Tag: anxiété


Comment éliminer entièrement ma libido?

Bonjour a vous D'abord, je tiens a vous remercier du travail que vous faites en répondant aux questions qu'on ne peut normalement pas poser a tout le monde. En effet, c'est après avoir suivi la réponse donnée via "est il possible d'éliminer ses pulsions sexuelles" que je reviens vers vous. Croyez-moi que depuis des années, je cherche des moyens pour éliminer définitivement ses pulsions sexuelles de ma vie, car au fil des années, je suis devenu masturbateur compulsif. Et ceci m'angoisse au plus profond de mon être et m'a même conduit a fréquenter des prostituées. J'ai eu plusieurs rapports et jamais réussi à jouir pendant l'acte au cas où ma dernière partenaire m'a demander si j'avis pris du viagra. Bref, j'ai décidé formellement de chercher à ne plus ressentir de désir sexuel et ceux par tous les moyens notamment la solution de castration chimique m'intéresse beaucoup, sauf que j'aurais compris qu'il fallait consulter un psychologue pour avoir des médicaments. j'ai conscience que le sexe est pour certains un très beau cadeau, mais me concernant ce n'est que souffrance, angoisse, addiction, mal-etre, inconfort. Alors ma question est la suivante : comment puis-je obtenir des médicament pour la castration chimique sans forcement passé par un psy ? Ou sinon existe des produits naturels pouvant vraiment baisser toute envies sexuel chez moi ? PS : Ma décision est déjà prise depuis bien longtemps alors s'il vous plaît pas de conseil allant contre cette volonté de totalement éliminer ma libido.


J’ai l’impression que mes rêves ne se réaliseront jamais et ...

Bonjour. En ce moment , je ne suis vraiment pas bien. Laissez moi vous racontez tout. Tout d'abord , je m'appelle Justine , j'ai 13 ans. Bref tout à commencé avec YouTube. Je regardais une vidéo de la célèbre Natoo qui faisait un vlog aux États unis , j'ai trouvée ça magnifique ! Depuis ce jour , aller aux États unis , c'est devenu mon rêve! Je ne suis pas comme les autres enfants de mon âge, car la plus part adorent tous ce qui est manga , Japon etc ... Moi je trouve ça insupportable les dessins animés japonais. Bref revenons à nos moutons. Comme je le disais , je rêve de partir aux États unis , même si c'est possible , vivre là bas ! Mais je me dis que dans tout les cas je ne pourrai jamais y allée car j'ai extrêmement peur des avions, et aussi des pensées qui m'inquiète à propos de mon avenir surgissent, du genre : " de toute façon, sa se trouve je ne reussirerais même pas mon avenir , je finirais à la rue." Du coup sa me rend triste. Maintenant passons à la suite. Depuis le début de l'année , je me suis imaginé une histoire où dans laquelle , il y a un garçon dans ma classe qui est différent des autres. En fait ce garçon est en quelque sorte mêchant , surtout quand on l'embête. Et aussi quand un professeur se montre agressif envers lui , il répond et menace. Il est toujours assis avec quelqu'un de nouveau pour voir si il développe un sentiment d'amitié avec un des élèves. Mais non , il est insocial. Et un jour c'était à mon tour de m'asseoir à côté de lui mais c'était pareille pour moi avec tout les autres, il ne m'aimait pas et moi non plus. Mais un jour je sors un roman ( dont je dirais pas le nom parce que c'est pas très adaptés à mon âge) qu'il semble aimait aussi , et donc il me fait la remarque comme quoi il pensait être le seul enfant à lire ce genre de roman. Et sa a continuer comme ça , car bizarrement , on a les même goût. Et nous sommes devenus amis. Et ensuite amoureux. Et plein de fois m'a mère m'accompagne chez lui. Bien sûr tout ça viens que de mes pensées. Petite précision sur le garçon: il a les cheveux bruns, les yeux bleus , il est américain , il a un peu de barbe et il s'appelle Chandler, rien à voir avec Chandler de Friends ( j'adore la série friends !) Bref je me dis que si je cherche bien je peux trouver un garçon comme lui mais ...... non. Dans ma classe les garçons parlent comme des abrutis, du genre : wesh , jure la vie de ta mère etc... Moi j'ai pas envie d'être amoureuse de garçon comme ça! Bref aucun garçon ne correspond à ce que je cherche. Et comme je sais que les rêves, que je viens de vous raconter , n'arriveront jamais , et bah sa me rend malade. Je passe mon temps dans ma chambre sur mon lit à penser à Chandler et au voyage en Amérique. C'est comme si c'était une autre vie que je voudrais vivre. D'habitude je suis toujours d'humeur à me lever à 10h ou 11h parfois , mais maintenant , je me réveille à 15h 14h. Et encore c'est parce que mes parents me réveille. Aussi je m'endors tout le temps , je suis tout le temps fatiguée. Je ne dessine plus , je ne chante plus , je ne veux plus travailler , je pleure tout le temps, tout simplement j'ai perdu la joie de vivre. Que dois- je faire pour redevenir la Justine qui as de l'humour et qui souris absolument tout le temps? Je suis complètement perdu. Je vous en prie , aidez moi...


