Je fais des crises d’angoisse en me disant que je suis lesbienne, alors que j’ai toujours eu des attirances hétérosexuelles.


Bonjour,

je suis une femme de 27 qui a un problème d’anxiété surtout par rapport à mes relations amoureuses. Je n’ai pas vraiment eu de bonne relation amoureuse avec les hommes souvent car je l’attachais au mauvaise type et mais aussi car je fuyais les hommes « gentil » qui voulait du sérieux.

je vous explique mon problème j’ai toujours été et je suis toujours attirée par les hommes amoureusement et sexuellement même si ça c’est pas toujours bien passé. Maintenant depuis le deuxième confinement je fais des crises d’anxiétés assez importantes en me posant la questions suivantes : ça se trouve ça ne fonctionne pas car je suis lesbienne ? Et là je remets en question toute ma vie. J’en fais un véritable TOC je suis en boucle toutes les journées. Je vous avouerai que je n’en peux plus trop. Ce qui alimente cette pensée également s’est qu’après j’ai commencé à faire des rêves homosexuels. Mais aussi j’ai des souvenirs comme quoi j’ai déjà voulu tester une relation sexuelle avec une femme ou un plan a 3 (MFF) Cetait des envies comme ça sans personnes réellement en vision. Donc j’ai déjà essayé de le faire via appli de rencontre mais au final je ne l’ai jamais fait car l’envie passait ou car ça sortait de ma tête. pour tout vous dire Je ne pense pas avoir été attirée par une femme que ça soit des inconnue dans la rue ou réseaux, mes amies, des stars… forcément j’en ai trouvé belle mais ça s’arrête à là seulement.

je me sens perdue même si je me dis que je suis hétérosexuelle que je me sens comme ça. Je suis toujours sur en train de me demander est ce la vérité ? Ou es tu lesbienne et tu te refoule ? Vas tu gâcher ta vie en te trompant ?

j’ai besoin d’aide

AnxieuseA

Bonjour AnxieuseA!

C’est un joli surnom… et bien représentatif des émotions que tu ressens ces temps-ci je crois! J’essaie de faire des petits blagues, j’espère que ça ne te dérange pas. 🙂 Je tiens à te remercier pour la confiance que tu accordes envers AlterHéros et je tiens également à m’excuser pour le grand délais de réponse. Si je comprends bien, tu affirmes ressentir un immense problème d’anxiété par rapport à tes relations amoureuses, d’une part, mais également concernant ton orientation sexuelle. Tu te demandes si tes enjeux relationnels avec les hommes seraient liés à une possible orientation homosexuelle. Ai-je bien suivi?

 

Tout d’abord, je tiens à te préciser que tu n’es pas seule dans ta situation. Vous êtes nombreuses et nombreux à nous écrire concernant une anxiété liée à des questionnements concernant l’orientation sexuelle. Par exemple, un bref coup d’oeil dans la section «Questionnement concernant l’orientation sexuelle» de notre site internet nous permet de constater rapidement la quantité de personnes expérimentant des questionnements similaires aux tiens.

 

Premièrement, je ne peux pas me prononcer sur ton orientation sexuelle à ta place. L’orientation étant quelque chose de super personnel et d’intime à chaque personne, tu demeures la meilleure personne pour pouvoir mettre des mots sur ton orientation sexuelle. Néanmoins, rien ne t’oblige non plus à mettre des mots immédiatement sur cette orientation! Les orientations sont d’abord et avant tout des mots, des étiquettes, une forme d’outils que l’on se donne pour définir un phénomène très complexe que sont les attirances humaines! Tu peux ainsi choisir les mots qui te font sentir bien et qui te font sentir confortable. Ces mêmes mots peuvent également fluctuer dans le temps, selon le contexte, au rythme de rencontres sociales, de nouvelles expériences ou de curiosité.

Deuxièmement, même si je ne suis pas en mesure de te confirmer ou d’infirmer ton orientation sexuelle, je peux néanmoins te préciser que tu me nommes à plusieurs reprises que tu as la capacité d’être physiquement et romantiquement attirée (entre autre) envers des hommes. Non? 🙂 Maintenant, en ce qui concerne ta capacité à être attirée envers des femmes, c’est quelque chose dont tu peux t’offrir du temps pour réfléchir et démystifier. Il existe diverses nuances entre le fait d’être hétérosexuelle ou lesbienne, on n’est pas obligé.e de choisir entre l’un ou l’autre, et le fait de possiblement un jour ressentir de l’attirance pour des femmes n’efface pas pour autant ton attirance pour les hommes! Et puis, si tu ressens de l’attirance pour certains garçons, alors tu ne «gâches» pas ta vie en désirant en rencontrer d’autres dans le futur. Qu’en penses-tu? Par ailleurs, laisse-moi revenir sur l’expression «gâcher sa vie en se trompant» : il n’y a aucune façon de «gâcher sa vie» à ce sujet! Chacune de nos expériences ne fait que nous permettre d’apprendre à mieux se connaître. Ces questionnements que tu navigues présentement font partie de cette longue route vers une meilleure connaissance de soi et, en aucun cas, ces diverses expériences ou questionnements ne sont synonymes de «gâchis». D’accord? 🙂

