14 June 2009

Mon père est homophobe, je ne sais pas si je dois lui dire mon orientation sexuelle

Bonjour ,
Donc voila je suis homosexuelle et personne ne le sait sauf ma meilleur amie qui la bien très pris!
Elle est toujours la pour moi quand je ne vais pas bien !!et je la remercie du fond du coeur !!
J’ai toujours été attirée par les filles !
et comme tout le monde je suis folle amoureuse . Ce qui me fait le plus mal c’est de l’avouer à mes parents !!
Mon père n’accepte pas les gens différents !! (homophobe),il est assez stricte!
Ma mère est plus gentille mais je ne crains qu’elle accepte aussi, si je lui dit je sais quel va pleurer tout les soir et m’éviter !
puis pour mes soeurs pareille.
Tous les soir j’en pleure ! .Si je leur dit je sais que je vais beaucoup en souffrir !! (ma famille ne me parlera plus ,on m’insultera! et me jeterons à la porte ! ) . Je fait semblant d’ètre bien alors que je ne le suis pas !! .Ce secret lourd qui me pèse sur le coeur me fait tellement mal!!! .
Dois je le dire ou dois-je me taire et souffrir en silence !?
Aider moi SVP !

Pascale

Bonjour Annie Sophie,

Merci de nous avoir écrit. Tu es homosexuelle et amoureuse, mais personne ne le sait dans ton entourage à part ta meilleure amie. Tu aimerais pouvoir en parler à tes parents et à tes soeurs, mais tu crains leur réaction. Ta situation n’est pas idéale, je vois bien qu’elle te fait souffrir et j’espère sincèrement pouvoir t’aider un peu.

J’aimerais te dire est que rien ne t’oblige à en parler à tes parents et à tes soeurs, surtout si, comme tu le dis, ton père est homophobe et qu’il risque de te jeter à la rue. Tu as tout à fait le droit de garder cette information pour toi tant et aussi longtemps que te le désireras ou le jugera nécessaire. Lorsqu’on fait sa « sortie du placard », c’est important de le faire quand on se sent prête et quand on trouve que les conditions sont idéales. D’ici deux ans, tu seras majeure et tu auras l’occasion peut-être de partir vivre en appartement ou en chambre. Leur avouer ton orientation sexuelle lorsque tu ne seras plus à la maison pourrait être moins risqué.

Pour l’instant, ce que je te suggère, c’est de prendre une décision rationnelle plutôt qu’émotive. Prends une feuille de papier, divise-la en deux et écris à gauche ce que ça t’apporterait de positif d’en parler à ta famille et, à droite, ce que ça amènerait de négatif. Une fois les listes terminées, compare-les et prends la décision qui t’avantage le plus, même si elle n’est pas idéale.

D’un autre côté, je sais à quel point il doit être pénible de toujours cacher qui tu es et de mentir ainsi à ta famille. C’est un lourd fardeau. Si tu décides, après avoir bien réfléchi, de leur parler de ton attirance pour les filles, une solution possible serait de commencer par en parler à un intermédiaire, quelqu’un qui pourrait t’aider si les choses tournaient mal, comme un oncle, une tante, un ami de la famille, etc. À part ta meilleure amie, est-ce qu’il y a des gens plus ouverts d’esprit qui pourraient t’aider à en parler à tes parents ou alors qui pourraient t’héberger en cas de besoin?

J’espère que tout se passera bien pour toi. Si tu as d’autres questions, ne te gêne pas pour nous réécrire. En terminant, je te suggérerais peut-être d’aller consulter le site canadien masexualite.ca et sa section « orientation sexuelle et identité de genre ». on y donne notamment des conseils sur comment annoncer à ses parents qu’on est homosexuelle.

Pascale

Similaire