Tag: coming-out


Je vis de l’homophobie au sein de mon équipe de ...

Je vis de l’homophobie au seins de mon équipe de hockey depuis que j’ai dit à certain des joueurs que j’étais homosexuel. Ça fait vrm pas longtemps que je leurs est dis j’avais pris soins d’attendre que la saison soit terminée pour le faire. Les nouvelles vont vite dans l’équipe apparemment. Déjà certains me passe des commentaires du genre fac tous ce temps là tu jouais juste pour profiter de la vue dans le vestiaire. Je tiens à dire que c’est en fait deux joueurs le problème et que les autres semblent bien correct avec ça. L’un d’eux est aller un peu loins je trouve pcq une fois ont était tous ensemble pour une partie de hockey balle pis lorsqu’il était assis à côté de moi il m’a dit à voix basse que mon père avait bien fait de mourir parce qu’il serait dessus de voir qui je devenais. J’en est pas parler à ma mère encore pcq je veux pas lui faire de peine. J’ai l’intention d’en parler à mon coach bientôt mais ça implique de lui faire mon coming out dans un sens alors ça me stress . Surtout que ce sera encore lui mon coach l’an prochain et les gars seront tjrs dans mon équipe la prochaine saison. Je pense à lâcher le hockey mais en même temps ça fait 10 ans que je joue pis je me vois pas sans le hockey. Sinon j’ai pensé essayer de dire que c’est juste une rumeur que c’est pas vrai sauf que après je vais être pogner à faker que je suis hétéro pour un bout. Je sais pas quoi faire avec la situation. Je ne m’attendais vrm à ce genre de réaction honnêtement. Merci à toute l’équipe de prendre le temps de me répondre.


J’ai plusieurs questions en lien avec le fait d’être trans ...

Bonjour, je suis une personne bisexuelle. Enfin, je crois... Avant, j'avais l'impressions que je devais être une fille dans le corps d'une fille et que je ne pouvais rien y changer parce que c'était comme si mon entourage l'avait décidé ainsi. On ne m'avais jamais parlé en me demandant si j'était peut être un garçons ou autre, si je pouvais aimer autre chose que les garçons. En réalité, je ne m'était jamais posé de questions ou plutôt j'avais des doutes, mais mon frère appelle ça être dans le déni. Cette année, j'ai découvert que j'était bisexuelle et j'en suis fière, mais maintenant je crois que je suis aussi bigenres. Grâce à une autre question j'ai pus me renseigner et en avoir quasiment le coeur net. Je sais ce que je suis, ce que je veux, mais je ne sais pas mettre de termes définitifs à qui je suis. Par exemple, je suis né dans le corps d'une fille et je me sens fille, mais aussi garçon. Je ne veux pas faire de transitions parce que mon corps me plait comme il est à part pour quelques détails... Si j'ai bien compris, les personnes bigenres entrent dans la catégorie Trans? (Si je me trompe n'hésitez pas à me corriger. Je n'attend que ça en apprendre plus) Alors je crois que je le suis sans vouloir de transition. J'aime bien le prénom Adrien, mais aussi mon vrai prénom. Est ce possible d'utiliser les deux? Est ce que je peux aussi choisir de demander que quelqu'un m'appelle par les deux pronoms ( je parle du il et du elle) Pour terminer, j'ai encore une questions. Est ce qu'une personne hétéro peut m'aimer? Si non, qu'elle orientation peut aimer quelqu'un de bigenre? Ma question n'est pas réellement une questions mais plutôt plusieurs petites questions. Je veux juste que l'on éclaire ma lanterne. J'attend votre réponse avec impatience. Cordialement


Comment faire mon coming-out comme personne genderfluid?

