Tag: Attirances


Puis-je me qualifier de gay même si je n’ai pas ...

Je ne pensais pas qu'un jour que j'allais découvrir que je préfèrerai les garçons, même si je ne m'intéressais jamais aux filles auparavant, je n'avais pas une seule idée de ce que veut dire être homosexuel car cette différence n'a jamais eu de place dans la société à laquelle j'ai grandi. Je vais donc citer tous les points possibles qui ont un lien avec mon orientation sexuelle: 1- La révélation: J'ai découvert donc mon homosexualité il n'y a pas très longtemps à l'âge de 18 ans et cela à travers une vidéo pornographique, même si moi personnellement je ne regarde pas ce genre de vidéos mais c'est ce qui m'a permis de connaître ma « vraie » orientation sexuelle. Comme si que l'univers me disait: "tu ne veux pas prendre conscience que tu es gay ?". Je n'ai pas été choqué mais je me suis senti par contre un peu bizarre. Jusqu'à ce jour, je n'ai jamais rencontré un garçon et je n'ai jamais évoqué ce sujet à quelqu'un d'autre. 2- la société à laquelle je vis: Je vis dans un pays ou être gay est passible d'une peine de prison ferme, la société rejette radicalement l'homosexualité, un thème très difficile donc à aborder même avec les plus proches (surtout s'ils sont homophobes, comme la plupart des cas) parce que même un gay est forcé de se soumettre au modèle traditionnel, et plus on prend de l'âge plus la pression se fait ressentir surtout quand on dépasse un certain âge. C'est donc une véritable impasse, je ne sais pas comment vivre ma vie en toute discrétion tout en dissimulant les doutes et les soupçons de mon entourage et de la société, même si j'ai l'intention de quitter un jour ce pays et partir loin de là quand j'aurai assez de moyens, cette pression continuera tout de même de se faire ressentir, c'est difficile de cacher toujours cette partie de soi. Personnellement je ne pourrai jamais avoir le soutien de qui que ce soit, même de la part des spécialistes, car j'ai déjà eu des expériences avec eux pour d'autres thématiques (comme la dépression, la douance) mais ils ne m'ont jamais compris, je suis obligé donc de cacher mon orientation sexuelle au risque de subir des moqueries, des violences verbales voir même physiques, une fois, Je vis donc continuellement dans la peur. Je porte un poids très lourd, non seulement je suis différent des autres mais aussi je me sens constamment menacé, ça fait vraiment très mal de ressentir ça au quotidien. Cette société qui prétend être conservatrice et attachée à ses traditions, seulement des sentiments amoureux entre des personnes du même sexe est considéré comme contre nature, comme si la haine est tout à fait naturel et normal, une société aveuglée par beaucoup de maux malheureusement. 3- ma vision des choses: Je peux me permettre de dire que je suis moi-même une personne conservatrice même si j'ai plein de défauts et je dois toujours m'améliorer. Contrairement au milieu auquel je vis, je suis quelqu'un de très tolérant et ouvert d'esprit et je ne porte aucune haine dans mon cœur pour quelqu'un d'autre, quelque soit sa différence. J'admets que les textes religieux condamnent sans aucun doute la pratique de l'homosexualité (la sodomie), mais à la limite de mes connaissances je n'ai jamais vu un texte qui condamne deux êtres humains du même sexe qui s'aiment, mais l'hypocrisie c'est d'instrumentaliser les valeurs religieuses afin quelles soient compatibles avec l'attitude et la vision de la société vis-à-vis de l'homosexualité. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi aimer une personne du même sexe est considéré comme un crime et que tuer un être humain ou de faire une guerre est beaucoup moins grave qu'un bel amour authentique. Pourquoi dois-je me battre à cause de quelque chose qui fait partie de ma personnalité au nom des convictions religieuses alors que je n'ai même pas choisi d'être comme ça ? pourquoi on nous fait sentir qu'on est toujours inférieur, qu'on est exclu de la communauté jusqu'à ce qu'on "se soigne" ? Un hétérosexuel n'est pas en droit d'imposer son orientation sexuelle à d'autres personnes différentes juste parce que cette différence peut être répugnante de son côté et/ou parce que la majorité des gens le sont. J'aime le thé pourquoi m'imposes-tu le café? je suis végétarien pourquoi dois-je manger de la viande? J'aime le vert pourquoi dois-je aimer le jaune? N'ai-je pas donc le droit d'aimer et d'être aimé par une autre personne juste parce qu'elle est du même sexe ? 4- je me sens toujours enfant: je me sens toujours enfant et je n'apprécie pas l'idée de grandir ou de quitter l'enfance et plus mon âge avance plus je me sens encore plus mal dans ma peau car mon âge chronologique ne correspond pas à « mon âge psychologique ». D'ailleurs, j'ai difficilement accepté les changements physiologiques survenus à l'adolescence même si je me sens toujours un garçon, je cite: la modification de la voix, la pilosité en particulier la pilosité faciale, l'élargissement du thorax et des épaules, la pomme d'Adam ou même les premières éjaculations. Aussi, à l'heure où je suis entrain d'écrire ces mots, je garde toujours à mes côtés mon doudou depuis mon enfance et je ne peux pas m'en séparer de lui. J'admets, avec une certaine gêne évidemment, que je suis fétichiste de couches depuis plusieurs années déjà (j'achète que très rarement des paquets mais discrètement). Le paradoxe c'est qu'on me qualifie de personne mature par rapport à mon âge chronologique. Je précise également que je préfère avoir