Tag: attirance



J’ai appris que la femme que j’aime est trans, cela ...

Bonjour, Je poste ici ma question après avoir écumé internet à la recherche de réponses et parce que j’ai pu comprendre que vous sauriez probablement répondre à celles-ci. Alors je vais vous expliquer ce qu’il m’arrive. Je vais être long, mais je pense que c’est important d’être le plus détaillé possible … J’ai 29 ans. Du point de vue de mon orientation sexuelle, je sais que j’ai toujours été hétéro. J’aime le genre féminin et suis attiré par lui naturellement. Je n’ai jamais eu d’autres relations qu’elles soient sentimentales ou de plaisir qu’avec des femmes. Il y a maintenant 4 ans, j’ai rencontré une femme, Julie, qui a 2 ans de plus que moi et bénévole dans la même association que moi. Nous nous sommes tout de suite bien entendus et au fil du temps avons découverts une multitude de points et goûts communs, au point de passer beaucoup de temps ensemble. Sorties culturelles, randonnées en pleine nature, week-end road trip, … on est devenus proches au point de se confier l’un à l’autre, de s’appeler régulièrement quand on ne se voit pas, … Il y a de cela presque un an, alors que je commençait à sortir avec avec une autre femme, Julie a commencée à montrer quelques signes de jalousie. J’ai senti quelque chose qui n’allait pas et trouvait ça d’autant plus bizarre que mes autres fréquentations ne lui posaient jusqu’ici pas de problème. Je précise que de son côté, elle n’a personne dans sa vie (d’ailleurs pas beaucoup d’amis et elle est en froid avec sa famille, mais n’ai jamais eu plus d’infos à ce sujet et jamais souhaité lui demander parce que je sentais que ça lui faisait mal d’en parler) car elle m’a toujours dit qu’elle attendait de trouver la bonne personne. Bref. Décidé à lui parler, et pour passer du temps avec elle, j’organise pour cela un petit week-end dans l’Isère. On passe vraiment un bon moment. Mais alors que j’ai commencé à aborder le sujet avec elle, on a eu notre première prise de bec. Il s’est révélé qu’elle a finie par m’avouer ses sentiments et qu’elle en avait assez de me voir avec d’autres filles. J’étais déjà choqué parce que je n’avais rien vu venir. Mais il s’avère que le soucis, c’est que j’aime énormément cette femme. Elle est même celle avec qui j’aime a passer du temps et sa compagnie, bien plus qu’avec n’importe quelle autre femme. De retour de week-end, on reprend notre semaine de travail et moi j’ai cette dispute qui m’obsède complètement. Mais au plus je passais de temps avec ma copine, au plus je sentais que Julie souffrait et que je la perdais. J’ai donc fini par mettre fin à ma fréquentation. Et petit à petit, Julie et moi sommes redevenus complices comme avant. À la réouverture des cinémas, on décide avec Julie de se faire une séance. Et pendant celle-ci, on fini par s’embrasser. J’ai compris à ce moment là que je l’aimais vraiment. À la fin de la séance, je l’invite à venir chez moi. On se fait un petit repas vite fait et on s’embrasse à nouveau. Je vous passe les détails mais arrive un moment où on se déshabille. Sauf qu’au moment de lui retirer son pantalon, je sens qu’elle se crispe et finie par me demander d’arrêter en me disant qu’elle ne peux pas. J’avoue qu’à ce moment j’étais perdu. D’abord, cette jalousie maladive, le fait qu’elle m’ai avouée ses sentiments, cette soirée qui avait bien commencée … Le soucis, c’est que depuis fin mai, elle