J’imagine mon futur avec une femme, mais pas avec un homme parce que ma religion ne me le permet pas…


Bonjour,
Alors mon problème est le suivant:
J’ai 22 ans, j’ai même pas eu une relation amoureuse, je ne sais pas encore quelle est mon orientation sexuelle, je n’ai jamais eu des sentiments pour les femmes ni pour les hommes, j’aime bien regardé du porno gay, mais juste en masturbant, j’imagine mon future avec une femme que j’aimerais bien aimé, mais pas avec un homme, déjà ma religion ne permet pas cela, même si je le veux, mais moi je veux bien avoir une relation avec une personne de sexe opposée. J’ai déjà eu une expérience homo mais c’était juste avant de savoir que ce n’est pas ce que je veux vivre.
Cette expérience m’a vraiment influencé sur mon comportement, sur ma vie sociale et privée, je ne peux y parler à aucune fille, parce que j’ai peur qu’a un moment donné nous sommes dans une relation développé et que je ne sens toujours pas bien à l’intérieur de moi.
Actuellement, je suis anxieux, je ne sais pas quoi faire, je suis coincé, toute ma vie n’a aucun sens pour le moment, je suis désespéré et je ne trouve aucune solution à ce problème.
Merci

Yassine

Bonjour Yassine,

 

Merci de nous de nous faire confiance avec tes questions. Je comprends que tu es entrain de vivre une situation qui te cause beaucoup d’anxiété. J’espère que ma réponse pourra t’amener un peu de réconfort. Donc, si je résume ta situation, tu te questionnes sur ton orientation sexuelle. Tu aimes te masturber sur de la porno gaie et tu as déjà eu une expérience intime avec un autre garçon, mais tu ne crois pas que ça fonctionne pour toi, notamment en lien avec ta religion. Tu dis, également, bien vouloir une relation avec une personne du sexe opposé, mais tu ressens de l’anxiété à l’idée de ne toujours pas te sentir bien même en relation avec cette personne. 

 

En premier lieu, j’aimerais te rassurer qu’il est parfaitement normal de se questionner sur son orientation sexuelle. Il n’y pas d’âge pour ce genre de questionnements! J’aimerais également clarifier pour toi qu’est-ce que l’orientation sexuelle, en espérant que ça puisse t’aider à mieux comprendre la tienne! Pour citer une ancienne réponse de mon collègue, «il est important de nommer que l’orientation sexuelle se décline en trois aspects : les désirs, les comportements et l’identité. Les désirs, ce sont nos attirances et envers qui elles se déclarent (est-ce qu’on est plutôt attiré par tel ou tel type de corps, tel ou tel type de personnes, qui aimerait-on embrasse, qui aimerait-on avoir un rapport sexuel avec, etc). Les comportements, ce sont les actions que l’on pose réellement, à l’inverse des désirs qui renvoient à l’imaginaire (ex : avoir embrassé une amie, avoir eu une relation sexuelle avec un homme, avoir regardé les fesses d’une personne dans la rue). Finalement, l‘identité, c’est l’appropriation et le choix de mots pour se décrire par rapport à notre identité sexuelle (hétéro, hétéro-curieux, bisexuel, bi-curieux, gai, etc.).». 

 

L’orientation sexuelle peut prendre plusieurs formes dépendamment de qui l’on est individuellement et de comment l’on se perçoit soi-même. Ça peut prendre du temps pour comprendre et découvrir les différentes facettes de nos désirs, attirances et orientation sexuelle. Dans ton message, tu dis avoir du plaisir à te masturber, mais que tu ne désires pas poursuivre de relation homosexuelle après avoir déjà essayé auparavant, tu dis également vouloir une relation avec une personne du sexe opposée. Je ne peux pas mettre un terme pour toi sur ton orientation, mais je peux te donner quelque pistes pour te guider. J’aimerais mentionner que l’orientation peut être divisé en deux dimensions, tel que mentionné par mon collègue Guillaume dans une autre question, «L’orientation sexuelle réfère à notre capacité à ressentir de l’attirance purement physique envers des personnes, alors que l’orientation romantique réfère à notre capacité à ressentir de l’attirance émotionnelle envers des personnes. Parfois, ces deux types d’attirances concordent, parfois, pas du tout. Ainsi, certains hommes par exemple peuvent être excités sexuellement par des hommes et des femmes, mais ressentir une attirance romantique majoritairement pour des femmes. Et vice versa !». Par ailleurs, si tu t’interroges sur la consommation de pornographie homosexuelle, voici une question qui pourra possiblement t’éclairer : Le porno gay m’excite, mais je ne suis pas attiré par les garçon…

 