des amis plus jeunes que moi (disons 15/16 ans et plus), à l'opposé, je ne préfère pas côtoyer des gens plus âgés que moi bien que je le fait, surtout quand j'étais petit je préférais rester avec des adultes. Même si à la base je n'ai pas de vrais amitiés et je suis isolé depuis mon enfance et mes interactions sociales sont très limitées, ou que peut-être ma définition de l'amitié est bien plus profonde par rapport aux autres. Je ne sais pas si cette préférence est liée à mon orientation sexuelle ou à autre chose. Maintenant je suis au début de ma vingtaine, mais dans quelques années je ne pourrai plus nouer des liens amicaux avec des personnes beaucoup plus jeunes que moi. J'ajoute également qu'il m'est parfois difficile d'endosser certaines responsabilités « d'adultes » et qu'en aucun cas j'ai l'intention de devenir un père même si je n'étais pas gay et quand quelqu'un m'imagine même le devenir je deviens très en colère. 5- les agressions/ harcèlement que j'ai subi: Bien qu'il existe certaines causes de l'homosexualité, les différentes agressions que j'ai subi ont probablement influé sur mon orientation sexuelle, la première fois que j'ai subi ces abus date depuis mon adolescence. J'avais 16 ans, j'étais dans une librairie quand un homme a commencé à me dire des mots comme: « mon amour je t'aime » et il m'a embrassé de force, j'étais tellement sous le choc que quand je suis parti à la maison je me suis enfermé dans ma chambre et j'ai commencé à pleurer. J'ai aussi subi de cette même personne mais aussi d'un autre homme des attouchements 2 ans après. J'ai également été dragué par plusieurs autres personnes, tous sont des inconnus et à chaque fois je me sentais si dégoûté. Quand je me retrouve en tête à tête avec une personne même si je la connais déjà, j'ai peur de subir des harcèlements. 6- la personne que je veux rencontrer: Quand je suis dans la rue ou même sur les réseaux sociaux, je suis souvent attiré physiquement par des garçons (souvent des adolescents de 15 ans et plus mais qui ne dépassent pas mon âge) mais je ne ressens pas une certaine "connexion spirituelle", donc c'est juste une attirance physique rien de plus, même si le physique a potentiellement sa place. En quelques sortes je suis très inquiet de moi-même car j'ai très peur de vouloir harceler à l'avenir de jeunes personnes et de reproduire les mêmes scénarios que j'ai subi. Personnellement, je veux me connecter spirituellement et émotionnellement avec un garçon et me fusionner avec lui et former un seul être, je me dis souvent qu'il y a bien une personne compatible mais que nos chemins ne se sont pas encore croisés, ça sera donc beaucoup plus une retrouvaille qu'une rencontre. Je suis très anxieux de ne pas être avec l'autre partie manquante de moi-même, je ne veux pas d'une relation basée exclusivement sur la sexualité, même si je peux ressentir une certaine attirance sexuelle. je veux rencontrer un autre esprit qui ressemble au miens, un autre moi avec une meilleure version, mais aussi une version qui ne possède pas tous mes défauts et qui me complète en même temps, qui possède plusieurs points communs à la fois et partage les mêmes valeurs et passions que les miennes, qui veut bien entreprendre plusieurs choses avec moi, une personne qui me pousse encore plus à me développer, un guide, un soutien, un refuge, une personne qui m'accepte comme je suis, qui m'écoute et me comprend, me fait sentir en paix et en sécurité, qui m'apporte aussi plein d'amour, un amour inconditionnel et qui "prend soin de moi et me protège". Comme j'aimerai bien que cette personne soit présente dans ma vie car je me sens tellement seul et je suis si anxieux, souvent je n'arrive pas à me concentrer sur certaines choses tellement j'en souffre. Je n'ai pas réussi à faire de la solitude un moyen d'épanouissement personnel. 7- Un grand besoin de tendresse: je ressens toujours un très grand besoin d'avoir des câlins, des bisous, un simple mot comme : "je t'aime", qu'une personne me caresse ou me touche. Cette soif me pousse parfois à prendre mon oreiller et de le serrer dans mes bras. Le soir, avant de fermer les yeux, j'imagine toujours qu'un garçon à côté de moi me prend dans ses bras, de ressentir la chaleur de son corps et de plonger dans un sommeil profond et passer une paisible nuit. Je suis souvent si anxieux tellement il y a ce grand vide à combler et ça fait très mal de vivre ce manque au quotidien. Il m'arrive même de faire des rêves la nuit où une personne me donne de l'affection. Après avoir lu tous ces points, ce que j'aimerai bien avoir/savoir: 1- obtenir une analyse de ma situation et avoir un point de vu. 2- mon attirance pour les plus jeunes personne est-elle normale? Cette attirance peut-elle disparaître avec le temps ? 3- mon envie d'avoir des amis plus jeunes a-t-elle un lien avec mon orientation sexuelle ? cette envie peut-elle disparaître aussi ? 4- puis-je me qualifier de gay même si je n'ai pas l'intention de pratiquer la sodomie ? Ou bien existe t-il un terme plus approprié pour mon cas ? 5- puis-je rencontrer cette personne idéale ? Si oui, ai-je la possibilité de la retrouver sur des sites de rencontres spécifiques avec des tests de personnalités ? Ou bien existe-il un autre moyen plus sûr ? 6- mes attentes et mes exigences sont-elles trop hautes ? 7- Pourquoi j’ai cette soif d’affection ? 8- avoir quelques conseils. Je vous remercie du fond du cœur d'avoir lu mes mots, je me réjouis à l'avance de vos réponses. Je m'excuse si j'ai été un peu long.


