Tag: binarité


Serait-il possible de m’éclairer plus sur le fait d’être trans ...

Bonjour, Cela fait maintenant quelques mois que je me questionne activement sur mon genre après un an de questioning on-off… J'ai pleine conscience du fait qu'avec le temps, je serai plus éclairé et que, si j'ai besoin, la transition reste une option. Cependant, je cherche toujours à en lire plus sur les expériences de personnes trans et j'ai du mal à m'y identifier, dans le sens que leurs expériences font souvent appel à la dysphorie de genre très directement. Je n'ai aucune idée de si j'ai de la dysphorie de genre, mais si oui, elle serait très subtile. Ça me remet toujours dans le doute qu'au fond, je suis peut-être simplement une fille cisgenre avec du mal à m'accepter en tant que fille. Je me casse la tête à rechercher les signes dans toute mon enfance et adolescence, et ils demeurent assez mixtes. Je n'étais pas tomboy, mais je n'étais pas "girly" non plus. Mes intérêts ont toujours été assez neutres, je crois. Je m'identifie aussi beaucoup plus souvent à des personnages masculins que féminins. J'ai toujours eu l'impression d'avoir une "vibe" neutre, qui tend parfois vers le masculin ou le féminin. Mes amies proches sont toutes des filles, et bien que je ne m'identifie pas à leurs expériences/activités à 100% j'aurais probablement du mal à m'intégrer à un groupe de gars et à m'y identifier, aussi. Mon corps, bien que je changerais certains aspects, me dérange plus ou moins. Je changerais ma voix et mes courbes pour être plus masc/androgyne, si je pouvais, mais ça ne me stresse pas pour autant. Si non, je suis correct avec tout le reste. Je m'imagine parfois que je serais probablement plus heureux si je serais né garçon, mais je me sentirais semblablement pareil face à mon genre. Je m'habille souvent en veste et en jeans pas trop serrés, puisque je me sens inconfortable dans des habits trop féminins/accentuant mes attributs féminins. Ça ne me dérange pas quand les autres me réfèrent par elle ou par mon nom de naissance, mais ça m'irrite lorsque les gens me casent fille explicitement par stéréotypes/rôles. Je ne me sens pas et je ne me vois pas nécessairement fille, alors j'ai souvent du mal à comprendre comment les autres peuvent le penser. À ce point, je suis plutôt certain de me retrouver sur le spectre de la non-binarité, mais je continue de bloquer sur le côté trans. Je n'ai pas encore vraiment parlé de mon questionnement et j'hésite de le faire. Je n'ai pas vraiment expérimenté, non plus, bien que je voudrais. J'ai peur des réactions, si les gens vont me prendre au sérieux ou non, ou bien me rejeter. J'ai deux amies à qui je pourrais faire confiance, mais je ne sais pas comment aborder le sujet. Je ne veux pas non plus que les gens assument mon identité simplement par le fait même d'expérimenter. J'ai aussi d'autant plus peur de la réaction de ma famille. Ma mère ne m'a pas semblée très ouverte aux personnes non-binaires à quelques reprises. En plus d'être ace, je me retrouve dans une situation un peu difficile puisqu'il me semble que tout sauf mon asexualité et mon identité non-binaire passerait mieux pour elle, et probablement d'autres personnes. Je veux dire, elle m'accepterait plus facilement si j'étais gai/bi, ou encore trans binaire. Je me demandais alors s'il serait possible de m'éclairer plus sur le fait d'être trans sans/avec peu de dysphorie, s'il existe des expériences semblables à la mienne pour mieux me repérer. Aussi sur comment je pourrais aborder le sujet plus facilement avec des proches… :) Merci beaucoup, -Hayden


Pouvons-nous être cisgenre et queer à la fois?

