Je suis attirée par une amie, mais je pense qu’elle cache son homosexualité…


Salut Louise.

Je te remercie pour la confiance que tu nous témoignes.

Dans ton message, tu nous indiques que tu es attirée par une fille, mais tu as le sentiment que celle-ci nie son homosexualité.

Bon! Analysons ton message point par point. Tu affirmes d’emblée que ton amie nie son homosexualité « bien que la plupart des gens le pensent ». Malheureusement, ceci ne saurait constituer un argument valable. Ce que la plupart des gens imaginent et prétendent ne s’accordent pas toujours avec la vérité. Par exemple, la plupart des gens, dans certains milieux, considèrent que l’homosexualité n’est pas naturelle, qu’il s’agit d’une perversion. Or, toi et moi, nous savons que ces gens se trompent, même si, en certaines circonstances, ils peuvent former une majorité au sein d’une population donnée.

Par ailleurs, tu sembles penser que ton amie est une personne lesbienne parce qu’elle a « un physique un peu masculin » et qu’elle est « assez sportive ». Là encore, au risque de te contredire, je te dirai que ça ne prouve strictement rien au sujet de son orientation sexuelle. En fait, pourquoi avons-nous, parfois, ce réflexe d’associer une attitude « masculine » avec le lesbianisme? Tout simplement à cause des stéréotypes. Je m’explique. Pendant des siècles et des siècles, comment percevait-on l’homme et la femme? On attribuait à l’homme des qualités qui allaient de pair avec son rôle de pourvoyeur de la famille. Ainsi, on le voulait, socialement parlant, fort, brave, énergique et performant. À l’opposé, comme le rôle de la femme consistait essentiellement à « tenir son ménage », c’est-à-dire élever les enfants, laver, coudre et cuisiner, on lui imputait des qualités qui épousaient ce rôle social. On la voulait donc sensible, douce, économe et obéissante. Voilà pour les préjugés qui ont façonné notre civilisation pendant des siècles. Or, aujourd’hui, plus rien ne les justifie. Un homme peut bien être chétif et délicat sans être un gay; de même, une femme « virile » n’est pas forcément lesbienne. Je le répète, ce sont des préjugés et il faut les combattre, car des gens se rendent malheureux à cause de cela.

Ensuite, tu nous demandes s’il est possible que ton amie dissimule son homosexualité. Effectivement, il arrive parfois que des gens ne soient pas à l’aise avec leur homosexualité, qu’ils en conçoivent même de la honte, et – par conséquent – qu’ils la refoulent en espérant que les autres ne s’en rendront pas compte. Ainsi, il n’est pas impossible que ce soit le cas de ton amie, mais je pense qu’avant de te lancer dans de telles suppositions, le plus simple serait très certainement de lui en parler ouvertement. En même temps, il est vrai que ce qu’elle t’a déjà dit pourrait porter à croire qu’elle est réellement hétérosexuelle. En effet, elle a été en couple avec un homme, elle manifeste de l’agacement lorsqu’elle sent qu’elle attire le regard de lesbiennes et, surtout, elle t’a dit clairement qu’elle n’était pas homosexuelle.

Malheureusement, il n’y a pas, comme tu nous le demandes, des « signes subtiles » qui permettraient de déceler l’homosexualité d’une personne. Encore une fois, si ce n’est déjà fait, le plus simple serait d’avoir avec ton amie une discussion franche. Puisque, d’une part, tu crois l’aimer et que, d’autre part, elle n’a rien contre les personnes homosexuelles, je ne vois pas quel obstacle devrait t’empêcher de lui ouvrir ton coeur. Bien sûr, il faut que tu réfléchisses bien aux conséquences d’un tel aveu et que tu te demandes si tu serais prête à essuyer un refus de sa part, car c’est une possibilité…

Tu as 18 ans, tu te questionnes sur ton orientation sexuelle et tu sembles vivre une situation douloureuse avec ton amie. Si je puis me permettre un conseil, je pense qu’il serait bon que tu élargisses ton cercle d’amies et que tu fréquentes des personnes homosexuelles, ne serait-ce que pour mieux connaître la chose et, qui sait?, nouer des relations enrichissantes sur le plan humain. Je te recommande la « Zone des AlterHéros » qui se trouve sur notre site. En t’y créant un profil, il te sera facile d’entrer en contact avec des jeunes allosexuel(le)s de tous les horizons. Bien sûr, si tu as d’autres questions, n’hésite surtout pas à nous réécrire : nous serons toujours là pour toi!

En espérant que mes commentaires t’aideront à y voir un peu plus clair, je te souhaite, Louise, de vivre dans la joie et de connaître l’amour.

Bonne chance!

Benoît

Leave a comment