est de nouveau distante mais cette fois, a carrément ignorer mes appels, messages… elle a même finie par ne plus venir à l’association où on est bénévoles. Moi inquiet et parce que je voulais des réponses, je fini par me pointer chez elle. C’était vers la mi-juillet. Elle me laisse entrer chez elle et je sens qu’elle est vraiment mal à l’aise. Elle n’osait même plus me regarder … bref. Elle finie à force de mes questions et de mon insistance, par me révéler qu’elle était née garçon et quelle est en froid avec sa famille parce qu’à 16 ans; elle a voulu devenir une fille, parce que pour elle, elle l’avait toujours été. Et que si elle était partie et qu’elle avait voulu arrêter de me voir, c’est parce qu’elle savait pas comment me le dire, après 4 ans d’amitiés et tout ce qui s’est passé entre nous et qu’elle avait peur que je la rejette. Moi je suis tombé de haut et je n’ai pas su quoi lui dire, lui répondre. Je comprenais mieux maintenant son comportement. Sauf qu’aujourd’hui, moi je ne suis pas bien. Je n’ai jamais eu de rapports amoureux ou autre avec une transsexuelle. Je ne m’étais même jamais imaginé que cela puisse arriver un jour d’ailleurs. Mais je sais que je l’aime. Et je suis presque certain que cette femme est celle que je cherche depuis longtemps. Sauf que j’ai deux problèmes. La première, c’est qu’elle est toujours hyper distante depuis toute cette histoire et que de mon côté, je ne suis pas hyper à l’aise avec tout ça. Bien sûr, une partie de moi veux se lancer avec elle. Et quand je repense à tous ce qu’on a fait tous les deux, ça ne peux pas être autrement. Parce que je n’ai jamais été aussi bien avec une femme. Mais entre la distance qui persiste entre nous de son côté et le fait que je ne sois pas totalement à l’aise avec sa transexualité, je suis dans l’impasse. Une immense partie de moi veux nous laisser une chance. Mais une autre partie, me laisse emprunt aux doutes. D’abord, je lui en veut. Car après tout ce qu’on a vécu et toutes les confidences qu’on a eu ensembles, je suis en colère contre elle de ne pas m’avoir dit cela avant. Même si d’un autre côté je peux comprendre qu’elle ai eu peur de me le dire avant et que je m’éloigne d’elle … mais j’ai aussi cette crainte du point de vue de son corps. Je ne sais pas comment dire, mais je ne suis clairement pas à l’aise à l’idée de me retrouver avec une femme qui a un pénis … Bref. Je suis perdu. D’un côté; je ne veux pas la perdre. Je sais que je l’aime et je veux construire quelque chose avec elle. Et c’est clair que de son côté, c’est partagé. Mais de l’autre, j’ai cette part de colère vis-à-vis du fait qu’elle m’ai cachée sa nature aussi longtemps. Qu’en dépit de tout ce qu’on a fait ensemble de ce qu’on s’est dit, elle n’ai jamais pu me l’avouer avant, comme si j’allais la traiter comme un monstre. Peut être aussi, suis-je un peu en colère contre moi de n’avoir rien vu venir non plus je ne sais pas. Et cette histoire. Je ne sais pas comment me mettre en tête que j’aime et que je pourrais avoir une relation avec une transsexuelle. Et cette distance qu’elle mets entre nous maintenant et qui m’est insupportable. Et il y a quelques jours, une connaissance commune m’a avouée que Julie n’arrête pas de pleurer … bref. Je suis complètement retourné. Tout ça me rend fou je ne sais pas quoi dire, pas quoi faire. Je suis perdu. Quels conseils pourriez-vous me donner ? Merci par avance …