Je ne sais pas si je suis bisexuel ou non, ...

Bonjour Je fais part aujourd’hui de mes doutes sur mon orientation sexuelle qui persistent à ce jour En effet je ne sais pas si je suis bisexuel ou non puisque je juge constamment la beauté d’autres hommes et je peux en trouver beaux ou mignons mais sans excitation sexuelle donc est-ce que je suis réellement attiré par eux ? Et je n’ai pas spécialement envie de les connaître mais si cela se fait je ne veux que de l’amitié car je ne veux pas de plus avec les hommes Enfin je sais que je suis excité sexuellement quand je vois des femmes et que mes fantasmes sont orientés vers le sexe féminin. Je voudrais votre éclairement et quelques pistes pour définir clairement mon orientation sexuelle s’il vous plaît Au revoir et merci de votre réponse


Je ne sais pas comment me définir, suis-je hétéro? Suis-je ...

Alors voila, j’ai 18ans et je suis en couple depuis presque 1ans avec ma copine. Le problème est que depuis l’âge de mes 12ans je regarde principalement du porno gay et que je suis fortement attiré sexuellement parlant par les hommes. Je ne sais pas comment me définir, suis-je hétéro? Suis-je gay? En revanche je n’arrive pas à me voir en couple avec un homme contrairement au femme où je me vois faire ma vie avec. Mais lorsque je vois un homme je suis obligé de l’imaginer nu et m’imaginer coucher avec lui car cela m’existe réellement. Même lorsque je couche avec ma copine il m’arrive de penser coucher avec un homme à ce moment là. Tellement les hommes m’existe, je n’arrive pas à avoir une discussion avec eux sans avoir une érection. Y’a-t-il une solution à mon problème et une réponse à mes question? Greg



Cela va faire 3 ans que je doute de mon ...