 

Troisièmement, tu fais référence à cette grande anxiété que tu vis présentement, notamment liée aux différentes mesures de santé publique et de confinement dans ton pays. C’est tellement normal de se sentir stressée quand autant de nos points de repères disparaissent! Nous traversons une pandémie mondiale après tout… C’est correct de ressentir du stress qui ne soit pas toujours rationnel. 🙂 Ceci étant dit, il est aussi fréquent que dans des périodes de grand stress comme celui-ci, que nous soyons porté.e.s à tenter de contrôler de nouveaux aspects de notre vie, notamment parce que cette pandémie nous a fait perdre plein de contrôle au niveau d’autres aspects! Bref, je t’invite à demeurer douce envers toi-même et à accueillir ces questionnements de façon positive. On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, mais tu peux demeurer à l’écoute de tes besoins, de tes envies, de tes limites, de tes désirs… Et si en ce moment ce sont les garçons qui t’intéressent, alors c’est très bien ainsi! Si un jour tu as l’intérêt d’avoir un rapport sexuel avec une autre femme, sache qu’il n’y a absolument aucun problème à cela! Nos expériences ne définissent pas nécessairement notre orientation sexuelle; nos pratiques sexuelles ne définissent pas nécessairement notre orientation sexuelle. En d’autres mots, le fait d’être curieux.se d’expérimenter certaines pratiques sexuelles ou même d’en retirer du plaisir ne modifie pas nécessairement notre capacité à être attiré.e envers un certain type de personnes. Par exemple, j’ai déjà eu quelques expériences avec des femmes et je ne ferme pas non plus la porte à revivre de nouveau ce type d’expériences dans le futur, cela ne m’empêche pas de m’identifier comme un homme gay. Tu me suis? J’aimerais t’inviter à lire cette ancienne réponse concernant le toc lié à l’orientation sexuelle (Que savez-vous des toc homo?) où il te sera possible de démystifier la différence entre l’anxiété associée à des questionnements sur l’orientation sexuelle et le fait de pouvoir ressentir des attirances physiques/émotionnelles pour des personnes du même genre que toi. En d’autres mots, mon petit astuce ici, c’est lorsque tu te sens très anxieuse concernant ton orientation sexuelle, tu peux t’arrêter quelques secondes et te demander : D’où provient cette anxiété? Est-ce de l’attirance ou de l’anxiété? Pourquoi est-ce que cela me rend anxieuse?

 

Quatrièmement, tu fais également référence au fait que tu navigues des difficultés relationnelles auprès des hommes, ce qui alimente d’une certaine façon tes questionnements entourant ton orientation sexuelle. Le fait d’avoir vécu certaines difficultés relationnelles avec des hommes n’est pas non plus un indicateur de ton orientation sexuelle. Le fait de vivre des expériences négatives en termes de rencontres intimes avec des hommes n’est aucunement un signe d’homosexualité. Tu peux néanmoins te demander ce que tu recherches dans une relation amoureuse, intime ou sexuelle. Qu’est-ce qui te plaît chez un homme? Qu’est-ce qui te plaît chez une femme? Quand tu fermes les yeux et que tu t’imagines être dans un moment intime avec un garçon ou une fille, comment te sens-tu? Est-ce que c’est quelque chose qui pourrait te plaire? Est-ce que l’une ou l’autre de ces images te déplaît? Quelle est ton opinion de l’hétérosexualité? de la bisexualité? de l’homosexualité? Est-ce qu’il y en a une qui te semble meilleure qu’une autre? Quel est ton degré d’aisance concernant ces différentes orientations? Ce sont des questions dont toi seul peut répondre. Sache qu’il n’y a pas mauvaises réponses, puisqu’il s’agit simplement de mettre tes mots sur tes désirs, tes attirances et tes émotions. Ah…. et aussi! Je crois que tu es une personne honnêtement fantastique qui mérite entièrement de vivre une relation amoureuse dans laquelle tu te sens écoutée, valorisée et respectée. 🙂

 

