Tag: Attirances


Je suis attirée par les hommes, mais certains rêves et ...

Je me questionne sur ma sexualité : Bonjour, Je m’appelle Laura , j’ai 23 ans et depuis maintenant plusieurs années maintenant, je doute de ma sexualité. Tout commence à l’enfance , précisément en 2002. Un groupe de chanteuses composé de deux jeune filles prénommées T.A.T.U passaient à la télévision . Il vient une scène où ces deux jeunes filles s’embrassent langoureuse. À cette âge là (4ans) je ne savais pas ce que cela signifiait, mais je sais que j’aimais voir ça . Je ressentais un sentiment intérieur de satisfaction. Plus tard durant la même période d’enfance vers 8-9 ans. Je matais les femmes vêtues de petites tenues dans la rubrique « lingerie » d’un magazine nommée « La Redoute » . Je m’imaginais dans ma tête avec elles lors de plusieurs scénarios inventés. En 2014-2015 , je suivais une page d’un groupe de danse composé uniquement de femmes latinos très sexy. Leurs physiques et leurs féminité m’attirais. Dans la vie de tout les jours lorsque je voyais une femme très agréable a regarder je ne pouvais pas détourner le regard , ou soit je baissais les yeux per honte . Honte de croisée son regard et honte de se sentiment d’être attiré par cette personne. Le quiproquo, est que je suis hétérosexuel. Je suis attiré par les hommes mais récemment, j’ai rêver d’avoir une relation intime avec une femme et…j’étais la partenaire active . Cela veut-il que je suis …?


J’ai beaucoup d’anxiété, je suis puceau, j’aime les femmes et ...