Bonjour et merci d'avance de prendre le temps de répondre à mon message. Alors voilà, cela va faire trois ans que je doute de mon identité de genre. Je ne sais pas si je suis un homme (sexe attribué à la naissance), une femme ou non binaire. Je me pose cette question car j'aime mon corps actuel mais par moments j'aimerais avec une poitrine, un autre sexe. Si on me propose de changer de corps, je pense que j'essaierai. Ajouté à ça le fait que ça ne me dérange pas d'être genré au féminin, que je m'identifie beaucoup aux personnages féminins dans les films, séries et jeux vidéo. J'essaie de copier certains de leur trait de caractère. De plus, je choisis toujours de jouer une femme car je trouve ça bizarre de jouer un homme et je suis très gêné par les scènes de sexe avec au moins un homme. De plus, j'ai déjà essayé de faire du sport afin de prendre des hanches et des fesses et j'aime porter des vêtements, en particulier des sous-vêtements dits de femmes que j'achète en cachette. Donc je suis un peu perdu sur ce point. Mais les choses ne s'arrêtent pas là, si seulement ... J'ai certains comportements où pensées qui m'embêtent énormément. J'ai l'impression d'avoir toujours la libido très élevée dès que je vois une femme en sous-vêtements ou entend une voix féminine sur les réseaux sociaux. J'ai peur que ça influe ma relation avec mon entourage. Des fois voire souvent, je regarde les filles dans la rue ou au sport, comment elles sont habillées.... J'ai l'impression de ne pas pouvoir m'en empêcher mais d'un autre côté j'aimerais ne pas le faire. Après une masturbation, je culpabilise et j'ai l'impression que la libido n'est pas assez descendue. Y a-a-t-il un lien avec le fait que je n'ai jamais eu de copine, ni de première fois ? Suis-je un perver obsédé ? Suis-je juste normal ? Je ne sais pas quoi penser et comment avancer. PS : J'ai 21 ans.


Ça fait quelques années que je me pose des questions ...

Bonjour je m’appelle Emy et j’ai 16 ans sa fait quelques années déjà que je me pose des questions car j’ai très peu confiance en moi tout sa a commencé il y a 4 ans quand j’ai rencontré ma demi-sœur qui elle est lesbienne depuis je me dis que peut être moi aussi . Je ne suis jamais tombé amoureuse ni même eu une attirance pourtant je sais que je suis hétérosexuel je n’ai jamais voulu touché ou être en contact avec le corps d’une femme par contre je trouve le corps des hommes très très attirant j’ai déjà eu envie de faire l’amour avec un homme mais jamais avec une femme je ne regarde même pas les femmes je pense que je vous écrit pour surtout me rassurer je n’ai jamais était en couple et quand je suis proche de l’être sa me fait peur pourtant après je regrette ma décision j’espère que vous pourrez m’aider


J’ai 13 ans, je suis genderfluid et j’ai plusieurs questions ...

Donc voilà je me s’en plus homme que mon genre donner à ma naissance en gros fille . J’ai 13 ans et je m’appelle Nicole . J’ai une mère féminine et qui m’oblige à m’habiller comme une fille très féminine mes moi la j’en ai plus que marre car j’en envie de peter une voiture. Je me suis considéré comme bi et c’était bien car jai une copine qui est elle bi. Mes il y a quelque semaine j’ai pris conscience de certaine chose et jai fait des recherche. Je me suis dit que jetait gender fluid et que c’était sur. Mes la ses mon corp et touts qui me pose problème …. J’en ai marre de ma poitrine , je me sens pas à l’aise en temps que fille .j’ai envie de changer de corp . Sa m’était déjà arriver il y a 1 ans et j’ai stressé pendant des moi donc j’avais décider de touts arrêter et de faire comme si je me sentait bien avec touts . Mes j’en peux plus !!! Et se qui est sur ces que j’ai l’envie detres un garçons …. Je me sen gêné devant les filles car je sens ne pas etres dans mon corp et qu’on ces tromper à la naissance … Mes je voudrai vous poser ces question s’il vous plaît 🙏 🥺 1: comment change ton de sex ? 2: est ce dangereux ? 3: à quelle âge ? 4: est ce que je devrai le dire à mes parents et surtout à ma mère qui n’est pas trop pour les lgbt et encore loin pour les trans ? 5: à quelle âge on peut changer de prénom ? 6: vous en pensez quoi de touts ça ? Merci de répondre 😣 Bonjour je m’appelle Nicole et jai déjà posée une question hier , mes je voulais savoir si on est une femme et on est transgenre homme sens avoir recourt à la phalloplastie ( un penis )peut on etres trans ? Et aussi je voulait savoir si on ne fait pas la phalloplastie peut ton se considérer gay car on aime un garçon? Et est ce que in garçons gay pourrait me considéré homme alors que je ne fait pas la phalloplastie ?



