Comment faire pour rencontre des femmes?


Je suis lesbienne et j’aimerais beaucoup rencontrer quelqu’une afin d’avoir une relation de couple. Le problème est que je ne sais pas où rencontrer cette personne. J’habite en banlieue de Montréal et je ne suis pas très à l’aise à l’idée d’aller dans un bar au centre-ville tard le soir et de revenir chez moi en autobus et en métro. (Je n’ai pas d’amies qui voudraient m’acompagner dans un bar gai. ‘-‘) De plus je n’ai pas trop envie de clavarder avec une étrangère, je préfère les rencontres. Alors je me demandais si vous ne connaitriez des organismes gais et lesbiens qui demandent des bénévoles en plus du votre. Merci beaucoup, Bye bye

Bonjour Maryanne !

Tu dis avoir envie de rencontrer une personne afin de t’engager dans une relation amoureuse. Cependant, tu habites en banlieue de Montréal et tu ne te sens pas à l’aise d’aller dans un bar au cnetre-ville. Tu te demandes comment rencontrer des gens.

Déjà, le fait de vouloir t’impliquer bénévolement est une belle façon de rencontrer des gens de la communauté. De plus, les bénévoles sont essentiels au dynamisme des organismes communautaires LGBT+. Je sais que le GRIS-Montréal est toujours à la recherche de nouveaux bénévoles pour faire des témoignages dans les écoles. Je t’invite donc à consulter leur site internet pour voir les possibilités d’implication.

Tu peux également contacter Interligne pour voir les possibilités en ce sens!

Il est possible aussi de devenir membre du Centre de Solidarité Lesbienne afin d’avoir accès aux événements et activités gratuites organisées par le CSL.

Sinon, de façon plus large, il est possible de t’inscrire sur des sites de rencontre comme Tinder ou encore OkCupid, Her ou Taimi.

Bonne chance !

François.


About François Paquette

Impliqué au sein d’AlterHéros depuis 2004, François fait partie du conseil d’administration depuis 2005, à titre de vice-président puis de directeur de l’intervention. Il occupe ce poste de mai 2005 à mai 2007, puis de novembre 2007 à maintenant. Diplômé de l’UQAM en sexologie et de l’Université McGill en travail social, il a été employé dans de nombreuses organisations communautaires allosexuelles montréalaises, telles que la CJMLH et le REJAQ, en plus de travailler dans différents endroits du réseau de la santé.

Leave a comment