Bonjour, Je me pose des questions. Je suis un homme de 18 ans et j'ai toujours été attiré par les femmes. Néanmoins, depuis un mois, je vie dans un doute qui me rend extrêmement anxieux. En effet, pendant que je regardais un reportage sur l'homosexualité et l'homophobie, un passage m'a déclenché une crise de panique (sueurs et vertiges). Dans ce passage, le documentaire explique qu'une expérience a été réalisée dans laquelle des hommes homophobes et des hommes qui ne sont pas homophobes (tous hétéros) ont regardés du porno gay avec un anneau autour du pénis afin de capter si ce dernier grossit ou non devant la pornographie gay. Le résultat de l'expérience est que les homophobes ont une réaction pénienne tandis que les non-homophobes n'en ont pas. Ainsi, le documentaire émet l'hypothèse que certains homophobes seraient des gays refoulés. Et si je suis honnête avec moi même, je suis légèrement homophobe. Pas au point de vouloir du mal à ces derniers ou de refuser le mariage gay, mais je préfère qu'ils vivent de leur côté, moi du mien, sans qu'on se rencontre, je les tolère en gros, et ma famille est à peu près pareille. Et donc à ce moment du reportage j'ai eu une crise de panique car le doute s'est installé en moi : et si j'étais comme les gens de cette expérience, un homo refoulé ? 2 mois avant cet événement j'ai vécu le doute suite à des soucis de santé me donnant du mal à respirer. Je n'avais pas la réponse à la question : ai-je un grave problème de santé ou suis-je anxieux ? J'avais le doute, et ça me poussait à croire que j'étais en train de mourir. J'ai finis par comprendre que c'était de l'angoisse, et j'ai accepté les symptômes de cette dernière sans craindre pour ma vie. Cette peur qui m'est soudainement venue prend racine plus loin dans ma mémoire : tout d'abord en voyant le film Bohemian Rapsody, sur la vie de Freddie Mercury, qui était un hétéro en couple avant de découvrir qu'il était gay, quittant sa femme. Cela m'a effrayé, mais pas comme actuellement, je m'étais juste dit "ah ouais c'est chaud". Et puisque j'ai 18 ans mais que je n'ai jamais eu de copines et que je suis puceau, que je n'ai jamais embrassé etc... bah dans ma famille on commence à me demander "toujours pas de copine ? Peut-être que tu es gay" pas méchamment, c'est dis comme ça entre deux phrases et ils rajoutent souvent un truc du style "ça serait pas un problème du tout d'ailleurs" mais bon ça trotte dans mon esprit depuis l'épisode du reportage. En fait ça devient une obsession depuis le documentaire (alors qu'avant je me posais jamais la question) : j'ai commencé à lister les épisodes hétéros et homo de ma vie. Par exemple j'ai un jour eu des frissons quand un homme me caressait avec son stylo en classe. Est-ce la preuve que je suis gay ? Et quand j'étais jeune j'ai également pratiqué le plaisir anal, avec un crayon, et j'ai aimé ça. Est-ce gay ? Pourtant toute ma vie je me suis masturbé sur des femmes, j'ai découvert ma sexualité sur des corps féminin, j'ai fantasmé sur les femmes, je fais des rêves érotiques avec des femmes, et je me souviens avoir bandé les premières fois dans mon lit en m'imaginant déshabiller des filles de ma classe. Mais ces quelques points de doute m'effraient. Quand je suis dans la rue ou sur internet et que je vois un homme, je me pose la question "est-ce qu'il m'attire ? Qu'est-ce que je ressens ?" idem avec les filles, ça devient presque paranoïaque : à chaque visage, cette pensée me vient à l'esprit. Parfois j'ai une sensation dans mon ventre devant un visage d'homme, et je me demande "est-ce que c'est un sentiment d'attirance ?" Faut aussi avouer que depuis mars 2020 je vois presque personne, et encore moins de filles. Donc je suis seul et j'ai commencé à oublier les relations et les sentiments qu'on a, je suis surtout dans ma chambre. Et avant ça j'étais obèse, j'avais honte de moi et bien que je prenais du plaisir sexuel solo sur des filles je ne me suis jamais imaginé en couple (avec une fille, un homme ça m'avait jamais traversé l'esprit) à cause de mon poids, je me disais que personne voudrait de moi. Maintenant je suis maigre, j'ai fais du sport. Et ce doute que j'ai me fait penser à ce que j'ai vécu avec l'anxiété et le doute que j'avais sur les difficultés respiratoires : ça y ressemble beaucoup et la mécanique du doute est la même, mais d'un autre côté ça pourrait être une homosexualité refoulée, et puisque je suis puceau de tout je peux pas savoir. Donc voilà les questions que je me pose : - Est-ce qu'un gay qui découvre qu'il l'est à 18 ans pourrait avoir été excité sexuellement toute sa vie par des femmes jusqu'à ce qu'il découvre qu'il est gay, et il perdrait alors peu à peu l'excitement sur les femmes ? Un peu comme Freddie Mercuri - Est-ce qu'un individu peut découvrir qu'il est gay car il a découvert qu'il avait peur de l'être ? - Plus généralement, est-ce que quelqu'un qui est attiré par les femmes depuis toujours peut être gay et perdre l'attirance envers les femmes ? - Est-ce que l'angoisse et l'anxiété peut mener à douter de son orientation sexuelle ? J'ai entendu parler du TOC homosexuel mais j'ai bien conscience que j'ai envie de m'y attacher, mon jugement est biaisé. Ceci pourrait être une possibilité ou est-ce une "farce" ou un mensonge pour faire accepter aux gens leur homosexualité progressivement ? - Est-ce que quelqu'un qui a grandit dans un environnement hétérosexuel et légèrement homophobe pourrait développer une attirance factice envers les femmes avant de découvrir qu'il est en réalité homosexuel ? Je vous remercie pour votre temps et les réponses que vous donnez. J'en ai déjà lu plusieurs et elles m'ont apportées un peu d'éclaircissement, mais je me pose encore des questions. Je tiens également à dire que quoi que soit l'issue de mon doute actuel, ma vision des choses sur l'homosexualité a changé : la peur et l'anxiété que je ressens à l'idée de l'être va grandement et a déjà grandement changé l'attitude que je pourrais avoir et mes pensées envers d'autres homosexuels. Cela est d'autant plus troublant car j'ai l'impression d'avoir changé de personnalité suite à cela, "trahissant" mes convictions, mais c'est une autre discussion.