Je suis en couple avec un garçon, mais je me ...

Bonjour, je m’adresse à vous aujourd’hui parce que je ne sais plus du tout où j’en suis, je vous avez déjà envoyé une question à laquelle vous aviez répondu cet été mais ma situation n’a pas changé et à même empirée, si bien, qu’aujourdhui je sais plus quoi faire .. je me questionne énormément sur mon orientation sexuelle et romantique depuis cet été et je n’en peux plus j’ai peur et je suis mal en permanence .. je suis en couple depuis presque deux ans maintenant avec un garçon, ça a été le coup de foudre quand on s’est rencontré il m’a tout de suite charmé et encore aujourd’hui on passe d’excellent moments tous les deux on est très différents mais l’on s’entend très bien je le soutient du mieux que je peux et lui aussi dans mes problèmes actuels, nous essayer d’évoluer ensemble. Mais voilà, il y a environ un an maintenant j’ai commencé à douter très fort de notre relation à ne plus savoir si je l’aimais encore mais pourtant je voulais tellement le voir tellement être avec lui ( il habitait à 2h de chez moi avant que je ne vienne étudier dans sa ville cette année). Quand nous nous voyions c’était super, on passait de superbes moments tous les deux presque rien ne changeait mais j’avais cette voix dans ma tête qui me disait que non ça n’allait pas et que je ne l’aimais plus bien qu’il me rendait si heureuse et que je voulais le rendre heureux.. peu à peu les nuages se sont obscurcis et lorsqu’il est venu me voir chez moi je me suis rendu compte qu’il avait vu d’autre filles, il y en avait une pour qui j’étais déjà au courant, mais pas les autres bref nous en avons beaucoup discutés et il s’est excusé ma fait lire ses conversations et ma promis qu’il m’aimait, je le crois je sais qu’il m’aime plus que tout je le sais il me le prouve chaque jours et je pense que l’erreur est humaine néanmoins à partir de ce moment mon désir s’est arrêté, j’ai arrêté de vouloir faire l’amour avec lui, de le désirer et je me forçais pour lui plutôt que de le faire par envie moi aussi. Il faut savoir que je n’ai jamais beaucoup demandé non plus je peux très bien vivre sans relations sexuelles mais avec lui j’étais bien j’aimais bien, il prenait soin de moi faisait attention à moi et à mes désirs nous avions notre façon à nous de faire l’amour même si j’avais besoin qu’il vienne vers moi pour me stimuler en général. A partir de là j’ai douté, je me suis dis que je n’étais pas normale et que donc j’étais forcément lesbienne et là tout ce que j’ai fais dans mon passé qui puisse valider cette hypothèse est remonté à la surface : plus jeune je jouait à un jeu en ligne avec une amie et je m’étais créé un profil car je ne la voyais pas souvent, la majorité du temps cherchais des garçons sur ce jeu ( je devais avoir 13/14/15 ans ) mais une fois je suis tombée sur une femme et je n’ai pas osé dire non aussi sûrement par curiosité et nous avons “fais l’amour” via ce jeu fin c’est grand dire car j’étais au genee et paralysée que j’ai fini par quitter la salle de chat très rapidement mais le lendemain j’avais envie de recommencer car je n’avais pas fini je pense, ça devait m’intriguer de ne pas avoir eu cette expérience étrange. Ainsi, j’ai continué à jouer avec ce profil mais je ne cherchais que des hommes, aussi à cette époque j’ai commencé à regarder des hentails lesbiens et quelques films exotiques ou vidéos pornographiques ( lesbiennes et hetero ) mais c’était pas régulièrement, je dirais une ou deux fois tous les deux ou trois mois. Je ne faisais rien devant, juste je regardais comme je pouvais regarder un dessin animé, j’observais j’aimais