Tag: coming-out


Comment annoncer à mon petit ami que je suis bisexuelle?

J'ai un petit ami et j'ai découvert que j’étais bisexuelle mais je ne sais pas comment le dire. De plus je ne sais pas comment le dire à mes parents et j’ai peur de leur réaction. Seulement ma meilleure amie, un amie et mon éducatrice spécialisée le sait. Comment dois-je agir?



Je vous écris juste pour enfin faire mon coming out ...

Salut, Pour commencer, j'ai eu du mal à remplir les rubriques du formulaire, j'ai hésité à mettre homosexuel et homoromantique, et puis,je me suis dit que vous êtiez tous lgbt chez alterheros, et pour voir ce que ça faisait, je me suis décidé à me définir ainsi, cest la 1ere fois que je le fais. Cest mon premier coming out de ma vie. Je vous écris juste pour enfin faire mon coming out virtuel à quelqu'un. J'ai 18 ans et très peur de finir seul ma vie et de n'avoir jamais de relation amoureuse avec un homme. Parce que pour moi tout a commencé très tôt, je ne me souviens plus quand exactement. Je suis toujours excité sexuellement par les corps nus masculins et le sexe masculin. Je suis sur que je suis homosexuel depuis 2 ans ! Voila c'est enfin dit à quelqu'un ! Mais, tout se complique bcp pour moi, émotionnellement, j'ai cru parfois que je pouvais être amoureux de quelques filles, et je me rassurais ainsi, mais c'est juste de l'amitié. J'ai eu des crushs sur différents garçons successivement depuis l'entrée au collège, c'est un genre de sentiment que je n'ai jamais eu pour les filles et donc je crois que c'est bien de l'amour parce que j'éprouve pas ce sentiment pour tous le monde et pour tous les hommes, uniquement pour quelques personnes. Donc je suis homoromantique depuis le collège. Cest enfin dit à quelqu'un !! Et donc, ça se complique de plus en plus, je suis maintenant amoureux de plusieurs copains - 4 amis - en même temps, j'ai envie de les embrasser, de les aimer et plus. Donc je suis bien homoromantique actuellement en plus d'être homosexuel, mais est ce normal d'aimer plusieurs copains à la fois en étant homoromantique ? Et en plus, je sais pas comment savoir si jai une chance avec l'un d'eux et comment les draguer et les séduire sans risque ? Tout est très frustrant de ne pas savoir aborder ce sujet avec les autres, leur dire que j'aime les garçons et pas les filles.Des conseils ? J'ai vraiment accepté mon orientation et je voudrais vivre des relations amoureuses. Je voulais savoir si les femmes sont plus ouvertes sur le sujet que les hommes ? Parce que certaines filles que je connais semblent ouvertes sur le sujet lgbt d'après ce qu'elles me racontent et je crois qu'elles ne pourront pas être dérangée si je leur dévoile mon homosexualité à elles en premier. Bonne idée ? Merci de m'avoir prêté attention à mon 1er coming out de ma vie. Frank




Si mon coming-out avec ma mère se passe mal, est-ce ...

Je vous remercie pour votre réponse à mes questionnements précédents mais maintenant j'aimerais savoir si il y a possibilité que si mon C.O avec ma mère (j'attend vraiment d'être prêt.e à 100% pour lui annoncer) se passe mal, je pourrais vivre chez mon père? Sachant qu'officiellement, civilement, je n'ai pas de père? J'aurais bientôt 18 ans, est-ce que si j'en décide moi même, on pourrait l'accuser de kidnapping? J'ai déjà penser à m'en allait mais je sais que je lui ferais de la peine, mais en même temps, je sais déjà que si je lui fais mon C.O je serai une honte pour elle et je ne veux plus la voir éviter mon regard....Je suis perdu.e je n'arrive pas totalement à en parler avec ma psy car je me sent toujours très stressé.e quand je lui parle et elle ne connait pas très bien tout ce qui est LGBT++.... Pouvez-vous m'aider et m'éclairez? Merci d'avance Sam


J’ai été assigné fille à la la naissance mais depuis ...

