Je veux ma liberté mais je l’aime!


Bonjour, je vis avec une fille depuis un peu plus d’un an. Mais depuis peu, j’ai commencé à me demander si je l’aimais à ce point et si c’était vraiment avec elle que je voulais faire ma vie. Depuis, nous sommes comme qui dirait en “break”.
Je suis vraiment confuse. Je sais qu’avec le temps, la passion s’en va. J’ai soif de frissons. Je regarde d’autres filles tout le temps. Pourtant, je l’aime beaucoup, mais je ne sais plus si c’est de l’amour ou de l’attachement. En plus, je me suis acheté une maison et elle déménage avec moi.
Je ne sais plus quoi faire. Je ne veux ni la perdre, ni lui faire de mal, mais en même temps, je veux avoir ma liberté. Et je sais bien que cela la blesse. S’il vous plaît, aidez-moi!
– Mélanie

Bonjour Mélanie!
Je comprends tout à fait ce que cette confusion peut créer chez toi, et je sais que cela ne doit pas être facile!
Dans ce que tu dis, il y a un besoin de nouveauté, de « frissons » comme tu dis, et à ceci s’oppose ton attachement et ta fidélité pour ta copine.
C’est effectivement un choix à faire qui demande beaucoup de réflexion. Tu devrais faire une liste des solutions possibles et regarder les « pour » et les « contre » de chacune. Je sais que cela peut paraître ridicule à faire, mais ce n’est qu’en soupesant les points négatifs et positifs que tu trouveras peut-être d’autres motifs pour t’aider à faire ton choix.
Je ne peux pas te dire ce qui est bien ou mal. Par contre, ce qui certain, c’est que cette décision est la tienne et que tu ne dois pas la prendre à la légère. Car certains faits, comme votre emménagement dans la nouvelle maison, ne doivent pas être négligés. Tu pourrais regretter une décision précipitée.
Sache toutefois qu’il n’est pas nécessaire d’adopter une solution radicale, telle que quitter ta copine ou rester avec elle et souffrir en silence. Il existe toujours un compromis possible : commence d’abord par exprimer ce que tu ressens exactement à ta copine. Ce n’est qu’à force de discussions que vous pourrez trouver ensemble une solution qui vous convienne à toutes les deux. Pourquoi pas, par exemple, tenter de vous séduire à nouveau, de vous reconquérir mutuellement ? Ou encore, vous laisser quelques soirées de libre, chacune de votre côté?
Un petit truc pour te donner un coup de pouce : utilise le « je » pour discuter, cela évite le ton accusateur et donc, les conflits. Example à éviter : « TU ne contribues plus à l’entretien du désir entre nous ». Example à suivre : « JE ressens, depuis quelques temps, le besoin que NOUS fassions renaître le désir entre nous. »
Tu vas être capable de faire un bon choix, j’en suis certaine !
Sois forte et logique ! 😉
Alexandra,
Stagiaire au Projet 10


About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.

Leave a comment