Tag: détransition


J’ai détransitionnée suite à des commentaires transphobes, avez-vous des conseils ...

Bonjour ou Bonsoir ! J'ai déjà posé 2 questions ici et vous m'avez été d'une grande aide... Je suis une femme trans de 27 ans vivant dans l'Est de la France. Je suis bien renseignée sur les termes utilisées quant à la transidentité. En effet, après avoir fait un coming out en 2018 et après avoir enchaîné sur une transition sociale et médicale, je suis tombée dans la drogue et j'ai dû arrêté la transition suite à un violent passage en hôpital. En 2019/2020, j'ai réitéré ma transition médicale en passant tout un tas d'examen médicaux avec tout le processus pathologisant qui s'y mêle. Après 1 an et demi à me battre jour après jour, je me suis levée un matin en décidant d'arrêter la transition car j'étais à bout... Je n'en pouvais plus de tous ces rendez-vous, de cette pression sociale, de ces regards et de ces moqueries... Mon entourage n'a pas compris ce choix. N'ayant pas de réel pilier familial et passant 90% de mon temps seule malgré le fait que je fréquentais une association, j'ai décidé de protéger mon identité. Beaucoup de personnes m'ont vue féminisée et revenir à une expression de genre masculine. Mon entourage était dans l'incompréhension. Il y a des mots qui résonnent dans ma tête comme ceux d'une femme trans de 50 ans qui m'aidait à avancer dans la transition et qui me répétait "il faut être forte", "c'est une erreur de pas faire de transition". Je me comparais beaucoup à elle (elle réagissait très bien aux hormones, moi beaucoup moins par exemple). Du jour au lendemain, j'ai perdu contact avec elle... Je me demande maintenant si c'est une erreur de ne pas avoir continué... J'y ai mis tellement d'énergie. Je trouve que la France marginalise beaucoup trop les personnes trans à tel point que j'en viens à cette philosophie de me dire que je ne ferai rien pour cette société... J'ai donc a l'heure actuelle détransitionné. Certaines personnes me disent soit que je n'étais pas prête soit que je ne me suis pas donnée les moyens. J'ai du mal à me faire comprendre sur ce choix de détransitionner. La dysphorie existe-t-elle ? J'ai vu 2 psychologues et une psychiatre qui me disent que ce sont des termes d'internet. Je ne ressens pas spécialement de mal être mais je reste assez sensible voit hypersensible par moment. Parallèlement à ça, j'ai un suivi psy pour mes antécédents médicaux concernant la prise de drogue. La psy qui me suit me dit qu'elle est pas compétente pour suivre une catégorie de personnes marginales et me considère comme un homme homosexuel (ce à quoi je ressemble en apparence selon les stéréotypes). Je me demande si on peut s'épanouir sans transition. Je vois tellement de trans super jolies sur les réseaux sociaux et moi quand j'ai transitionné, je m'apparentais plus à un travesti. Enfin voilà, j'ai un peu de peine et je me sens triste par moment. Je n'arrive pas à aller de l'avant. J'ai jeté tous mes habits féminins et refait des papiers d'identité masculins en conservant mon changement de prénom qui est mixte. Je prends soin de moi mais dans un style masculin. Auriez vous des conseils à me donner ? J'espère avoir été clair. Cordialement.


Y a-t-il un terme pour une femme trans qui préfère ...

Bonjour, Je suis une femme trans qui après avoir transitionnée à décider de ne pas continuer et de revenir à son genre de naissance (arrêt hormones, arrêt épilation laser, arrêt du parcours...). J'ai une expressions de genre masculine voire virile. Dans mon entourage tout le monde me genre au féminin car ils ont été habitués à me voir féminine par le passé. Je me rends compte que je me préfère homme sachant que je suis une femme trans (cela a t-il un nom ?). Ma question se tourne sur ma situation de célibataire. Je suis attirée par les hommes et souhaiterais rencontrer (je suis sur grindr par exemple qui est un site d'hommes homos). J'aimerais trouver un petit copain mais j'ai peur de ne pas trouver car je suis une personne trans. Faut-il que je le cache à mon futur prétendant et s'il le découvre comment pourrait-il bien réagir ? Une personne trans m'a dit qu'il sera attiré par ma masculinité mais cela me dérange pas puisque j'aime ce que je vois dans le miroir). Pouvez vous me donner des pistes, m'éclairer sur ces questionnements ? Je vous remercie par avance pour votre aide si précieuse. Cordialement. Momo


Après avoir dû détransitionner deux fois j’aimerais vraiment affirmer mon ...

Bonjour, je suis mtf j'ai 27 ans et je suis en pleine période de doute. J'ai entamé une transition en 2018 qui a été interrompu suite à une hospitalisation en psychiatrie pour toxicomanie. A la suite de cet évènement je me suis tournée vers une association lgbt de ma ville. Une femme trans m'a aidé à reprendre la transition j'étais à 1 an et demi d'hormones et j'étais à 2 doigts d'avoir une augmentation mammaire sauf que j'ai eu peur et j'ai détransitionner à nouveau. Au fond de moi je sais que je suis une femme trans mais je vis dans le déni. Je ne m'accepte pas et je suis en souffrance. J'ai vécu bcp de chose compliqué et je suis suivi par une psychiatre qui m'a donné son feu vert pour recommencer les hormones. Ce serait un nouveau début de transition. Je suis complètement démotivée et je ne sais plus comment faire pour me sentir à l'aise. J'ai coupé mes cheveux courts et jai l'impression d'avoir fait un bon dans le passé. Je déteste ma pilosité, mon sexe et je perds espoir. Je déteste qu'on m'appelle monsieur mais je n'ai plus de passing. J'aimerais vraiment faire cette transition mais je ne sais plus où j'en suis. Je suis en conflit permanent avec moi-même et je ressens bcp d'émotions négatives. Je regrette un peu d'avoir arrêté ma transition j'étais bien partie. Pour le moment je fais du laser pour la barbe et ça n'en finit plus... Help! Que pensez vous de ma situation je me sens piégée. Cordialement



Je suis une personne trans et autiste. J’ai peur de ...

Bonjour, J'ai 36 ans et j'ai un problème. Depuis quelques années, j'envisage une transition hormonale. Mais il m'arrive de traverser des périodes de démotivation. Il m'arrive de douter dans ces moments là de ma décision. Après avoir lu des témoignages de détransition, je me pose des questions. Oui, je suis bien une personne transgenre et aussi autiste. Je veux avoir un corps plus féminin. Je n'ose pas en parler à ma psychologue de peur qu'elle croie que je me suis trompé. Ces périodes sont assez pénibles. Donc ce que je voudrai savoir,c'est si je n'allais pas regretter mon choix. Patrick