J’ai les fantasmes de faire une fellation, ainsi que de ...

Bonjour, tout d'abord merci de prendre de votre temps pour m'aider dans mon questionnement. J'ai déjà consulté plusieurs réponses à des questions relativement similaire, mais ma situation diffère sur un certain point et j'aimerais une réponse qui prenne ce fait en compte. Ma situation : trentenaire, ayant vécu plusieurs couples hétérosexuels depuis ses 16 ans, et de multiples aventures allant d'une nuit à quelques mois. Depuis mes 22 à 23 ans je dirais, il m'arrive d'avoir des fantasmes de relations homosexuels. Il s'agit de pulsions et de pensées envahissantes où je serais en train de faire une fellation, et depuis quelques années s'est ajouté désormais le fantasme de me faire pénétrer. Depuis le départ et jusqu'à aujourd'hui, je n'ai jamais ressenti d'attirance pour un homme, m'imaginer embrasser un homme ou le serrer dans mes bras me procure une sensation inconfortable. Ces fantasmes n'ont pas de visage, ce qui m'attire est clairement le phalus en lui même. Je ne sais pas pourquoi... A mes 26 ans, j'ai passé le pas et ai essayé avec une personne que je connaissais déjà, il était gay et me draguait depuis mes 18 ans même si ça me faisait toujours rire, je me suis dis que ces pensées qui m’obsédaient devaient trouver une réponse, et j'ai senti que quitte à essayer, ce serait mieux que ce soit avec lui étant donné que je me sentais en confiance avec lui. Ceci dit, je n'ai vraiment aucune attirance romantique pour lui, ni même physique. C'est un peu curieux à dire mais la seule chose qui m'attirait était le fait qu'il ait un penis. Nous avons pratiqué 2 fois la fellation, et avec le recul, cela m'a plu et depuis quelques années me vient l'envie d'essayer de nouveau, et cette fois de me faire pénétrer. Ces pensées m'obsède et je ne me sens pas bien en l'état, cela me pousse à beaucoup de questionnement. Je sais que je n'ai aucune attirance romantique avec les hommes, finalement seul le phalus et ce qu'il pourrait me procurer comme sensations en terme de fellation et de pénétration m'intéressent. Ce qui me gène est le fait que ces fantasmes reviennent plusieurs fois par semaine et de façon obsédante lorsqu'ils sont là, j'aimerais assumer pleinement cela en fait, mais je n'y parviens pas car je pense à la réaction de tous les gens fermés d'esprit de mon entourage : la famille, certains potes, le regard des femmes également. J'ai beau me dire que le regard de ces gens ne compte pas tant finalement si ils sont fermés d'esprit, mais le blocage revient inexorablement et je sens que cela m'oppresse. En parallèle, dès que je pense à cela, mes fantasmes obsédants reviennent et mon esprit est parasité tant que je ne fais pas quelque chose pour me calmer : le plus souvent me soulager en regardant du porno gay. Il m'arrive également 80% du temps d'avoir des envie de masturbation avec des pensées hétérosexuelles directement. Mais je ne peux que constater à quel point l'excitation est à son comble lorsque les fantasmes spontanés qui me viennent sont homosexuels. Je ne sais que penser de tout cela. Comme je disais, j'ai lu de nombreuses réponses mais le plus souvent les personnes ne sont pas passées à l'acte, ou n'ont pas forcément envie de recommencer. J'aimerais avoir votre avis sur ma situation, car le questionnement de "suis-je en fait bi ?" m'obsède et me parasite totalement quant au regard des gens dans le cas où la réponse était "oui je le suis". Merci par avance de votre temps, de votre bienveillance et de vos conseils. Amicalement


Mes sentiments envers ma meilleure amie sont étranges et je ...

