Lors de mes relations sexuelles, je ne ressens rien…


Bonjour Clément,

Merci d’adresser ton questionnement à AlterHéros. Tu dis n’avoir rien ressenti durant tes deux premiers rapports sexuels avec ta partenaire. De plus, tu mentionnes avoir des fantasmes avec des hommes, que tu repousses rapidement et qui ne te procurent aucune excitation.

Tout d’abord, quand tu dis que tu n’as rien ressenti, veux-tu dire que tu ne ressentais pas de plaisir ou que tu perdais ton érection? Dans les deux cas, il se peut, en effet, que ce soit dû à une mauvaise grandeur ou un mauvais type de préservatif pour toi. Tu peux essayer un préservatif plus petit ou plus mince la prochaine fois, ce qui peut t’apporter plus de sensations.

Un autre facteur qui peut entrer en ligne de compte dans ta situation est ton état psychologique. Souvent, lors des premières relations, on ressent du stress par rapport à notre performance ou aux sensations nouvelles. Cela est tout à fait normal et peut résulter en une absence de sensations. Il se peut également que tu ne ressentes rien parce que tu ne te laisse pas aller. Si pendant le rapport sexuel, tu t’inquiètes parce que ta partenaire est menstruée ou tu penses à quelle position adopter car tu es dans l’eau par exemple, tu n’as pas le temps de relaxer et de te concentrer sur ton excitation. Oui, le corps réagit physiquement à une stimulation (par l’érection), mais le plaisir est aussi psychologique. Tu dois être dans un état de bien-être pour profiter du moment. Il est important de prendre son temps. Tu expliques que les circonstances de tes deux premiers rapports sexuels n’était pas optimales; vous pouvez choisir les conditions qui vous rendraient à l’aise. N’oublie pas que la communication est primordiale lors de rapports sexuels.

Tu évoques la possibilité d’avoir une «maladie» quelconque. Je ne peux pas te diagnostiquer quoi que ce soit. Si pour toi, ne rien ressentir signifie perdre ton érection, il est nécessaire de savoir si tu es généralement incapable de garder une érection même lorsque tu es seul, dans quel cas tu peux consulter un médecin pour être certain. Si tel n’est pas le cas, il y a peu de chance selon moi que ta situation soit due à un problème physique.

Tu mentionnes également avoir des idées avec des garçons. Tout d’abord, il est normal que tu n’éprouves pas d’excitation face à tes pensées avec des hommes puisque tu dis que ça te répugne. Il n’y a rien de répugnant à avoir des fantasmes homosexuels. En fait, si tu en as, cela ne fait pas de toi un homosexuel. Ce n’est pas parce que tu as des idées que tu dois les mettre en pratique. Étonnamment, beaucoup de personnes ont des fantasmes homosexuels et ceux-ci ne restent que des fantasmes.

Personne ne sait ce qui se passe dans ta tête! Tu ne dois pas avoir honte, et je crois même que c’est une partie de toi que tu dois te permettre de mieux comprendre. Peut-être est-ce de la curiosité, peut-être est-ce une réelle attirance. Tu es le seul à le savoir. Que dirais-tu de mettre tes préjugés et ta «répugnance» de côté et faire une expérimentation? Tu pourrais par exemple laisser libre court à tes images pendant que tu te masturbes. Tu verras ainsi si tu ressens réellement une attirance pour les hommes dans tes fantasmes. Cela ne t’engage à rien. Tu peux même utiliser tes fantasmes pendant que tu as des rapports avec ta copine si cela t’aide à te donner des sensations. Tout est permis avec l’imagination!

Je crois que tu dois te laisser le temps d’expérimenter avant de tirer à des conclusions. Parfois, les premières relations sexuelles sont source de stress. Il faut apprendre à connaître ce que toi tu aimes pour avoir une relation satisfaisante et cela ne se fait pas toujours les premières fois.

J’espère t’avoir aidé à te retrouver un petit peu. N’hésite pas à nous réécrire si tu as d’autres questions.

Jessica


About Julie-Maude Beauchesne

Julie-Maude détient un diplôme d’études collégiales en communications, option journalisme, et termine actuellement ses études au baccalauréat en Études internationales à l’Université de Montréal. Après avoir travaillé six ans comme journaliste pour un quotidien des Cantons-de-l'Est, La Voix de l'Est, elle est aujourd’hui directrice des communications au Réseau québécois de l'action communautaire autonome (RQ-ACA). Impliquée au sein d'AlterHéros depuis 2004, elle a occupé multiples fonctions telles que la présidence de 2007 à mai 2010 et au cours de l'année 2011-2012. Elle occupe actuellement la fonction de trésorière au sein de l'organisme. Par le passé, elle a été coprésidente de la Table de concertation des gais et des lesbiennes du Québec (devenue le CQ-LGBT). En 2010, au Gala Arc-en-Ciel, elle a remporté le prix Bénévole par excellence.

Leave a comment