Tag: bisexuel


Je suis bisexuel et non-binaire mais je n’arrive pas à ...

Bonjour je m'appelle Léa j'ai 14ans et je suis bisexuel et non binaire et le problème c'est que je n'arrive pas a le dire a mon père et à ma famille, sa devient de plus en plus compliquer de leurs cachée car ils me genre toujours en "elle" et je veux qu'on me genre en "il / iel" mais je devient de plus en plus mal mentalement. un jour j'ai voulu le dire a mon père et a ma belle-mère mais le soir d'avent je me suis rappelé qu'il avaient dit un truc du genre" si un jour j'ai un deuxième enfants ou que toi (moi) vous me dite que vous etes lessbienne ou autre et ben vous etes plus mes enfants." mais ma belle-mère a dit qu'elle sen foutait mais pour mon père je sais pas si cetait pour blaguer ou pas .du coup voila. merci d'avoir prie le temps de lire. Léa


J’ai une peur presque maladive qu’on découvre que je puisse ...

Bonjour, J’ai 19 ans et cela fait quelques années que je n’arrête pas de me poser des questions sur mon orientation sexuelle. Au début, je ne me posais pas de question bien que je ne me retrouvais pas dans le schéma de l’hétérosexualité alors j’évitais d’y penser. J’ai toujours vu l’amour tel que les gens le concevait comme quelque chose d’abstrait : le désir physique et émotionnel étant à mes yeux presque deux opposés. Avec le temps, j’avais finis par me dire que ce n’étais pas pour moi, que c’était malsain et dérangeant et qu’il fallait que je m’élève au-delà. Cela à fonctionner pendant un temps mais j’avais l’impression d’avoir comme verrouiller une porte en moi-même et que je n’étais pas vraiment qui j’étais, seulement le fragment d’un ensemble. Cependant, la vérité m’a rattrapé lors du confinement quand je me suis rendu compte que j’étais tombé inconsciemment amoureux émotionnellement d’un de mes amis de lycée et que je me rendais compte que je me levais chaque matin en pensant à lui, à ce que j’allais lui dire, de ce dont nous allions discuter. J’étais triste quand nous nous quittions le soir et heureux de le retrouver le matin d’après. Quand il était triste, le monde devenait gris et fade, sans valeur. Mais quand il était là, toute les couleurs brillaient et dansaient à l’unisson… Bref, je me suis voilé la face jusqu’à ce qu’il soit trop tard et que nos chemins se sépare après le lycée (j’étais en terminale l’époque). Ce choc à sembler ouvrir cette porte dont je parlais plus tôt à la façon d’un tremblement de terre qui s’est répandue dans tout mon être tandis que tout mes questionnements à propos de moi-même ressortissaient à la surface. J’étais comme submergé, je ne pouvais pas y faire face alors j’ai commencé à me renseigner afin de comprendre ce qui m’arrivait. Cependant, la pression accumulée était telle que je me suis senti presque obligé de l’annoncer à mes parents (qui heureusement ont bien réagi). Cependant, la douleur était là. J’étais perdu, j’avais vraiment peur, je ne savais même plus ce que j’étais ni même où j’allais. Ce sentiment de malaise extrême à durer longtemps (environ un an) où je n’arrivais même plus à communiquer avec les autres. Je disais quelque chose puis son contraire, je m’énervais à propos de choses stupides et dont je n’avais que faire, je me sentais horrible et détesté pour mes maladresses. De plus, j’avais une peur presque maladive qu’on découvre que je puisse être attiré par les hommes et qu’on me fasse du mal. Je me méfiait donc de tout et de tout le monde y compris de moi-même. Puis, les choses se sont calmées mais les questions sont restés. J’ai toujours été attiré par les femmes mais bizarrement je ne me suis jamais vu être que ce soit de manière physique ou émotionnelle avec elles (ce qui est étrange, non?). Pour les hommes, ça à toujours été plus floue. Je suis sincèrement désolé si je me suis étalé plus que nécessaire sur le sujet mais cela avait vraiment besoin de sortir.


