Tag: consentement


Je suis attirée par une fille, mais je n’arrive pas ...

J'ai rencontré une fille ça va faire 2 ans je lui ai demandé si elle etait sorti avec des filles elle m'a dit oui je lui ai dis que je veux le faire avec elle elle a dit oui puis après non par la suite m'a dit qu'elle ne le fait plus du coup je ne sais plus où j'en suis car moi je suis attirée par elle et le fait de ne pas pouvoir le lui faire comprendre me fait énormément souffrir


Est-ce normal que mon beau-frère me fasse des avances lorsqu’il ...

Bonjour, Je vous envoie cette "question" sans savoir si je m'adresse à la bonne plateforme mais je suis un peu perdu et je n'ai personne à qui en parler... Je vais essayer d'être brève, ma mère c'est remarié il y a quelques années et honnêtement tout se passe bien avec ma nouvelle famille, mon beau père à plusieurs enfants dont 1 en particulier ayant 5 ans de plus que moi (J'ai 20 ans). Nous avons toujours été complice et même si nous n'avons pas grandis dans le même foyer (n'étant pas chez ma mère) je l'estime comme mon frère et je pensais qu'il m'estimais comme sa soeur. Même si il a toujours étrangement réfuté ce terme, pour lui nous ne sommes pas de se lien et quand le sujet revient sur la table, il reprise toujours que nous n'avons pas de sang en commun et que ce terme n'est pas le juste, je prenais ça pour du chipotage en soi après tout nous avons tous des manières différente de voir nos liens avec les autres. Je vis maintenant chez ma mère et mon beau père mais lui n'y vie plus, il passe de temps en temps chez nous pour rester dormir et ce qu'il faut surtout savoir c'est qu'il a un réel problème avec l'alcool, il souffre d'un alcoolisme très fort pour son âge. Il y a maintenant 2 ans à peu près, lors d'un repas de famille il avait beaucoup bu (tout le monde à vrai dire), nous avons danser et cela c'est transformé en accolade puis plusieurs bisous sur la joue mais c'était fait de manière plutôt étrange et même mon beau père lui a dit de ce calmer. Etant donné qu'il avait beaucoup bu, j'ai fait abstraction, j'ai passé ma vie entouré d'alcoolisme alors je pardonne facilement le comportement des gens sous cette substance. Etant distant de nature, je me suis dit que l'alcool l'avais complètement déshinibé et qu'il avait mal géré la situation. N'étant pas quelqu'un de nature tactile, je sais que ce qui peut paraître dérangeant pour moi et souvent un geste banale et anodin pour d'autres. Fin bref, les mois passe, et il revient dormir à la maison car il a une soirée avec des amis près de chez nous. Il rentre tard, bourré, et il a donc le réflexe de venir me voir dans ma chambre pour rigoler, je vois qu'il a du mal a marché et à parler et je me décide donc de venir l'aider à faire son lit (il n'y serais jamais arrivé). Une fois le lit fait, il s'assois sur le lit, m'attrape par le bras et me fait assoir sur lui de manière très étrange et honnêtement, très sexuelle suivis d'un "viens par là" et je me retrouve un bref instant tétanisé et par je ne sais quelle chance, le pied du lit se casse me permettant directement de passer à autre chose et de faire comme si de rien n'était. Je ne voulais pas être parano, j'en ai donc parlé à une amie pour savoir si je devais douter de la façon dont me percevais, mon frère (à mes yeux en tout cas), celui que je connais depuis que je suis enfant. Elle a trouvé ça étrange elle aussi. Comme l'autre fois, sans preuve cuisante et évidente, dans le doute, j'ai préféré me dire que j'était parano. Surtout que plus rien ne c'était passé d'étrange, les fois ou je le voyais rien de bizarre et tout se passais bien, je reprenais confiance. Mais se soir, même scénario, il est rentré bourré, est venu me parler vite fait en me disant qu'il était torché, voix pâteuse, tête qui penche, du mal à marché, la totale. Je lui souhaite bonne nuit, il pars puis reviens 2 minutes après pour me demander de l'aider à faire son lit. Au moins 9 mois s'étant écouler depuis le dernier incident j'avais en tête que je devais être parano, une partie de moi ce disais si il ne se passe rien cela prouve que tu était parano et si il essaye quelque chose cela prouve que tu ne l'était pas et de toute façon je ne comptais pas le laisser dans la merde. Je vais donc l'aider, je fait son lit, il me remercie par un câlin qui m'a parue simplement amicale. Sur le point de partir pour le laisser dormir, il m'attrape par le bras et m'allonge sur lui, puis il pose sa main sur le haut de ma cuisse limite fesse et me dit "t'es mignonne". Je me retrouve tétanisé un bref instant et me défait de son emprise, il essaie de me tirer vers lui mais n'a aucune force je pars et lui dit qu'il est temps de dormir, j'ai eu le droit à un ironique "ohh t'es méchante". Je vais dans ma chambre et 2 minutes après il revient me redisant que j'était méchante et je lui dit froidement d'aller dormir ce qu'il a fait. Bon. Si j'écrit tout ça c'est parce que ma tête est rempli de question et je ne sais pas à qui parler...Déjà, est ce que c'été des avances ou je suis parano ? Est ce que le fait qu'il sois bourré le fait vouloir sauter sur tout ce qui bouge ou réveille une pars sombre de "désir" envers sa soeur(par alliance)? Est ce que je dois m'en inquiéter ? Est ce normal ? Est ce malsain qu'une partie de moi voulez avoir la réponse même si cela voulais dire que je devais subir une situation gênante ? Est ce que l'alcool est coupable de tout ça ou une partie de lui est quand même problématique? Bref, je suis désolé pour ce pavé et je ne sais même pas si mon explication était claire, J'espère juste que vous aurez des réponses à mes questions, Merci d'avance alterheros