Pour conclure, j’aimerais citer cet extrait d’une réponse concernant les rêves homoérotiques (Est-ce que mon rêve signifie que je peux avoir des penchants lesbiens?) : «D’abord, j’aimerais te rassurer par une réponse très courte : le fait de rêver à des relations homosexuelles ne signifie pas nécessairement que nous avons la capacité à ressentir des attirances romantiques ou physiques envers des personnes du même genre que nous. En d’autres mots, des rêves ne sont pas un indicateur suffisamment significatif permettant d’influencer notre orientation sexuelle. Par exemple, en tant qu’homme homosexuel, il m’arrive de faire des rêves érotiques mettant en scène des femmes. Pourtant, je ne suis généralement pas attiré envers des femmes! Il m’arrive aussi de faire des rêves où je suis dans un autre pays, pourtant, j’habite au Canada! Les rêves n’influencent pas notre vraie vie. 🙂»

 

Alors, que signifie ce genre de rêve? Pour y répondre, j’aimerais te partager un extrait d’une réponse précédente à ce sujet : «Parfois, les rêves nous permettent d’exprimer des choses que l’on ne se permet pas d’exprimer et ils servent de soupape (de manière de se soulager), par exemple dans le cas d’une personne fâchée contre un collègue de travail qui rêve que le bureau de ce dernier prenne en feu! D’autres fois, ils sont simplement un mélange d’éléments que nous avons vus, vécus, ressentis durant la journée.» Quand nous sommes stressé.e.s, ou même lorsqu’on boit de l’alcool ou fumons du cannabis, c’est très fréquent de faire des rêves (très!) bizarres!

D’autre part, on peut essayer de comprendre si les raisons derrière le stress que tu ressens représentent un danger, pour voir si nos craintes sont fondées.

Pour citer de nouveau ma collègue Marie-Édith : «Exemple inspiré de ta situation, avec quelques petits ajouts :

– Ce genre de rêve m’angoisse parce que ça m’amène à questionner ma sexualité.
– Le fait de questionner ma sexualité est anxiogène parce que ça déstabilise mes certitudes (je suis presque sûre d’être [hétérosexuelle]) et parce que si je questionne ma sexualité, j’ai peur de ne plus aimer [mon copain].
– Dans les faits, si j’étais attirée par les [femmes] dans la vraie vie, mon attirance pour les [hommes] ne s’arrêterait pas – je pourrais continuer à être en relation avec [mon copain].
– Conclusion : Même si c’est déstabilisant, ce n’est pas menaçant ni dangereux. Ce n’est pas grave si je continue à faire ce genre de rêve.”

Qu’en penses-tu? Est-ce que ce genre de rêve constitue une menace pour toi?

Un autre outil que j’aime bien pour analyser les situation de stress est celui du CINÉ, créée par la chercheuse Sonia Lupien, qui a mis sur pied Centre d’études sur le stress humain. Voici, selon elle, les quatre ingrédients du stress:

Si on part de cette idée et qu’on prend l’exemple de tes rêves, ils pourraient te créer du stress parce que :
1. tu n’as pas de contrôle sur eux ;
2. tu ne peux pas prévoir à quel moment tu feras ces rêves ;
3. c’est quelque chose de nouveau dans ta vie.

Qu’en penses-tu ? Si cet exemple te parle, je t’invite à consulter la page “Principes et lois de la gestion du stress”.

 

Ouf! Ça fait une grosse réponse tout ça! Et beaucoup de nouveaux éléments! En résumé, je comprends que tu peux te sentir préoccupée en ce moment. Je ne peux néanmoins pas répondre directement à ta question concernant ton orientation sexuelle. Tu es la seule personne pouvant mettre des mots sur tes désirs, tes attirances et sur la façon dont tu souhaites te décrire. Si tu as envie de rencontrer une fille qui te plaît tant physiquement qu’intellectuellement ou bien si tu as envie de rencontrer un garçon qui t’allume, physiquement ou intellectuellement, je t’encourage simplement à écouter ton rythme et tes propres limites dans ce processus. Dans tous les cas, c’est très correct! Je t’invite donc à demeurer indulgente envers toi-même… Bien sûr, certains rêves peuvent nous chambouler parfois, mais faut-il les prendre au pied de la lettre? Concernant ton orientation, tu as entièrement la légitimité de te définir comme hétérosexuelle si c’est ce qui semble le mieux concorder avec tes attirances et tes désirs. Qu’en penses-tu? 🙂 Sens-toi confortable de nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin! Ou simplement pour nous donner de tes nouvelles. On est là pour toi! 🙂

Solidairement,

Guillaume (il/he), pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment