Tag: couple


J’ai 13 ans, je suis genderfluid et j’ai plusieurs questions ...

Donc voilà je me s’en plus homme que mon genre donner à ma naissance en gros fille . J’ai 13 ans et je m’appelle Nicole . J’ai une mère féminine et qui m’oblige à m’habiller comme une fille très féminine mes moi la j’en ai plus que marre car j’en envie de peter une voiture. Je me suis considéré comme bi et c’était bien car jai une copine qui est elle bi. Mes il y a quelque semaine j’ai pris conscience de certaine chose et jai fait des recherche. Je me suis dit que jetait gender fluid et que c’était sur. Mes la ses mon corp et touts qui me pose problème …. J’en ai marre de ma poitrine , je me sens pas à l’aise en temps que fille .j’ai envie de changer de corp . Sa m’était déjà arriver il y a 1 ans et j’ai stressé pendant des moi donc j’avais décider de touts arrêter et de faire comme si je me sentait bien avec touts . Mes j’en peux plus !!! Et se qui est sur ces que j’ai l’envie detres un garçons …. Je me sen gêné devant les filles car je sens ne pas etres dans mon corp et qu’on ces tromper à la naissance … Mes je voudrai vous poser ces question s’il vous plaît 🙏 🥺 1: comment change ton de sex ? 2: est ce dangereux ? 3: à quelle âge ? 4: est ce que je devrai le dire à mes parents et surtout à ma mère qui n’est pas trop pour les lgbt et encore loin pour les trans ? 5: à quelle âge on peut changer de prénom ? 6: vous en pensez quoi de touts ça ? Merci de répondre 😣 Bonjour je m’appelle Nicole et jai déjà posée une question hier , mes je voulais savoir si on est une femme et on est transgenre homme sens avoir recourt à la phalloplastie ( un penis )peut on etres trans ? Et aussi je voulait savoir si on ne fait pas la phalloplastie peut ton se considérer gay car on aime un garçon? Et est ce que in garçons gay pourrait me considéré homme alors que je ne fait pas la phalloplastie ?


Je suis un garçon trans en couple avec une personne ...

Bonjour, Je suis un garçon transgenre de 17 ans (soon 18) et j'ai fait mon coming-out en fin Octobre 2020. Je suis en couple avec une personne depuis le 06 avril 2022 et malheureusement son père ainsi que sa belle-mère s'oppose à notre relation. J'ai eu des remarques du genre "c'est contre-nature" "c'est un escargot" (puisque qu'un escargot est hérmaphrodite lol). Ses parents lui ont interdit de me voir (donc on doit le faire en cachette alors que c'est une relation à distance de 96km). Je vous avoue que ce n'est pas facile étant donné que je connais cette famille depuis 2006 (j'avais 2 ans et ma mère était la nourrice de ma copine) et j'ai donc était très déçu et blessé de leur façon de réagir et d'agir envers moi, mais surtout envers ma copine, je trouve ça vraiment injuste de leur part. Au fond je sais que son père finira sûrement par m'accepter et accepter notre relation, mais j'ai malheureusement peur que sa belle-mère fasse le contraire et influence le père. La personne avec laquelle je suis en couple fête ses 20 ans dans 3 semaines et son père a dit "si Sacha vient, je ne vient pas" donc je ne peux pas assister à son anniversaire.. Elle n'a pas pu m'accompagner pour mon premier piercing et elle n'a pas pu se rendre à sa première Pride (bien sûr, à cause de ses parents) Je vous raconte ça ici (désolé si c'est long et peut-être inintéressant) mais j'aimerais savoir comment je pourrais faire pour que ses parents finissent par accepter le fait que je sois un garçon transgenre.. et que je compte finir ma vie avec ma copine. Je ne sais pas vraiment comment réagir fasse à cette situation, certes ça me fait mal de ne pas être accepté par ma belle-famille, mais ce qui me fait d'autant plus mal c'est de ne pas pouvoir voir ma copine à cause d'eux.. J'essaye d'accepter le fait que je ne suis pas le bienvenu, mais c'est assez dur je dois l'avouer.. Merci beaucoup ! Bonne soirée.


J’ai plusieurs questions sur mon genre, mon orientation sexuelle, le ...