J’ai plusieurs questions entourant le sexe après l’éjaculation, les déchirures ...

Salut Salut comment allez vous  J'espère que tout va bien  Merci pour votre réponse précédente , elles m'ont beaucoup aider à comprendre certaines choses sur la sexualité.  Mais comme habitude j'ai d'autres questions, Est ce que c'est possible pour un homme hetero ou homo de faire le sexe et continuer à faire même après éjaculation ? Car selon votre ancienne réponse après éjaculation, il ya une période de pause alors comment c'est possible de continuer à baiser.  Est ce que c'est vrai que les homosexuels gay auraient des dechire à l'anus à forcer de se faire baiser par d'autres hommes ? Comment éviter si c'est exacte ? Après comment avoir une relation gay équilibre c'est a dire sans servir de femelle à un autre? Si Il baisse que toi même tu es l'occasion de le baisse. Et si votre bite est au dessous de la moyenne, Est ce qu'il y a un moyen sans risque de le rallonger pour se sentir bien dans sa peau ? Merci en avance .


Quel est le meilleur site de rencontre pour hommes homosexuels ...

Bonjour, Je m'appelle Léni et j'ai 18 ans, m'ayant déjà aidé par deux fois dans mes questionnements, je souhaitais vous faire part d'un autre des mes problèmes qui me travaille de plus en plus. Voila j'aimerais beaucoup rencontrer un autre homme pour avoir ma première relation sexuelles mais étant assez isolé je pensais passer par un site de rencontre qui me permettrait de rencontrer d'autres homosexuelles plus facilement. Cependant je suis un peu perdu car d'abord je ne sais pas trop par lequel je peux passer et qui est le plus sécurisé et adapté à ma situation ? Ensuite et comme je l'avais dis lors d'un précédent message, j'ai subis un inceste durant une grande partie de mon enfance sous forme d'attouchement par mon grand frère et je ne sais pas trop comment en parler à mon future partenaire d'autant que je ne cherche pas à avoir une relation romantique avec un autre homme mais juste une relation sexuelle librement consentie. En résumé je ne sais ni par quelle plateforme passer pour un me sentir en sécurité ni comment aborder un sujet qui est encore très douloureux pour moi et qui m'empêche d'aller plus en avant de mes désires d'autant que je suis d'un naturel plutôt timide malheureusement... Pouvez vous me donner des conseils ? En tout les cas je voulais quand même vous remercier pour les nombreuses réponse que vous m'avez déjà fournis et vous féliciter pour le travail que vous faites qui permet à des personnes comme moi de se sentir écouter, merci ! LLD



Je réalise une fois adulte que j’ai commis des attouchements ...

