J’aime ma copine très fort, mais j’ai aussi une attirance pour les hommes


Salut Valentin.

Je te remercie beaucoup de t’être confié à nous.

Dans ton message, tu nous parles de tes doutes et de tes inquiétudes par rapport à ton orientation sexuelle. En effet, tu as une copine depuis quatre ans, mais tu sembles attiré par les garçons, ce qui te fait particulièrement souffrir. La situation est d’autant plus pénible que ta copine, qui sait ce que tu vies, en conçoit, elle aussi, de la peine. En l’occurrence, tu veux savoir si tu es homo, bi ou hétérosexuel.

À la question que tu nous poses, je ne peux malheureusement répondre, car c’est quelque chose qui concerne ton intimité. Toi seul détiens la réponse. Cependant, si tu le veux bien, nous allons analyser ensemble les différents éléments de ton témoignage. D’emblée, il semble clair que tu as de l’attirance pour les personnes de ton propre sexe. En effet, tu nous racontes que tu as pensé aux garçons la première fois que tu t’es masturbé; par la suite, étant en couple avec ta copine, tu nous as avoué que tu n’étais pas capable d’avoir un orgasme si tu ne pensais pas à des hommes; dans un même ordre d’idées, tu constates que ce sont les gars qui captent ton attention lorsque tu te promènes dans des lieux publics; enfin, tu nous dis éprouver du désir – et peut-être même des sentiments – pour un de tes copains…

Or, puisque ton attirance pour les garçons paraît évidente, la question que tu dois te poser en toute honnêteté, à ce stade-ci, est la suivante : « Est-ce que les désirs que j’éprouve pour ma copine sont supérieurs en intensité – ou au moins égaux – à ce que je ressens pour les gars? » Si c’est le cas, il est possible que tu sois bisexuel, c’est-à-dire que tu pourrais éprouver une attirance à la fois pour les personnes de ton sexe et pour celles du sexe opposé. Dans ce cas, si -comme tu nous l’écrivais- tu aimes ta copine très fort et ne souhaites pas la quitter, je ne vois pas en quoi tes désirs sporadiques pour des hommes seraient de nature à menacer votre couple.

En fait, là est toute la question : est-ce que, tel que mentionné, tes désirs pour les garçons sont sporadiques (c’est-à-dire qui apparaissent çà et là, de manière occasionnelle) ou, au contraire, sont-ils bien présents dans ta vie de tous les jours? Dans le cas où tes désirs pour les garçons l’emporteraient sur ceux que tu éprouves pour les femmes en général, et ta copine en particulier, je pense que tu devrais en tirer la conclusion qui s’impose : à savoir que tu es une personne homosexuelle. Il est vrai que tu nous dis aimer ta copine et ne pas vouloir la quitter. Je comprends parfaitement ce que tu ressens, Valentin. Il est fort possible, effectivement, que tu aies développé, au fil des ans, une solide complicité avec elle, que vous vous entendiez très bien ensemble et que tu te sentes extrêmement mal à l’idée de rompre vos liens. Cependant, je ne pense pas, si tu es gay, que tu lui rendrais service en maintenant artificiellement une relation qui, de toute façon, ne semble pas te combler sur le plan sexuel.

Par ailleurs, je tiens à te féliciter pour ton désir d’authenticité et ton honnêteté. Tu as su aborder avec beaucoup de courage et de franchise cette épineuse question avec ta copine, ce qui est une indéniable preuve de la généreuse affection que tu lui témoignes. Cependant, il te faudra peut-être encore plus de courage et de franchise afin de franchir les quelques pas qui te restent à faire pour t’assumer pleinement et, de la sorte, être enfin heureux, libre des remords qui t’accablent en ce moment et des frustrations que tu ne manques sûrement pas de vivre par rapport à tes désirs homosexuels non-assumés.

Dans une période comme celle que tu traverses, il est important que tu ne sois pas seul; je veux dire : il est essentiel que tu trouves des personnes avec qui partager ce que tu vis. Par conséquent, je t’invite à visiter la « Zone des AlterHéros » qui se trouve sur notre site. En t’y créant un profil, tu pourras aisément entrer en contact avec de jeunes allosexuels et puiser, à travers vos échanges, le réconfort dont tu as besoin. Bien sûr, si jamais tu éprouves d’autres difficultés ou si tu as d’autres questions, n’hésite surtout pas à nous réécrire : nous serons toujours là pour toi!

En espérant que mes paroles pourront t’être utiles, je te souhaite, Valentin – et de tout mon coeur! – de trouver ta voie et je prie pour que tu grandisses dans l’amour et la joie.

Bon courage!

Benoît

Leave a comment