Bonjour, Depuis quelque temps, je ressens un questionnement sur mon identité sexuelle/romantique. Je n'ai jamais douter le fais d'être une femme cis. Par contre, je croyais être demisexuelle et panromantique, mais je commence à peut-être envisager être Queer... Je me demandais ce que signifiais être Queer, si nous pouvons être cisgenre et queer à la fois, mais refuser le modèle de binarité sans tout fois être soi-même non-binaire. Merci beaucoup! A-lx Salut! Merci d’avoir pris le temps de nous écrire afin de nous partager tes questionnements. Je constate que cela fait un certain temps que tu te questionnes sur ton orientation sexuelle. Tu t’identifiais comme étant demisexuelle et panromantique, mais tu commences à te demander si l’identité queer te représenterait bien. Tu voudrais donc avoir une définition du terme queer afin de t’orienter un peu dans ton processus. Bien, en fait, queer est un terme qui comporte plusieurs définitions. Je vais donc prendre le temps de les décrire au meilleur de ma connaissance, car il se pourrait que tu croises des personnes adoptant l’une ou l’autre d’entre-elles. D’abord, «queer» est un mot signifiant, en anglais, étrange. C’était, pendant une certaine période, un mot utilisé comme une insulte envers les minorités sexuelles, de genre ou les personnes ayant une sexualité marginalisée (BDSM, fétichisme, travail du sexe, polyamour, etc.). Encore aujourd’hui, dans les communautés LGBTQ, on peut croiser des personnes qui vont considérer que ce mot est violent, surtout dans les pays majoritairement anglophones, au même titre que ‘’fif’’ ou ‘’brouteuse’’. Il est, par contre, plus probable que tu croises des individus s’étant réapproprié cette même définition. Dans de nombreuses communautés anglophones, le mot «queer» est devenu un mot rassembleur synonyme de membre d’une communauté sexuelle ou de genre. C’est un peu comme un doigt en l’air aux gens qui l’ont utilisé  ou qui l’utilisent encore comme une insulte. En gros, pour certaines personnes «être queer» peut n’être qu’un synonyme d’être, par exemple, «homosexuel» ou «simplement pas entièrement hétéro». C’est un mot valise qui commence à faire de plus en plus sa place dans les communautés francophones. Le terme queer peut aussi être revendiqué par des personnes qui ne se retrouvent pas dans la vision dominante de l'hétérosexualité et qui définissent leur orientation sexuelle de façon beaucoup plus flexible! Tu pourrais, par exemple, te définir comme étant une personne sur le spectre de l’asexualité, demisexuelle, comme tu le faisais et utiliser le terme queer dans le sens du mot valise «queer». Panromantique, être attiré(e) de manière romantique soit envers des personnes de tous les genres confondus ou, selon la définition, avoir une préférence romantique d’abord et avant tout pour la personnalité d’un individu, peut à la fois entrer dans cette définition de queer, mais cela comporte également des similarités avec certaines composantes de la théorie queer. Donc, finalement, j’arrive à la définition qui, je crois, t’intéresse le plus. «Queer» est aussi une théorie selon laquelle le genre et, par le fait même, l’orientation sexuelle comme nous l’entrevoyons sont des concepts entièrement construits par la société dans laquelle nous vivons. Cela se base sur l’idée que le genre est un concept qui, au fil du temps et selon la société dans laquelle tu vis, va changer. En gros, le genre est une idée abstraite. Petite analogie, c’est un peu comme un standard de beauté. Tu as des endroits où plus tu as un long cou, plus tu es sexy. Il y en a où plus tu as des petits pieds, plus tu es physiquement avantagé. Il y en a où être beau c’est d’avoir le nez percé et d’autres où c’est de ne jamais s’être fait tatouer. Puis, il y en a d’autres où tout le monde se contrebalance un peu de ce que tu as l’air. Selon la théorie queer, le genre, c’est un peu pareil, mais, dans la société où nous vivons, il n’y en a que deux genres qui sont historiquement représentés et ce de manière assez restrictive. Disons que si tu n’as pas le nez percé, on va te le faire remarquer pas rien qu’à peu près. C’est donc un modèle binaire, mais ce modèle n’est pas universel et donc, selon cette théorie,  gagnerait à être déconstruit. Ok, mais qu’en est-il de l’orientation sexuelle? Bien, si tu fais complètement exploser le concept de genre, BANG, l’orientation sexuelle explose aussi parce que celle-ci dépend du genre. Si le genre est entièrement construit, l’orientation sexuelle l’est toute aussi. Encore une fois, selon cette même théorie, l’orientation sexuelle est aussi un concept qui prend une définition différente selon la société et la période historique dans laquelle nous nous trouvons. Par exemple, dans notre société, être un homme homosexuel, signifie le plus souvent «être attiré par une personne du même genre». Dans certaines cultures et d’ailleurs, historiquement, cela a également été le cas à certains endroits en Amérique du Nord, être un homme homosexuel signifie être une personne qui aime se faire pénétrer par un autre homme. Bref, la conceptualisation que nous nous faisons de l’orientation sexuelle est très récente et particulière à la société dans laquelle nous vivons. C’est un aperçu très bref de la théorie queer, mais certaines personnes vont utiliser ce terme afin d’exprimer le fait qu’elles s’identifient à celle-ci. Ensuite, il est possible d’observer diverses variantes. Certaines personnes vont s’identifier uniquement à une ou l’autre des composantes de la théorie. Les gens vont, par exemple, se définir comme queer, mais ils ne vont l’utiliser que pour dire qu’ils ne croient pas que leur orientation sexuelle peut rentrer dans une catégorie basée sur un modèle binaire. Parfois les gens l’utilisent pour signifier qu’ils vont à l’encontre des normes ou des stéréotypes de genre. C’est un terme qui a tendance à être plutôt politisé et qui est utilisé à plusieurs sauces.  Oui, tu pourrais donc utiliser le terme queer tout en t’identifiant au genre qui t’as été assigné à la naissance. Tu peux également le rejeter si tu trouves que cela ne te correspond pas non plus. Tu peux l’adopter et changer d’idée en cours de route. Ce n’est pas quelque chose qui se doit d’être fixe! Je te propose au passage l'article de mon collègue Guillaume au sujet du queer : Que signifie être queer? Cet article fait notamment un portrait de l'usage historique de ce terme! J’espère que cela t’a aidé et je te souhaite bonne chance dans la suite de ton questionnement, Marie-Claire Jones