Je suis une femme et j’ai un fantasme de rencontrer une femme avec un pénis…


Bonjour Nancy,

Merci d'avoir écrit à AlterHéros. Je comprends Nancy que vous êtes perplexe au regard de votre fantasme qui comporte une femme avec un pénis et que vous vous demandez si cela résulte d'une convoitise envers l'organe sexuel masculin et non envers l'homme.

D'une part, il est essentiel de savoir que le fantasme se distancie du monde réel. En fait, le fantasme appartient au domaine de la psyché (c'est-à-dire l'ensemble des phénomènes qui concerne l'esprit et la pensée) et diffère d'un individu à l'autre. Il peut s'inspirer de la réalité (en empruntant, par exemple, certains scénarios ou éléments de la vie de tous les jours), mais ne constitue pas la réalité en soi. Puisque le fantasme provient du psychisme et qu'il est personnel à chacun, sa nature et sa constitution est difficilement contrôlable ou domptable par la personne qui le visualise. Il n'y a donc pas nécessairement de « bons » ou de « mauvais » fantasmes ni de fantasmes qui soient acceptables ou non. À titre d'exemple, certaines personnes purement hétérosexuelles (et assurées de leur orientation sexuelle) affirment avoir parfois des fantasmes qui reflètent un rapport sexuel ou un contact intime avec une personne du même sexe physiologique sans vouloir et/ou pouvoir le concrétiser dans la réalité.

D'autre part, bien qu'une femme soit d'orientation homosexuelle, il n'est pas impossible que cette dernière puisse avoir envie de pénétration vaginale. La pénétration vaginale, seulement envisageable par la majorité des individus qui composent la société avec le pénis de l'homme, peut être exécutée de diverses façons (doigts, vibrateurs, etc.). Une femme, peu importe son orientation sexuelle, est naturellement (et souvent) sensible au niveau de son vagin et certaines parties de celui-ci jouent le rôle de zones érogènes et orgasmiques. Ainsi, qu'elle soit homosexuelle, bisexuelle ou hétérosexuelle, la femme peut de toute évidence avoir envie que cette zone soit stimulée à l'aide d'un pénis ou tout autre objet pouvant susciter le plaisir.

Dans ces circonstances, il est concevable qu'un fantasme se conjugue avec un segment de la réalité et traduit un désir psychologique et/ou physique d'un individu. Dans cette optique, il pourrait alors être pertinent que vous vous questionnez sur vos envies et vos besoins. Si vous le souhaitez, un(e) sexologue ou un(e) psychologue peut également vous venir en aide au niveau de vos interrogations et vous offrir un soutien adéquat.

Bonne chance Nancy et si vous avez d'autres questionnements n'hésitez pas à nous contacter à nouveau.

Hélène

AlterHéros


About Hélène Carrier

Hélène a complété des études collégiales en sciences humaines avec le profil intervention, des études au baccalauréat en sexologie et des études à la maîtrise en sexologie avec mémoire profil recherche et intervention. Elle a été assistante de recherche durant cinq années consécutives pour le département de sexologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) en plus de réaliser des contrats comme auxiliaire d'enseignement. Durant quelques années, elle a également accompagné un adolescent ayant un trouble du spectre de l'autisme (TSA). Durant son baccalauréat elle a complété un stage d’une durée de 8 mois dans un maison d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale et familiale.

Je suis fière et heureuse de contribuer à l’épanouissement des personnes au niveau de leur orientation sexuelle, leur identité et leur sexualité. Je considère qu’il est important et essentiel de venir en aide à ceux qui se questionnent, à ceux qui se sentent égarés et à ceux qui éprouvent de l’incompréhension ou de la solitude en raison de leur problématique. Je suis persuadée que, malgré mon implication à distance, je peux prodiguer à des gens dans le besoin des outils utiles à la compréhension et à la résolution éventuelle de divers problèmes personnels.

Leave a comment