Bonjour, je ne sais pas réellement vers qui me tourner et vous m'avez sembler être un site très ouvert d'esprit. Alors voici ma situation : Etant enfant vers 10 - 12 ans je dirais j'ai porter des attouchement sexuelle a ma petite sœur qui avait elle presque 6 ans, je lui est demander des choses qu'elle n'etait pas forcement d'accord on a essayer et je lui ai dit d'arrêter si elle ne voulais vraiment pas. je n'ai que très peu de souvenir de cette période, les souvenir me sont revenue ici récemment en fessant mon arbre généalogique car il faut noter toutes les personnes avec qui ont a eu un rapport amoureux ou sexuel. j'ai donc eu les souvenir de ce rapport avec ma petite sœur étant enfant ( je pense que ma sœur ne se souvient de rien car nous avons une super entente et un tel sujet n'as jamais été évoquer. ) Ne pouvant parler de ce sujet a personne, Je me sent particulièrement honteuse de ce souvenir et je ne sais pas comment je peux arriver a me défère de cette situation extrêmement gênante ? ( j'ai une vie et une sexualité épanouie avec mon petit ami a ce jour je ne ressent aucune excitation sexuel envers les enfants et ma sœur a ce jour je préfère préciser ) J'ai aussi déjà toucher le pénis de mon chien vers le même âge et ce souvenir qui est remonter a la surface me gène beaucoup... Je pense aussi vous écrire pour arriver a mettre des mots sur mes pensées. ( je ne ressent aucune excitation pour les animaux a ce jour. ) Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire ceci et je suis admirative du travail que vous faites. un grand merci si vous me répondes. Passez une belle journée Bubble


J’ai peur d’être homosexuel même si je n’ai aucune envie ...

Bonjour j ai 15 ans et depuis environs 2 mois j ai de gros doute sur mon orientation sexuel. Jusqu’à il y a 2 mois j étais exclusivement attiré par les filles elle m attirer rien que le fet d être à côté d’une jolie fille en classe me faisait me sentir bien . Depuis la 5 eme j ai énormément regarder de porno hétérosexuel et c’est peut-être ça qui a attiser ma curiosité pour les autres type de porno lesbien et trans mais cela rester très rare maximum 1 fois par mois en 4ème j ai commencé à regarder des hentai et du porno viol c est ce que j aime le plus mais mon fantasme m’a fait dériver sur le viol lesbien, trans,et gay les hommes ne m attirer pas le moin du monde je passer mon temps à mater les seins et les fesses des filles puis en 3 eme il y a eu le confinement et mon acnés c est développé sa a entrener une perte de confiance en moi à la suite de ça j ai arrêter de draguer sur les réseaux et dans la vie de tout les jours de plus j ai arrêter le porno gay et trans. je me trouver moche donc je n avais aucune raison de chercher à draguer les filles jusqu il y a deux moi ou en rentrant chez moi j analyser mes penser et je ne sais plus comment mais j ai fini par me poser là question est que t gay j ai été pris de panique d un coup j avais envie de vomir et je trembler je ne me senter pas bien du tout pendant plusieurs jour j avais perdu l appetit et ensuite j ai demander à ma mère de m’amener voir un psi et je lui ai parler d un événement qui c était déroulé en primaire mes parents avait laisser des images porno graphique à la télé mais en cp on veut faire comme les grands et on sait pas que c est chose se font avec les filles du coup je l ai dis a un amis et on a essayé comme vous vous en doutez sa na pas marcher et cette histoire mais revenu en tête et je penser que c était là cose de mes tourements mais non j ai commencé à me poser de plus en plus de question et j etai de plus en plus troublé par la situation et j ai commencé à croire que mon attirance pour les filles réduisez petit à petit je ne sortait plus j étais mal heureux de plus que je s avais que porno gay pouvais m exiter ensuite j ai commencé à avoir des pensées intrusives quand je penser à une scène sexuel hétérosexuel j avais des flache ou la femme devenait un homme et sa me dégoûte je me rassurer avec ses image d homme nue qui m exiter pas et des femmes qui m exiter après je garder en tête les images d hommes nue en tête et elles revenaient sans sesses je fesais des test sur internet on me disait que j été hétérosexuel je n ai jamais fantasmé des acte homosexuel et je n ai jamais rêvé d une expérience sexuel avec un homme j ai commencé à me dire que c’était juste dans ma tête et l intensité des mes crises a diminuer et j ai commencé à me poser une nouvelle question est ce que sa va mieux parce que tu pense que t gay mais j arriver à répondre par la suite mais amis on commence à dire que j été gay mais juste pour rire mais sa m’a fait très mal je me suis pourquoi ils disent ça est qu ils ont raison etc... la peur d être homosexuel a diminuer mais j ai l impression que même si je lutte je ne pourrais jamais sortir de cette paranoïa sans devenir gay alors que je n ai aucune envie ni sentiments amoureux pour les hommes j en ai marre j ai vu que sa peut arriver je laisse donc mes pensées vagabonder dans mon esprit j ai pris connaissance du toc homo mais j ai peur de l être vraiment