bien regarder ça mais je ne me l’expliquait pas .. je mais jamais éprouvé de l’attirance pour une fille dans la réalité et je ne crois pas que j’en éprouvais devant ces vidéos non plus. A cette époque vers mes 15 ans j’ai rencontré un garçon qui a été mon premier vrai amour, on a pas duré longtemps bien sûr mais on s’est beaucoup aimé c’était passionnel et déchirant si bien qu’on a jamais vraiment pu faire le deuil de cette relation nous nous somme revu plusieurs fois jusqu’à il y a deux ans, maintenant nous évitons de nous côtoyer trop souvent car il a une tension sexuelle et attractive entre nous. Mais voilà depuis que je doute en fait des rêves ou je fais l’amour avec des femmes apparaissent la nuit, je fais beaucoup de cauchemars et j’ai peur d’aller dormir .. parfois j’apprécie parfois ça ne me fais rien et souvent mon copain apparaît dans ses rêves, je lui fais des câlins et tout mais je couche avec des femmes et ça me perturbe beaucoup .. aussi, parfois je peux me débarrasser de l’idée que je suis lesbienne mais parfois je me dis que si je le suis que c’est juste que je n’assume pas pourtant je n’ai jamais voulu être avec une femme, je ne l’ai jamais cherché et ça ruine ma sexualité avec lui je ne peux pas ne plus y penser .. je dois aussi noter que j’ai quelques complexes corporels je me trouve trop grosse, j’ai des hanches très larges et de une énorme poitrine une chance pour certaine pour moi ça m’a valu beaucoup de remarques et de commentaires qui m’ont suivis longtemps... paradoxalement j’aime les décolletés mais je suis mal à l’aise qu’on les voit autant, les gens ne voient que ça j’ai l’impression et j’envie énormément ces femmes toutes minces et belles avec de longs cheveux, un visage fin .. elles sont sublimes .. c’est ce genre de femmes qui apparaissent dans mes rêves là plus part du temps, qui apparaissent dans mes pensées tout le temps et ça me gâche la vie .. j’ai tendance à trouver un corps féminin plus harmonieux peut être plus beau mais je crois que nous sommes dans une société qui le sexualise beaucoup et moi je l’idéalise énormément surtout que mon type de corps n’y ai jamais représenté .. on représente les grandes tailles les skinny mais moi qui ai des hanches des seins des cuisses et un ventre plat jamais ... je ne peux pas porter ce que j’aimerai non plus .. je réalise en écrivant tout ça que je suis peut être bisexuelle bien que je semble largement attirée par les hommes j’essaie de me laisser porter, de vivre avec qui je dois vivre mais j’ai peur de me rendre compte que je suis lesbienne et de ne plus pouvoir aimer un homme .. j’ai peur qu’ils ne m’attirent plus jamais en fait .. ça fait un and que ça dure presque et je n’ai pas de réponses à ma question ou ne veux pas l’entendre .. j’arrive a m’imaginer aller en date avec une femme faire l’amour avec une femme passer du temps avec elle, ça peut être bien voir génial mais je ne sais pas si j’en ai vraiment envie ou si ça doit juste rester une sorte de fantasme dans ma tête. La période du confinement me sépare de mon copain que je vois la semaine prochaine, j’ai hâte de le voir surtout que quand je suis avec lui tout va mieux, les pensées sont là mais sa présence me permet de dormir , me rend le sourire et j’y pense beaucoup moins hormis quand on essaye de faire l’amour .. je lui en ai parlé il sait et il m’aide pose des questions essaie de chercher et de trouver avec moi mais je finis par me braquer j’ai peur ... Je crois que j’ai parlé du principal, merci de m’avoir lu et j’espère que vous pourrez m’aider ! Bon confinement



Quelque fois chez moi il m’est arrivé de regarder des ...

