Tag: Expression de genre


Est-ce que les personnes genderfluid ou non-binaire sont obligées de ...

Bonjour, Je me suis toujours sentie attirée par les filles et les garçons, mais plus le temps passe plus les questions se multiplient. Je me sens attirée par les filles "masculines" non-binaire autant amoureusement que sexuellement. Je me caractérise depuis peu genderfluid, car une fois je me sent fille et parfois je me sens garçon (j'ai d'ailleurs nommé ces deux personnes en moi). Ma question est, si les personnes genderfluid ou non-binaire sont "obligés" de porter des vêtements masculins quand ça leur chante où si iels peuvent continués de porter leur vêtement de leur genre de naissance. Ou d'ailleurs, changer de style quand ils se sentent pus féminines et masculines. Merci de vos réponses Luny


Le fait de montrer aux gens que je suis un ...

Bonjour, Je m’appelle Jean et je suis un homme de 54 ans. Depuis mon adolescence j’aime porter des vêtements féminins, jupes, robes, collants…Depuis quelques mois, je fais des sorties en jupe dans les rues, cela me procure une sensation de bien-être, le fait de montrer aux gens de l’extérieur qui je suis réellement (un homme qui s’habille de façon féminine) me soulage intérieurement, comme quand on arrête de mentir, et qu’on révèle enfin une vérité, sa vérité. Depuis peu je me suis donné un prénom féminin, Rose, et je me parle à moi-même au féminin. Mon souhait serait que l’on s’adresse à moi comme à une femme en permanence. Mes pensées sont de plus en plus tournées vers ce désir de sortir à l’extérieur en jupe, au point que cela devient une obsession. Tout cela me ravit et m’effraie à la fois, je suis un peu perdue et je me demande jusqu’où cela pourrait aller. Je précise que je suis hétérosexuel et que je vis en couple avec une femme depuis une dizaine d’années. Pourriez vous me dire ce que vous en pensez ? Jean/Rose.


Étant assigné homme, j’adore porter une prothèse mammaire… Est-ce possible ...

Bonjour, Je suis un homme ( d’un point de vue anatomique) de 34 ans qui se sent bien dans son couple( je suis Pansexuel) et dans son corps à une exception pret : mes pectoraux( quand je me regarde dans un miroir j’ai la sensation qu’il me manque quelque chose à ce niveau là). J’ai acheter une prothèse mammaire en silicone pour voir ce que cela faisait et bien j’ai adorée. Je la met dès que je rentre du boulot et pour la vie de tous les jours ( course, promenade,...). Je me sens vraiment complète avec et je suis triste quand je dois l enlever. Je porte également au quotidien des sous vêtements de femme, des mini shorts, T-shirt, ... mais pas de robe. Quand je rentre dans un magasin de vêtement je regarde aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Je me maquille également mais c’est soft( unifier le teint). J’aime quand mon copain me donne des petit surnom telle que : ma chérie , ma belle, mon adorée,...j’aime lui dire que je suis sa femme. J’espère que je ne me suis pas trop étaler et que mes propos ne sont pas trop brouillons. J essaye de donner un maximum de détail afin que vous compreniez mieux ma situation. Donc voilà mes deux questions : 1: connaissez / êtes vous des personnes dans la même situation et que ce sont faites opérées ( Uniquement de la poitrine). 2: j’ai également peur qu’une fois que j aurais ce que je désire je continue sur ma lancer pour ressembler davantage à une « femme »(point de vue physique). je me sens vraiment perdu... Merci Héloïse



Suis-je non-binaire, ou une lesbienne butch, ou bien transgenre non-binaire ...

