Mon frère est très déprimé, je crois qu’il est bisexuel, que dois-je faire ?


Bonjour Marie

Merci de t’avoir adressée à nous.

Je peux comprendre un peu l’impuissance que tu ressens face à ton frère

mais

dit toi bien que ton frère ne se comprend peut-être pas lui-même ces

temps-ci, il peut donc être difficile pour lui d’en parler. Tu sais,

lorsqu’une personne découvre sa différence sexuelle, cela peut prendre

des

mois parfois même des années avant qu’il soit à l’aise avec celle-ci.

Pour

ce qui est de la déprime qu’il vit actuellement, celle-ci est peut-être

causé en partie par ce questionnement. En effet, il n’est jamais facile

de

se rendre compte et surtout d’accepter son homosexualité (ou sa

bisexualité). Certainement que pour lui actuellement, une partie de son

univers s’écroule.

De plus, ton frère est peut-être encore en peine d’amour. Je ne

t’apprends

sûrement pas grand chose en te disant qu’une peine d’amour ca fait

mal…et

que la blessure est parfois très longue à guérir! En passant, il existe

des

gars qui cherche aussi à avoir une relation stable comme lui et qui ne

veulent pas juste baiser. Je ne sais pas l’âge de ton frère mais une

multitude d’organismes existent à Montréal ou les jeunes peuvent se

rencontrer et échanger sur leur homosexualité (comme par exemple

Jeunesse

lambda ou projet 10.Tu pourras trouver les références en cliquant sur

l’icône « réseau d’entraide » sur le site d’Alter Héros). Peut-être

pourrais-tu lui glisser un mot sur ces ressources?

Enfin, je te conseille de lui laisser un peu de temps de « digérer »

tout

cela. Par ailleurs, je crois qu’il est important qu’il sente que toi et

ta

famille vous serez toujours là pour l’accepter et pour le supporter à

travers ces choix de vie. Toi et ta famille sembler avoir une bonne

ouverture d’esprit et c’est un point très positif! N’ayez pas peur de

lui

dire que peu importe, vous serez toujours là et qu’il pourra toujours

vous

parler de ce qu’il ressent. Tu pourrais essayer de lui parler de ce que

toi

tu ressens de tes craintes, de ton désir qu’il se confie à toi.

Peut-être

alors ton frère profitera de cette ouverture pour te parler de ce que

lui il

ressent.

J’espère que ces quelques conseils pourront être utiles. N’hésites

surtout

pas à nous réécrire.

Marie-Joëlle Gervais