Bonjour Je m’appelle baptiste j’ai 19 ans Je me pose plein de questions sur mon orientation sexuel depuis longtemps je souffre d’anxiété à l’idée d'être gay je suis toujours tombé amoureux de fille. Mais quelque fois chez moi il m’es arrivé de regarder des vidéo gay ou de transsexuel et j’ai peur de refouler une homosexualités. Je fantasme généralement sur les filles mais je ne sais plus si en réalité cela me plairait. Je n’arrête pas de me tester dans la rue sur des fille ou des gars pour savoir se qui me plait le plus ou regarder des articles mais tout cela m’embrouille. Je pense vraiment être hétérosexuel j’ai toujours voulue avoir une femme des enfants mais maintenant je suis perdu je me vois pas avec un gars je ne sais pas si c’est normal ou que je refuse de voir la réalité?car je ne suis pas attiré par l’es homme Baptiste


Je ressens une forte anxiété à l’idée d’être gay. Que ...

Bonjours Je suis un ado de 19 ans je ressens de fortes anxiétés à l’idée d’etre gay surtout le soir avant de dormir. je me pose des questions toute la journée je me teste en regardant d’autre homme pour savoir si je ressent quelques chose. Je me suis toujours imaginé avec une femme, fantasmer sur les femmes. Mais j’ai toujours eux cette angoisse même petit quand je voyais des personnes gay dans mon entourage car je ne voulais pas être comme eux . J’ai peur de découvrir une homosexualités refoulée que je ne veux pas assumer et me dire que je me suis menti tout ma vie. Des fois c’est question disparaissent et je retrouve mon envie d’etre avec une femme et je me dit que les questions que je me pose sont stupides . Je lis plein d’article sur internet se qui m’embrouille encore plus. Je n’ai aucun intérêt pour les hommes certain parfois j’aimerais leur ressembler ou avoir la même vie qu’eux mais c’Est tout jamais une quelconque attirance physique . Mais avec c’est questionnement permanent et de lire des articles personne qui on découvert leur homosexualités tard cela m’embrouille.j’ai l’impression de toujours avoir eux le doute et sa me stress encore plus Voilà c’ La première fois que je dis Merci de bien vouloir m’aider Baptiste


Pensez-vous que j’ai un toc homo ? Est-ce que je ...

Bonjour je me pose depuis 4 mois maintenant des questions sur mon orientation sexuelle. Jusque ici j'ai toujours aimé les femmes et mon orientation romantique est uniquement dirigée vers les femmes. J'ai depuis le début de mon adolescence des rapports sexuels ponctuels avec mon meilleur ami mais cela ne m'a jamais empêché de me considérer hétéros. J'ai été attiré sexuellement par beaucoup de femmes. Mais maintenant je doute sur mon orientation... je me teste constamment pour savoir par qui je suis attiré. Je tiens à préciser que je n'ai jamais été attiré par un homme (à part dans de très rares vidéos pornos) et maintenant j'ai l'impression que tout les hommes à caractère gay ou efféminé m'attirent (avec toujours la même sensation dans le bas-ventre) et cela n'arrive qu'en période de doutes... quand je ne pense pas à ça je suis naturellement attiré par les filles. Je tiens juste à dire que je n'ai jamais eu de rapport sexuel avec une fille mais que (hors période de doutes) j'en ai très envie. Mais quand je doute les attributs féminins ne semblent plus m'attirer. Et quand les doutes s'en vont les attirance reviennent Donc pensez-vous que j'ai un toc homo ? (Je tiens à dire que je suis qqun de très angoissé) Est ce que je suis en train de découvrir mon homosexualité ? Suis je bisexuel ? Merci bcp de votre aide :) Bapt



Mon attirance pour les gars s’estompent à chaque fois que ...

Bonjour j'ai 15 ans et je me situe dans l'hétérosexuel mais j'ai des blitz de dépression a me questionner et à ces moment là toute l'attirance pour les gars est comme bloqué. chaque fois que je m'imagine embrasser une fille j'ai un grand sentiment de dégoût profond me remonter à la gorge et je m'éloigne de la fille avec qui je suis assise a la cafétéria par dégoût justement j'ai un kik sur un gars mais comme je l'es ecrit mon attirance s'estompe chaque fois que je déprime. aidez moi je me sens folle!


Qu’est-ce qui me prouve que je suis hétéro? La panique ...