Désorienté sur mon genre... Bonjour, Aujourd’hui, à un âge avancé (35ans), je ne sais pas à qui m’adresser alors je me permets de vous écrire. Récemment j’ai lu un article sur Elliot Page, sur sa transition, et j’ai eu l’impression qu’une bombe à retardement venait de m’exploser au visage. Certaines choses de mon passé sont revenues d’un coup, même si je n’avais pas tout oublié. Toute ces tentatives pour essayer d’être un peu plus féminine, sans y parvenir...Comme me faire percer les oreilles, en classe de 3ième, pour paraitre plus “fille”, afin que les moqueries cessent. Toutes ces années, où petite je m’habillais au rayon garçon, car je ne supportais pas les vêtements de filles...tous cela, arrêté au collège, à cause des moqueries et du harcèlement. Aujourd’hui, je suis perdu, perdu dans mon identité, dans mon genre, pas complètement femme, mais pas homme non plus. Il y a une quinzaine de jours, je suis allée en boutique, acheter un jean homme. Je voulais me souvenir du pourquoi, j’aimais cela petite. Depuis, je ne supporte plus de mettre mes pantalons femme. Mon corps me déplait encore plus qu’avant, mon bassin trop large...j’aurai tellement aimé avoir la morpho d’un homme. Cela m’a rappelé certains comportements de mon enfance. Bref, aujourd’hui, plein de questions se bousculent dans ma tête. Suis-je non-binaire, ou une lesbienne butch, ou bien transgenre non-binaire ou bi-genre ? Je ne souhaite pas prendre de testostérone afin de modifier mon corps pour diverses raisons. En revanche, ma poitrine ne me convient pas. Je souhaiterai la modifier, avoir un torse à mi-chemin entre celui d’une femme et celui d’un homme, donc pas tout à fait une mammectomie. Je ne sais même pas si cela est possible ! Socialement seule, sans amis avec lesquels discuter de ce sujet, pas de petite amie, (je n’ai jamais eu la chance d’être aimé en retour, donc jamais eu de relations) Ma famille oublions , mon homosexualité n’a jamais été accepté, et à leurs yeux ça n’existe pas. Il n’y a pas d’association par chez moi (je vis en ruralité). Milieu professionnel, j’évolue dans un milieu masculin, je travaille dans le bâtiment, sur des chantiers, et j’entends des choses plutôt désagréables sur les homos et trans. Pour résumer, je suis très seule avec mes interrogations, ma solitude et ma psy. Je ne sais pas qui je suis, ce que je suis, comment faire si je veux modifier ma poitrine...comment être accompagner dans ces interrogations ? Ne souhaitant pas une modification masculine complète. Suivant, ce que je ferais, quoiqu'il arrive, ce sera fais sans soutien familiale, ni amicale. Je ne sais pas si je suis claire, car cela ne l’est pas complètement dans ma tête. Amicalement, Lou


J’ai été assigné fille à la la naissance mais depuis ...

Bonjour, J'ai 15 ans et j'ai été assigné fille à la la naissance mais depuis pas mal de temps je me demande si je ne suis pas un garçon. En ce moment il n'y plus que cette question en tête : "est ce que je suis un garçon ?". Ça m'obsède, me coupe l'appétit, il ne se passe pas une minutes sans que j'y pense, et c'est pour ça que je me suis décidé à poser ma question sur ce forum. D'aussi loins que je me souvienne j'ai toujours voulu ressembler aux garçon (je voulais a tout prix jouer au foot alors que je n'aimais pas particulièrement ça) et je me souvient avoir déjà demandé à mes parents pourquoi je n'en était pas un. Je n'ai jamais aimé porté de robe et de jupe, à part pour me déguiser ou pour sortir en été, mais maintenant rien que de m'imaginer en porter une me retourne l'estomac. J'en mis une a noel pour faire plaisir a mes grands parents et je me senti mal toute la soirée. Quand j'ai commencé a avoir de la poitrine j'ai commencé a aller vraiment mal je detestais (et deteste encore) mon corp au point de ne plus pouvoir me regarder dans une glace. Je le detestait tellement que je portais des sweats et des pantalons en été. Au collège j'aimais bien me demandé en quoi j'aimerais me réincarner si je le pouvais et a chaque fois be m'imaginais en garçon. Plus jeune encore je me disais que si un jour je devais changé d'identité je me déguiserais en garçon et cette possibilité me faisait rêvé. J'aime les garçons (ou du moins je crois) et je ne m'imagine pas en tant que fille en couple avec un garçon. Je me dis que si comme je le pense je suis un garçon je vais devoir l'annoncer à ma famille et a mon entourage. Je pense que mes parents réagiront relativement bien, mais j'ai très peur en ce qui concerne mes oncles, tantes, grands-parents, camarades et amis et je ne sais pas si je serais un jour capable de leur annoncer. Quoi qu'il en soit toutes ces question m'obsède et en ce moment je vais vraiment très mal. Je ne sais pas si avoir l avis de quelqu'un d exterieur a la siation me fera aller mieux mais j'ai vraiment besoin de réponse. Nico


Je me demande si je suis non binaire transmasculin ou ...

