Mon homosexualité est-elle la cause de la schizophrénie ?


Bonjour Mounir !

Les causes de la schizophrénie sont multiples : il est impossible pour le moment d’isoler une cause.

Selon le site Doctissimo, (www.doctissimo.fr/html/psychologie/dossiers/schizophrenie/

schizophrenie.htm)

l’origine serait à la fois un déséquilibre chimique dans le cerveau et un ou des facteurs externes, tels qu’une infection par le virus de la grippe chez la mère lors de la grossesse ou un manque d’oxygène à la naissance. Les déséquilibres proviendraient de facteurs génétiques, comme l’hérédité. Le stress et la consommation de drogues peuvent jouer sur l’apparition de la maladie, mais ne seraient pas reconnues comme étant une cause.

Donc, l’homosexualité ne serait pas une cause directe, mais le stress résultant de la non-acceptation de l’homosexualité dans ton pays pourrait avoir joué sur le déclenchement de la maladie.

De plus, tu mentionnes ton désir de “redevenir normal comme tous les hommes”. Or, l’homosexualité fait partie de la vie, dans toutes les sociétés et dans toutes les époques : il y a toujours eu des hommes qui ont eu des relations sexuelles et amoureuses avec d’autres hommes et des femmes ayant eu des relations sexuelles et amoureuses avec d’autres femmes. Même dans les sociétés arabes et musulmanes. Certaines personnes ont des attirances exclusives pour les hommes, d’autres sont attirées à la fois par les hommes et par les femmes, d’autres exclusivement par les femmes.

N’hésite pas à nous réécrire pour d’autres questions

François, pour AlterHéros.


About François Paquette

Impliqué au sein d’AlterHéros depuis 2004, François fait partie du conseil d’administration depuis 2005, à titre de vice-président puis de directeur de l’intervention. Il occupe ce poste de mai 2005 à mai 2007, puis de novembre 2007 à maintenant. Diplômé de l’UQAM en sexologie et de l’Université McGill en travail social, il a été employé dans de nombreuses organisations communautaires allosexuelles montréalaises, telles que la CJMLH et le REJAQ, en plus de travailler dans différents endroits du réseau de la santé.

Leave a comment