Tag: Amitié


Je suis perdu concernant une dynamique potentiellement amoureuse avec un ...

Bonjour à vous, Si je décide de vous écrire ce soir c’est parce que je suis totalement perdu. Voilà, il y a 5 ans je suis arrivée en région parisienne chez une de mes amies. J’y ai rencontré sa famille et depuis ses 5 ans je suis très proche de toute la famille. Et plus particulièrement depuis quelques temps du frère de mon amie. Quand on se voit, lors de repas ou d’anniversaire, on ne fait que de se chercher. On se chamaille, on cherche l’embrouille (gentillement), le contact. Tout le monde nous taquine en disant depuis des années quand est ce qu’on décidera de sauter le pas. Et j’avoue ne jamais vraiment prêter d’attention à leurs dires. Mais voilà… depuis 1 an.. je craque complet. Dès que je suis avec lui, je ne vois que lui, je ne pense qu’à lui. Et je ne veux voir que lui. Et mal à droite que je suis au lieu de lui en parler, je vais communiquer avec lui de la seule façon que je connais : la chamaillerie. Et je pensais me faire des films, mais il se trouve que lui aussi me cherche… alors ce soir, après avoir passé le week end avec lui, j’ai décidé de lui envoyé un message. Je lui ai demandé de clarifier la situation. Je lui ai dit que je l’appréciais de plus en plus et que j’avais besoin que la situation soit claire pour être sûr que je ne me fasses pas de films. Et comme c’est quelqu’un de très honnête, je m’attendais à me prendre un vent. Mais au lieu de ça il m’a répondu « j’apprécie aussi ta compagnie mais pour l’instant j’ai besoin de réfléchir ». Et j’avoue ne pas savoir quoi penser. Je suis perdue. Moi qui m’attendais à ce qu’il remette les choses en place, qu’il me dise ce qu’il pense. Et bien je me retrouve à ne plus savoir quoi penser. Il n’a rien clarifier et je ne sais plus quoi faire. Je lui ai dit bien évidemment que je lui laisser le temps qu’il avait besoin. Mais en attendant, j’aimerai tellement pouvoir essayer d’interpréter correctement ce qu’il m’a dit… merci de votre réponse et du temps que vous accorderez à mon message !


Suis-je en amour avec ma meilleure amie?

