Tag: compassion


J’ai l’impression de rechercher beaucoup de validation sociale à travers ...

Bonjour, Merci pour votre réponse. J'ai toujours quelques questionnements que je souhaiterais vous exposer. Tout d'abord, pour clarifier davantage mon ressenti par rapport à l'expérience dont je vous ai fait part, cette culpabilité vient d'un profond sentiment de dissonance cognitive entre mes valeurs et mes actes, d'autant plus que je suis de nature très timide et pudique. En sois, le fait d'avoir été excité par des communications érotiques avec des hommes ne me dérange pas particulièrement, ou du moins j'aurais certainement préféré que ça soit avec une fille mais je perçois plus ces échanges comme un coup de main entre mecs, comme on pourrait avoir dans une bromance (que j'ai longtemps fantasmé car ayant été souvent seul je rêvais d'un ami avec qui je pourrais partager absolument tout et qui sois comme moi) vous me suivez ? Mais j'ai également le sentiment d'être dans le vice complet ce qui me déroute. Je vais essayer d'être le plus clair possible. Je ne place, ni ne privilégie aucune orientation sexuelle (en tout cas maintenant) elles ont toutes été envisagées à un moment donné et je me dis parfois que si j'avais été tout simplement gay, je n'aurais pas ce conflit interne, vous me suivez toujours ? Vous dites que "certains hommes, par exemple, peuvent s’identifier comme hétérosexuels car leurs attirances sont principalement vers les filles, mais cela ne les empêche pas néanmoins d’avoir des comportements à connotation sexuelle avec d’autres hommes de temps en temps." Et je pense plutôt faire partie de cette catégorie d'hommes, la sexualité étant très fluide. En fait, j'ai le sentiment de jouer à un jeu très malsain avec ces hommes en cherchant à combler quelque chose que je n'arrive pas à obtenir avec les femmes, mais tout cela n'est qu'un jeu pour moi, et c'est en ça que je trouve ça malsain, et ça ne me rend pas heureux véritablement. Qu'en pensez vous ? En me cachant derrière un écran je suis beaucoup plus désinhibé et je joue à quelqu'un que je ne suis pas, qui me fait pensé à un pervers narcissique ce qui me fait peur. Je m'explique, dans ces communications je recherche beaucoup à satisfaire mes propres besoins bien que je satisfasse les leurs aussi mais j'ai l'impression de rechercher beaucoup de validation sociale. Ça me permet de combler quelque chose tant que ça reste dans la sphère virtuelle j'arrive à y prendre plaisir mais je n'envisage absolument pas d'aller plus loin, tout simplement parce que je n'en ai pas envie. Aussi, je me suis complètement détourné de toutes images à caractère sexuel depuis un petit moment dans le but de pouvoir me recentrer sur moi. Mon désir d'aimer et d'être aimé dans une relation stable avec une femme est toujours très fort ou ne serait-ce que l'envie de retrouver la petite excitation qu'il peut y avoir en flirtant avec une fille sans forcément me mettre en couple. Je vous remercie. Medhi


Je suis amoureuse de ma meilleure amie, mais la société ...

Bonjour à tous je ne sais pas pourquoi je m’adresse ici mais j’ai besoin de faire part de la détresse qui me ronge. Je suis amoureuse de ma meilleure amie , voilà c’est dit.. Je ne me dit pas lesbienne en effet je ne suis attirée que par elle et pas par d’autres filles..Fin je pense l’être.. Je ne sais pas si je me fais des films , si c'est un besoin flagrant d’être aimé?. Ça fait maintenant 4 ans que je pense avoir développé des sentiments pour elle .. Nous avons toujours été proches nous nous nous faisons des câlins , des massages etc..Mais discrètement car nous avons déjà été « traitées » de lesbiennes et nous sommes gênées de ce besoin de proximité l’une envers l’autre . Des fois nous sommes tellement proches que meme moi je ne trouve pas cela normal..Elle est sortie avec un garçon il y a peu , ce qui m’a fait très mal rien que de savoir qu’elle était proche de lui.. Mais elle l’a quitté au bout de quelques mois car comme elle le dit elle n’arrive pas à tomber amoureuse.J’avais comme une envie de le tuer , j’avais de la haine pour lui comme je n’ai jamaïcain ressenti, mais il s’est avéré être très gentils et je n’ai pas pu le détester.. Ce que je ressens pour elle je ne l’ai dis à personne car je ne veux pas être jugé et surtout ne pas la perdre car franchement je ne peux pas imaginé ma vie sans elle .. J’ai déjà lu sur plusieurs forums « oui ne lui parle plus et tes sentiments s’estomperont »Mais rien que ne pas lui parler pendant une heure me fait mal . Je suis amoureuse comme je ne l’ai jamais été, « j’ai envie d’elle » dès que j’ai un contact physique avec elle je me sens flageolante. Ça peut paraître ridicule , d’autant plus que si elle vient à accepter je ne sais pas meme si je me mettrais avec elle meme si c’est ce que je veux le plus au monde. Pourquoi ? Parceque la société d’aujourd’hui est si méprisante que je ne veux pas lui faire endure ça, moi sa m’est égale mais elle je veux qu’elle vive dans la “normalité “. Cependant j’essaye parfois de lui faire comprendre , mais j’ai l’impression qu’elle ne m’aime pas comme je l’aime. Alors que à d’autres moments par exemple il y a 2 ans quand je lui ai dit que je sortais avec mon ex copain elle m’a fait la gueule, il y a peu je lui ai fait part que j’étais bi et elle l’a pas mal pris. Pour voir si elle m’aimait d’amour je lui ai meme fait croire que j’étais en bail avec une pote a moi , et elle m’a fait des crises de jalousies. Je sais vraiment pas quoi penser , je ne veux pas la perdre..Mais ça me fait tellement mal , surtout que je suis le genre de fille à ne rien pouvoir cacher. Mais la elle me revient de plus en plus dans ma tete et le manque dut au confinement ne fait que perpétué cet amour pour elle..Ce mal me ronge si elle n’était pas la , si je ne l’avais pas connue j’aurais pu être heureuse car je plais beaucoup aux garçons mais quand je sors avec , je ne penses qu’a elle . Tout cela peut être très “cucu” mais c’est ce que je ressens sans pouvoir mettre des mots sur tout..