Je suis tombée amoureuse de mon amie mais elle ne le sait pas


Bonjour Alison.

Je te remercie pour la confiance que tu nous témoignes.

Dans ton message, tu nous indiques que tu es amoureuse d’une amie, que cette dernière ne le sait pas et tu veux savoir si elle est attirée par toi.

Je comprends, à la lumière de ton témoignage, qu’un lien très spécial t’unit à cette amie. Comme tu le dis toi-même : « ce n’est pas la même chose qu’avec mes autres amies. » Cependant, on peut être très proche d’une personne sans nécessairement éprouver pour elle un sentiment amoureux. Ton amie a d’ailleurs clairement précisé « qu’elle ne pourrait jamais coucher avec une fille » et, quand elle te dit qu’elle a envie de t’embrasser, c’est « pour blaguer », comme tu le mentionnes…

Il est vrai qu’à ton âge la frontière entre l’amour et l’amitié n’est pas toujours simple à tracer. Il est d’autant plus difficile de s’y retrouver que la sexualité, à l’adolescence, est parfois ambiguë. En effet, les jeunes traversent généralement des périodes où ils éprouvent tantôt des désirs hétérosexuels, tantôt des désirs homosexuels. Ce n’est qu’avec le temps que les choses se précisent et qu’on prend pleinement conscience de son orientation. Par conséquent, ton amie est peut-être présentement en questionnement à ce sujet et il n’est pas impossible que, de manière consciente ou non, elle cherche à te séduire. C’est une façon comme une autre d’explorer sa sexualité…

Bien sûr, tout ce que je viens d’écrire ne répond pas à la question fondamentale que tu me poses : « j’aimerais savoir si elle pourrait être attirée par moi. » Malheureusement, il n’y a pas de « trucs » infaillible pour détecter l’attrait qu’on exerce sur quelqu’un. Seule ton amie a la réponse à cette question. Et, si tu tiens vraiment à savoir ce qu’elle en pense, il y a deux façons de procéder : soit lui demander directement, soit lui écrire une lettre ou un courriel. Cependant, tu dois savoir qu’il y a un risque! Ton amie ne partage peut-être pas tes sentiments. Ta déclaration pourrait donc l’embarrasser, voir même compromettre votre amitié. Tu devrais, avant de l’aborder à ce sujet, te demander : est-ce que le besoin d’exprimer mon amour est fort au point où je serais prête à sacrifier mon amitié?

J’en conviens, Alison : la situation que tu vis n’a rien d’évident! Car il est normal, à 16 ans, de vouloir vivre une relation amoureuse qui soit à la fois authentique et partagée. Par contre, si tu ne fréquentes que des filles hétérosexuelles, tu risques de perpétuer les amours à sens unique. Voilà pourquoi je pense qu’il serait important que tu élargisses ton cercle d’amies, que tu te mettes à fréquenter des personnes lesbiennes et/ou bisexuelles de ton âge. De cette façon, tu auras plus de chance de vivre des expériences enrichissantes. J’ignore de quelle région de France tu proviens, ni s’il y a une association, chez toi, qui regroupe de jeunes lesbiennes et bisexuelles. Cependant, tu peux toujours participer à la “Zone des AlterHéros” qui se trouve sur le site d’AlterHéros. Je suis sûr que tu y feras de belles rencontres. Par ailleurs, si tu veux mieux connaître la communauté lesbienne de France, je te suggère le site suivant : www.coordinationlesbienne.org.

En espérant que j’ai bien répondu à ta question, je t’invite, Alison, à nous réécrire aussi souvent que tu en sentiras le besoin et je te souhaite – du fond du coeur – de connaître l’Amour et la Joie!

Bonne chance!

Benoît

Leave a comment