Bonjour, Je vous écris parce que je vis depuis plus d’un un une relation très particulière avec ma meilleure amie qui me fait à la fois beaucoup de bien et beaucoup de mal. (Je précise que nous sommes toutes les deux mariés à des hommes) Nous avons développé une relation très fusionnelle et parfois je ne sais plus du tout ce que je ressens pour elle : de l’amitié, de l’amour, de l’admiration... un peu de tout ça en même temps !? De son côté, elle dit que c’est flou, qu’elle n’a jamais vécu ça, qu’elle ne sait pas ce que c’est mais ça ne l’a perturbe pas plus que ça. De mon côté, J’ai besoin de me sentir « dans une case » pour ce qui est de ma relation avec elle. J’ai besoin de savoir si je ressens de l’amour ou si parfois certaines amitiés sont si fortes qu’elles ressemblent de très près à de l’amour. Je me sens vraiment désemparée. Donc je vais vous expliquer très précisément ce que je ressens quand je suis avec elle et j’espère vraiment que vous pourrez m’éclairer ! Déjà premièrement je pense à elle très très souvent voir tout le temps. (Surtout quand on vient de passer un moment ensemble) On se fait énormément de câlins, bisous... alors que de mon côté je ne suis pas quelqu’un de tactile en général. (Elle l’est un peu plus que moi de son côté) Et curieusement avec elle, j’aime vraiment ça, ça me fait énormément de bien et plus j’en ai plus j’en veux ! On reste parfois dans les bras l’une de l’autre pendant de longues minutes... J’éprouve aucune jalousie particulière vis à vis de ses autres amies mais par contre je suis jalouse de son mari. Je n’aime pas la voir l’embrasser, le câliner, prendre soin de lui. Pour autant je ne fais pas de crises (je me raisonne) Je me vexe très facilement avec elle et je prends tout à cœur alors qu’en general je ne suis pas quelqu’un de susceptible. Elle me manque très rapidement derrière nos sorties... J’ai envie de lui dire des choses profondes très souvent et je lui fais bcp de compliments. je peux pas tellement m’empêcher de la regarder (je la trouve très belle mais pour autant je ne ressens pas de désir sexuel à proprement dit ce qui brouille quand même la réflexion amitié amour). Quand je suis dans ses bras, ça me fait énormément de bien mais même en lui faisant plein de bisous ça me donne pas spécialement envie d’aller plus loin. (J’ai l’impression que ça reste de l’ordre de la tendresse) Tout ce que je vous décris c’est quand je suis au plus haut dans mes émotions. Toutes ces choses fluctuent un peu en fonction de plein de choses. De son côté, il se passe plutôt la même chose à quelques différences prêts : Elle me dit ne jamais pensé à ses autres amis comme elle pense à moi elle me dit ne pas être jalouse de mon mari (juste une fois elle m’a dit ne pas avoir envie de nous voir nous embrasser et être très complices devant elle) Elle est très mal quand elle me fait de la peine pour x raisons (ça la met dans tous ses états jusqu’à en pleurer parce qu’elle a peur que je l’aime moins) Elle semble très heureuse (voire excitée émotionnellement parlant) quand on est ensemble et elle cherche des occasions pour qu’on soit que les deux. (Elle aime pas particulièrement quand on est entouré d’autres amis. Du moins, si mais elle recherche quand même les moments à deux) Parfois elle semble « nerveuse » en ma présence mais au bout d’un moment ça passe. Son regard n’est pas le même avec moi qu’avec les autres (je la connais depuis 20 ans et je vois que son regard est rempli de tendresse vis à vis de moi mais elle me dit « oui je ressens bcp de tendresse d’admiration et de fierté mais c’est tout. Ça s’arrête là » Des qu’on s’éloigne un peu elle me dit être en « souffrance » Si je suis moins complice avec elle pendant quelque jours elle le remarque de suite et elle semble bien contrariée Elle dit que quand on se voit, derrière elle ne ressent pas de manque particulier comme moi. Dès que je suis complices avec mes autres amis, je sens que ça lui plait absolument pas. J’ai essayé de vous décrire un maximum de choses parce que ça fait 1 an que j’esssaye de comprendre avec elle (j’ai osé lui en parler) mais elle ne m’aide pas tellement à vrai dire parce que pour elle c’est une amitié extrêmement forte et au dessus de toutes les autres et point 😅 mais pour moi, l’amitié ne ressemble pas trop à ça! Ou alors elle a raison et quand on est aime très fort une amie ça peut prendre cette tournure?! Je viens de relire tout ce que j’ai écris et la réponse que je cherche me semble évidente en fait mais je suppose que ni elle ni moi n’ont envie de s’avouer ça. Et je reste dans l’incompréhension parce que je n’ai pas de désir sexuel à proprement dit comme avec les hommes. J’attends votre précieuse reponse! Merci beaucoup Laura


J’ai l’impression qu’il se passe un truc bizarre entre mon ...

Salut ! C'est Marie ! Il y a quelques temps, j'ai rencontré quelqu'un j'étais nouvelle dans une école au début ça ne parlait pas trop entre nous mais on adorait bien se faire des petites blagues et après petit à petit pendant cette période de confinement,  on a commencé à développer des liens lui et moi et je ne sais pas ce qui s'est passé mais  je sentais qu'il commençait à se passer un truc bizarre entre mon ami et moi ! J'ai l'impression qu'il commence à avoir de l'attirance entre nous deux ! Je ne sais pas si c'est moi qui me fait des films mais quand on parle je sens que je me sens à l'aise avec lui au point même de m'ouvrir à lui et lui aussi et après je sais pas c'est comme si tout d'un coup une atmosphère s'installait  on sortait du champ d'amitié pour commencer à essayer de flirter !  Je me demande si c'est normal que je sente ça et si lui aussi le sent mais n'ose pas en parler comme moi ! Ce qui me vient à penser qu'il est amoureux c'est qu'il me pose des questions qu'il connaît déjà par exemple si j'ai un copain ou encore si je l'aime réellement parce que dans notre salle il savait que je sortais avec quelqu'un mais se disait que je ne savais pas qu'il était au courant , et dernièrement il m'a écrit un texte mais ne m'a pas dit que c'était pour moi dans le texte qu'il a écrit la fille dont il parlait avait la même personnalité que moi ! Je suis perdue ! Serais-je parano? Cet atmosphère se répétait tellement à chaque fois qu'on causait lui et moi que j'avais décidé de prendre des distances mais rien à faire c'est toujours pareil qu'on je le vois et qu'on cause !