Est-ce que mon amoureux est homosexuel? Est-ce juste un fantasme? ...

Bonjour, Cela fait 1 an que je suis en couple avec mon meilleur ami que je connais depuis maintenant 10 ans. Nous sommes tous les deux très amoureux, nous communiquons énormément et nous sommes remplis de projets à deux (Achat d'une maison, bébé, entreprise etc...). Nous avons une relation épanoui aussi bien sur le plan sentimental que sexuel. Récemment, j'ai retrouvé dans son téléphone des photos de lui dans les "effacés" (par pure hasard, je n'ai jamais fouillé dans le téléphone ni prit celui-ci sans son consentement), posant nu devant le miroir dans une certaine posture qui m'a laissé dans un premier temps perplexe. Nous en avions directement parlé, lui me disant que ça m'était destiné mais qu'il avait trouvé ça nul ce qui l'a finalement poussé à renoncer et ainsi les effacer. 3 semaines ce sont écoulées. Puis est arrivé ce fameux soir ou je voulais faire un gâteau dont la recette avait été cherché avec son téléphone. C'est à ce moment la que je me suis aperçu qu'il regardait des pornos gay, plusieurs, tous les jours depuis des mois... voir des années sur l'historique Google. Nous en avons discutés dans la bienveillance. Il me dit que cela reste du fantasme, qu'il était épanoui pour la première fois avec une fille, qu'il m'aime réellement, qu'il était allé voir un psy pour ça et même envisagé se mettre sur un site de rencontre gay pour avoir le cœur net sur son orientation. Il n'est jamais allé au bout se disant qu'il n'était pas attiré par un garçon dans la vie quotidienne et que cela restait seulement un fantasme. Mais qu'il en avait honte et qu'il ne comprenait pas pourquoi il avait toujours ce besoin de faire ça tous les jours. Dans cette histoire, ce qui me fait mal, ce n'est pas le fait qu'il puisse aimer les hommes. Mais c'est que je vois en lui depuis des années un mal-être, une sorte d'inconfort avec lui même sans jusque la avoir pu réellement l'expliquer. Il pleure très régulièrement, dit ne pas mériter les relations humaines et se sentir nul, mal dans sa peau. Je l'aime énormément, à tel point que je serais prête à tout pour l'aider, l'épauler et l'apaiser. Seulement j'aimerais y voir plus clair, comprendre et pas forcément l'enfermer dans une case. Est-il gay ? Est-ce qu'un fantasme? peut-on aimer une femme tout en étant attiré par l'homosexualité ? d'ailleurs est-il réellement attiré par ça? Est-ce du déni? Je ne sais pas quoi penser de tout ça... je vous remercie Carmen




Je ne sais pas trop par où commencer dans ce ...

Salut je suis bisexuel et j’ai fais mon coming out à mon entourage le plus proche cette année et ça c’est très bien passé. J’ai maintenant envie de sortir de ma coquille, rencontré de nouvelles personnes, m’afficher et m’assumer mais je suis saisie par beaucoup de peur. Jusqu’à ce jour je me suis toujours comporté comme étant hétérosexuel et je n’ai eu aucune nouvelle relation depuis plusieurs années. Je ne sais pas trop par où commencer dans ce processus d’épanouissement mais j’ai besoin d’avancer. J’aimerais qu’on m’aide. Merci. Frederik


Comment m’accepter dans ma féminité et ma bisexualité tout en ...

Bonjour je m'appelle Alexandre j'ai 20 ans je suis chrétien depuis 3 ans et je suis profondément pratiquant et pourtant je pense etre bisexuel j'ai toujours été un garçon asser efféminé et je suis tombé avant en amour pour des filles et des garçon et cette partie de moi me met male dans ma peau car les gens me trouve bizarre car je ne correspond pas aux critères de masculinités et cela ne ma jamais intéressé d'être masculin en résumé mon enfance et ma vie ressemble beaucoup a celle du comédien Guiaumme Gallienne dans son autobiographie les garçons et guiaumme a table et c'est pour cela que j'aimerais savoir comment m'accepter et ne pas ce que les gens veulent que je sois sur ma féminité et ma sexualité ?