Bonsoir, Alors voila cela fait bientôt 4 ans que mon esprit s’emmêle et que plusieurs question me rendent la vie malheureuse. Tout à commencé avec une vidéo youtube ou le youtubeur expliquait qu’à n’importe quel âge on pouvait se découvrir homo ce qui m’a fait très peur et une grosse remise en question c’est faite.J’ai alors pour la première fois douté de mois même je me disait que « Au fond qu’es ce qui prouve que je suis hetero mise a part mes ex? » bref ma vie continue dans le doute jusqu’à que je rencontre une de mes ex maintenant, la relation ce passe bien au début jetais amoureux mais au bout de 2 mois totalement détachée malgré un désir sexuel croissant, et c’est tout la mon problème j’ai un désir sexuel et pouvant être amoureux pour une femme mais les doutes sont toujours présents de plus il m’est arrivé en plusieurs mois d’avoir des rêves gay et hetero ce qui m’embrouillais encore plus l’esprit. La panique prend peu à peu le dessus et je ne sais plus quoi faire. L’angoisse m’empêche de vivre correctement et la boule au ventre est devenue quotidien. Des fois pendant plusieurs mois je me sens hétérosexuel puis d’un coup dés que mon moral baisse des doutes re-surgissent et l’angoisse revient. Nb: il m’est arrivé quelque expérience sexuel avec des femmes et j’ai jamais eu de problèmes d’érection ou quoi ce soit qui aurait pu montrerait clairement une homosexualités. Merci de votre aide.


L’état de mon frère ne s’améliore pas. Est-ce que des ...

Bonjour, Je vous ai déjà écrit un petit peu à propos de ma situation familiale (mon petit frère est un ado trans, il a passé par plusieurs étapes difficiles, ma demi-soeur a fait un coming out de lesbienne et ca a mal été reçu dans la famille, donc c'était compliqué). Je vous écris à nouveau aujourd'hui parce que je me sens très inquiet. Est-ce que vous pensez que c'est possible que des émotions négatives rendent quelqu'un physiquement malade? La rentrée est arrivée et je pense que ca va trop vite et que c'est trop en même temps pour mon frère. Il est passé de tendu à complètement mal physiquement. Il est tout faible et blême, nauséeux, fiévreux. Ca pourrait être un hasard? Plus la rentrée approchait et plus il était anxieux et malade. Je ne sais pas quoi faire parce qu'il ne sait pas quoi faire. Il n'a pas l'air prêt d'être out à l'école et dans la famille mais en même temps il souffre beaucoup quand il est traité au féminin. Je me sens mal aussi parce qu'avec l'uni qui commence, je vais moins avoir de temps pour être avec lui ou pour être à la maison. Son nouveau meilleur ami n'est pas à la même école. Personne ne sait à son école. Il aura un prof que j'avais eu et je sais qu'il est vraiment bien comme humain, il pourrait sûrement être appui si mon frère lui parle. Mais pour le moment parler ce n'est pas possible. S. a essayé de parler de son identité avec d'autres amis qui vont à la même école que lui, mais toutes les fois, c'était trop tôt et c'est comme si son corps le bloquait. Tout d'un coup il était affolé et respirait en scillant, il avait l'air de manquer d'air et d'être dans un autre univers tout à coup. C'était vraiment terrible de le voir comme ça. Ça lui a refait à chaque fois qu'il a voulu en parler. Il a l'air épuisé et ça fait aussi qu'il s'isole plus parce qu'il arrive pas à parler à ses amis et qu'il est mal quand ses amis le traitent en fille. On a l'air d'arriver à une impasse. Je sais que j'exagère, mais j'ai limite peur qu'il meurt de panique et de stress, ou en tout cas qu'il devienne physiquement très malade pour très longtemps. Je ne sais pas quoi faire. Émile



Je me demande si je suis devenue asexuelle avec le ...

