Tag: Estrie


Comment faire pour savoir si une fille est lesbienne ou ...

Je voudrait être en couple avec une fille mais je peut pas savoir si une fille est lesbienne ou pas... j’ai une envie d’être avec quelqun et de l’embrasser et je ne sais pas comment arrêter cette envie d’être avec une fille en ce moment... car je sais que j’aurais jamais l’occasion d’être en couple à mon âge...


Combien de temps attendre avant de s’inquiéter pour notre bro ...

combien de temps à peu prêt il faut attendre pour voir si notre bro est reposé sufisamment avant d'être inquiet? Sa va faire 5 semaines que c'est la phase de la carpette dans le sous sol et sa a pas de l'aire partie pour changer tout seul... bye bye Jé / Anton


Comment faire mon coming-out à mes parents, surtout à mon ...

Bonjour je vais répondre au message que vous m’avez envoyer, pcq pour une fois cetais tellement clair et assez précis comme réponse que je me sens mieux. Puis en effet mes pronom je remarque que je préférerais qu’il soit du genre masculin et probablement changer mon nom pour qqc de plus unisex que Chloé. Je me sens vrm plus alaise lorsque vous utiliser les pronom masculin mais j’ai aucune idée comment en parler avec mes parent car je vie bcp de conflits avec eu. Présentement mon père et ma mère suive une thérapie avec une travailleuse sociale pour apprendre à comment mieux me gérer et vivre avec moi car mon père surtout ses plus difficile avec lui. Quand j’étais plus jeune il pouvais parfois être violent physiquement mais aussi verbalement, me prendre Le Bras pk que sa fasse des marque et me dire des chose bête, ses d’ailleurs pour sa que je pense que j’ai bcp de difficultés à lui parler de sa et que sa me rend vrm mal alaise de lui dire papa ta petite fille elle préfère qu’on dit il et non elle et qu’elle veut changer de nom. J’ai plutôt peur de sa réaction qui ferais que j’en parlerais plus jamais pour éviter une situation comme celle là. Jsp trop je suis tlm inquiète face à lui en parler parfois sa me rend malade et je ses vrm plus quoi faire



Avez-vous des trucs pour qu’une rupture ne soit pas trop ...

Merci pour vos réponses continuées. Bon... Alors j'ai fait mes listes. Et après beaucoup de réflexions, de tensions, de chicanes, d'angoisse et de larmes, j'arrive devant une nouvelle sorte de question... Avez-vous des trucs pour qu'une rupture se passe pas trop désastreuse? J'ai l'impression d'arriver à un point que je ne peux plus continuer dans la même direction et c'est comme un barrage qui craque. Je pense que je ne peux pas faire durer la situation du moment, c'est comme si je n'avais pas réalisée avant comment toute mon énergie va dans quelque chose qui ne devrait pas me vider de cette manière. Mais je ne sais pas trop comment me lancer, c'est comme être devant un gros ravin. Je ne sais pas comment rassembler le courage. Je ne veux pas blesser ma copine. C'est inévitable mais j'aimerais que ce soit le moins pire possible. Je ne sais pas si c'est mieux que ce soit bref ou une très longue conversation. J'ai peur que ce soit brusque ou bien que ca tourne en rond. Je ne sais pas c'est quoi le meilleur lieu ou le meilleur moment pour être respectueuse de tout le monde. J'ai peur que ca fasse une très très grosse colère (mes amis ont proposé de m'attendre dehors mais si ma copine les voit ca sera pire). Ou qu'elle ne soit pas d'accord et qu'elle refuse qu'on se sépare. Ou encore qu'après elle soit complètement brisée et que ca soit dangereux pour son moral ou sa santé. Je ne sais pas si ca serait mieux d'avertir de ses amies ou de sa famille qu'elle passe un moment difficile, c'est toujours très important pour elle de préserver son intimité et de ne pas mêler d'autres gens à ce qui se passe entre nous. Ca la dérange vraiment quand je parle d'elle à des personnes. Je veux respecter ca mais aussi des fois on dirait des signes que ca ne marche pas comme ca devrait. Elle était vraiment fâchée que je vous ai écrit vs mes amis qui m'ont félicité que c'est bien de s'ouvrir et de chercher des solutions avec du monde neutre ou avec de l'expérience d'aide. C'est un meilleur sentiment de me sentir encouragée. Et mes amis ils n'étaient pas sur la défensive quand j'ai dit que je vous ai écrits parce que je ne savais pas comment me placer entre eux et ma copine et par rapport à avoir montré mon corps et douté de mon honnêteté. Ils ont dit que c'était normal que j'ai de la confusion et des grosses émotions et tant mieux si je pouvais en parler pour m'éclairer et m'enlever un poids. Il me semble que c'est la bonne manière d'être des amis... Que ca devrait être la bonne manière d'être des amoureuses ici. Mais je vois à quel point je n'ai pas beaucoup ca dans le quotidien avec ma copine et de moins en moins en plus. Mais c'est dur de choisir que je veux arrêter qu'on essaye de faire des efforts pour être ensemble. Juste à y penser mes mots s'étranglent dans ma gorge et ca ne serait pas ok de le faire par écrit. J'ai essayé de noter mes idées et mes sentiments mais même avec ca mon corps et ma voix bloquent pareil quand j'essaye de me pratiquer. Aussi, je suis stressée à cause des paroles de "dévoiler des histoires intimes, des messages intimes ou des images intimes". Mes amis essaient de me convaincre que c'est sûrement 99% juste pour me faire peur, que ca lui causerait plus de tort qu'à moi, etc. Ils ont suggéré de demander clairement et directement de ne pas diffuser d'informations personnelles et d'effacer toutes les images "compromettantes". Ils disent que je devrais aussi le demander par écrit pour avoir une preuve claire et avertir que c'est illégal de refuser. Est-ce que c'est vraiment illégal si elle garde des images? Ou si elle en montre mais que je suis majeure et pas nécessairement toute nue? Je me demande si ce serait une bonne précaution ou bien si ca risque d'alimenter les disputes ou de lui donner des idées.... Avez-vous des idées rassurantes et applicables pour une rupture "clean" et sans trop de drames? Merci!