J’aimerais rencontrer un bon ami de gars pour discuter. Comment ...

Bonjour a vous j'espère que vous allez bien. Je me prénomme Yannick un jeune homme en couple avec une merveilleuse copine depuis 5 ans...bref ma vie a fait que j'ai pris de bon choix...je connais ma sexualité...mais bon je fait premier pas ici rencontrer éventuellement ami de gar...pour éventuellement parler a l'aise d'un sujet de gar...j'aimerai pouvoir me faire des ami..le sujet me gène et pour mille raison j'ai laisser trop de chose enfoui...mais bon je me dis...que peu être...en essayant de faire des chose différente.. activités....je sais pas par ou commencer...ni quoi commencer...mais voilà mon but premier est de mes faire un vrai bon chum de gar...alors merci de peu être me guider un minimum..désoler je sais je suis pas très clair...j'ai envie de rencontrer des gens sympathiques...avoir certaine conversation gênante...explorer certaine choses...etc... Merci infiment et aux plaisirs ;) 


Pensez-vous que ma meilleure amie a des sentiments amoureux pour ...

Bonjour/bonsoir je suis meilleure amie avec ma meilleure amie depuis déjà 7 mois je lui est avouer mes sentiments que j’vais envers elle ... elle m’a donc répondu qu’elle préférer qu’on reste amis sauf qu’elle tout le temps jalouse que je parle à d’autres filles, Je lui manqué constamment, et quand on s’embrouille (chose qui est arriver une seul fois) elle a pleuré pendant quelque jours car je lui manque et qu’elle avait peurs de le perdre pensez vous qu’elle commence à avoir des sentiments ou qu’elle a des sentiments envers moi ? Merci de de m’aider et merci d’avance pour votre réponse 😊




Est-ce que ça arrive de se croire hétéro pendant longtemps ...

Bonjour à vous, Quand j'étais petite jusqu'à mes 13 ans je me pensais réellement hétéro, j'avais des crush sur des gars et je l'ai trouvé vraiment beaux et je m'en fichais vraiment des filles même en amitié je traînais qu'avec des gars, mais arrivé en 4ème j'ai développé des sentiments pour une fille de ma classe ça m'avait fais vraiment bizarre et c'était la première fois j'avais des sentiments pour quelqu'un. Mais je n'ai pas eu de mal à l'accepter car depuis que je suis petite je connais beaucoup de personnes gays notamment mon frère. Je me suis donc dit bi pendant un certain temps mais je me suis bien rendue compte que les garçons ne m’intéressait vraiment vraiment plus et je m'identifie comme lesbienne maintenant. Du coup je voulais savoir si ça arrive souvent de se croire hétéro pendant longtemps puis ensuite se rendre compte qu’enfaîte on est homo ? Lola


Je suis une fille et je suis amoureuse de ma ...