Salut, J'ai 16 ans et je me pose quelques questions j'espère que ce sera possible de trouver ici des réponses. 1) Est-ce qu'on peut être à la fois transgenre et non-binaire ou genderfluïde ? Je pense que je pourrais être transgenre, parce que je ne m'identifie pas à mon sexe de naissance (fille), mais en même temps je me demande si je ne pourrais pas être non-binaire, car je ne m'identifie pas complètement au genre masculin. C'est certain que je m'identifie toujours légèrement plus comme un garçon, mais jamais totalement. D'autres jours, j'ai aussi l'impression de n'être ni un garçon, ni une fille, ni un mélange des deux juste une personne. Est-ce possible ? 2) Je me considère présentement comme polyamoureux.se et pansexuel­­.le, mais dû à mon autisme j'ai beaucoup de difficultés à comprendre l'amour au point ou parfois je me demande même si je peux aimer quelqu'un de cette manière. Est-ce, là aussi, possible ? Lorsque je m'imagine plus tard, je m'imagine avec une autre personne et des enfants tout ça, mais je ne suis jamais tombé.e amoureux et tout et je m'inquiète un peu sachant que dans tout mes amis je suis probablement la seule personne à ne jamais être sorti.e avec quelqu'un. 3) Si je veux, par exemple, une vie de triade (un genre de couple à trois), est-ce possible d'avoir et d'élever des enfants ? Quels conséquences cela aura-t-il ? C'est la vie que je veux et je me dis que personne d'autre n'a son mot à dire là-dedans, mais je n'ai pas forcément envie que quand mes enfants iront à l'école ils doivent expliquer à leurs camarades pourquoi eux ils ont trois parents ou du moins deux parents biologiques et un troisième qui les élèvent aussi. Alex.



Est-ce possible de tomber amoureuse mais ne pas ressentir le ...

Bonjour/bonsoir, Dans l'espoir de trouver quelques pistes de réponse, je refais appel à vous. Je suis une adolescente de 16 ans bientôt 17 et une question me turlupine. Alors que la majorité des ados semblent vouloir se mettre en couple, je n'en ressens pas l'envie, ou alors je ne sais pas ce que l'on entend par "être en couple".. ce qui est bizarre, c'est qu'il me semble que je peux tomber amoureuse. Enfin je crois. Je ne suis pas sûre que mes sentiments étaient de l'amour... En tous cas je n'ai jamais souhaité quoi que ce soit avec une, cette personne. Peut-être parce qu'elle avait le double de mon âge, et que je ne pouvais concevoir une relation homosexuelle qu'en pensez-vous ? Ce que je veux surtout savoir c'est, est-il normal de ne pas ressentir le désir d'être en couple alors que tous les autres ados semblent n'attendrent que ce moment. Je n'ai pas d'ambitions particulières, j'en n'ai pas du tout plus exactement. Est-ce parce que je n'ai encore rencontrer LA bonne personne ? Est-ce normal. De pouvoir tomber amoureux, sans s'imaginer un seul instant que ce soit réciproque, sans vouloir vivre quoi que ce sois avc la personne. En tous cas, la seule fois où je suis tombée amoureuse (je crois), je n'ai rien souhaité de tous ça.. Est-ce normal de ne plus avoir désirer faire l'amour ? Je ne dirais pas que je l'ai déjà soihaité explicitement mais regarder les parties du corps des femmes en ressentant de l'attirance si. Est-ce de l'attirance sexuelle. Cette signifie t-elle que je suis homosexuelle si je n'ai jamais ressenti ça pr un garçon, ou n'est-ce pas de l'attirance sexuelle ? Merci d'avance pour votre retour.


Comment annoncer ma transidentité à ma famille, mes amie·s et ...

Bonjour ou bonsoir à vous. Voilà plusieurs années que je me questionne. Comme tout le monde je pense, mais moi peut-être un peu plus, sur plein de choses, mais aussi et surtout, sur mon genre. Beaucoup de ces questions se sont posées depuis mes 11-12 ans je pense. Et cela fait peut-être 5 ans que j’ai trouvé la réponse sans l’assumer au début. Pour moi, c’était impossible que je sois d’un autre genre que celui que j’ai depuis ma naissance, à savoir être un homme. Pourtant, il semble que finalement la réponse était celle là, celle que je n’assumais pas. J’ai accepté ça il y a maintenant plus de 2 ans. Plus de 2 ans à savoir que je suis une femme née dans le corps d’un homme. J'ai fais un premier coming out sur Twitter récemment qui m'a permis de me libérer un peu. C’est un premier pas pour moi vers l’acceptation de qui je suis. Le premier d’une longue marche. En effet, ce coming out, je ne suis pas prête à le faire au reste de mon entourage, par peur. Peur de leurs réactions. Ma famille, mes amis, ma copine, comme leur avouer, leur annoncer ma transidentité sans les perdre ? C'est impossible pour moi. Un autre pas important est la transition. En effet, actuellement mon apparence est parfaitement masculine. Je n’ai entamé aucune démarche pour entamer ma transition. Je ne sais pas encore si je vais l’entamer avant ou après avoir fait mon coming out, mais j'envisage d'entamer les démarches sans leur en parler. Peut etre meme que je ne la ferais jamais au final. Ma peur étant tellement importante que je n’assumerais peut-être jamais. Pour résumer, j'ai fait un premier coming out sur Twitter, auprès des personnes qui me suivent pour espérer recevoir un peu de soutien et me libérer un peu. Mais j'ai peur de le faire auprès de mes proches par peur de les perdre. Si vous avez des conseils pour m'aider à surpasser cette peur du rejet, de l'abandon ... Egalement savoir si c'est envisageable d'entamer des démarches sans pour autant en avoir parlé avant ? Actuellement, je suis perdue et c'est vrai qu'un peu d'aide n'est pas de refus. Je vous remercie d'avance