Être lesbienne ne me dérangerait pas, mais le problème c’est ...

Je suis sûrement lesbienne mais je n'arrive pas à l'accepter et en parler. Bonjour, je suis une fille, j'ai 15 ans, il y a plus d'un an j'ai vu un couple de lesbienne dans une série, c'est comme ça que j'ai commencée à me poser des questions sur mon orientation sexuelle . C'était la première fois que je voyais un couple de lesbiennes dans une série, j'étais vraiment excitée à l'idée qu'elles s'embrassent, qu'elles soient ensemble et voir l'évolution de leur couple, j'avais jamais ressentie ça en voyant un couple hétéro. Suite à ça, j'ai commencée à me poser cette fameuse question : "est ce que je suis lesbienne ?" puis il y a eu cette période où j'avais "peur d'être lesbienne", j'y pensais tout le temps mais quand j'ai repris les cours, j'ai essayée de mettre tout ça de côté et ne plus y penser. Puis il y a eu le confinement, pendant cette période je me suis mis à regarder pleins de films/séries seulement pour un couple de lesbienne, j'ai fais des recherches sur la communauté lgbt ou bien encore à faire des tests "est ce que je suis lesbienne ?" sur google. Pendant cette période, la chose la plus bizarre était que être lesbienne ne me déranger absolument pas, c'était même comme si j'étais contente de me dire que je l'étais. Puis il y a eu ma rentrée au lycée, c'est là où je me suis réellement rendue compte que je n'avais plus d'attirance pour les garçons, à part peut être des petites pensées du genre "lui il est plutôt beau, je suis sûr que pleins de filles doivent être amoureuse de lui" mais ça s'arrête là. Je me sentais de plus en plus attirée par les filles, je regardais principalement les filles au lycée et dans la rue, m'imaginer embrasser une fille ne me dérangeait pas, je m'imaginais même vivre avec une fille plus tard. Maintenant, en plus de tout ça, il y a une fille dans ma classe que j'aime bien mais je ne sais si c'est de l'amour. Je l'a trouve vraiment belle, j'adore sa personnalité et sa façon d'être, j'aimerais bien l'embrasser, j'ai envie de lui parler mais en même je sais pas quoi lui dire donc j'évites de me retrouver seule avec elle mais après quand je suis proche d'elle j'ai pas de papillons ou quoi dans le ventre et je ne pense pas à elle tout le temps, je reste facilement 2 semaines sans qu'elle me manque. Si je suis ici, c'est plutôt pour parler de ce que je vis en ce moment à cause de toutes ces questions sur mon orientation sexuelle. En soit être lesbienne ne me dérangerait pas mais le problème c'est la société dans laquelle on vit alors par moment je me dis que c'est peut-être juste mon imagination et que je suis hétéro, c'est comme si j'avais honte d'être comme ça et maintenant j'ai encore moins confiance en moi, je me sens mal dans ma peau, mes notes baissent, je stresse en permanence et j'arrive même pas à trouver un côté positif à ma vie. De plus, ma belle mère est homophobe, l'autre jour elle m'a dit : "si j'avais une fille lesbienne, je l'a frapperais tous les jours jusqu'à ce qu'elle devienne hétéro" , le pire c'est