Je suis une fille et je suis amoureuse de ma meilleure amie. (Ce message risque d’être assez long, je m’en excuse d’avance) Tout à commencé un mois après qu’on se soit rencontrées, j’ai eu l’impression de lui plaire. Enfin, je n’ai pas compris tout de suite mais j’ai remarqué des choses « bizarres ». On était au restaurant avec deux autres amies et elle me fixait « intensément » avec un léger sourire, je lui ai demandé ce qui se passait et elle m’a dit « non, non, rien ». Peu de temps après j’ai été manger chez elle, avant de sortir nous étions dans sa chambre pour se maquiller. Je me mettais du mascara devant son miroir et elle s’est approchée de moi, m’a caressé les cheveux et m’a fixée pendant « trop » longtemps. J’étais mal à l’aise. Elle avait dit avant ses événement qu’elle aimait aussi les filles, chose à laquelle je n’avais pas réagi car ce n’est pas un problème pour moi mais ma colocataire qui est aussi notre amie est très croyante et très fermée d’esprit à ce niveau là. Plus tard nous étions toutes les deux chez moi et je devais la laisser une demi heure pour aller chercher quelque chose. Elle m’avait demandé si elle pouvait se doucher et j’avais dit oui. Je devais partir dans 30 minutes peut être et elle est arrivée avec seulement sa serviette de toilette dans le salon et m’a dit « tu sais que je n’aime pas me doucher seule? » j’ai ri nerveusement (j’étais mal à l’aise) et lui ai dit « tu es sure que ça va? ». Elle m’a ensuite dit les yeux vers le sol qu’elle faisait référence au fait que j’allais la laisser seule dans l’appartement. Elle a ensuite (15 jours plus tard) dit qu’elle avait bien réfléchi et dit qu’elle ne voulait plus un copain mais une copine (chose qu’elle m’a par la suite répétée maintes et maintes fois). Bon je vais aller droit au but sinon ça va ça très long. Elle m’a également dit qu’elle avait rêvé qu’on était en ensemble, m’a demandé ce que je pensais des lesbiennes, m’a envoyé un message me disant qu’elle m’aimait énormément, qu’elle n’avait jamais aimé une amie autant et qu’elle ne savait même pas comment exprimer ce qu’elle ressentait pour moi parce que ça ne lui était jamais arrivé. Elle m’a dit qu’en fait elle m’aimait comme si j’étais son copain mais son attirance physique parce que je cite « je suis hetero, ok? ». Qu’elle aimait énormément passer du temps avec moi etc. On se voyait d’ailleurs tous les jours pour ainsi dire et lorsqu’on ne se voyait pas un jour ou deux elle me disait que je lui avait trop manqué. Elle est aussi très tactile (ça fait partie de sa personnalité mais j’ai remarqué qu’avec ma coloc, qui est sa deuxième amie la plus proche près moi, elle ne l’est pas et est au contraire presque retissante au contact physique que ma coloc semble chercher auprès d’elle). Par exemple lorsqu’on marche dans la rue elle est toujours accrochée à mon bras. Une fois elle me tenait même par la taille. Elle m’a malgré tout ça presque toujours parlé de garçons et semblait désespérée, elle voulait un copain à tous prix. Je suis du coup tombée amoureuse d’elle et ai fini par lui dire durant le confinement parce que je souffrais trop et me suis dit qu’elle attendait peut être aussi que moi je fasse un pas (ce que je n’avais jamais fait). Ça ne s’est pas bien passé. Elle m’a demandé si j’étais lesbienne (je lui ai dit que non vu que j’avais déjà été amoureuse des garçons). Elle m’a dit qu’elle elle ne l’était pas et qu’elle avait était attirée par des filles sexuellement mais que c’était tout. Elle m’a dit que je ne pouvais pas être amoureuse d’elle et que j’étais confuse. Elle m’a demandé si je l’avais dit à quelqu’un. Le lendemain j’étais tellement mal que je lui ai dit que j’étais confuse ce à quoi elle a répondu que si je ressentais des choses trop fortes pour elle il valait mieux qu’elle s’éloigne. On s’est pas parlé pendant un moment et je suis revenue vers elle. On a recommencé à parlé plus ou moins selon les moments. Elle a recommencé à m’envoyer beaucoup de photos/ vidéos d’elle etc mais m’a dit des choses blessantes notamment dans un groupe whatsapp que nous toutes les 3 avec ma coloc. Nous parlions d’une nuit ou j’aurai besoin qu’on m’héberge ce à quoi la coloc a répondu que je pouvais dormir chez l’une ou l’autre sans soucis. Elle a dit que je ne dormirai pas chez elle, que je comprendrais ses raisons. Bref je suis totalement perdue. Me suis-je fait des films? Est-elle dans le déni? Emma


J’ai toujours eu peur des mots lesbienne et homosexuel(le) alors ...