Bonjour ! Je viens de découvrir votre site internet et je tenais à dire que je trouve l’initiative vraiment génial, et je pense que cela va aider beaucoup de gens à s’assumer et à se sentir mieux dans leur peau :). Je viens vers vous car je me pose des questions. Depuis maintenant un peu moins de 2 ans, je me pose des questions à propos de mon orientation sexuelle et romantique. A force de réfléchir, j’en suis venue à la conclusion que je suis une fille attirée par les femmes et les hommes sexuellement( j’ai déjà couché avec un garçon mais jamais avec une fille ). Par contre, pour ce qui est de l’orientation romantique, j’étais plutôt convaincue d’être attirée seulement par les hommes : je sais que je veux faire ma vie avec un homme, j’ai une connexion émotionnelle bien plus profonde avec eux etc. Je voyais les femmes comme de simples coup d’un soir. Or, depuis 1 ans environ je remet tout en question a cause de ma meilleure amie. Elle a fait son coming out l’année dernière ( elle ne se définie dans aucune case mais elle est tombée folle amoureuse d’une fille il y a 1 an de cela, et elle a interêt moindre pour les hommes ) et j’ai été la première personne à qui elle en a parlé. Elle me fait extrêmement confiance, on a une relation unique et intense. J’en suis alors venue à me demander si je n’étais pas en train de tomber amoureuse d’elle…Elle a une relation amicale tres fusionnelle avec une autre fille que j’aime bien mais sans plus, et les voir ensemble rire et passer du bon temps me rend extrêmement triste et jalouse, j’en ai même pleuré. J’aime la regarder, la prendre en photo, avoir des contacts physiques avec elle, m’imaginer coucher avec elle…Des qu’elle me touche, mon corps me brûle et j’ai le coeur qui bas plus vite. Jamais je n’ai ressenti ce type de sentiment pour une fille avant elle. Toutefois je ne suis pas sûr de ressentir des sentiments amoureux pour elle. J’ai déjà été amoureuse d’un garçon avant, et c’était bien plus intense que cela. La plus part du temps, je ne ressens rien pour elle, ce sont seulement des moments où je suis prise d’un flot d’émotions qui me dépassent. Ma jalousie pourrait aussi s’expliquer par le fait que je suis quelqu’un que très possessif, aussi bien en amitié qu’en amour ( je sais c’est un vilain défaut ) alors j’ai parfois tendance à vouloir garder les gens « pour moi » même si évidemment je garde tout cela pour moi pour ne pas nuire a notre amitié. Et aussi je ne ressent pas l’envie d’être en couple avec elle, je n’en ai pas envie car je sais que ça serait bizarre et que ça ne fonctionnerait pas, de plus elle est toujours amoureuse de la fille qu’elle a rencontrée ( même si cela n’a rien donné ). Je sais que j’ai envie de coucher avec elle, mais je n’oserais jamais le faire de peur de détruire notre amitié ( et puis il n’y a surtout aucun signe qui prouve qu’elle en aurait envie ). En bref, mes sentiment envers elle sont étranges et je me sens complètement perdue. Je pensais être incapable de ressentir de l’amour pour une fille ( c’est d’ailleurs ce que je lui ai dit, je lui ai également avoué ma bisexualité tout en précisant que je ne pensais pas être bi romantique ). Veuillez m’excuser pour ce long message, mais ça fait du bien de pouvoir en parler à quelqu’un. Je garde ces émotions et ces questionnements pour moi car je n’ai personne de confiance à qui en parler ( a part ma meilleure amie, mais comme c’est elle la principale concernée… ). Merci à vous pour votre réponse !


Je suis bi et je ne comprends pas comment l’amour ...

Bonjour je m'appelle Lucy je suis bi est je comprends pas comment l'amour fonctionne car mes dernières crush n'était que des filles sauf que j'amais cela n'était réciproque et que mon ex ne c'est mis avec moi seulement par pitié...sa a etait tres compliqué et je n'arrive pas a parlé de ça...puis je suis actuellement amoureuse d'une fille que je suis certaine hétérosexuelle mais je n'arrive pas a l'oublier j'en ai mare d'être moi et je ne sais comment faire pouvez vous m'aidez? S'il-vous-plaît. Et aussi merci d'avoir crée ce site! Lucy



J’ai plusieurs questions entourant les différentes attirances et le spectre ...

Bonjour, Tout d’abord, j’aimerais savoir, quelle est la différence entre l’attirance sexuelle et l’attirance sensuelle. Qu’est-ce que l’attirance sexuelle et qu’est-ce que l’attirance sensuelle? Ensuite, comment savoir si l’on est asexuel•le ou si l’on a un blocage social ou psychologique inconscient? Finalement, quelle est la différence entre une personne qui s’identifie comme demisexuelle et greyace? Merci beaucoup! Bonne journée!