Mon questionnement face à mon orientation sexuelle est-il dû à mes déceptions amoureuses ?

Je suis une femme de 19ans et je suis très mal dans ma peau, car je ne sais pas si je suis lesbienne ou non. J’ai eu une relation de 2,5 ans avec un homme, puis récemment de 4 mois avec un homme qui n’arrivait pas à avoir une érection pour qu’on puisse faire l’amour, et ça a durait 4 mois j’ai attendu tout ce temps, sans retour, j’ai tout fait pour l’aider. J’ai commencé à me poser des questions il y a environ un mois, et j’espérais en revenant de vacances qu’on réussirait à coucher ensemble, mais toujours rien. Aujourd’hui je suis vraiment mal à me poser toutes ces questions, j’en ai même la nausée, je pleure souvent. J’en suis venue à faire une fixation sur une fille de ma classe, je pense souvent à elle, et je voulais justement savoir si cela signifiait quelque chose quant à mon orientation? si mon questionnement était du à ma frustration durant ces 4 mois, alors que je voulais vraiment partager ça avec lui?
Je vous remerciement d’avance pour votre réponse.

Pascale

Bonjour Morgane,
 
Merci beaucoup de la confiance que tu nous manifestes en nous
écrivant. Au cours des derniers mois, tu as vécu une relation peu satisfaisante
avec un homme et, suite à cela, tu t’es mise à t’intéresser à une fille de ta
classe. Tu te demandes si cet intérêt signifie que tu es lesbienne.
 
D’abord, malheureusement, il m’est impossible de te dire si tu
es lesbienne, hétérosexuelle ou bisexuelle car il est effectivement possible
que ton intérêt pour cette fille découle en bonne partie de la frustration que
tu as ressenti pendant tous ces mois. Comme tu as mentionné que, auparavant, tu
as sorti avec un homme pendant deux ans et demi, je te conseillerais d’oublier
ta relation frustrante pour plutôt te questionner à propos de celle qui a mieux
fonctionné. Étais-tu amoureuse de cet autre homme? Étais-tu attirée par lui? Si
la réponse à l’une de ces questions (ou au deux) est oui, il serait très surprenant
que tu sois lesbienne à «100%». Peut-être bisexuelle, peut-être plus
hétérosexuelle. Il est très fréquent et normal que des personnes se
définissant comme étant hétérosexuelles soient attirées à l’occasion par des
personnes du même sexe: il suffit que rencontrer quelqu’un qui nous plaît comme
personne humaine…
 
Ensuite, je te dirais aussi de relativiser ta dernière
expérience malheureuse. Tu as écrit que tu avais tout fait pour aider cet homme
à obtenir une érection pour que vous puissiez faire l’amour et je te crois. De
nombreuses raisons peuvent expliquer l’impuissance d’un homme et il est très
très rare que la conjointe figure parmi celles-ci (les femmes très violentes ou
celles vraiment dégoûtées par la sexualité peuvent terroriser ou décourager un
homme, mais à part ça…) Les causes les plus fréquentes sont un problème
physiologique (il vaut consulter un médecin pour ça), un traumatisme majeur
dans le passé, de graves problèmes d’estime de soi, une surconsommation
d’alcool ou de drogues ou de l’anxiété de performance (l’homme veut tellement
bien faire qu’il devient incapable de faire que quoi ce soit). Tu n’étais donc
pas en cause et la frustration que tu as ressentie se comprend parfaitement.
 
Mon conseil serait de laisser faire les choses et de ne pas t’en
faire outre mesure. Tu es jeune et c’est le moment idéal pour faire des
expériences (en tout cas, il vaut souvent mieux les faire là qu’à 50 ans
lorsqu’on a des enfants et une hypothèque!). Profite de ce qui s’offre à toi.
Si les femmes t’intéressent davantage que les hommes, tu vas t’en apercevoir
assez vite et inversement, car peut-être qu’il te faut juste une relation
positive avec un homme pour t’aider à mieux te connaître.
 
J’espère avoir pu t’aider un peu,
 
Pascale

Similaire