Je me persuade de trouver les hommes moches depuis ma ...

Bonjour, j’ai actuellement 16. Je suis plus avec mon copain depuis peu, qui était mon premier amour car je trouve que je ne l’aime plus comme, avant, et que je suis moins aveuglée par l’amour. Et depuis avant hier, je suis allée à une soirée ou il y avait des garçons et j’étais gênée de leur parler (par rapport à mon copain sûrement) et depuis, je me persuade de trouver tous les hommes moches. Je me suis donc posée la question, est-ce que j’aime les femmes car j’arrive à les trouver belles. Après, j’ai jamais été intéressé par les femmes et cela ne m’attire pas et ne m’as jamais attiré mais j’ai quand même peur d’être attiré. Dès que je vois une femme je me dis que j’ai peur qu’elle m’intéresse. J’ai l’impression d’être devenue « parano » à cause de pas vouloir trouver des hommes beau mais peut être que ce n’ait pas ça. Bref j’ai besoin de votre aide, merci.



Est-ce que je suis juste une lesbienne confuse qui ne ...

Bonjour, je m'appelle Meïra et j'ai 17 ans. J'ai toujours était perdue en ce qui concerne mon orientation sexuelle. Voici ma problématique : Je suis en capacité d'être attirée romantiquement et sexuellement par les filles, mais en ce qui concerne les garcoy je suis totalement dans le flou. Je suis que les garçons ne m'ont jamais attirée sexuellement, et rien que l'idée de le faire avec un homme me repousse et m'effraie. Pourtant, j'ai déjà eu des crushs sur quelques garçons. Le problème, c'est que je ne saurais dire si c'était vraiment des sentiments amoureux ou si je n'étais qu'en recherche d'affection provenant d'un homme, n'ayant jamais eu de figure paternelle, et surtout, ma seul représentantation de l'amour à toujours été ma mère ayant eu divers hommes dans sa vie. Est-ce que je suis juste une lesbienne confuse qui ne cherche que de l'affection ? est-ce que les hommes m'attirent uniquement romantiquement ? Je suis totalement larguée, et je souhaiterais énormément que vous m'offriez votre aide. Meï


Est-ce que le fait d’avoir des fantasmes homosexuels fait de ...

J'ai depuis quelque temps des moments ou j'ai des pulsions homosexuelles où je regarde du porno gay et j'ai même déjà partagé des photos avec plusieurs hommes, mais à chaques fois dès que l'excitation retombe, je me sens sale, j'ai l'impression de m'être fait violé, je regrette totalement et pendant plusieurs jours voire plus d'une semaine je me demande si je suis gay.. Le porno gay m'excite plus vite que le porno hétéro, mais je suis un tres grand consommateur de porno (hétéro) donc cela pourrait-il venir d'une lassitude? Je suis d'habitude uniquement attiré par les filles et je me sens attirés par énormément de filles, dans la rue je regarde des filles mais jamais de garçons cela ne m'intéresse pas/ ne me fait rien. Pendant ces périodes d'angoisse, je ne me sens plus attiré par rien (surement dut au stress et à l'angoisse) et me force à trouver pleins d'arguments pour me rassurer sur mon orientation. Est-ce simplement des fantasmes? Ou ne suis-je pas Hétérosexuel? Merci. Lucas


Ça ne pourrait pas être plus simple, savoir si on ...

Bonjour! J'ai 16 ans et je me questionne beaucoup par rapport à mon orientation sexuelle. 1- Je suis allée marcher avec ma meilleure amie, l'hiver passé, main dans la main et depuis je me questionne. 2- J'ai eu un début de relation avec un gars au début de l'année. Le garçon en question était vraiment gentil et beau, et quand on se textait, j'aimais ça, et quand ma mère me demandait avec qui je parlais, je rougissais (belle caractéristique qui signifie que je suis gênée parce que j'apprécie bien la personne en question), sauf que j'ai décidé d'arrêter avant que ça devienne sérieux, sans que j'en comprenne vraiment la raison. 3- À cause de la COVID, et des groupes toujours ensemble à l'école, je me suis fait de nouvelles amies, et quand j'en parle à mes parents, je rougis aussi, et je ne comprends pas. 4- Quand je marche dans la rue, je regarde plus les gars, s'ils sont beaux, s'ils ont l'ait gentil, etc. J'ai déjà eu des kicks sur des gars, (jamais sur une fille), mais il arrive que je me fasse des commentaires quand je trouve une fille jolie. Malgré tout, je ne me vois pas nécessairement habiter avec un gars. Ni une fille d'ailleurs. En fait, je pense que je me vois encore moins habiter avec une fille. Pourtant, lorsque mon amie a accoté sa tête sur mon épaule en classe l'autre jour, j'ai quand même aimé ça. 5-J'aime voir des couples gays (deux gars ensemble), mais je trouve ça un peu étrange de voir deux filles ensemble. Je ne sais pas si j'aime ça ou non. 6- Quand il y a des gars que je trouve de mon goût, j'ai le goût de devenir leur amie, mais je ne sais pas si c'est pour éventuellement sortir avec cette personne, ou juste rester au niveau de l'amitié. Il arrive la même chose avec les filles : il y a des filles avec qui je veux être amie, mais est-ce pour qu'elle devienne ma blonde? Aucune idée. Bref, je suis un peu (beaucoup) mêlée... Ça ne pourrait pas être plus simple, savoir si on est hétéro, gays, bi, asexuel? Merci, A.




J’ai l’impression qu’il se passe un truc bizarre entre mon ...

