Je suis une femme et, des fois, je ne suis pas sûre de vouloir en être une. En ce moment, je voudrais absolument être un homme...

Bonjour/Bonsoir

Avant de commencer je tiens à m’excuser pour les fautes d’orthographes.

En gros, je suis une femme et des fois, je ne suis pas sûre de vouloir en être une. Je m’explique : pendant un temps, je me sentais féminine, sûre de moi, je voulais être une femme et j’étais fière de ça.
En ce moment, je voudrais absolument être un homme.
Je désirerais plus que tout d’être un homme. Mais je ne suis pas sûre que c’est ce que je veux… après tout, je suis encore jeune, j’ai le temps de réfléchir mais… et si je regrettais, si au fond je voulais vraiment être un homme ou si une fois l’opération faite ou la prise de testostérones faite je regrettais ?

J’ai des »débats intérieurs» entre moi et moi (je sais c’est bizarre) et je me suis surprise à dire une fois »c’est pas grave si je veux être un homme avec un peu de chance je le serai dans la vie prochaine». C’est là que je me suis dite que, non, si je veux être un homme je n’ai pas à attendre la »vie prochaine» ou je ne sais quoi d’autre. (Pour info je parle de »vie prochaine» car je suis matrixée par les livres de science-fiction sur la vie antérieure ect… et ça m’arrive des fois d’y croire enfin bref ce n’est pas le sujet).

Une autre chose,
Je me suis rendue compte que des fois, je voulais être un homme en couple avec un homme et que je me voyais mal être une femme en couple avec un homme. Je n’ai pas de problème non plus concernant le fait d’être une femme avec une femme ou encore d’être un homme avec une femme. Mais en même temps je me verrai tellement être enceinte de jumeaux/jumelles.

Rien qu’en écrivant ce pavé, je me dis que c’est stupide, que je suis une femme point final et en même temps je me dis que je veux être un homme… c’est compliqué. Je suis perdue, je ne sais pas à qui demander de l’aide pour ce genre de problème… j’ai peur d’être comparé à une folle…
J’ai sûrement d’autres choses à dire mais j’en ai tellement que je me contredis et je ne sais plus où aller Je suis en débat constant avec moi-même et j’ai tellement peur de faire le mauvais choix. Tellement peur de perdre des gens à cause de ça. Tellement peur de perdre des ami.e.s, de la famille…Je sais plus ce qu’il faut que je fasse, je suis perdue…

Au revoir/ Bonne soirée
Et merci de votre réponse.

DerOrangenSaft.

Lorena (iel/they)

Bonjour DerOrangenSaft,

 

Merci de nous avoir contactés pour répondre à tes questions! Désolé pour notre réponse très tardive.

Si je comprends bien, tu te questionnes sur ton identité de genre, car avant, tu te sentais bien comme femme, mais récemment, tu sens que tu es un homme. Tu aimerais transitionner, mais tu as peur de regretter ce choix plus tard. J’espère que je peux te rassurer en te disant que ce que tu me rapportes n’est pas hors du commun. Bien des personnes se questionnent ainsi sur leur identité de genre. Choisir de transitionner peut être extrêmement difficile pour de multiples raisons, et avoir peur de regretter ce choix est l’une d’entre elles. 

Premièrement, quand tu dis que tu aimerais être un homme, est-ce que tu ressens déjà que tu en es un? Tu sens comme si ton corps ne concorde pas avec qui tu es réellement? Est-ce qu’une puberté féminine te rend heureux-se, ou plutôt inconfortable? Ce sont souvent des signes qui indiquent qu’une personne est trans, surtout le sentiment intérieur d’être un certain genre (ou aucun, ou plusieurs, etc.) qui n’est pas le même avec celui assigné à la naissance.

J’aimerais tout de suite te rassurer que tu n’es pas obligé de transitionner de façon irréversible si tu sens que tu es un homme. Je parle spécifiquement des transitions médicales telles que des chirurgies irréversibles. D’habitude, il faut avoir au moins 18 ans pour pouvoir avoir ce type de chirurgie, alors tu as encore du temps pour y penser. Si tu décides de transitionner médicalement, tu vas sûrement commencer par des bloqueurs de puberté (réversible) et ensuite de la testostérone après un certain temps (plus ou moins réversible). Ainsi, tu as quelques années pour t’assurer que c’est le bon choix pour toi. Il existe des exceptions, surtout dans des cas où la personne est extrêmement inconfortable avec le corps qu’iel a. 

D’un autre côté, la transition légale en France ne peut être faite qu’une seule fois (changer de genre/sexe et de prénom dans ses documents officiels) d’après mes recherches, alors ça peut demander plus de réflexion. Finalement, la transition sociale (changer de pronoms, informer ses proches, changer son expression du genre, etc.) est réversible et couramment la plus simple à commencer. Je te recommande donc de commencer par cette dernière, et de voir comment tu te sens avec ce changement. 

Ce qui est bien, c’est que tu n’es absolument pas obligé de faire tous les types de transitions ci-dessus. Tu peux être un homme, mais vivre heureux dans un corps biologiquement féminin, ou avoir un nom qui n’apparaît pas dans tes documents, mais que tout le monde utilise. Tu m’indiques que tu aimerais potentiellement être enceinte, et ça peut toujours marcher même si tu es un homme! Bref, les identités de genre ne sont pas restrictives sauf si on les rend ainsi! Tu n’es même pas obligé d’être un homme ou une femme. Certaines personnes s’identifient comme agenres (aucun genre), genderqueer (genre autre qu’homme ou femme, ou un mélange des deux), et bien plus. 

De plus, pas toutes les personnes transgenres réalisent à un jeune âge qu’iels ne vivent pas dans le genre qu’iels aimeraient. Certaines personnes réalisent seulement à l’adolescence ou dans leur vie adulte, quand une meilleure compréhension de qui iel sont et de la diversité des genres est acquise (“ah oui, ça explique ce que je ressens depuis plusieurs années!”) ou bien que les changements pubertaires les rendent inconfortables. C’est donc assez courant d’être correct/neutre avec son genre assigné à la naissance pendant des années (parfois, simplement à cause qu’on ne connaît personne d’autre trans, ou qu’on ne réalise pas que l’inconfort qu’on ressent est relié à notre genre).

De plus, voici quelques questions similaires aux tiennes si ça t’intéresse, les réponses sont super pertinentes! (1, 2, 3)

 

J’espère que j’ai pu t’éclairer un peu dans ton questionnement et je suis sûr·e que lorsque le choix viendra, tu feras le bon. 🙂 Si jamais tu as encore des questions, tu peux rejoindre Ligne Azur, par téléphone au 0 810 20 30 40 ou par email sur ligneazur.org ou Sexualités Info Santé, par téléphone au 0 800 00 69 07 ou par clavardage et email sur sexualites-info-sante.fr.

Lorena (elle/iel), étudiant.e en sexologie

Similaire