Est-il possible d’être hétéro mais de préférer / d’être bien ...

Bonjour à toute l'équipe d'Alterheros, J'ai aujourd'hui 17 ans et j'ai une question qui reste dans ma tête depuis pas mal de temps et je me sens totalement perdu... Quand j'étais plus jeune, vers 10-12 ans je fantasmais sur les gars comme sur les filles. J'avais aucunes impressions d'être sali bien au contraire puisque les deux me plaisaient. Le truc c'est que j'ai toujours su et remarqué que les fantasmes homo étaient bien plus excitant que les fantasmes hétéro... Du coup n'aillant pas d'attirance ou d'attraction sexuel envers les hommes dans la rue, je me demandais "Est-il possible d'être Hétéro mais de préférer / d'être bien plus excité par les fantasmes homo ?" Car je vous avoue que je ne sais plus trop quoi penser... Il y a 3 ans de cela quand j'ai décider de me poser la question sérieusement je suis vite tombé dans ce que ma psy appelle le Toc homo ou la peur d'être homosexuel... je me testais et me test tous les jours par "peur" d'éprouver une attirance envers les hommes (alors que je ne comprends pas trop pourquoi car il n'y a AUCUN prb à être bi / gay / lesbien... bien au contraire c'est beau toute cette diversité sexuel !) Je pense que le prb vient d'un gros manque de confiance en moi... Bref... Ce que je veux dire par là c'est que je ne pense plus trop aux filles depuis ces 3 dernières années et donc ma libido pour elle est... à plat... Disons que comme m'a dit ma psy, à force de se tester tout le temps et d'être constamment seul avec mes pensées sur l'homosexualité et l'anxiété, j'ai l'impression de ne plus avoir d'attirance pour le sexe opposé et c'est tout à fait normal... Du coup je souffre de cette impression et ça vient à renforcer la question sur les fantasmes homo... Enfin bref tout ça pour dire que je suis totalement perdu et que j'ai besoin d'une réponse pour comprendre un peu plus qui je suis et être bien dans ma peau. (Ps : j'ai une copine avec qui j'ai une belle attraction sexuel mais quand je suis seul, bien que j'ai envie d'elle et me satisfait sur elle, j'ai quand même l'impression que mes fantasmes homo sont au dessus...). Merci pour votre aide bien à vous, Thomas



Est-ce que vous pouvez m’aider à y voir plus clair ...

Bonjour, je m’appelle Laurie. Présentement je me pose beaucoup de questions à propos de mon orientation sexuel. Je crois être attiré par les filles mais je suis encore confuse. Est-ce que vous pouvez m’aider à y voir un peu plus clair? Laurie


Pouvez-vous me dire des choses positives sur l’homosexualité pour me ...

Bonjour, vous avez du connaitre ça. J'essaie de résister en me disant, allez la prochaine fois François, ton prochain crush c'est une fille, ça loupe pas mon crush c'est un mec la fois suivante. J'essaie de me forcer à regarder du porno straight durant cette période, mais je craque très vite (au bout d'une minute même pas) et je regarde du gay. Il y a comme une excitation chez moi d'être gay pour visualiser des personnes de même sexe s'embrasser (femme ou homme) ou faire du sexe. J'essaie actuellement de rendre positif ce que ej vois (couple de 2 femmes ou de 2 hommes) en me disant qu'il ne faut pas se faire une montagne avec mes parents si je suis gay, ils sont ouverts sur ce sujet, j'ai de la chance par rapport à d'autres. Y-a-t-il un moyen de ne plus craquer ? Si pas possible, pour m'aider et pour me rassurer, dites moi des choses positives sur l'homosexualité, que c'est cool d'être gay et qu'il n'y a pas de honte à aimer les pénis, je crois que je ne résiste plus du tout, avec tout ce confinement et je me sens explosé à essayer de résister, je voudrais craquer une fois pour toute et avoir des rapports homosexuels un de ces 4. Ca fait du bien de vous parler en ce moment, vous êtes les premiers avec qui je fais un coming out. J'espère ne aps avoir été trop long, mais je suis très anxieux et très ansiogène actuellement, j'ai arrêté de regarder totalement la télé qui m'angoisse trop et je lis des bouquins pour rester serein.