Bonjour, j'avais déjà écrit ici en tant que non binaire, il y a quelques semaines mais je reviens car je me rends compte que je ne suis pas non binaire, mais plutôt gender fluid. J'ai un corps féminin et physiquement (autant le style vestimentaire que moi) je n'ai pas l'air de faire partie des lgbt (d'après les autres). Mon prénom n'est pas français (je préfère pas le dire) et ne sonne pas particulièrement féminin, mais j'aimerais bien me faire appeler Nao, car mon prénom d'origine me fait rappeler mon corps et comment les gens me voient (fille). Moi en gros je me sens des fois fille, des fois garçon, des fois non binaire, des fois fille et garçon, des fois les trois. Mais ça en soit ça ne me dérange pas, ce qui me dérange c'est que j'ai fais mon coming out a mes amis des le début en tant que non binaire et du coup je leur est demander de dire iel ou il et aussi de me genrer au masculin (ce qu'iels n'ont pas tous fait) sauf que moi même des fois je me genre au masculin des fois au féminin et dans ma tête quand je pense c'est tjr les deux ( ex je dis : je suis beau/belle). Du coup je peux pas leur dire de me genrer a un genre si moi même je me genre les deux et je vais pas leur dire non plus de dire beau/belle tout le temps au lieu de belle ça va les souler et moi je trouve ça bien à l'écrit mais pas à l'orale. En plus leur dire que j'aimerais me faire appeler Nao, n'en parlons pas ! Déjà il y a ça, mais pas que. Un matin je me réveil et je hais ma poitrine et je mets beaucoup de brassières donc et puis le matin suivant j'ai juste envie d'avoir une grosse poitrine comme les filles avec beaucoup de forme et qui sont jolies, et puis un autre matin j'ai envie d'avoir ni plat ni trop entre deux. Mais le problème c'est que des fois je me réveil avec cette envie d'avoir un torse masculin et quand je vais arriver au collège je vais être très satisfait.e de ma poitrine et a midi je vais avoir reenvie d'avoir un torse et en rentrant chez moi d'un seul coup je vais envie d'avoir une grosse poitrine (c'est un exemple assez fréquent). Pour l'instant je n'ai eu qu'une seule crise de dysphorie sévere (genre je commence à me sentir mal et je mets plusieurs Bessières pour aplatire etc.). Et encore autre chose. La j'ai les cheveux longs bouclés, et depuis quelques semaines j'ai envie de les couper, problème les boucles mais bref, du coup il y a des moments où j'adore mes cheveux et je veux pas les couper et d'autres ou je veux les couper sauf qu'on me dit que ça va être trop compliqué etc. Du coup je sais plus quoi faire parce que peut être que par moment ça va pas me plaire du tout de les avoir courts et a d'autres moments si... Bref sinon j'ai un pote gender fluid aussi sauf que j'ai peur de le lui dire car déjà quand j'ai dit à tout le monde que j'étais non binaire certains.es m'ont dit qu'iels avaient l'impression que je copier cet ami alors que pas du tout ! Même moi par moment j'ai peur de le copier alors que je sais très.bien que ce n'est pas le cas. En plus je je rentre pas dans la "norme" : j'ai les cheveux longs, j'ai un style vestimentaire "d'hetero cis" etc. du coup je sais très bien que des gens vont pas comprendre et vont se dire que c'est faux ou quoi. En plus de devoir refaire un coming out a mes potes j'ai besoin de le faire à.mes parents, j'ai envie. Le problème c'est que j'ai des tas de trucs à dire a mes parents (phobie sociale, manque de confiance en soi, début de phobie scolaire, tout début de peut être dépression etc. Que mon genre n'aide pas) et que déjà ça je galère à leur dire que je veux voir un psy mais maintenant faut que je leur annonce qu'il croyait avoir une fille mais que finalement pas vraiment ! Mes parents sont avec les lgbtq+ et les soutiennent, ma mère s'est aussi un peu renseignée sur l'identité de genre et d'ailleurs la dysphorie de genre, du coup iels accepteront beaucoup plus facilement que d'autres parents, c'est déjà ça. Mais ça reste tout de même compliqué... Ah et aussi j'ai mon plus grand frère a qui j'ai déjà parler de mes crush avant tout le monde, avec qui on avait parler vaguement des termes lgbt et je lui avait expliqué deux trois trucs etc. Fin voilà je lui parle souvent de choses perso par exemple et avec qui je suis plus à l'aise qu'avec mes parents et donc je me disais que si j'en avais le courage je lui dirais avant les autres comme ça autant ce sera plus simple... Et autre solution sinon que je m'étais dit c'est de partir chez une amie pour dormir et de laisser une lettre a mes parents quand je pars. Mais je ne sais pas trop. Bref. Je n'ai pas forcément de question mais si tu pouvais m'aider à faire mon coming out, savoir si je suis bien "normal" comme gender fluid et savoir comment je peux demander à me genrer et tout ce serait sympas. Merci d'avance !



Je pense peut-être être bi ou pan, mais je ne ...