Bonjour! Je me questionne depuis quelques années sur mon genre. Je ne m'identifie pas ou tres peu comme femme. Je ne me sens pas "one of the guy" mais je me sens masculin quand meme sans pour autant me sentir homme ? Je me demande si je suis non binaire transmasculin ou juste ftm qui aime le drag car jaime me maquiller et jouer avec des accessoires feminins par moments. Merci ! Jay (iel / il)



Suis-je transgenre? Cisgenre? Non-binaire? J’ai besoin de savoir.

Bonjour, depuis un moment maintenant je me questionne sur mon orientation (depuis 5 ans) sexuelle, et je n'arrive pas à savoir. Je trouve les femmes beaucoup plus belle que les hommes mais je trouve malgré tout la posture de certain homme attirant. Cependant ce n'est pas le problème. Dans mon questionnement je me suis dit que peut-être le problème ne venait pas de mon attirance mais a quoi je m'identifiais et là est le problème...Quand j'étais petite (de mes 5 à mes 10 environ) j'étais garçon manqué et je rêvais d'être un garçon et je m'identifiais presque comme tel mais ma maman n'aimais pas cela alors d'un seul coup je me suis dit qu'il fallait que je devienne féminine et "je suis redevenu une fille". Et aujourd'hui je ne sais plus ou j'en suis. Sa peut paraître bizarre, et je sais même pas si il y un genre pour ça, mais si j'avais put choisir qui j'était à la naissance j'aurais à tout prix, et sans hésitation voulu être un homme très féminin. Pas un homme transgenre mais juste féminin. D'ailleurs parfois quand je m'habille de manière très féminine j'ai l'impression d'être un homme trans qui découvre un corp inconnu et au contraire quand je met des pantalons de garçon je trouve sa beau parce que sa rend comme sur les garçons. Bref je suis complètement perdu et j'aimerais savoir ou j'en suis. Je suis transgenre? Cisgenre? Non-Binaire? J'ai besoin de savoir. Je n'en peux plus de ne pas savoir qui je suis... Sailorpink_17



Je crois que je suis lesbienne refoulée depuis le début ...