J’ai besoin de regarder du porno gay à tous les ...

Bonjour je suis un garcon de 14 ans qui avait une peur d’etre homosexuel que je n’ai plus mais j’ai l’impression que cette peur a laisse des « séquelles » ducoup me concernant depuis tout petit je désir forme une famille avec une femme j’ai deja eu des envies de faire l’amour a des femmes et j’ai deja etais en couple avec des femmes les hommes ne m’interessent pas mais je peux en trouver beau sans plus je trouve pas sa honteux de trouver un homme beau mais depuis que j’av eu cette peur j’ai décidé de le tester sur de la porno hétérosexuel et lesbienne qui m’excitais de ouf mais plus maintenant car j’en regarde tout les jours et ducoup je n’ai plus trop desir pour les femmes ducoup je me suis dis test toi en regardant des photos d’homme beau nu et de la pornographie gay ça ne m’excite pas mais j’ai l’impression que j’ai besoin de faire ca tout les jours pour etre sur que sa m’exci pas et j’ai meme commencé a faire de la sur analyse c’est a dire que par exemple je vais regarder une statue mais dans mon champs de vision je vois des fesses d’hommes bah je fais commencer a forcer de me dire que je suis gay et continue de me dire que je suis gay mais le problème c’est que en continuant de faire ca je suis arriver au stade j’ai convaincu mon cerveau que j’etais gay ou bi alors que j’ai toujours pas d’attirance pour les hommes et qu’au fond je suis toujours hétérosexuel et j’ai meme commencé a avoir des « pulsions » (sans etre excité ni rien c juste une sensation que je sens qui est désagréable) fin c’est pas une pulsion que j’ai deja eu pour les filles ca a rien avoir et je vais dire un truc dont j’ai ultra honte dont je tiendrais a pas être juger alors un jour je carresser ma chienne et jsp si c’est une pulsion (comme les hommes) mais j’avais comme si mon cerveau voulez que je la doigte... (je ne l’ai pas fais) mais vous allez trouvé sa bizarre mais sa me rassure car je me dis que c’est peut-être une sensation délirante comme les autres et que pour les hommes c’est sûrement a cause de la pornographie qui a du changer qqlc en moi ducoup je voudrais savoir si c’est à cause de la pornographie tout sa ou est ce que s’cela veut dire je suis refoulé ? et j’ai oublié de dire que j’avais un ou deux fantasmes gay mais que je ne voulais pas réaliser et que j’ai fais un reve gay qui m’a un peu perturbé mais je suis passé à autre chose mais le fais d’avoir eu sa fais de moi un gay refoulé ? ducoup voilà désolé d’avoir écrit un long texte je voulais juste mette les choses au clair fin bref merci de me répondre et a bientot !



J’ai l’impression de rechercher beaucoup de validation sociale à travers ...

