Je me questionne sur mon orientation sexuelle à cause d’un baiser échangé avec ma cousine…


Bonjour. Je suis une fille âgée de 16 ans et depuis 1 an je me questionne sur mon orientation sexuelle suite a un vieux souvenir de ma cousine et moi s’embrassant sur la bouche. En y pensant, cela m’a mis mal a l’aise et je me suis demandée si j’étais lesbienne. Chose que je comprenais mal parce que je sortais d’une relation de 8 mois avec un garçon que j’ai aimé plus que tout. Et même, mes attirances ont toujours été pour les mecs or mtn je regarde aussi les filles et je ressens une sorte d’elan envers elles et pourtant pas d’attirances. Cet élan part et revient. M’imaginer avec une fille me dégoûte. Je ne me vois pas avec une fille. Même pas envie d’essayer, et pourtant quand je m’imagine ac un garçon, cela me bloque alors qu’en réalité ce bloquage n’est pas présent parce que les sentiments sont là et j’ai un féroce appétit pour mon copain actuel. Toujours envie d’aller plus loin etc…je ne me force pas mais le doute est tjr la et ça me bloque au quotidien.
Adèle

Bonjour Adèle,
Merci de faire confiance aux experts d’AlterHéros pour t’aider dans tes questionnements. Si je comprends bien, tu t’interroges sur ton orientation sexuelle suite à un baiser échangé avec ta cousine, et ce que tu appelles des ‘élans’ vers les filles qui vont et viennent. Cette interrogation est finalement pour toi la source d’un blocage dans tes relations avec les garçons.

Tout d’abord, j’aimerai te dire que s’interroger à propos de sa sexualité, de ses envies et de ses attirances pendant l’adolescence, et à différents moments de la vie, est une démarche saine. Tu apprends à te connaître, et tu as déjà avancé seulement en étant à l’écoute de ce que tu ressens et en laissant une place au doute.
L’adolescence est aussi une période d’expérimentation et il n’est pas rare d’embrasser une personne du même sexe, pour se tester. Si ces baisers sont par la suite à l’origine de doutes, il est bon de prendre le temps d’identifier clairement ce que l’on ressent. Tu dis que le baiser avec ta cousine t’a mise mal à l’aise. De quel genre de malaise s’agissait-il? Est-ce que c’était un malaise vis à vis de ta cousine? Ou bien, comme tu en parles plus tard, une sorte de dégoût? Il faudrait arriver à préciser ce malaise.

Tu dis également que tu ne comprends pas ce que tu ressens pour les filles, en regard de la vive attirance , et même des sentiments que tu as toujours pu ressentir pour des garçons. La sexualité, l’attirance, ce ne sont pas des sentiments catégoriques. Il y a un large spectre d’orientations sexuelles et amoureuses. Tu peux aimer des garçons, apprécier les rapports sexuels avec des garçons, et en même temps, aimer les filles, de manière platonique, ou même sexuellement. Tu dis ressentir un élan envers les filles, qui va et qui vient. Encore une fois, il faudrait préciser la nature de cet élan. Tu précises que ce n’est pas de l’attirance, alors que penses-tu que cela peut être?
Tu sembles avoir des ressentis ambivalents envers les filles. Tu évoques des élans, et tout à la fois du dégoût. Est-ce de t’imaginer dans un rapport sexuel avec une fille qui te dégoûte? Ou bien une peur d’être identifiée et jugée en tant que lesbienne? À présent, tes questionnements semblent contrarier ton quotidien et ta relation avec ton copain, par qui tu dis être pourtant très attirée. Peut-être que tu peux aussi laisser ces questions de côté tant que tu ne rencontres pas une fille par qui tu es finalement attirée.
Tu as l’air d’être très à l’écoute de toi-même et de ce que tu ressens. L’important, c’est de ne pas se forcer, ou au contraire, se brider. Et tu n’as pas l’air de te forcer avec ton copain, ni de brider tes questionnements à propos des filles. C’est très sain de se poser des questions, mais tant que tu n’as pas envie d’essayer vraiment, peut-être que tu peux te laisser le droit d’avoir des doutes sans que ces doutes ne soient un poids dans ton quotidien. Par la suite, si tu as envie d’essayer avec une fille, rien ne t’en empêchera.
N’hésite pas à faire à nouveau appel à nous si tu as d’autres questions.
Aurélie

Leave a comment