Je veux vraiment transitionner médicalement, mais je ne sais pas comment faire et j’ai peur de la réaction de ma mère. Que faire?


Suite de la question J’aimerais entamer une transition vers un genre féminin, mais j’ai peur de la réaction de ma famille. J’ai peur de les décevoir…
Bonjour. Déjà, merci de votre réponse. Ça fait plaisir d’être soutenue. Quand je dis que je veux devenir femme, c’est changer mon apparence physique. Je veux vraiment une chirurgie ou des hormones. N’importe. Avoir un corps de femme. Pour me sentir mieux. Malheureusement, j’ai pas de situation stable, pas d’argent, pas de boulot. Du coup, je vis chez ma mère et j’ose pas lui dire. Même si elle l’acceptée, j’aurais peur qu’au fond, elle soit déçue et que y est comme une sorte de gêne entre elle et moi. Mais devenir une femme est vraiment quelque chose que je veux.
Florian
Rebonjour Florian!
Ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles!
Comme je te l’ai dit dans ma précédente réponse, AlterHéros est un organisme du Québec. Donc c’est difficile pour moi de t’indiquer des ressources en France pour t’aider dans ta transition et la situation dans laquelle tu te retrouves. Je te conseille fortement de contacter une des associations membres de la fédération trans et intersexes de France, car iels seront bien plus en mesure que moi de te dire quel est le processus pour commencer une transition médicale. Par contre, je peux d’ores et déjà t’annoncer une bonne nouvelle par rapport à ta situation financière, tirée de la brochure que je t’avais recommandée sur l’hormonothérapie : « Les œstrogènes sont relativement peu chers en France (moins de 10 euros par mois), et peuvent être pris en charge par la Sécurité sociale dans le cadre d’une ALD. » 
Pour ce qui est de parler à ta mère du fait que tu es trans, je te suggérerais de commencer à aborder le sujet des personnes trans sans faire référence à ton identité. Par exemple, tu pourrais dire que tu as vu une émission télé avec un personnage trans ou entendu parler du sujet à la radio, et voir comment elle réagit. Cela pourrait te donner une bonne idée de son niveau d’aisance avec le sujet et de pouvoir te préparer en conséquence pour faire ton coming-out. De plus, certaines des associations membres de la Fédération Trans et Intersexes ont des groupes de soutien pour les proches de personnes trans, et tu pourrais donc obtenir de l’aide pour lui offrir du soutien, si jamais elle a besoin de parler de ce qu’elle vit par rapport à ta transition.
La dysphorie (malaise que l’on vit avec des caractéristiques corporelles qui ne sont associées à un genre auquel on ne s’identifie pas) peut être vraiment difficile à vivre. Je te comprends tout à fait sur ce point. J’espère de tout coeur que tu pourras trouver des ressources pour rapidement commencer une transition médicale. En attendant, quelques trucs pourraient t’aider, comme de consulter des ressources, comme cette vidéo YouTube et celle-ci, afin d’avoir des trucs de maquillage pour avoir une apparence plus féminine. 
Je t’envoie une bonne dose de courage! N’hésite pas à nous réécrire si tu en ressens le besoin.
Séré, intervenant pour AlterHéros
 


About Séré

Séré est un.e activiste trans non-binaire de la région de l'Estrie qui adore expliquer la pluralité des genres avec des métaphores de crème glacée. Iel défend les droits des jeunes trans et non-binaires en contexte régional, tout en essayant de se laisser du temps pour coller son chien et son chat.

Leave a comment