Bonjour, Merci pour votre réponse. J'ai toujours quelques questionnements que je souhaiterais vous exposer. Tout d'abord, pour clarifier davantage mon ressenti par rapport à l'expérience dont je vous ai fait part, cette culpabilité vient d'un profond sentiment de dissonance cognitive entre mes valeurs et mes actes, d'autant plus que je suis de nature très timide et pudique. En sois, le fait d'avoir été excité par des communications érotiques avec des hommes ne me dérange pas particulièrement, ou du moins j'aurais certainement préféré que ça soit avec une fille mais je perçois plus ces échanges comme un coup de main entre mecs, comme on pourrait avoir dans une bromance (que j'ai longtemps fantasmé car ayant été souvent seul je rêvais d'un ami avec qui je pourrais partager absolument tout et qui sois comme moi) vous me suivez ? Mais j'ai également le sentiment d'être dans le vice complet ce qui me déroute. Je vais essayer d'être le plus clair possible. Je ne place, ni ne privilégie aucune orientation sexuelle (en tout cas maintenant) elles ont toutes été envisagées à un moment donné et je me dis parfois que si j'avais été tout simplement gay, je n'aurais pas ce conflit interne, vous me suivez toujours ? Vous dites que "certains hommes, par exemple, peuvent s’identifier comme hétérosexuels car leurs attirances sont principalement vers les filles, mais cela ne les empêche pas néanmoins d’avoir des comportements à connotation sexuelle avec d’autres hommes de temps en temps." Et je pense plutôt faire partie de cette catégorie d'hommes, la sexualité étant très fluide. En fait, j'ai le sentiment de jouer à un jeu très malsain avec ces hommes en cherchant à combler quelque chose que je n'arrive pas à obtenir avec les femmes, mais tout cela n'est qu'un jeu pour moi, et c'est en ça que je trouve ça malsain, et ça ne me rend pas heureux véritablement. Qu'en pensez vous ? En me cachant derrière un écran je suis beaucoup plus désinhibé et je joue à quelqu'un que je ne suis pas, qui me fait pensé à un pervers narcissique ce qui me fait peur. Je m'explique, dans ces communications je recherche beaucoup à satisfaire mes propres besoins bien que je satisfasse les leurs aussi mais j'ai l'impression de rechercher beaucoup de validation sociale. Ça me permet de combler quelque chose tant que ça reste dans la sphère virtuelle j'arrive à y prendre plaisir mais je n'envisage absolument pas d'aller plus loin, tout simplement parce que je n'en ai pas envie. Aussi, je me suis complètement détourné de toutes images à caractère sexuel depuis un petit moment dans le but de pouvoir me recentrer sur moi. Mon désir d'aimer et d'être aimé dans une relation stable avec une femme est toujours très fort ou ne serait-ce que l'envie de retrouver la petite excitation qu'il peut y avoir en flirtant avec une fille sans forcément me mettre en couple. Je vous remercie. Medhi


J’ai plusieurs questions entourant mes préférences homoromantiques, ma consommation de ...

