pendant 7 jours par mois (dans mon cul) pour faire comme si j’étais vraiment menstruée. La petite corde qui dépasse est le summum du féminin. Je voulais savoir si il y a un risque à cette pratique. J’ai lu que certaine femme ont des problèmes de santé avec les tampons. Merci!


Avez-vous des pistes de questions pour démêler mon identité de ...

Bonjour, j'ai 17 ans et j'ai toujours été consideré.e comme une fille, ma famille étant très transphobe il a été très compliqué de me déconstruire et ce faisant j'ai découvert l'infinité d'identifications de genre possibles et tous les termes pouvant s'y raccorder. En fait depuis quelques semaines je m'interroge beaucoup, je n'ai jamais eu de problèmes avec mon corps ni avec mon expression de genre mais depuis quelque temps je cherche à comprendre ce qu'est l'identité de genre, j'ai l'impression de ne pas m'y reconnaître, de pas saisir ce qu'est le genre. Je m'explique: j'ai l'impression que le genre n'est qu'une construction sociale, la perception de ce que la société voit de toi et tout ce que cela implique. Sauf que dans cette société je ne me place nulle part; je n'aime pas/plus être considéré.e comme une "femme" et tout ce que cela implique dans la société et inversement pour le genre masculin. Je me considère ni homme ni femme ou peut être les deux à la foi (je veux dire que je m'étais jamais vraiment posé.e la question et qu'en me la posant j'en arrive à cette conclusion, être considéré.e comme homme ou femme ne me dérange pas mais je suis avant tout moi indépendamment de mon genre et le fait que les gens déterminent mon genre à ma place me dérange un peu...).J'ai aussi eu quelques "crises" de rejet complet de genre où la distinction homme/femme dans sa généralité me paraissait absolument absurde et où je me détestais de "passer" socialement pour une fille. Le problème c'est que tout ça est très... Caché, j'ai pas un look très masculin ni rien et du coup tout le monde me considère absolument femme (je connais personne à qui je pourrait en parler et je me sens assez peu légitime à faire partie d'un groupe de discussion entre non-binaire n'ayant jamais ressenti de dysphorie particulière [il me semble], surtout si il s'avère que je ne suis pas du tout non-binaire au final), du coup je me dis que c'est peut-être plus "simple" de rester avec mon genre assigné de naissance, j'en viens à me demander si je fais pas juste un rejet de la société et de ses clichés, si je veux juste casser les barrières de genre en général, si c'est juste une passade ou bien si je suis réellement "agenre". Ma question serait donc: auriez-vous des pistes de questions (ou de réponses) que je devrais me poser pour démêler tout ça? ^^' Désolé pour ce message un peu long... et merci ! Adl



Pensez-vous que porter des vêtements et accessoires féminins est mieux ...

Garçon je suis depuis toujours attiré par les vêtements féminins et les sous -vêtements féminins ( surtout les collants ) .Je me maquille aussi tous les jours , essentiellement fond de teint et mascara. Mais j'ai aussi essayé le vernis à ongles . Depuis environ 15 ans je porte tous les jours des collants, j'en ai essayé des dizaines de modèles mais je porte toujours des collants fins , 15-20 deniers maximum. Pensez-vous que ceci est mieux accepté de nos jours. J'envie les femmes trans mais je n'ai pas eu l'occasion ni le courage de changer de sexe hélas


Je ne sais même plus si je suis une fille ...

Bonjour je suis une fille et j'ai toujours aimer les garcon depuis petite, je ne me suis jamais poser de questions sur cela.Mais depuis quelques mois j'ai actuellement 14 ans et demi et je me pose des questions et cela est vraiment bizarre. Je ne sais même plus si je suis une fille ou un garcon. Tout d'abord il y a deux mois je me suis couper les cheveux et depuis tout le monde me prend pour un garcon.Je ne c'est plus si j'aime les garcon ou les filles pourtant dès que je pense à aimer les filles cela me dégoûte et je bloque mon esprit à penser à sa je me fait une barrière car je veux être comme tout le monde dans la société. Et depuis quelque temps je regarde la transgenre identité et je m'y intéresse beaucoup de fois je me dis que j'aimerais bien faire pareille devenir un garcon et aimer les filles mais pourtant je regarde aussi les garçons parfois il me plaisent aussi. Defis j'aimerais Faire de la chirurgie, mais j'ai très peur de sa et j'ai aussi très peur de regretter. J'ai aussi peur de ce que peut penser ma famille, mon entourage et surtout la société dans laquelle on vis. Je ne me confie à personne svp aider je ne sais plus quoi penser.Merci d'avance Thalia


Je sais pas si je suis trans ou cis, perso ...

bonjour je m'adresse à vous en ce jour parce que je me pose plein de question!!! déjà je sais pas si je suis hétéro/gay ou lesbiennne, je suis attiré que par les femmes lesbienne ou en devenir(lesbienne qui refusent de se l'avouer)!!! ensuite je ne sais pas si je suis un homme dans la mauvaise tête ou une femme dans le mauvais corp??? sachant que j'ai fait des études de mécanique agricole arrêter à cause d'un accident de scooter et ensuite j'ai obtenue un bac d'agriculteur mais à coté de sa je me sans mal quand je suis pas habiller en femmme!!! pour continuer je sais pas si je suis trans ou cis, perso je me pense trans même si j'ai peur du parcours!!! et pour finir je sais pas à quel âge me référer, adulte/adolescente/pré adolescente/enfant/enfant en bas âge/bébé??? Benjamin/Amelia



Suis-je bigenre? demiboy?

Bonjour. Je suis un homme 30 ans et ma vie est relativement en ordre. Je suis heureux dans ma vie personnelle et de couple (hétérosexuel). J’ai toutefois des questionnement sur mon identité de genre. Je n’ai jamais eu de problème avec le fait que j’étais un homme. Je n’ai également jamais eu de problème avec mon corps que j’apprécie à quelques exceptions (j’ai découvert que je n’aime pas être poilus sur les bras, les jambes, le torse, etc.). Ma personnalité est assez masculine, mais je remarque que j’ai aussi des traits féminins dans celle-ci. Avoir eu le choix de mon sexe à la naissance, je ne sais pas ce que j’aurais choisi, mais probablement le sexe féminin. Je me dis que bien des choses auraient été différentes dans ma vie. J’aime l’apparence des femmes. D’ailleurs, j’aime, à l’occasion et en cachette, prendre l’apparence de la femme que j’aurais été, mais quand je le fais, il y a une certaine culpabilité. Je suis jaloux des femmes quant à certains points, comme le fait de pouvoir porter un enfant. Mais en bout de ligne, je suis bien en tant qu’homme. J’ai tenté de comprendre dans quelle situation je me trouvais et je ne comprends pas. Bigenre? Demiboy? Je sais toutefois que je ne suis pas intéressé à une transition de genre. Pouvez-vous m’éclairer? Est-ce normal? Merci