que quand elle m'a dit ça je n'ai rien dis comme si j'étais d'accord avec elle alors que j'avais juste peur. J'ai vraiment envie d'en parler à quelqu'un de mon entourage parce que je n'arrive plus à supporter mes amies me dire : " Alors il y a un garçon de ta classe qui te plaît ?" , je ne suis pas sûr de mon orientation sexuelle mais quand on me pose ce genre de questions ça me fait du mal et quand les gens de ma classe parlent de garçons je me sens mal à l'aise. J'ai essayée d'en parler à plusieurs reprises à mes amies filles mais je n'arrive pas car j'ai trop peur qu'elles me voient différemment ou qu'elles disent des phrases du genre : "ne tombe pas amoureuse de moi" ou bien qu'elles soient gênées quand je suis avec eux. J'ai un ami qui est gay, je me suis donc dit que c'était une bonne idée de lui en parler à lui en premier car il va surement avoir une réaction positive mais je n'arrive quand même pas à lui dire, c'est plus fort que moi quand je commence à écrire un message pour lui dire, je l'efface automatiquement après car je n'arrive pas à lui envoyer. C'est comme si tant que je parle à personne c'est pas vraiment réel, d'un côté je veux en parler mais j'ai peur du regards des autres et de l'autre j'ai pas envie d'en parler parce que si j'en parler je serais ce que les autres pensent de ça. En plus, mes parents voient que je ne vais pas bien alors ils me demandent ce qui ne va pas et je leur réponds toujours la même chose : "c'est rien, c'est juste le lycée avec les devoirs c'est trop dur". J'aimerais tellement leur dire ce qui ne va pas mais je ne peux pas et donc ils ne me prennent pas au sérieux et me disent : "Réveille toi !" ou bien "faut que tu changes là ça va pas du tout tes notes". Je sais vraiment plus quoi faire, j'ai vraiment besoin d'aide parce à des moments je me dis que je préfères disparaître que vivre comme ça. Est ce que je suis vraiment lesbienne ou je m'imagine des choses ? Est ce que j'en parle ? Quelle va être la réaction des autres ? Et si tout le monde me rejete ? Est ce que j'aime vraiment la fille de ma classe ? Merci de m'avoir lue en tout cas. Kinvea



Comment communiquer à la fille que je n’aime pas que ...

Bonjour, Voilà je suis amoureuse d'une fille, que j'ai rencontré sur un forum, nous discutons actuellement sur Snapchat et ça se passe plutôt bien, elle me m'appelle souvent ma belle ou choupie et elle est très attentionnée. Mais voilà, elle est fétichiste des pieds, ce qui ne me dérange absolument pas, elle me demande souvent des photos de mes pieds, ce que je fais sans problèmes, mais elle m'en demande tout les jours et de plus en plus, ça ne me dérange pas mais nous conversation sont basés sur ça. Je lui ai dit que il m'arrivait d'être mal a l'aise ou que cela me fatigue un peu et elle m'a répondu qu'elle m'en demandera moins et qu'elle fera plus attention. Mais elle m'en demande de plus en plus, et avec des choses plus précises. Je l'aime beaucoup et je ne veux pas la blessée en disant que cela commence à m'énerver.. Qu'es-ce que je peux faire ? Merci d'avance Lou