Bonjour, je m'appelle Andréa et j'ai 19 ans. Voilà mon problème, je me demande si je suis devenu asexuelle avec le temps. Je vous explique du début; Alors, depuis la maternelle, j'ai toujours eu des béguins pour des garçons, à presque chaque année scolaire un garçon différent venais hantais mes pensées 24 heures sur 24. J'étais une vraie ''BOY CRAZY'' comme on le dit en anglais, à chaque film que je regardais, je tombais amoureuse du gars, etc. Vers l'age de 13 - 14 ans, j'ai souffert d'une grosse dépression qui a durée prêt d'un an et depuis ce temps là, je suis incapable de tombée amoureuse, alors je me suis juste concentrée sur autre chose de la vie, mes études (je me noyais et me noie encore dans mes études), je me concentrais sur jouer des sports, mon travail à temps partiel que j'avais pendant mon secondaire et etc. Mais là me voilà à 19 ans, à l'université, je suis incapable de tomber amoureuse et depuis quelque temps, ce questionnement me tracasse énormément, tellement que j'en suis un peu dépressive, j'ai moins le goût de vivre, j'ai toujours cette boule de tristesse dans la gorge, etc. Il y a l'exception d'un gars l'an passé, lorsque j'avais 18 ans, je n'étais pas follement amoureuse, mais c'étais le début; j'avais des papillons dans ventre avant d'aller à l'école parce que je savais que j'allais le voire, mon coeur battais vite quand je le voyais, on a même commencé à se texter, puis moi la conne, je croyais qui se passais quelque chose, mais finalement je me suis fait des idées, il avait déjà une blonde. Cela m'a pris du temps avant de ne plus être déçu, en fait je ne sais pas pourquoi j'étais si déçu, je n'étais pas si amoureuse de lui que ça. Bref, j'ai 19 ans et depuis un mois, je me questionne même sur mon orientation sexuelle, je me demande si je suis devenu lesbienne, que je suis lesbienne et je m'en rend juste pas compte que je suis lesbienne, je me remet en question, je me demande si j'ai déjà eu des attirances envers mes meilleures amies sans m'en rendre compte, ce questionnement me perturbe pas mal et je déteste ça. Comme je me questionne tellement qu'à chaque fois que je vois une belle fille, j'analyse ce que je ressens, ça m'épuise beaucoup. Je ne suis pas homophobe, je n'est rien contre les homosexuelles, je suis contente qu'ils peuvent vivre et s'exprimer et se marier avec la personne qu'ils aiment sans être jugé. Un de mes meilleurs ami est homosexuel et je l'apprécie beaucoup, je dirais que c'est l'une des personne avec qui je me sens le moins jugé, avec qui je peux plus être moi-même. Bref, même si je ne suis pas homophobe, je ne veux pas être lesbienne, car depuis que je suis toute petite, je rêve de qui serait mon prince charmant, comment serait ma vie adulte avec cet homme spécial et je me souviens, même si ça fait longtemps, comment que c'est beau d'être amoureuse d'un garçon, comment je me sentais invincible, comment je me sentais si heureuse, pleine d'espoir, les rêveries, les poèmes et les lettres d'amours écrite le garçon. Oui je suis quelqu'un qui se compare beaucoup aux autres filles et parfois je préférerais être une autre fille plus jolie, moins stressée et souvent je vois des filles plus jolies, plus toute que moi et je deviens comme intimidé, gêné tellement que je ne suis pas capable de leur parler, est-ce normale? Est-ce de l'attirance? Pour ajouter, je n'est jamais était en relation avec qui que ce soit, je suis quelqu'un de très gênée et introverti, je ne sors pas beaucoup, j'ai de très bons amis qui ont pas mal les même valeurs que moi. J'ai une très bonne relation avec mes parents. Je suis quelqu'un de très sérieuse et qui prend ses études très à coeur, qui a d'énormes attentes envers elle-même. Je suis une femme qui a de grands plans de carrière, qui a toujours 10 milles projets à venir et qui d'habitudes adores la vie (QUAND ELLE N'EST PAS DÉPRESSIVE BIEN SÛR). Pour conclure, oui je suis capable de trouver un gars beau et quand je croise un beau gars au magasin ou à l'université par exemple, je me sens rougir, gênée et pognée mais rien de plus. Je ne suis plus capable d'être amoureuse. Avec tous cela, voici mes questions; suis-je asexuelle? Suis-je hétérosexuelle? Suis-je lesbienne? Vais-je un jour retomber amoureuse même si ça fais longtemps? Et la plus ridicule des questions; est-ce normale qu'a partir de l'âge de 13 ans j'ai arrêter d'avoir des béguins pour des acteurs?Est-ce normale que durant mon secondaire (14 à 18 ans) d'avoir trouver les gars cons et pas évolué? Est-ce normale que le physique d'un homme n'est pas la première chose qui va m'attirer de lui? Est-ce normale que je n'est pas envie de voir le pénis de tout les gars sur la planète terre (désolé du terme) comme la plus part des filles? Est-ce normale de ne pas se masturber? Ai-je un problème? Puis-je dormir tranquille et arrêter de m'inquiéter? Andréa