Je regarde tous les jours de la porno, est-ce normal ?


Salut Yliad.

Merci beaucoup de t'être confié à nous.

Dans ton message, tu nous révèles que tu consommes de la pornographie quotidiennement et tu te demandes si c'est mal.

C'est une grande question que tu nous poses! Et je crains de ne pouvoir y répondre. En effet, chacun de nous définit le « bien » et le « mal » en fonction de ses propres valeurs. Ce qui est « bien » pour les uns peut devenir « mal » pour les autres. En cette matière, le plus sûr est d'être à l'écoute de sa conscience. C'est généralement un guide fiable sur lequel on peut compter.

Puisque tu nous demandes si le fait de regarder de la porno sur une base quotidienne est mal, j'en déduis que c'est parce que tu en éprouves des remords. Il serait alors important de te questionner sur l'origine de ce malaise que tu éprouves et que tu te demandes s'il est fondé. En somme, qu'est-ce qui t'indispose dans tout cela? J'ai deux éléments de réponse à te suggérer – mais, encore une fois, je ne prétends pas déterminer ce qui est bien ou mal pour toi. Ce sont simplement des éléments qui pourront servir de point de départ pour ta réflexion :

(1) Il arrive fréquemment qu'on consomme de la porno afin d'atténuer un stress ou de pimenter sa vie sexuelle. Cependant, il faut bien comprendre que la pornographie ne pourra jamais remplacer une véritable relation. À travers l'acte sexuel, on obtient une satisfaction physique – l'orgasme -, mais il y a aussi un immense plaisir à caresser l'autre, à l'embrasser, à le faire jouir. Ce plaisir, lié au simple fait de « donner », est exclu de la pornographie, car cette dernière, si elle est visionnée en solitaire, n'est centrée que sur notre propre plaisir. Par conséquent, à long terme, elle ne saurait nous combler…

(2) Il arrive aussi que des gens trouvent dans la pornographie une espèce de fuite, c'est-à-dire que, préoccupés par divers problèmes, ils en viennent à rechercher l'oubli à travers la consommation de porno. Il y a alors un risque élevé de développer une dépendance. C'est exactement la même chose pour les alcooliques, les toxicomanes, les joueurs compulsif, etc. En ce cas, il est normal d'éprouver une espèce de gêne, car, en plus de se sentir privé de sa liberté (c'est le propre de la dépendance!), on a le sentiment de s'enliser dans nos problèmes personnels.

J'ignore si tu t'es senti concerné par ce que je viens de dire, mais – une chose est certaine! – si tu te sens trop mal à cause de la porno et que tu te sens impuissant face à cette situation, il serait important que tu consultes un psychologue. Bien sûr, si tu en sens le besoin, n'hésite surtout pas à nous réécrire : nous serons toujours là pour toi.

En espérant que mes commentaires t'aideront à y voir un peu plus clair, je te souhaite, Yliad, de retrouver la paix intérieure et d'être heureux.

Amitiés,

Benoît

Leave a comment