J’ai trompé ma copine avec son meilleur ami, comment lui ...

Y a quelques jours j'ai trompé ma copine avec son meilleur ami C'était un soir ou nous l'avons inviter à manger à la maison, pour fêter son anniversaire et à un moment ma copine est parti se coucher car elle travaillais le lendemain et avec son meilleur ami on a commencé à parler de tout et de rien et au bout d'un moment y a eu comme un rapprochement et au début je pensais que c'était pour rire mais à force j'ai commençais à me sentir excité et lui aussi et on a commençais à s'embrasser et après on a eu un rapport sexuel. J'avais jamais était attiré par les hommes c'est la 1ère fois et c'est vraiment étrange car j'ai pris plus de plaisir avec lui que avec ma copine. J'ai vécu un moment magique mais c'est bizarre car y a une partie de moi qui le regrette mais y a une autre partie de moi qui a envie de recommencer.. et entre temps, j'ai eu un rapport sexuel avec ma copine mais je me sentais moins excité et je faisais que penser à son meilleur ami.. j'ai prétexté à ma copine que j'étais un peu fatigué et que j'avais pas trop envie. Mais c'est car c'est avec lui que je voulais être Je sais pas quoi faire et comment en parler avec ma copine et j'ai pas encore osé en reparler à son meilleur ami. S'il vous plait aidez moi



Je me pose beaucoup de questions par rapport à mon ...

Bonjour à toute l’équipe et merci pour ces aides précieuses. J’ai 24 ans, je suis en couple depuis 8 mois avec un homme. La relation a commencé de manière très passionnelle dans le sens où nous avons très vite exprimé notre amour l’un pour l’autre et discuté de futurs projets ensemble. Je vais contextualiser mon problème pour pouvoir le voir dans sa globalité ! Je suis une personne très anxieuse de nature et remettant sans cesse tout en question. Je suis aussi de nature très jalouse envers la vie des autres et ce que je ne me permet pas de faire. J’ai du mal à analyser mes émotions et en tirer une conclusion constructive. Par exemple pour la jalousie, est ce que cela indique systématiquement quelque chose que je veux avoir ? J’ai toujours relationné avec des hommes et les rapports sexuels ont toujours été douloureux. Je souffre de vaginisme et j’ai fait de la rééducation pendant plusieurs mois mais cela n’a pas suffit. J’ai découvert ma bisexualité il y a plusieurs années en tombant follement amoureuse d’une fille de ma classe. Cela n’a pas abouti à une relation car je n’étais pas assez « lesbienne » pour elle. Dernièrement je me pose de plus en plus de questions par rapport à mon couple et j’en fait part à mon amoureux. Au début je questionnait le fait d’être en couple exclusif même si je souhaite au fond de moi une relation amoureuse et sexuelle exclusive. Lui ne souhaite pas de relation ouverte et c’est catégorique. Je laisse beaucoup plus de place à mes doutes que lui et je leur accorde beaucoup d’attention ce qui me rend mal à l’aise. Le problème est que je veux toujours tout dans tous les domaines de la vie et que j’ai toujours eu des difficultés à choisir. Je me projette avec une famille et des enfants avec lui mais ce schéma m’angoisse car j’ai peur que cela m’enferme. Je ne serai pas capable de quitter une relation même si elle ne me correspond plus car je reste toujours attachée à la personne et je suis très dépendante affectivement. Aujourd’hui j’ai peur de me confronter à la vie et à la réalité et de devoir faire face à mes désirs envers les femmes. Je sais que je suis bisexuelle mais je sais aussi qu’en restant dans cette relation je n’explorerai jamais cette autre part de moi. J’aimerai seulement vivre ma relation sans accorder d’importance à ces doutes et attirances. Au niveau sexualité, nous n’avons pas de rapports mais beaucoup de tendresse. Nous essayons de remédier à cela et d’apporter un peu plus d’intimité et de désir dans le couple. Au niveau romantique je sais qu’une seule personne ne pourra jamais me combler et je pense que c’est ok. Le problème est que nous vivons actuellement très isolés et coupes du monde et cela me pèse. Des que je vais en ville, je me sens attirée par des femmes que je vois. Je les trouvent gracieuses, belles et indépendantes. Et cela m’angoisse. La relation avec une femme ou avec un homme est très différente. J’ai surtout peur de l’engagement et d’être frustrée. Sachant que cela touche tous les domaines de ma vie, je pense que c’est un état d’esprit à avoir : ne pas envier ce qu’on a pas. J’ai du mal à faire la part des choses, à savoir si je partagerai plus de choses avec une femme ou si être très différents dans le couple marche aussi. Je ne sais jamais ce que je veux et ces questionnement sont justement la cause de tous les problèmes. Je vais bien lorsque je déconnecte de ces questions et vis pleinement ma relation avec lui. Merci pour vos réponses à toutes les questions précédemment posées sur ce site et qui m’ont déjà aidée.


Ma sexualité est bloquée par un fantasme homosexuel et cela ...

J'ai 43 ans je suis marier et j'ai des enfants . Mon problème est que j'ai un fantasme homosexuel ( avoir une relation homo avec un gros pénis voire même être femme pendant cette relation sexuelle) et ce depuis longtemps. J'ai l'impression que celui me bloqué pour avec des relation sexuelle avec d'autre femme mais pas ma femme car j'éprouve de l'amour pour elle. Ce fantasme j'ai l'pression que cela me bloqué et me pèse voire même provoque de l'anxiete car c'est lourd. Je n'ai jamais oser le réalisé car j'ai trouvé ça sale mais ça me pèse énormément. J'ai l'impression que si je le réalisé cela débloquer ai mon problème dit "psychologique" a savoir que ça fait un an que je suis sous antidépresseur. Je confirme je ne suis pas homme j'aime me sentir aimer par une femme. Mais ma sexualité est bloqué par ce fantasme. Dois je réalisé ce fantasme ou ..... ? Merci de votre aide c'est très lourd à porter car cela dure. Depuis trop longtemps ....


Ma femme ne veut plus que je pratique le transformisme ...

Depuis des années je suis attiré par la lingerie féminine. J'ai emprunté celle de ma femme. Je m'en suis acheté. Je me suis pris en photos et j'ai fait des échanges avec d'autre hommes aynt les mêmes goûts.Ma femme le sait. J'ai fait le transformiste avec elle. Mais les années passant elle ne veut plus rien faire. Moi, j'en ai toujours envie. Dois-je le faire en cachette ? Quels conseils ne donnez-vous ? Mon surnon féminin est LUCIA



Je me pose beaucoup de question à propos de mon ...

Bonjour, Je m’appelle Marine, j’ai 21 ans et je me pose beaucoup de questions sur mon orientation sexuelle au point de me rendre malade. Je m’explique depuis mes 15, 16 ans je me cherche sans trop de préoccupation. Puis vers mes 18 ans,ma meilleure amie envers qui j’étais très proche, en qui j’ai raconté tout mes doutes, m’écoute dans un premier temps et ensuite me drague. J’en tombe amoureuse mais ce n’est pas réciproque. Relation à sens unique, sans relation intime . Fin d’une histoire très douloureuse pour moi étant mon premier amour. A cette époque je me sentais plus lesbienne que bi ou hétérosexuel sachant que le porno lesbien me plaisait beaucoup et que le sexe masculin me dégoûtais plus qu’autre chose. J’ai fait une pause de 4 ans dans mes relations et aujourd’hui je suis en couple depuis 3 mois avec un homme. Je me suis toujours demandé vers qui j’allais me tourner mais je me suis dit qu’il fallait que j’essaye pour voir. Aujourd’hui je suis avec ce garçon, je l’aime beaucoup, j’apprécie son corps, je le découvre et j’aime bien ça , ses formes, ses gestes et ses bisous mais j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose. Je ne sais pas si c’est le sentiment du premier amour ( premier baiser ) qui me fait ça et que je ne pourrai pas revivre cette sensation mais ça me met très mal à l’aise et je ne sais pas quoi faire. Je ne me vois pas avoir de relations sexuelles avec des femmes. J’ai juste aimer la sensation d’embrasser une fille. J’apprécie vraiment le corps d’un homme et ses formes. De plus, Je ne vois pas avec un autre homme ou une autre femme que lui. J’aimerai que ces questions arrêtent de tourner en boucle dans ma tête. Ça me prend tellement la tête que je me sens attirée par tout le monde.Pouvez vous m’aidez s’il vous plaît ? ( Vous pouvez publier ma question.) Merci par avance pour votre aide et votre compréhension.