Je voudrais parler de ma bisexualité à plus de personnes, mais j’ai peur des regards et des paroles des autres…


Bonjour j’ai 12 ans et je suis une fille. J’ai commencé mon coming-out de bisexuelle. Seule ma mère, ma sœur et mes 3 bff le savent. Je voudrais en parler à plus de personnes mes j’ai peur des regards et des paroles des autres à l’école. Je suis alaise avec ma sexualité mais ça m’effraie de me révéler au grand jour (au secondaire).

Laurie

Salut Laurie!

 

Je tenais d’abord à te féliciter pour tes coming out à ta mère, ta soeur et tes bff! J’espère que ces coming out se sont bien passés et tu peux être fière de tout le chemin que tu as parcouru. 🙂

 

Si j’ai bien compris, tu te questionnes maintenant à savoir comment procéder pour la suite des choses et si/comment tu devrais en parler avec ton entourage plus étendu. Tu aimerais en parler avec plus de personnes autour de toi mais tu redoutes des réactions négatives de la part d’autres élèves à l’école, est-ce bien cela?

 

Tout d’abord, il peut être utile de se demander pourquoi on souhaite faire un coming out. Il y a toutes sortes de raisons et en être consciente pourrait te guider pour choisir des occasions dans lesquelles tu pourrais vouloir en parler. Je te donne quelques pistes et tu pourras voir si elles s’appliquent à toi ou non : 

 

Par exemple, est-ce que tu aimerais être plus “out” pour avoir du soutien ou trouver des ami.e.s 2SLGBTQIA+ à l’école? Plusieurs d’entre nous ont ce besoin de se sentir appartenir à une communauté, sentir qu’on n’est pas tout.e. seul.e. dans notre expérience et c’est complètement normal! Si tu sens que tu n’as pas d’ami.e.s avec qui parler de ces choses-là, tu peux aussi t’informer si ton école a une “gay-straight alliance”/comité pour la diversité qui organise des activités pour les élèves 2SLGBTQIA+ ou demander à en créer un (comment? ). Sinon, je te laisse ici des liens vers des associations/groupes pour les jeunes. Plusieurs de ces groupes sont situés à Montréal mais offrent durant la pandémie des groupes de discussion/activités virtuellement : 

Sinon, penses-tu que tu voudrais être plus “out” pour ne pas être perçue comme hétéro par défaut? Malheureusement, c’est vrai que tant qu’on ne fait pas de coming ou, une majorité assume qu’on est -à tord- hétéro. Ça fait partie de l’hétéronormativité, et ça peut mener à des situations inconfortables. Tu peux te demander si c’est quelque chose qui te dérange, ou si parfois, tu t’empêches de parler de certains sujets de peur de te dévoiler. Pour certaines personnes, c’est important d’être visiblement 2SLGBTQIA+, et pour d’autres, cela relève entièrement du privé. Si tu cherches à être plus visible, tu peux amener la conversation avec des gens autour de toi, ou par exemple porter un bracelet au couleur de l’arc-en-ciel ou du drapeau bisexuel. Toutefois, cette approche ne te permet pas nécessairement de trier à qui tu veux partager cette information, donc c’est à évaluer selon ton niveau de confort et tes besoins de sécurité. Si tu préfères garder cette information privée en dehors de quelques personnes proches, c’est tout-à-fait correct aussi! Et cela ne te rend pas “moins bisexuelle” pour autant, bien évidemment! Une autre option à considérer serait de ne pas te limiter dans ce que tu dis. Par exemple, si tu as une copine, de ne pas le cacher nécessairement ou si le sujet de la bisexualité est abordé, de ne pas t’empêcher de partager ton expérience si tu en as envie. Bien sûr, plus on fait notre coming out à un grand nombre de personnes, plus il y a de risques de se faire outer sans notre accord. Est-ce un peu cela qui t’inquiète? Tu peux toujours demander aux personnes à qui tu fais un coming out de garder cette information pour elles, mais il vaut malheureusement mieux se préparer à ce que ce ne soit pas toujours respecté, même accidentellement.

 

Finalement comme Marie-Édith l’a souligné, il faut malheureusement que tu gardes en tête ta sécurité pour ne pas qu’un coming out se transforme en expérience négative. Tu dis t’inquiéter de subir des remarques désagréables à l’école si tu es ouverte sur ta bisexualité, c’est bien ça? Tu peux toujours sonder ton entourage élargi avant de décider d’en parler pour appréhender leur réaction. Aussi, c’est une bonne idée de t’assurer d’avoir du soutien de tes proches, par exemple ta famille ou tes bff. Penses-tu que tu pourrais parler avec ces personnes de tes questionnements par rapport au coming out et à la visibilité? Crois-tu qu’elles pourraient te soutenir et t’écouter?

 

Quoique tu décides, on est avec toi, et n’hésite pas à prendre tout le temps dont tu as besoin et t’entourer de personnes qui te soutiennent. Tu peux nous réécrire quand tu veux!

 

Tu peux également jeter un coup d’oeil à ces différentes questions entourant le coming out sur notre site internet! 🙂 Au niveau de la question du coming out et de la crainte de vivre des remarques négatives par autrui, je te suggère la lecture de ces deux réponses :

À cause de l’intimidation homophobe, je ne sais plus trop où j’en suis en termes d’orientation sexuelle…

Être lesbienne ne me dérangerait pas, mais le problème c’est la société dans laquelle on vit…

A.b. – bénévole pour AlterHéros


About abab

Bonjour, Je suis étudiant.e dans le domaine de la santé et il me fait plaisir de discuter avec vous.

Leave a comment