Salut, Voila, je crois que je suis lesbienne refoulée depuis le début de mon adolescence. Comment en être sûre ? J'ai cru que j'étais hétéroromantique pendant longtemps mais je ne le crois plus. Je pense de plus en plus être gaie pour mon orientation romantique. Émotionnellement, à partir de l'âge de 11 ans, c'est partie dans tous les sens. J'ai toujours ressentie des papillons dans le ventre avec certaines filles. A 11 ans, la première fois que je suis tombée amoureuse, c'est d'une fille, malheureusement elle a déménagé avant qu'il y ait pu un jour une histoire entre nous 2. Malgré ce premier amour et des papillons pour d'autres filles, je suis très féminine et très girly, je me fais beaucoup courtisée et draguée par les garçons depuis mes 12/13 ans et donc je me suis toujours crue hétéro romantique par le fait d'être très féminine, d'attirer facilement le sexe opposé et à cause de certains de mes préjugés négatifs sur l'homosexualité. De mes 13 ans à mes 18 ans, je suis sortie avec des mecs (7 gars) lorsque ces derniers sont très beaux. Mais j'ai jamais ressenti pour ces petits amis des sentiments aussi forts comme pour mon premier amour à 11 ans ou seulement des papillons. Je pense que j'ai confondu pour ces garçons amitié et amour par le fait que je me crois hétéroromantique. Aujourd'hui, je crois que je suis sortie juste avec ces garçons pour les apparences par rapport aux autres et parce qu'une amitié s'est développée entre nous, je me suis pas rendue compte sur le moment. Pour moi, toutes ces relations hétéro m'ont beaucoup distraite, occultée et m'ont empêchée de me poser des questions sur mon orientation pendant tout ce temps. Ce refoulement de mes premiers sentiments pour des filles me revient maintenant dans la figure, avant et depuis que j'ai rompu il y a 1 mois avec mon dernier petit ami. Je me sens de plus en plus déprimée depuis plus d'un mois (ça a commencé déjà 1 mois avant la fin de ma dernière relation avec mon chum), je pense être uniquement homoromantique. Il y a 2 mois, j'ai croisé un couple de femmes dans la rue et sur le moment je me suis sentie excitée par cette idée, puis envieuse et ensuite triste et déprimée de ne pas être comme elles, avant de me reprendre en me disant que je ne suis pas lesbienne. C'est comme ça que toutes mes interrogations sur moi sont revenues. La nuit, je rêve de plus en plus souvent que je sors et j'embrasse une fille qui me plait actuellement et quand je me réveille je me sens triste et déprimée sur le coup que ça ne soit pas réelle et c'est juste un rêve. Sexuellement, mes relations ont fini par cassées à chaque fois lorsque le gars a voulu coucher avec moi. J'ai cru longtemps pour ce blocage de passer à l'acte sexuel avec un gars, c'est que je n'étais pas prête et trop jeune ! Mais à 18 ans, je suis toujours vierge et je me rends compte que je me suis refusée aux garçons pour une autre raison que ne pas être prête ou être trop jeune qui étaient des excuses pour moi-même et les gars, mon orientation sexuelle ! Le sexe masculin m'a toujours dégoûtée malgré moi au fond de moi ! J'ai toujours ressentie inconsciemment un fort désir sexuel exclusif pour les filles depuis mon premier amour à 11 ans ! L'envie et le désir que ma première fois soit avec une fille me fait vibrer tout mon corps, depuis que je ne suis plus en couple et je me retrouve seule avec moi-même pour y réfléchir. Je crois, être fréquemment courtisée par des garçons depuis très jeune a eu pour effet de refouler et d'effacer toutes mes désirs et envies romantiques et sexuelles naissantes avec les filles, pour me conformer aux attentes des autres. Est ce par un manque de personnalité ou par conformisme ou mes préjugés anti-lesbiens ? Que pensez vous du fait d'avoir occulter aussi longtemps mon orientation sexuelle et romantique ? Je me sens de plus en plus mal à l'aise à être hétérosexuelle, mais je ne suis pas encore convaincue à 100% d'être lesbienne à cause de ces attractions du sexe opposé pour moi. Je doute encore. Dois je suivre mes intuitions et mes émotions et ne plus me refouler ? Comment arrêter d'attirer les hommes et attirer les femmes pour qu'elles s'intéressent amoureusement à moi ? Dois je faire un coming out ? J'ai peur de ne pas être prise au sérieux si je fais un coming out, personne ne me croira à cause de mon image actuelle qu'ont les gens et par le fait que j'attire beaucoup les hommes malgré moi et je suis probablement trop féminine trop girly, j'ai du mal encore à croire moi-même que je suis lesbienne dans ma tête alors qu'émotionnellement et sexuellement je crois que je le suis bien. De plus dans mon lycée, deux filles ont fait un coming out de lesbienne et au final elles sortent avec des mecs, ça me déstabilise beaucoup. Je sais que généralement vous ne le faîtes pas, mais dites-moi si je suis bien lesbienne, ça pourrait m'aider à lancer mon coming out en étant certaine de moi. Je ne veux plus sortir avec des garçons, je voudrais essayer avec des filles, je sens que tout ce refoulement de mon orientation a un impact négative sur ma santé psychologique, c'est la déprime pour moi actuellement. Un coming out peut il réellement m'aider à rencontrer des filles qui tomberont amoureuses de moi ? Que conseillez vous ? Brittany