J’aime les sous-vêtements féminins, est-ce normal ?


Salut DK.

Je te remercie de nous avoir contacté.

Dans ton message, tu nous demandes s’il est normal d’aimer les sous-vêtements féminins. Je te répondrai qu’il n’y a rien là d’anormal et que c’est un goût comme un autre. Surtout qu’à ton âge, cet intérêt peut se confondre avec l’exploration de la sexualité, ce qui est très bien. Par ailleurs, il y a deux façons d’aborder cette fascination : le fétichisme et le travestissement. Si tu le veux bien, nous allons les aborder l’une et l’autre.

Tout d’abord, le fétichisme. Il s’agit, en gros, d’éprouver un désir très fort ou une excitation sexuelle à la seule vue d’un objet, que ce soit un matériau (ex : cuir, latex, vinyle, etc.), une pièce de l’habillement (souliers, bas, sous-vêtements, etc.) ou, encore, une partie du corps (ex : seins, pieds, cheveux, etc.). Longtemps considéré comme quelque chose de malsain, le fétichisme est aujourd’hui perçu par une bonne part de la population comme étant parfaitement sain et acceptable. Le seul problème lié à cette pratique me semble être celui de l’obsession. Autrement dit, il y a des personnes chez qui la fascination de certains objets est si forte que leur quotidien en est perturbé. Dans ces cas rares, on recommande de consulter un psychologue, car c’est toute la qualité de vie qui en dépend.

Ensuite, il y a le travestissement. Cette pratique consiste à mettre des vêtements qui sont généralement attribués au sexe opposé. Par exemple, pour un garçon, le fait d’aimer porter des bas-culottes, des soutiens-gorges ou des robes est du travestissement. Bien que les travestis (c’est ainsi qu’on appelle ceux qui s’adonnent à ce penchant) puissent éprouver de la gêne à parler de leur pratique ou à s’afficher en public, il n’y a rien là de répréhensible ou de malsain. Par ailleurs, il ne faut pas confondre le travestissement avec la transsexualité. Dans le second cas, il est question de ceux qui sont mal dans leur peau parce qu’ils n’ont pas le sentiment d’être nés avec le bon sexe et qui se font opérer pour procéder à un changement de cette nature. Il ne faut pas, non plus, confondre le travestissement avec l’homosexualité. Bien que certains gays aiment s’habiller en femme, il y a des hétérosexuels qui en font tout autant. En d’autres termes, ce goût ne concerne aucunement l’orientation sexuelle de la personne.

Voilà! En espérant, DK, que j’ai bien répondu à ta question, je t’invite à nous réécrire si jamais tu as des commentaires ou d’autres questions.

Au plaisir!

Benoît

Leave a comment