Salut ! C'est Marie ! Il y a quelques temps, j'ai rencontré quelqu'un j'étais nouvelle dans une école au début ça ne parlait pas trop entre nous mais on adorait bien se faire des petites blagues et après petit à petit pendant cette période de confinement,  on a commencé à développer des liens lui et moi et je ne sais pas ce qui s'est passé mais  je sentais qu'il commençait à se passer un truc bizarre entre mon ami et moi ! J'ai l'impression qu'il commence à avoir de l'attirance entre nous deux ! Je ne sais pas si c'est moi qui me fait des films mais quand on parle je sens que je me sens à l'aise avec lui au point même de m'ouvrir à lui et lui aussi et après je sais pas c'est comme si tout d'un coup une atmosphère s'installait  on sortait du champ d'amitié pour commencer à essayer de flirter !  Je me demande si c'est normal que je sente ça et si lui aussi le sent mais n'ose pas en parler comme moi ! Ce qui me vient à penser qu'il est amoureux c'est qu'il me pose des questions qu'il connaît déjà par exemple si j'ai un copain ou encore si je l'aime réellement parce que dans notre salle il savait que je sortais avec quelqu'un mais se disait que je ne savais pas qu'il était au courant , et dernièrement il m'a écrit un texte mais ne m'a pas dit que c'était pour moi dans le texte qu'il a écrit la fille dont il parlait avait la même personnalité que moi ! Je suis perdue ! Serais-je parano? Cet atmosphère se répétait tellement à chaque fois qu'on causait lui et moi que j'avais décidé de prendre des distances mais rien à faire c'est toujours pareil qu'on je le vois et qu'on cause !


Ai-je raison de penser que mon attirance envers les corps ...

bonjour j'ai actuellement des questionnements sur ma sexualité, enfaites jusqu’à très récemment je me définissait intérieurement comme homosexuel car jusqu’à lors je me masturbais et j'étais attiré sexuellement par les corps d'homme mais j'ai commencer a constater plusieurs détails qui ne collait pas avec cette définition de une je ne suis objectivement pas attiré par les pénis j'éprouve même un profond dégout a leur égare j'ai aussi remarqué que je n'arrivais a être attiré sexuellement par ces corps que sous certaine condition ce que je prenais pour des critères sexuelle j'ai ensuite remarqué que je trouvais visiblement une sorte d'attirance sexuelle sur les objets inanimé convoité j'en ai donc conclu que je n’étais visiblement pas attiré par les hommes beaux mais plus par le faites de leur ressembler le problème étant que je n'étais visiblement pas attiré par les pénis ni par les attribut féminin pourtant j'ai déjà eu des relations strictement émotionnelles avec des filles qui ont très bien marché je me suis donc défini comme asexuel mais pas aromantic le problème est que j'ai toujours l'impression de ressentir un blocage par-rapport a cette fausse attirance envers les objets convoités ai-je raison de penser que mon attirance envers les corps d'homme qui correspondent a des critères très précis n'est pas du a une homosexualité ? Max



Je ne sais plus quoi faire pour assumer mon homosexualité ...

Bonjour, Je vous remercie tout d'abord pour toutes vos réponses pertinentes que vous apportez aux questions des gens sur différents sujets (orientation, transgenre, coming out, etc.). Je vous lis depuis 2 semaines. Je suis tombé sur vous en faisant des recherches sur l'homosexualité, c'est un sujet qui me préoccupe, et vous et d'autres sites lgbt, vous êtes les seuls à avoir répondu correctement à beaucoup de mes questions qui m'ont permis d'identifier mon orientation. Malheureusement, j'ai toujours un problème, je flashe souvent sur des hommes depuis l'âge de 12 ans. Quand je dis flasher, les personnes flashées éveillent en moi un très fort désir et une forte pulsion sexuelle que je ne connais pas avec les femmes. Socialement, je me sens incapable d'assumer un jour cette orientation, même en étant dans le secret, ce qui m'oblige à la vivre par procuration. Je me sens lâche par rapport à tous ceux qui assument leur orientation non hétéronormée et je me réfugie dans l'hétéronormativité. Actuellement, pour tenir moralement, je vis mon orientation par procuration avec du porno gay. Après avoir dépassé mon dégoût initial lié à ma honte d'aimer voir 2 hommes faire l'amour, maintenant je flashe aussi sur des acteurs gays, et quand je flashe j'ai besoin de voir et revoir toutes leurs vidéos. Mais j'en peux plus de vivre mon homosexualité par procuration, je suis dans une solitude romantique la plus totale. Je ne sais pas quoi faire pour assumer ma différence avec les autres et face à ma famille. Est ce qu'il y a d'autres gens dans la même situation que moi ? Billy