#copine
#difficulté
#discussion
#groupe
#orientation
#questionnement
#Questions
15 September 2004

Ma copine désire aller dans un groupe de discussion. Dois-je l'encourager à y aller?

J’ai une copine depuis plus de deux ans. Contrairement à elle, je ne me suis jamais posée aucune question sur mon orientation sexuelle puisque je pars du principe que l’on tombe amoureux d’une personne et non d’un sexe. Mais là n’est pas le problème.
Elle pense qu’elle est lesbienne depuis longtemps, mais n’arrive pas à s’accepter. Elle aimerait aller à une réunion regroupant de jeunes homosexuel(le)s, et elle pense que ça lui donnerait plus confiance en elle, et qu’elle se sentirait sans doute mieux dans sa peau. Je ne sais que penser de ça, puisque je pensais que ma présence lui suffisait pour avoir confiance en elle, et à assumer son homosexualité… Je ne sais pas comment réagir, voir même penser de tout ça ? Merci d’avance.

Équipe -Pose ta question!-

Bonjour Axelle !

D’abord, merci d’avoir formuler une question sur AlterHéros. Nous sommes heureux que tu aies trouver notre ressource Internet. Si je comprends bien ta question, ta copine éprouve de la difficulté par rapport à son orientation sexuelle et désire rencontrer d’autres personnes pour arriver à mieux s’accepter. Connaissant beaucoup les bienfaits de l’entraide par les pairs, je dois dire que ta copine a raison de penser que socialiser avec d’autres jeunes en questionnement ou LGBTQ+ dans le contexte d’un groupe de discussion ou d’entraide peut l’aider dans son cheminement.

Par contre, d’après ce que je comprends, tu ressens un peu de déception puisque ta copine ne semble pas arriver à accepter pleinement son orientation uniquement avec toi. Peut-être t’étais-tu donné comme mission d’aider ta copine à cheminer et qu’en allant à un groupe pour jeunes, tu ressentiras cette décision comme un échec. Je te propose de voir la situation sous un autre œil. Souvent, réussir à s’accepter demande beaucoup de temps et les étapes qui mènent à l’acceptation doivent être vécues que par soi-même. Le fait que tu sois disponible pour ta copine, que tu puisses l’écouter et agir comme modèle sont sans aucun doute des éléments positifs qui favorisent l’épanouissement personnel de ta copine. Par contre, le fait que tu sois très à l’aise avec ton orientation ne garantit pas que le cheminement de ta copine sera aussi facile ou facilité par ta présence. Chaque personne chemine à sa façon et à son rythme, et c’est important de respecter cela.

Un autre élément qui aide les personnes en questionnement sont la possibilité de socialiser avec d’autres jeunes, de discuter de ses inquiétudes ou tout simplement de faire des activités de groupe. Ces choses, qui peuvent sembler banales pour une personne à l’aise avec son orientation sexuelle, aident l’individu à se créer une identité qui lui est propre. Rien ne vous empêche de participer à ces activités ou ces groupes de discussions ensemble. Ta copine appréciera sûrement que tu l’accompagnes puisque les premières fois demandent une bonne dose de courage. Je t’encourage aussi à y aller ensemble puisque ces groupes de jeunes sont aussi une occasion de se créer un réseau d’ami.es sur qui ont peut compter et faire davantage d’activités. Parfois, juste se rendre compte qu’on n’est pas les seules à vivre des difficultés permet de se sentir mieux. Peut-être as-tu aussi peur que ta copine rencontre d’autres filles et que tu te sens menacée. Sache que la confiance entre deux personnes est quelque chose que l’on doit constamment travailler à bâtir, et tout commence avec la communication. Donc, je te propose de discuter de tout ça avec ta copine très ouvertement. Explique-lui tes peurs et tes inquiétudes. Je t’invite à voir le côté bénéfique pour ta copine mais aussi pour vous en tant que couple. Si ta copine réussie à mieux s’accepter et qu’ensemble vous réussissez à vous créer un petit groupe d’ami.es, n’est-ce pas une option plus intéressante pour l’avenir que votre situation actuelle?

Si je peux ajouter, je suis allé aussi maintes fois dans un groupe de discussion pour jeunes à Montréal avec mon copain et cela nous a permis de rencontrer plein de monde formidable. Et après tout ça, nous sommes toujours tout aussi heureux ensemble!

Bonne chance!

Marc-Olivier

Président d’AlterHéros 2004

Similaire