Bonjour, j'ai 27 ans et ça fais de longues années que je me questionne sur mon orientation sexuelle. Depuis la fin du lycée j'ai toujours été en couple avec des garçons tout en ayant des attirances sexuelles et romantiques pour certaines filles. Je ne parlais pas de ces attirances car je suis assez réservée sur les sujets liés aux sentiments et à la sexualité et j'ai beaucoup de difficultés à affirmer certaines parties de mon identité. Ayant eu des relations longues qu'avec des garçons, dans lesquelles je n'ai jamais été épanouie, mes proches m'ont toujours considéré comme hetero. Au fond de moi je sais que je ne suis pas hetero mais je ne peux pas le justifier et lorsque quelqu'un me met dans la catégorie hetero je sens un grand malaise en moi. Parfois j'ai l'impression que ce sont les autres qui on décidé pour moi cette part de mon identité et je me fatigue à essayer d'y correspondre. Je me sens souvent comme une imposteur et jamais vraiment moi même. Pourtant mes proches ne sont pas homophobes mais je ne parviens pas à leur parler de ça car j'ai quand même peur de leur jugement. Pendant toutes ces années j'ai la sensation de vivre caché et ça me rend très malheureuse. Mais maintenant je sais que je ne peux plus vivre de cette manière et ça fais presque un an que sens une transformation. L'élément declancheur c'est quand je suis tombée amoureuse d'une fille de mon entourage. D'habitude j'ai des crush qui peuvent durer un peu mais la c'est bien plus fort que ça, j'ai vraiment sentie que je tombais amoureuse de cette fille. Mais je n'ai jamais su lui dire, j'ai gardé cette histoire pour moi et je souffre de ça. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai une profond honte de moi et de mes sentiments et j'ai des pensées très dures envers moi même, je me sens méprisable. Je ne comprends pas pourquoi j'ai honte de moi. Je ne suis pas dans un entourage homophobe alors souvent je me dis que c'est moi qui suis homophobe envers moi même, parfois je me sens ennemie à moi même. Et alors j'ai honte d'avoir honte. Parfois quant on parle d'homosexualité ou de bi sexualité avec mon entourage je me sens très angoissée tout d'un coup. J'ai peur d'être découverte, alors malgré moi j'évite d'aborder le sujet. Aujourd'hui je suis très triste car celle dont j'étais amoureuse s'est mise en couple avec quelqu'un, j'ai senti mon cœur se briser et je n'ai pas pu le partager avec un.e ami.e qui aurait pu m'aider. Je me sens enfermée en moi même avec de l'angoisse. J'aimerai pouvoir vivre ma vie sexuelle et sentimentale de manière naturelle, en allant vers celles et ceux qui me plaisent. Mais j'ai toujours ce blocage à cause du regard des mes amis. J'ai peur de leur réaction s'ils me voyaient embrasser une filles en soirée par exemple. Au fond j'ai peur qu'ils se moquent de moi et si je leur parle de mes attirances j'ai peur qu'ils me disent que je me trompe, que je ne suis pas vraiment bi. J'ai peur de ne pas correspondre aux attentes et aux caractéristiques qu'on s'est fait de moi. Une de mes peurs c'est qu'on me demande mon orientation sexuelle, je ne me sens absolument pas prête à dire aux autres que je suis potentiellement bi ou pan. Je me sens illégitime. J'ai peur qu'ils ne me croient pas ou bien qu'ils m'en veuillent de leur avoir menti pendant tout ce temps. Ça me stresse aussi si on me demande si j'ai déjà eu des expériences avec des filles car je ne sais pas si je peux dire que je suis bi ou pan sans n'avoir eu de relations sexuelles avec une filles. En général ça me stresse quand on me questionne sur mon identité sexuelle car je vis mal le fais que mon identité ne sois pas fixe. Tout ce que je sens au fond c'est que je ne suis pas hetero c'est tout. Ces réflexions ont pris trop de place et ça me gâche un peu la vie. Je sens que je m'isole de plus en plus, j'ai des idées noires, je me dévalorise et je suis trop souvent déprimée. Je ne sais pas quoi faire pour avancer mais déjà de vous avoir écrit c'est un premier pas et je vous remercie par avance pour votre réponse.


Je suis née fille, mais je me sens plus garçon ...

Bonjour, Je m'appelle Anaëlle, j'ai 13 ans et en ce moment je ne me sens plus comme avant. Pour plusieurs choses : 1 : il y a quelques mois, ma meilleure amie m'a dit qu'elle était bisexuelle, et quelques semaines après, je me suis rendu compte qu'en tant que fille je n'aimais que les garçons ( voir numéro 3 ) 2 : j'aimerais avoir la coiffure d'un garçon, les vêtements d'un garçon, pouvoir dire que je suis non pas un garcon mais un trans. 3 : j'aimerais pouvoir dire a ma famille, a mes amis, je suis gay et non leur dire, je suis hetero. 4 : Ma question principale est : Je suis née fille, mais je me sens plus garçon que fille. Le problème qui se pose, c'est mes parents et mes sœurs et toutes ma famille. Mes parents n'aiment pas les trans, mes sœurs sont jeunes mais trouvent ça bizarre qu'un gars puisse aimer un gars ou qu'une fille devienne un gars. Ma famille est contre le changement de sexe. ( je ne souhaite pas changer toute ma physionomie, je souhaite juste qu'on me considère comme un garçons ) JE NE SAIS PAS COMMENT LE DIRE À MES PARENTS !!


Faire mon coming out bisexuel me stresse, avez-vous des conseils?