Bonjour, Je suis perdue quant à mon orientation sexuelle. J’ai été amoureuse de garçons à plusieurs reprises, vraiment amoureuse. J’ai ensuite eu une amie lorsque j’avais 12 ans avec laquelle je m’étais beaucoup rapprochée « « émotionnellement » et m’étais dit que c’était bizarre sans qu’elle m’attire physiquement pour autant. Je me suis par la suite posé la question lorsque j’avais 13/14 ans de savoir si j’étais attirée par les filles. Je ne saurais dire d’où venait ce questionnement (sachant que je n’avais jamais été attirée par une fille de mon entourage) toujours est-il qu’il m’a effrayée. J’y ai réfléchi « 5 minutes » et en suis arrivée à la conclusion qu’ayant déjà été amoureuse de garçons je ne pouvais pas être lesbienne et que je n’aimais donc pas les filles. Ouf, me voilà rassurée. Après cet « épisode » je ne me suis plus posée ce genre de questions mais ai toutefois éprouvé des formes d’admiration difficile à décrire et parfois très forte envers certaines femmes (que je ne connaissais pas directement). Ce n’est qu’en deuxième année de fac que la question s’est reposée. J’ai rencontré une fille à la fac à qui j’ai eu l’impression de plaire. Cela m’a fait me poser des questions que je ne m’étais en fait jamais posées: est-ce que je pourrais être avec une fille? Des fois je pensais que non et l’envisageait avec du dégoût et des fois je pensais que oui. Je précise que j’ai toujours été très ouverte d’esprit à ce sujet et ai toujours soutenu la communauté LGBTQ+. L’été qui a suivi, une amie à moi m’a confié être bisexuelle et avoir une copine. J’étais surprise et un peu « excitée » (pas au sens sexuel du terme). La nuit qui a suivi j’ai rêvé d’elle, on s’embrassait et peut être plus (mon cerveau a totalement effacé la suite du rêve qui je crois était quand même plutôt érotique). A la rentrée suivante j’ai rencontré une fille qui est vite devenue l’une de mes meilleures amies. J’ai rapidement eu l’impression de lui plaire à elle aussi et de manière bien plus prononcée que la fille de l’année d’avant. Quand j’ai compris, j’ai eu peur. Puis je me suis dit que ce n’était rien, que ça resterait mon amie, que je n’aimerais pas qu’on me « rejette » pour ça. Et puis j’ai commencé à moi développer des sentiments pour elle et ai remarqué que je ressentais la même chose que quand j’avais été amoureuse de garçons. J’ai eu encore plus peur et n’ai cessé de me dire que j’étais folle, tout en essayant de me convaincre que je ne ressentais rien pour elle. Ça ne pouvait pas m’arriver à moi. J’essayais de nous imaginer en train de nous embrasser et éprouvait une sensation de dégoût. J’étais en alors « rassurée ». Depuis lors je souffre de troubles du sommeil, j’ai de gros problèmes de concentration, j’ai perdu beaucoup de poids (10 kilos, je ne sais pas si c’est lié) et ai des nausées/ vomissements totalement injustifiés. Cette « histoire » est clairement compliquée en soi car elle m’a dit beaucoup de choses qui laissent clairement sous entendre qu’elle est attirée par les filles et en l’occurrence par moi mais ne s’est jamais vraiment dévoilée, ce que moi j’ai fini par faire. Ça c’est malheureusement très mal passé, et son attitude m’a clairement déroutée. Je pense qu’elle est dans le déni. Quoi qu’il en soit, depuis le début de cette « histoire » je doutais donc à tous les niveaux (orientation sexuelle, études, avenir etc) et les récents événements ont exacerbés mes émotions. Je ne sais plus qui je suis. Je me sens vide ou encore comme si mon être était totalement désordonné. Je ne sais plus ce que je veux. Je ne peux penser à autre chose qu’à tout ça. J’ai parfois peur de moi même. J’ai mis des mois à oser tenter de m’admettre que j’étais bisexuelle. J’ai toujours eu peur des mots lesbienne, homosexuel/le etc alors que j’ai toujours soutenu la cause ce qui est totalement paradoxal. Une des choses m’ayant peut être fait avancer c’est de voir une série totalement par hasard qui montrait une relation lesbienne très simple, très belle, très sincère et qui m’a beaucoup plue et a aucun moment provoqué du dégoût ou je ne sais quoi. Je m’identifiais aux personnages. Je reste malgré tout dans un état presque dépressif et ne sais que faire pour aller mieux.



Je ne sais pas différencier l’amour et l’amitié, est-ce que ...

salut ,mon probleme c est que depuis l enfance * je ne sais pas differencie amour et amitie ,donc tout les amies et proches que j avais me paraissait de facon indifferente.des fois dans ma tete bon nombre de mes proches m était representé comment dire j etais plus proches d eux de manière physique ou emotiobnnelle(de manieres eurotique),je m était dit que c était sans doute du a mon enfance ,et je ne ne sais pas si c est vraiment du à l autisme.j avais ces pensee meme parfois avec des etres imaginaire et meme la plupart du temps ,j avais en tete des etres qui n existait mais au quel je croyais beaucoup , et meme en plus de tous cela ces etres imaginaires etaient des gens assez dans la marge de la societe sexuellement .je ressens aussi des désirs assez forts de faire l amour sans aucune raison .