Tag: crise


Mon copain est très jaloux. D’où vient le sentiment de ...

Je suis en couple depuis 6 mois avec un garcon, et il est tres jaloux. Il ''ressent'' lorsqu'un autre gars me trouve jolie et observe mes gestes envers cet personne. Etant d'origine francaise, nous avons deja discuter du fait qu,en France, la culture machiste est différente du Quebec, mais c'est difficile d"agir la -dessus. Il n,arrive pas a trouver d'ou ca vient. Lorsqu'il est faché, il dit que ce n'est pas de ma faute, car je n'ai rien fait evidemment,, mais il se déverse sur moi quand meme. J'ai beau ne pas prendre la souffrance sur mes épaules, mais j'en vient toujours a songer que c'est peut-être en moi qu'il n'a pas confiance. J'aimerais savoir comment agir dans une situation de ''crise'' avec lui. Dois-je le rassurer? Ignorer ses crises? D'ou vient le sentiment de jalousie, comment comprendre sa souffrance et quoi faire pour l'aider? Kate


J’ai peur d’essayer de vivre mes pulsions homosexuelles !

Depuis l'adolescence j'ai eu des pulsions homosexuelles que je n'ai pas voulu accepter ni tester. Je n'ai jamais ete amoureuse d'une fille mais peut etre que je me suis protegee. J'ai decouvert le plaisir hetero apres ces pulsions, mais ces pulsions reviennent regulierement. Je vis dans une relation hetero mais je suis parfois attiree sexuellement par des femmes ce qui me paralyse et me donne des crises d'angoisse. J'en ai parlé recemment a mon conjoint (depuis 6 ans) apres une crise d'angoisse trop dure a gerer liée a une pulsion il accepte tres bien, on s'en sert souvent pour nos rapports sexuels (mais pas toujours) ce qui nous permet d'atteindre l'orgasme. Ca a bien marché pendant 1 an, sauf par moment quelques insomnies, et la depuis que j'ai accouché j'ai eu des attirances homosexuelles et nouvelle crise d'angoisse terrible, je n'en dors pas la nuit. je me demande qui je suis ou j'en suis, si ma vie est la ou ailleurs, j'ai peur d'essayer, j'ai peur de vivre


Comment peut-on définir un garçon manqué ?

Bonjour, Mes questions sont à propos de la crise psychologique du garçon manqué, comment peut-on la définir? quelles en sont les raisons? si ça dure doit-on s'inquiéter? et comment se fait le retour à la "normale"? y aurait il un quelconque risque d'homosexualité dans l'avenir?