Bonjour je m'appelle Lenna je suis Bisexuel mes le problème ses que les annoncé à 3 de mes amis les plus proches et le problème ses que la 3eme amie quand je lui et annoncé elle m'a Mal regarderrt depuis j'ai l'impression quel me vois différament et quel m'a jugé sur le coup mes Ducou a cause de sa je n'ose pas le dire à ma famille et de l'annonce a mes autres amis en gros faire mon "Comming-out" et sa sa me stresse Ducou je voulais des conseils s'il vous plaît !? Rebonjour je vous et déjà envoyé un message mes dedans j'ai oublié de vous demander comment on fait son Comming-out a une personne homophobe ?



Mon père est décédé et je n’ai jamais pu faire ...

Salut, J’aimerais savoir comment je peux arrêter de me sentir coupable? j’ai jamais réussi à faire mon coming out à ma famille bien que je sais qu’ils seraient tres correct avec le fait que je sois homosexuel je ne ressens pas d’homophobie venant deux, maigres tout J’arrive pas trop à l’avouer. Le 2 avril 2022 mon père est décédé d’une crise cardiaque. C’était inattendu. Je suis dévasté car je ne lui est jamais avoué mon orientation sexuelle et j’ai l’impression que je n’est jamais été véritablement moi avec lui. Réaliser tout ça alors que je sais qu’il m’aurait pleinement accepté me fais énormément mal.. j’aimerais tellement arrêter de m’en vouloir.


Comment obtenir un binder alors que mes parents n’ont pas ...

Bonjour! Pour commencer, je ne me sens vraiment pas a l'aise avec mes seins. J'ai demander a ma mère si je pourrais avoir un binder mais elle a refuser en disant que je n'ai pas beaucoup de seins de toute façon. Mais le problème c'est que ce peu de seins me dérange énormément. Dernièrement j'ai penser a commander du tape trans mais le problème c'est que si je veux en commander, il faut absolument que je passe part mes parents (et je ne pourrais pas passer par mon amie parce que elle aussi ses parents (qui sont ami avec mes parents)regarde ce qu'elle commande). J'ai peur de demander a ma mère/mon père parce que j'ai pas envi qu'elle refuse encore. Aussi, en automne, j'avais décidé de faire mon coming out a ma mere, lui dire que je ne m'identifie pas comme "une fille cisgenre" mais depuis j'ai l'impression qu'elle fait exprès de m'appeler souvent "sa BELLE petitE FILLE" genre plus qu'avant et ça me met vraiment pas confortable. J'ai peur de lui dire que je m'identifie surement comme étant un "gars" parce qu'elle je veut même pas respecter les pronoms de personne trans (par exemple Tranna de big brother) en utilisant comme excuse que "sa mère doit sûrement continuer de l'appeler " il" parce qu'elle sais bien que c'est un gars" et malgres toute les fois où moi et ma soeur ont essayer de lui expliquer, elle refuse ou elle roule les yeux. Et aussi mon père croit que c'est juste dans la tête, genre si je lui dirais, il accepterait mais pour lui je serais toujours sa fille (tout comme ce serais pour ma mère). En tout cas, merci d'avance et je trouve se site vraiment bien!


Est-ce que je devrais faire mon coming-out lesbienne à mes ...

Bonjour Je voudrais savoir si je devrait faire mon coming out lesbienne a mes parent catholique alors que ma mere dit de ces amies gays quel n’aime pas quand il s’embrasse ou se colle avec leur petit amies. Il y a 1 ans ma mère a trouvées mon journal intime que j’ai créé et il y avait à l’intérieur des choses sur une fille dont jetait amoureuse en secret et on c’est disputé et ma dit que c’était faut et ça passerait. Bien sûr elle ne savait pas que je le savait depuis des années et que sa changerait rien se qu’elle dise. Voilà ,j’espère avoir une réponse s’il vous plaît. Sky.



Je suis bisexuel et non-binaire mais je n’arrive pas à ...

Bonjour je m'appelle Léa j'ai 14ans et je suis bisexuel et non binaire et le problème c'est que je n'arrive pas a le dire a mon père et à ma famille, sa devient de plus en plus compliquer de leurs cachée car ils me genre toujours en "elle" et je veux qu'on me genre en "il / iel" mais je devient de plus en plus mal mentalement. un jour j'ai voulu le dire a mon père et a ma belle-mère mais le soir d'avent je me suis rappelé qu'il avaient dit un truc du genre" si un jour j'ai un deuxième enfants ou que toi (moi) vous me dite que vous etes lessbienne ou autre et ben vous etes plus mes enfants." mais ma belle-mère a dit qu'elle sen foutait mais pour mon père je sais pas si cetait pour blaguer ou pas .du coup voila. merci d'avoir prie le temps de lire. Léa