À travers ton message, tu sembles être partagé entre ton attirance vis-à-vis des hommes et celle vis-à-vis des femmes, j’aimerais te rassurer qu’il est possible d’avoir de l’attirance pour les deux à différents niveaux et de différentes façons. Je comprends que ce sentiment puissent te causer de l’anxiété puisque, entre autre, ceci diverge de la norme hétérosexuelle dans laquelle nous avons grandie et qui peut entrer en conflit avec nos différentes croyances religieuses ou certains discours politiques de ton gouvernement. Tu mentionnes dans ton messages que même si tu le voulais, tu ne pourrais pas être avec un homme étant donné ton appartenance religieuse. Je ne sais pas à quel confession religieuse tu appartiens, donc je ne peux pas trop approfondir sur la question, mais je joins ici-bas deux liens de questions portant sur la religion qui pourrait t’aider dans ton questionnement : 

L’important que je tiens à nommer là-dessus, c’est que contrairement à ce que nous pouvons entendre des politiciens ou de certains leaders religieux, il n’existe aucune relation sexuelle meilleure que l’autre. Il est bien vrai qu’il existe davantage de personnes hétérosexuelles, mais cela ne signifie pas pour autant que les personnes bisexuelles, homosexuelles ou asexuelles sont moins importantes! Tout l’inverse! D’ailleurs, dans les réponses précédemment citées, on y explore ce que signifie de concilier notre orientation sexuelle et notre spiritualité. Je tiens seulement à te préciser que les personnes LGBTQ+ existent parmi l’ensemble des religions et que ces personnes ont la possibilité de définir par elles-mêmes ce que signifie être LGBTQ+ tout en pratiquant une religion.

 

Tu n’approfondis pas beaucoup comment tu t’es senti après ton expérience intime avec un autre garçon. Il se peut que tu aies ressenti du plaisir, de la curiosité, de la fierté, mais il se peut également que tu aies ressenti un sentiment de honte ou de peur. Ou un peu de tout ça! Personne ne devrait se sentir mal d’explorer ses attirances et ses désirs dans le respect et le consentement de chaque partenaire. Ceci te permet d’apprendre à mieux te connaître : ce qui est une bonne chose en soi! Malheureusement, il est possible que tu entendes des discours négatifs autour de toi au sujet de le la diversité des orientations sexuelles qui puissent influencer, inconsciemment, ta perception des personnes homosexuelles ou bisexuelles ou influencer ta propre vision de toi-même. Je t’invite à jeter un coup d’oeil à ce projet réalisé par un collectif de personnes LGBTQ+ vivant au Maroc. Il s’agit d’un projet regroupant diverses oeuvres de militant.e.s lesbiennes, gais, bisexuel.le.s, trans ou queer accompagnés de divers textes abordant les enjeux spécifiques au Maroc : Projet Résister présenté par le groupe collectif Liqaat. Je crois que peu importe les mots que tu choisiras pour parler de tes attirances et de ton orientation, ces mots seront valides puisqu’ils seront les tiens, ils seront les mots qui te font sentir bien et confortable pour parler de ta propre identité. Ceci étant dit, rien ne t’empêche de poursuivre tes lectures et tes réflexions au sujet des personnes LGBTQ+ marocaines. 🙂 Oh! Et au passage, connais-tu le Collectif ATYAF, actif au Maroc? C’est un rassemblement de personnes LGBTQ+ marocaines qui offrent du soutien et de l’écoute aux personnes LGBTQ+ marocaines. Tu peux les contacter avec ce email si un jour tu en ressens le besoin : atyaf.collective@gmail.com

 

Finalement, tu dis avoir peur d’être en relation avec une personne du sexe opposé, de peur de toujours te sentir inconfortable. Ce sentiment est parfaitement valide et vrai. Il peut être stressant de débuter une relation en ayant beaucoup de questionnements sur son orientation sexuelle. Le meilleur moyen d’alléger ce sentiment d’angoisse est pour toi de prendre le temps de trouver une façon confortable et personnel à toi-même de t’identifier dans ton orientation sexuelle. Aussi, il n’y pas de presse, tu n’es pas obligé de fréquenter qui que ce soit tant que tu ne te sentes pas confortable. 

 

J’espères que j’ai pu te fournir la réponse dont tu avais besoin. N’hésites pas à nous réécrire si tu as plus de questions ou simplement pour nous donner de tes nouvelles. Nous sommes là pour toi !

 

Chaleureusement,

Misanka, intervenante pour AlterHéros


About Misanka

Misanka a récemment gradué en études féministes à l’Université Concordia. Elle est passionnée par l’études des pratiques sexuelles basées sur le plaisir et par l’étude de la race en corrélation avec la sexualité. En parallèle avec son poste à AlterHéros, elle est aussi coordonatrice du projet Sens, un programme d’éducation à la sexualité dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal (https://headandhands.ca/programs-services/sense-project/)

Leave a comment