Bonjour, J'ai 15 ans et j'ai été assigné fille à la la naissance mais depuis pas mal de temps je me demande si je ne suis pas un garçon. En ce moment il n'y plus que cette question en tête : "est ce que je suis un garçon ?". Ça m'obsède, me coupe l'appétit, il ne se passe pas une minutes sans que j'y pense, et c'est pour ça que je me suis décidé à poser ma question sur ce forum. D'aussi loins que je me souvienne j'ai toujours voulu ressembler aux garçon (je voulais a tout prix jouer au foot alors que je n'aimais pas particulièrement ça) et je me souvient avoir déjà demandé à mes parents pourquoi je n'en était pas un. Je n'ai jamais aimé porté de robe et de jupe, à part pour me déguiser ou pour sortir en été, mais maintenant rien que de m'imaginer en porter une me retourne l'estomac. J'en mis une a noel pour faire plaisir a mes grands parents et je me senti mal toute la soirée. Quand j'ai commencé a avoir de la poitrine j'ai commencé a aller vraiment mal je detestais (et deteste encore) mon corp au point de ne plus pouvoir me regarder dans une glace. Je le detestait tellement que je portais des sweats et des pantalons en été. Au collège j'aimais bien me demandé en quoi j'aimerais me réincarner si je le pouvais et a chaque fois be m'imaginais en garçon. Plus jeune encore je me disais que si un jour je devais changé d'identité je me déguiserais en garçon et cette possibilité me faisait rêvé. J'aime les garçons (ou du moins je crois) et je ne m'imagine pas en tant que fille en couple avec un garçon. Je me dis que si comme je le pense je suis un garçon je vais devoir l'annoncer à ma famille et a mon entourage. Je pense que mes parents réagiront relativement bien, mais j'ai très peur en ce qui concerne mes oncles, tantes, grands-parents, camarades et amis et je ne sais pas si je serais un jour capable de leur annoncer. Quoi qu'il en soit toutes ces question m'obsède et en ce moment je vais vraiment très mal. Je ne sais pas si avoir l avis de quelqu'un d exterieur a la siation me fera aller mieux mais j'ai vraiment besoin de réponse. Nico



Je suis bisexuel et non-binaire. Comment faire mon coming-out? Devrais-je ...

Bonjour, je venais vers vous pour un conseil... Je suis bisexuel non binaire je préfère utiliser le terme non-binaire car personne autour de moi ne comprends le terme agender...je ne m'identifie ni en temps que femme ni en temps qu'homme J'ai déjà fait mon premier coming-out à ma famille en temps que bisexuel mais je ne leur ai pas dit pour ma non-binarité...je suis mégenré tous les jours et ça ne fait qu'aggraver mon mal-être...j'ai essayé de leur donner des signes en ne portant que des vêtements larges et plutôt neutres mais on continue à me dire elle au lieu de they/them ou iel donc j'ai fini par abandonner...je ne sais pas comment le dire à ma famille ni comment le dire à mon entourage d'amis cisgenre straight sachant qu'il y'a des risques qu'on ne m'accepte pas pour l'être que je suis...ni qu'on ne me comprenne Je n'ai même plus envie de rire, même plus envie de vivre...j'en souffre énormément Dois-je consulter quelqu'un? Vers qui dois-je me tourner? Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire. Sochiranomandarake


Je voudrais des solutions pour annoncer à mon entourage que ...

Bonjour je m'appelle Clémence mais je souhaite être un homme depuis mais 8 ans maintenant j'ai 13 ans et je souhaite le dire à mais parents mais le problème c'est que mon beau-père n'est pas ouvert sur sa et que ma mère ne comprend pas pourquoi ont se sens homme au lieu de femme et inversement en plus je suis Bisexuelle et mon frère et ''homophobe'' comme mon beau-père et euh... Bas ma classe la accepté mon professeur de musique aussi mais euh... Mais l'amies l'ont bien pris ils était heureux pour moi mais bas c'est ma famille et je voudrais des solutions pour leurs dires s'il vous plaît. Merci Clémence


J’ai fait mon coming out à mes parents asiatiques, mais ...