Bonjour, J'ai quelques questions sur mes pratiques et préférences qui sont très intimes, j'espère que vous pourrez me répondre. J'ai eu plusieurs relations sexuelles avec des femmes depuis l'adolescence mais aucune de ces relations n'ont répondu à mes attentes niveau sexuel, de plus j'ai eu à chaque fois des problèmes d'érection et panne sexuelle à répétition avec toutes. A chaque relation sexuelle avec une fille, j'étais très frustré sur le plan sexuel. J'ai vraiment eu l'impression que ces femmes ne m'ont jamais excité ou n'ont jamais cherché à m'exciter ou à vouloir satisfaire mes envies sexuelles, la relation se limitant très souvent à la pénétration vaginale de mon point de vue. Mes envies étaient toutefois banal, je m'attendais à plus de caresse sexuelle et masturbations avec elles. L'année dernière j'ai croise un mec qui m'a dragué et avec que j'ai fini par faire l'amour car j'ai de temps en temps ressenti des attirances bisexuelles et sur le coup, je me sui dit pourquoi pas. Et là il y a eu un déclic qui m'a fait très peur. J'ai adoré cette relation sexuelle qui m'a comblé sur le plan intérieur grâce à sa tendresse et ses précautions alors que ça ne m'étais jamais arrivé avec une femme. J'ai eu l'impression d'être entré dans une autre dimension avec cette expérience sexuelle. Mais je n'ai pas renouvelé cette expérience, j'ai fui cet homme car j'ai eu peur de mon homosexualité sur le coup, et j'ai eu peur d'être devenu accroc à être sodomisé. Ca a été très dur de l'accepter, ca m'a perturbe plusieurs mois, mais grâce à la lecture de votre site, j'ai fini par accepter que j'étais dans la normalité, récemment. D"ou mon questionnement, Pensez vous que c'est mes expériences frustrantes avec des filles qui m'ont changé mon orientation ou je suis homo à la base et je me voilais la face durant mon adolescence ? Car en conséquence, mes fantasmes ont totalement basculé vers du gay, je suis devenu accroc au porno homo pendant plusieurs mois. J'en regardais tous les jours car j'étais à la recherche de vidéo le plus proche possible de ma propre expérience et c'est dur d'en trouver du X plus réaliste. Est ce qu'il existe du porno homo romantique qui soit plus proche de la réalité avec moins de brutalité et plus de sentiments ? J'ai vu que ça existait pour du porno lesbien romantique quand c'est fait par des femmes ? Si oui sur quel site je pourrai en trouver car je voudrais ressentir à nouveau mon expérience de temps en temps ? Pour décrocher du porno, j'ai fini par me mettre au massage prostatique et acheter un dildo pour me sodomiser en solo. Ca a marché, je ne regarde plus de X, à part très très occasionnellement. Mais j'ai peur car je fais des massages prostatiques et le dildo une ou 2 fois par semaine, je me demande depuis une semaine ou 2 si ça pouvait être mauvais pour la santé à force. Est ce que cette pratique est safe pour vous et sans risque pour ma santé, car j'ai tendance à utiliser de gros sextoys de 4 à 6 cm de diamètre ? Car je ne sais pas à qui poser la question ? J'ai essayé de ne plus faire sodomie avec un sextoys ou masser ma prostate mais le bien fou que ça m'apporte m'en empêche et me permet de me sentir bien le reste de la semaine. De plus, ça calme mes pulsions intérieures, ça m'évite de regarder du porno à outrance et vouloir recoucher avec des mecs différents tous le temps dans la vraie vie (j'ai l'impression d'etre devenu nymphomane du jour au lendemain, suite à ma 1ere experience gay), si je retente l'expérience sexuelle, je voudrais le faire avec un mec safe et dans une relation durable et amoureuse, je pense que ça demande du temps à trouver. J'ai encore du mal à savoir si je deviens homosexuel à cause de mes envies sexuelles et de sodomie, si je ne suis pas simplement nymphomane avec les hommes ou si je suis homo tout court et je ne dois pas chercher plus loin et m'accepter comme je suis, car je sens que je me suis totalement détourné des filles, je sens que mes problèmes de pannes sexuelles vient du fait que les femmes ne m'ont jamais excité, car lors de ma première relation gay, je n'ai eu aucun problème pour avoir des érections successifs par exemple. Merci de m'avoir lu et pour votre réponse par avance. Lucien


Plus je me fais rejeter par des filles, plus j’ai ...

Bonjour AlterHeros, Je ne sais plus où j'en sui. Je me pensai hétéro même si j'ai deja eu des envies avec des mecs de ma classe par le passé. Je n'ai jamais fai l'amour. Je n'arrive pas à kiffer les filles qui sont attirée par moi. Je me prend des rateau sur rateau avec les filles qui m'attire beaucoup physiquement. Et plus je me prend des rateau et plus j'ai envie secrétement de faire l'amour avec des mecs que je trouve cute lors de mes rencontres. Je regarde beaucoup de X gays ces derniers temps, ça m'excite de plus en plus et ca m'apporte un réconfort et un bien être qui me console de mes râteau. Plus je me fait rejetter par des meufs, et plus j'ai envie de devenir gay. Qu'est ce qui m'arrive ? Est ce que mes râteau avec des nanas peut faire devenir gay un mec ou j'étais déjà gay avant ou c'est juste passagé ... Ricky.



Je voudrais votre avis sur mon orientation romantique…

Bonjour, je voudrais bien savoir mon orientation romantique car je m'imagine avec un homme mais l'idée ne m'emballe pas tant que ça, je me vois plus être ami avec un homme qu'amoureux. Je me vois plus faire des gestes "romantiques" mais avec détachement plûtot que sérieusement. Alors qu'au contraire, je me vois faire ces gestes sérieusement avec une fille. Je voudrais votre avis sur mon orientation romantique. Anonyme