Je n’ai aucune confiance envers les hommes, que faire ?


Bonjour Vanessa,

Si je comprends bien, tu es incapable de rester en relation avec un homme car tu as peur que tout ce qu’il ait dans la tête soit de coucher avec toi. Bref, cette impression que tu as des hommes ne s’adresse pas à un homme, mais au sexe masculin en général.

Le fait de me raconter brièvement ton enfance peut aider à comprendre le malaise que tu éprouves lorsque tu rencontres des hommes. Souvent une rétrospective sur notre vie et notre enfance nous aide à trouver la source de certains de nos comportements. Il se peut que l’absence de ton père à la maison t’a marquée. Tu as peut être eue l’impression que les hommes ne sont pas fidèles et digne de confiance, qu’ils te quitteront tous à leur tour. Par contre une telle généralisation à de graves conséquences! C’est ce qu’il fait que tu ne peux pas avoir de relations de plus de trois mois. La confiance ne doit pas être nécessairement un acquis, elle se mérite. Par contre, partir avec l’idée qu’ils sont tous pareils et qu’ils s’intéressent à toi que pour t’avoir dans leur lit, toute relation est vouée à l’échec. Si un homme t’intéresse réellement, tu n’as pas à te donner lorsqu’il le voudra mais bien lorsque tu seras prête. Lorsque celui-ci te demandera pourquoi tu évites l’intimité, tu n’as qu’à lui expliquer que tu ne te sens pas encore prête. Si tu lui dis que tu as un manque de confiance en lui, il risque de ne pas bien réagir. Tu peux par contre lui dire que tu as eue plusieurs échecs et qu’il est difficile pour toi de faire confiance aux hommes. Mais attention, tu dois le faire avec délicatesse. Je suis certaine que si tu veux savoir s’il est digne de confiance ou non, cela est l’ultime test. Un bon partenaire ne te quittera pas. S’il ne veut que coucher avec toi, il partira vers une proie plus facile. Si le gars est persévérant, c’est peut être par ce qu’il tient à autre chose que le physique. Il faut alors travailler en tant que couple pour établir une relation de confiance. Le reste en suivra.

Bonne chance,

Andréanne

Leave a comment