Quelle est mon orientation sexuelle si j’aime tout le monde ...

Bonjour,je m’appelle Raphaël j’ai 12 ans et je suis en questionnement mon orientation est gay mais je suis en questionnement car j’aime tout le monde mais j’ai une préférence.je sais que ce que ressent est l’omnisexualité mais des fille me font effet par fois mais je préfère les garçons mon copain est un garçon trans.



Je suis bisexuel et non-binaire. Comment faire mon coming-out? Devrais-je ...

Bonjour, je venais vers vous pour un conseil... Je suis bisexuel non binaire je préfère utiliser le terme non-binaire car personne autour de moi ne comprends le terme agender...je ne m'identifie ni en temps que femme ni en temps qu'homme J'ai déjà fait mon premier coming-out à ma famille en temps que bisexuel mais je ne leur ai pas dit pour ma non-binarité...je suis mégenré tous les jours et ça ne fait qu'aggraver mon mal-être...j'ai essayé de leur donner des signes en ne portant que des vêtements larges et plutôt neutres mais on continue à me dire elle au lieu de they/them ou iel donc j'ai fini par abandonner...je ne sais pas comment le dire à ma famille ni comment le dire à mon entourage d'amis cisgenre straight sachant qu'il y'a des risques qu'on ne m'accepte pas pour l'être que je suis...ni qu'on ne me comprenne Je n'ai même plus envie de rire, même plus envie de vivre...j'en souffre énormément Dois-je consulter quelqu'un? Vers qui dois-je me tourner? Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire. Sochiranomandarake



Ma plus grande peur, c’est de ne plus pouvoir être ...

J ai 14 ans et depuis un moi je me pose des questions sur mon orientation j ai toujours été attiré par les filles et jamais par les hommes mais je n ai jamais été en couple j ai déjà embrassé une fille fleurter avec elle et j adore ça . Tout à commencé il y a un moi lorsque au on rentre du collège avec un pote et sa copine que je trouve très attirante et que je n hésite pas à draguer. en rentrant chez moi j ai commencer à me dire t’a jamais été en couple peut-être que je suis gay ensuite j ai eu un énorme choque j avais des Nausées beaucoup de mal à respirer puis je me suis effondré sur mon lit et je scruter chaque moment de ma vie pour trouver les indices qui pourrai me faire penser que j était je penser même à me suicider ça a duré 2 jours puis jusqu’à un matin ou je me suis effondré devant ma mère j en pouvait plus , le truc c que je n ai aucune attirance pour les hommes, mais j ai des fantasmes(viol) qui me font penser le contraire en 4 eme environ j ai pu définir mes fantasme notamment grâce au porno le problème c que j ai poussé mes fantasmes à leurs Paroxysme et sa ma fait dériver jusqu’au porno gay. et le fet que j en ai regarder et une preuve j ai commencé à avoir des pensées sur des penis sa me dégoûte j essayer d oublier mais à chaque fois il y avait une voie qui me disait (est que t gay ) et je disais nan nan je ne suis pas j essayer de penser a des choses comme avoir des enfants et une femme , je regarder de porno gay et shemale sa m exister seulement dans le cadre du viol sinon j aimer pas le problème c que j ai voulu me rassurer en regardant du porno gay mais cela m’a exciter c était la goutte de trop je penser être gay que ma vie été foutus je chercher dans médicaments dès test sur internet je regarde des témoignages et j ai pris connaissance du toc homo sa m’a redonné espoir tout ce qu il disait m arriver mais ma plus grande peur c est de ne plus pouvoir aimer les femmes