J'ai fais mon coming out à mes parents asiatiques, mais je vis toujours dans le peur en plus de la dysphorie... Bonjour! J'ai 23 ans, je suis d'origine chinoise. Récemment, j'ai informé mes parents que je suis genderqueer et bisexuel. Je ne voulais pas come out encore mais c'était simplement trop lourd, ils soupçonnaient depuis longtemps de toute facon. Ceci a vraiment blessé ma mère, je me sens coupable même après ses commentaires humiliants. Ils pensent que c'est une déviance, un choix, ou que j'etais influencé par des mauvaises personnes ou par ce que j'avais vécu durant ma jeunesse, etc. Après avoir informé mon pére, ils ont fait un ultimateum qu'ils vont me mettre à la porte et me renier si jamais je suis en relation avec un homme ou que je deviens plus "abnormal", qu'ils ne veulent pas voir leur fils se faire en**ler par un autre homme. De plus, mon père voulait qu'on confisque mes trucs de maquillage et vetements pour prévenir cette "déviance". Il veut enlever tout support pour moi et me dit de rester loins des groupes lgbtq. J'essaie de respecter leurs opinions et comprendre leurs inquiétudes mais ils font toujours aucun effort pour comprendre moi. C'est un sujet qui ne s'explique pas dans ma culture. En même temps, la dysphorie me détruit, je ne reconnais pas mon corps male. J'hais être forcé de me présenter d'un certain facon parce que je suis né un garcon. Mais si je ne suis pas libre de faire des choses pour faciliter celle-ci. Je n'ai aucune espace pour être moi. Ni à la maison ni à mon emploi ou je dois m'habiller en suit(qui empire ma dysphorie). Parfois je veux tellement fuguer. Mais je ne peux pas, car je sais les conséquences de la situation familiale et culturelle vont être trop pour moi . Je suis trop faible. Mais clairement, je ne peux pas continuer à vivre comme ça dans la maison non plus. Et je n'arrive pas à imaginer le cauchemar si ils savaient la possiblité que leur fils unique soit une femme trans. Je ne vois vraiment plus d'espoir et je souhaite de disparaitre. Je n'ai plus de motivation pour travailler ou pratiquer mes loisirs. Comme mon coming out, je trouve que tout sert a rien. J'ai quelques amis qui me supportent mais ils ont de la difficulté à comprendre ma situation complexe. Désolé pour ce dérangement, j'aimerais savoir si vous avez des conseils ou des ressources pour ma situation particulière? Est-ce je devrais juste fuguer? Quoi faire avant que ça soit trop tard? Désolé encore pour ce long texte avec pleins de petits détails. Je vous souhaite une bonne soirée. Merci! Dahlia



Je n’arrive pas du tout à m’identifier comme hétéro, mais ...

Bonjour, je suis une fille, j'ai 15 ans, j'ai commencée à me poser des questions sur mon orientation sexuelle il y a 2 ans et depuis je ne suis plus du tout attirée par les garçons. Malgré le fait que je me poses encore des questions, je n'arrive pas du tout à m'identifier comme étant hétéro. J'aimerais vraiment parler de mes questionnements à des personnes de mon entourage mais je n'arrive pas. C'est plus fort que moi, il y a une partie de moi qui me dit d'en parler et une autre qui me dit que c'est juste mon imagination et que je ne dois pas en parler. J'ai déjà essayée à plusieurs reprises d'en parler avec des amis mais à chaque fois c'est la même chose, j'ai une horrible sensation de honte et je ne veux pas qu'on me voit comme une lesbienne. Pourtant, je le suis surement, plus tard je m'imagine vivre avec une fille, embrasser une fille et même dans les séries ou les films, je regarde des séries en entières seulement pour un couple de lesbienne. Je pense que je n'arrive pas à l'accepter avec moi même car depuis que je suis petite on m'a toujours dis que c'était quelque chose de mal et malgré le fait que ma vision des choses à beaucoup changée, j'ai l'impression que une partie de moi ne peut pas l'accepter. J'ai peur de ne jamais réussir à en parler, ne pas pouvoir être moi même et ça m'énerve car je sais que je rate sûrement pleins de choses. J'ai un ami qui est gay et mes amis l'acceptent totalement, je ressens de la jalousie envers lui car j'aimerais avoir son courage mais ce n'est pas le cas. J'ai d'ailleurs essayée de lui parler de mes questionnement et même si il l'acceptera surement, je n'arrive pas à lui en dire. De plus, je n'ai pas du tout confiance en moi, je complexe sur mon corps, je stresse pour rien, mes notes baissent et je n'arrive plus du tout à suivre les cours... Toutes ces petites choses réunies font que je me sens vraiment mal à l'aise avec moi même et je le ressens au quotidien. Bref, je sais plus quoi faire, je me sens faible face à tout ça et je sais plus comment agir.